27 FÉVRIER
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

27 FÉVRIER

Jour de jeûne

Saint Procope le décapolite, confesseur (VIIIème s.) ; saint Gélase le comédien (297) ; saint Thalalée, ascète en Syrie (460) ; saint Tite, prêtre des Grottes de Kiev (1190) ; saint Tite, ancien guerrier, des Grottes de Kiev (XIVème s.) saint Galmier (ou Baldomer), sous-diacre à Lyon (vers 630) ; saints néomartyrs de Russie : hiéromartyrs Serge (Ouvitsky), prêtre (1932), Pierre (Ouspensky), prêtre, martyr Michel (Markov) (1938).

SAINT PROCOPE LE DÉCAPOLITE

27 févrierSaint Procope vécut au temps de la persécution de Léon III l’Isaurien (717-741) contre les saintes icônes. Originaire de la Décapole  et devenu moine à Constantinople, il se purifia d’abord complètement de toutes les passions et souillures de la chair, par l’ascèse et la prière silencieuse, puis, affermi par l’autorité que donne le Saint-Esprit, il alla réfuter, en compagnie de son disciple Basile [28 fév.], les hérétiques qui reniaient la vérité de l’Incarnation de notre Seigneur Jésus-Christ en refusant de vénérer les saintes icônes. Non content d’enseigner par la parole, il confirma son orthodoxie par de nombreuses souffrances et tribulations qu’il endurait avec joie par amour de la Vérité, brillant dans le monde comme l’or affiné par le feu. À la mort du tyran (741), la persécution s’étant calmée, saint Procope regagna son monastère, où il s’endormit en paix de longues années plus tard.

D’après une autre version de sa Vie , saint Procope entra d’abord dans un monastère de sa patrie, où la conduite des moines, encombrés dans les soucis matériels, lui sembla contraire au précepte évangélique de ne pas se soucier du lendemain (Mt 6, 34). Ayant pris patience pendant quatre ans, il finit par faire part de ses objections à l’higoumène qui lui répondit : « Mais personne, mon enfant, ne peut observer ces préceptes. » Désolé, il quitta le monastère pour se rendre au désert où, pendant sept ans, il se consacra à la prière continuelle, sans aucun souci terrestre. De nombreux visiteurs lui ayant demandé de vivre sous sa direction, il fonda un monastère qu’il organisa dans la stricte fidélité aux institutions des saints Pères. Bien qu’il eût tant d’âmes sous sa direction, il restait tout entier tourné vers Dieu, et exhortait ses disciples à croître dans l’amour de Dieu et dans l’attente du Royaume des cieux. Embrasé cependant par le désir de l’hésychia, il désigna un successeur et regagna le désert, jusqu’à l’époque de la persécution déclenchée par l’empereur contre le culte des saintes icônes . Ayant été informé des vertus, des combats ascétiques et de l’attachement de saint Procope aux traditions de l’Église, le tyran le fit emprisonner et envoya auprès de lui un de ses dignitaire pour tenter de le soumettre. Aux promesses d’honneurs et aux menaces que ce dernier lui faisait, le saint répondit : « Que ce que vous considérez comme délices s’en aille avec vous à la perdition. Et quant à vos menaces, sachez que le saint Évangile nous a appris à ne pas craindre ceux qui tuent le corps (Mt 10, 28). Procope ayant ensuite confessé sa foi à l’égard des saintes icônes, le magistrat prétendit que l’empereur était lui aussi orthodoxe et vénérait les icônes et, en guise de preuve, il lui montra, en la baisant, une icône qu’il tenait dans son sein. Mais le saint lui répliqua que les persécutions infligées dans tout l’Empire contre les confesseurs étaient bien la preuve qu’il mentait. L’envoyé ayant fait son rapport à l’empereur, saint Procope fut soumis à la torture et envoyé en exil, où il trouva la mort.

(Tiré du Synaxaire du hiéromoine Macaire de Simonos Petras)

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire de saint Procope, ton 8

Par les flots de tes larmes tu as fait fleurir le stérile désert, * par tes profonds gémissements tu fis produire à tes peines cent fois plus, * par tes miracles étonnants du devins un phare éclairant le monde entier: * Procope, vénérable Père, prie le Christ notre Dieu * de sauver nos âmes.

Kondakion de saint Procope, ton 4

L’Église, qui te possède comme une aurore, en ce jour * dissipe les ténèbres de l’erreur * en te vénérant, glorieux Procope, céleste initié.

ÉPITRE DU JOUR

1 Jn III, 21-IV, 6

Bien-aimés, si notre cœur ne nous condamne pas, nous avons de l’assurance devant Dieu. Quoi que ce soit que nous demandions, nous le recevons de lui, parce que nous gardons ses commandements et que nous faisons ce qui lui est agréable. Et c’est ici son commandement : que nous croyions au nom de son Fils Jésus Christ, et que nous nous aimions les uns les autres, selon le commandement qu’il nous a donné. Celui qui garde ses commandements demeure en Dieu, et Dieu en lui ; et nous connaissons qu’il demeure en nous par l’Esprit qu’il nous a donné. Bien-aimés, n’ajoutez pas foi à tout esprit ; mais éprouvez les esprits, pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde. Reconnaissez à ceci l’Esprit de Dieu : tout esprit qui confesse Jésus Christ venu en chair est de Dieu ; et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n’est pas de Dieu, c’est celui de l’antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde. Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde. Eux, ils sont du monde ; c’est pourquoi ils parlent d’après le monde, et le monde les écoute. Nous, nous sommes de Dieu ; celui qui connaît Dieu nous écoute ; celui qui n’est pas de Dieu ne nous écoute pas : c’est par là que nous connaissons l’esprit de la vérité et l’esprit de l’erreur.

ÉVANGILE DU JOUR

Mc XIV, 43-XV,1

Et aussitôt, comme il parlait encore, arriva Judas l’un des douze, et avec lui une foule armée d’épées et de bâtons, envoyée par les principaux sacrificateurs, par les scribes et par les anciens. Celui qui le livrait leur avait donné ce signe : Celui que je baiserai, c’est lui ; saisissez-le, et emmenez-le sûrement. Dès qu’il fut arrivé, il s’approcha de Jésus, disant : Rabbi ! Et il le baisa. Alors ces gens mirent la main sur Jésus, et le saisirent. Un de ceux qui étaient là, tirant l’épée, frappa le serviteur du souverain sacrificateur, et lui emporta l’oreille. Jésus, prenant la parole, leur dit : Vous êtes venus, comme après un brigand, avec des épées et des bâtons, pour vous emparer de moi. J’étais tous les jours parmi vous, enseignant dans le temple, et vous ne m’avez pas saisi. Mais c’est afin que les Écritures soient accomplies. Alors tous l’abandonnèrent, et prirent la fuite. Un jeune homme le suivait, n’ayant sur le corps qu’un drap. On se saisit de lui ; mais il lâcha son vêtement, et se sauva tout nu. Ils emmenèrent Jésus chez le souverain sacrificateur, où s’assemblèrent tous les principaux sacrificateurs, les anciens et les scribes. Pierre le suivit de loin jusque dans l’intérieur de la cour du souverain sacrificateur ; il s’assit avec les serviteurs, et il se chauffait près du feu. Les principaux sacrificateurs et tout le sanhédrin cherchaient un témoignage contre Jésus, pour le faire mourir, et ils n’en trouvaient point ; car plusieurs rendaient de faux témoignages contre lui, mais les témoignages ne s’accordaient pas. Quelques-uns se levèrent, et portèrent un faux témoignage contre lui, disant : Nous l’avons entendu dire : Je détruirai ce temple fait de main d’homme, et en trois jours j’en bâtirai un autre qui ne sera pas fait de main d’homme. Même sur ce point-là leur témoignage ne s’accordait pas. Alors le souverain sacrificateur, se levant au milieu de l’assemblée, interrogea Jésus, et dit : Ne réponds-tu rien ? Qu’est-ce que ces gens déposent contre toi ? Jésus garda le silence, et ne répondit rien. Le souverain sacrificateur l’interrogea de nouveau, et lui dit : Es-tu le Christ, le Fils du Dieu béni ? Jésus répondit : Je le suis. Et vous verrez le Fils de l’homme assis à la droite de la puissance de Dieu, et venant sur les nuées du ciel. Alors le souverain sacrificateur déchira ses vêtements, et dit : Qu’avons-nous encore besoin de témoins ? Vous avez entendu le blasphème. Que vous en semble ? Tous le condamnèrent comme méritant la mort. Et quelques-uns se mirent à cracher sur lui, à lui voiler le visage et à le frapper à coups de poing, en lui disant : Devine ! Et les serviteurs le reçurent en lui donnant des soufflets. Pendant que Pierre était en bas dans la cour, il vint une des servantes du souverain sacrificateur. Voyant Pierre qui se chauffait, elle le regarda, et lui dit : Toi aussi, tu étais avec Jésus de Nazareth. Il le nia, disant : Je ne sais pas, je ne comprends pas ce que tu veux dire. Puis il sortit pour aller dans le vestibule. Et le coq chanta. La servante, l’ayant vu, se mit de nouveau à dire à ceux qui étaient présents : Celui-ci est de ces gens-là. Et il le nia de nouveau. Peu après, ceux qui étaient présents dirent encore à Pierre : Certainement tu es de ces gens-là, car tu es Galiléen. Alors il commença à faire des imprécations et à jurer : Je ne connais pas cet homme dont vous parlez. Aussitôt, pour la seconde fois, le coq chanta. Et Pierre se souvint de la parole que Jésus lui avait dite : Avant que le coq chante deux fois, tu me renieras trois fois. Et en y réfléchissant, il pleurait. Dès le matin, les principaux sacrificateurs tinrent conseil avec les anciens et les scribes, et tout le sanhédrin. Après avoir lié Jésus, ils l’emmenèrent, et le livrèrent à Pilate.

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Emma Cazabonne

Emma Cazabonne

Emma Cazabonne was born and raised in France, where she taught English. She moved to the United States in 2001, and she now teaches French. Beside her anthology on Cistercian texts, she has translated and published articles on Cistercian spirituality, the Middle Ages, and Orthodoxy. She converted to Orthodoxy in 2008. Her husband is an Orthodox priest. If you are interested in having your book translated into French, she can be contacted here https://wordsandpeace.com/contact-me/

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

May 9 (old calendar) / May 22 (new) 104609

May 9 (old calendar) / May 22 (new) Fast Midfeast of Pentecost Prophet Isaiah (8th c. B.C.). Martyr Christopher of Lycia, and with him Martyrs Call...

May 22  104607

May 22 Fast Midfeast of Pentecost Martyr Basiliscus, Bishop of Comana (ca. 308). Commemoration of the Second Ecumenical Council (381). St. John (Vl...

9 mai (ancien calendrier) / 22 mai (nouveau) Vivre avec l'Église 104605

9 mai (ancien calendrier) / 22 mai (nouveau) Jour de jeûne Fête de la Mi-Pentecôte. Transfert des reliques de saint Nicolas le Thaumaturge à Bari (...

22 mai Vivre avec l'Église 104603

22 mai Jour de jeûne Mi-Pentecôte. Saint Basilisque, évêque de Comanes, martyr à Amasée dans le Pont (vers 312) ; commémoration du second Concile Œ...

A choir of 450 children sang the patriarchal liturgy in Christ the Savior Cathedral 104600

On May 19, 2019, the 4th Sunday of Pascha, Patriarch Kirill of Moscow celebrated the Divine Liturgy in Christ the Savior Cathedral in Moscow.

« La signification spirituelle de la maladie chez les Pères de l’Église » Revue du Web 104594

Le site Philitt a publié un article de Grégoire Quevreux sur « La signification spirituelle de la maladie chez les Pères de l’Église ».

Un chœur de 450 enfants a chanté la liturgie patriarcale en la cathédrale du Christ Sauveur À la Une 104556

Le 19 mai 2019, 4e dimanche après Pâques, le patriarche de Moscou Cyrille a célébré la Liturgie en la cathédrale du Christ Sauveur à Moscou.

May 8 (old calendar) / May 21 (new) 104525

May 8 (old calendar) / May 21 (new) Holy Apostle and Evangelist John the Theologian (98-117). Ven. Arsenius the Great (449-450). Ven. Arseny the Lo...

May 21  104523

May 21  Holy Equals-to-the-Apostles Emperor Constantine and his mother, Helen (Elena) (327). St. Constantine (1129) and his children, Ss. Michael a...

8 mai (ancien calendrier) / 21 mai (nouveau) Vivre avec l'Église 104521

8 mai (ancien calendrier) / 21 mai (nouveau) Saint Jean le Théologien, apôtre et évangéliste (98-117) ; saint Arsène le Grand, ermite au désert de ...

21 mai Vivre avec l'Église 104518

21 mai Saints Constantin, empereur (337) et sa mère, sainte Hélène (327), égaux aux apôtres ; saint Hospice, ermite à Nice (VIème s.) ; saint Const...

« L’Église de Jérusalem est la mère de toutes les Églises et le garant de l’unité ort... À la Une 104508

Le 16 mai, le chef de l’Église orthodoxe de Jérusalem, le patriarche Théophile III, a rencontré une délégation de la Société impériale orthod...