UNESCO : plus de 150 sites culturels détruits partiellement ou totalement en Ukraine

Unesco : plus de 150 sites culturels détruits partiellement ou totalement en Ukraine

L’Unesco publie ce jeudi un bilan actualisé des dommages causés aux sites culturels en Ukraine depuis le 24 février 2022, date du début de l’offensive russe. Selon les vérifications effectuées par ses experts, 152 sites culturels ont été détruits partiellement ou totalement en raison des combats, dont 70 édifices religieux, 30 bâtiments historiques, 18 centres culturels, 15 monuments, 12 musées et 7 bibliothèques. Dans son communiqué publié aujourd’hui, l’Unesco réitère son appel au respect du droit international et poursuit ses actions de soutien aux professionnels de la culture sur le terrain. Trois régions concentrent trois-quarts des sites endommagés : la région de Donetsk, où les combats sont toujours particulièrement intenses – avec 45 sites culturels endommagés – celle de Kharkiv – 40 sites endommagés – et celle de Kyiv – 26 sites endommagés. D’après Audrey Azoulay, directrice générale de l’Unesco : « Ces atteintes répétées aux sites culturels ukrainiens doivent cesser. Le patrimoine culturel, sous toutes ses formes, ne saurait en aucun cas être pris pour cible. Je réitère mon appel au respect du droit international humanitaire, notamment de la Convention de La Haye pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé. » Dès le début de la guerre, la Directrice générale de l’Unesco a impulsé une série de mesures d’urgence pour prévenir au maximum les destructions. L’Organisation a prodigué des conseils techniques aux professionnels de la culture sur le terrain pour protéger les bâtiments et inventorier les œuvres, des refuges ont été identifiés pour mettre en sécurité les objets qui pouvaient être déplacés, les dispositifs anti-incendie ont aussi été renforcés. L’Unesco a par ailleurs accompagné les autorités ukrainiennes dans le marquage des sites culturels avec l’emblème distinctif du bouclier bleu. Ce symbole indique que le bien est protégé au titre de la Convention de La Haye de

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Interview du métropolite Antoine, chancelier de l’Église orthodoxe ukrainienne, à l’occasion de la visite à Kiev du patriarche Bartholomée

Le chancelier de l’Église orthodoxe ukrainienne a écrit aux Églises locales au sujet de la situation dans son diocèse et en Ukraine en général

Les 20 et 21 juin 2022, le métropolite Antoine (Pakanich), chancelier de l’Église orthodoxe ukrainienne, a envoyé des lettres au primat et aux hiérarques d’un certain nombre d’Églises orthodoxes locales, dans lesquelles il informe des récents développements dans le diocèse de Boryspil et en Ukraine en général. C’est ce qu’a rapporté le service de presse du diocèse de Boryspil de l’Église orthodoxe ukrainienne. Des lettres ont notamment été envoyées aux chefs des Églises orthodoxes d’Antioche, de Jérusalem, serbe, roumaine, bulgare, géorgienne, polonaise, albanaise, tchécoslovaque et américaine, ainsi qu’à un certain nombre de hiérarques de ces Églises, y compris les hiérarques de l’Église de Chypre, que le métropolite Antoine connaît personnellement. En saluant les primats et les hiérarques orthodoxes étrangers à l’occasion du début du Carême, le métropolite Antoine a déclaré que « la situation difficile du pays est exploitée par diverses forces hostiles à l’Église. Des décisions populistes et illégales d’interdire ou de mettre fin aux activités de l’Église orthodoxe ukrainienne dans ces communautés ont été prises par les décisions de cinq conseils municipaux de ville et de village sous la pression des dirigeants locaux et en ignorant l’opinion des paroissiens. Au total, 36 cas de ce type ont été signalés en Ukraine ». Des actions de saisie forcée d’églises par des partisans de la nouvelle Église orthodoxe d’Ukraine (Patriarcat de Constantinople) ont eu lieu dans tout le pays. « Au total, 250 églises ont été saisies, avec seulement 53 cas de transferts. Les tentatives de “transfert” de telle ou telle paroisse dans la dénomination ne sont rien d’autre que du pillage d’église ouvert, et cela se fait de manière flagrante en faveur de l’Église orthodoxe d’Ukraine. Malgré les déclarations de ces derniers sur leur volonté de dialogue, dans la réalité, les actions hostiles mentionnées continuent, ce qui rend impossible l’ouverture d’un dialogue »,

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Brouillon auto

« Cyrille devait renoncer à son trône à cause de la guerre en Ukraine, même s’il lui fallait aller en prison » a déclaré le patriarche Bartholomée

La guerre en Ukraine, l’attitude de l’Église orthodoxe russe, le rôle du Patriarcat œcuménique, Sainte-Sophie et sa prochaine visite au Mont-Athos étaient au centre de l’interview donnée par le patriarche œcuménique Bartholomée au journaliste George Kouvaras pour At the Center de ERT1.  Devant l’église patriarcale et dans la cour du Patriarcat, le patriarche œcuménique a parlé de la guerre en Ukraine, suite à une question sur l’attitude de l’Église russe et du patriarche Cyrille de Moscou vis-à-vis de la guerre et a souligné : « Il me semble impossible que toutes les Églises ne condamnent pas la violence et la guerre. Mais l’Église de Russie nous a abandonné. Je ne voulais pas que l’Église de Russie et notre frère le patriarche Cyrille constituent cette tragique exception. Je ne sais pas comment il pourra se justifier devant sa conscience. Comment il se justifiera, comment l’histoire le jugera. Il fallait qu’il se défende. Parce qu’on peut s’opposer à la pression du président Poutine. Il devait réagir à l’invasion de l’Ukraine et condamner la guerre comme l’ont fait tous les autres primats orthodoxes. Il ne l’a pas fait, c’est à son détriment et je le regrette beaucoup. Nous avons peut-être eu d’autres divergences, celle connue concernant l’autocéphalie de l’Église d’Ukraine, celle que nous avons depuis des siècles parce que l’Église de Russie convoite la primauté de Constantinople et sape les fondements du trône de Constantinople, mais j’attendais de notre frère Cyrille qu’en ce moment critique et historique, il se montre à la hauteur de la situation. Même s’il doit renoncer à son trône et dire à Poutine : “Monsieur le Président, je ne suis pas d’accord avec vous, je démissionne, je pars”. Ou qu’il soit mis en prison, car je ne sais pas ce que le président Poutine ferait si le patriarche réagissait à

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Trois diocèses d’Ukraine de l’Est n’acceptent pas les modifications des statuts de l’Église orthodoxe ukrainienne

Trois diocèses d’Ukraine de l’Est n’acceptent pas les modifications des statuts de l’Église orthodoxe ukrainienne

Les diocèses de Simféropol et de Feodossia se sont prononcés contre les décisions de l’Assemblée clérico-laïque l’Église orthodoxe d’Ukraine, qui a eu lieu sous la présidence de S.B. le métropolite de Kiev et de toute l’Ukraine Onuphre au monastère Saint-Pantéléimon à Kiev le 27 mai 2022. Les délégations des deux diocèses ont participé à l’Assemblée en vidéo-conférence. « Le métropolite de Simféropol et de Crimée Lazare a attiré l’attention des membres de l’Assemblée sur le fait que les présents statuts canoniques de l’Église orthodoxe ukrainienne, en tant que partie auto-administrée de l’Église orthodoxe russe sont optimaux (…). La délégation du diocèse de Simféropol et de Crimée a voté à l’unanimité contre l’adoption de la décision de l’Assemblée et les modifications proposées dans les statuts, relativement à la gouvernance de l’Église orthodoxe ukrainienne. Le diocèse de Simféropol et de Crimée reste sous l’omophore de Sa Sainteté le patriarche de Moscou et de toute la Russie » est-il dit dans la déclaration du service de presse du diocèse, datée du 28 mai 2022. « S.E. le métropolite de Feodossia et de Kertch Platon a communiqué à l’Assemblée que les membres du clergé du diocèse de Feodossia confirment leur fidélité canonique au statu quo pour ce qui concerne la gouvernance de l’Église, à savoir leur fidélité à l’Église patriarcale (…) La délégation du diocèse de Feodossia a voté à l’unanimité contre la décision de l’Assemblée et aux modifications proposées dans les statuts concernant la gouvernance de l’Église orthodoxe ukrainienne. Le diocèse de Feodossia reste sous l’omophore de Sa Sainteté le patriarche de Moscou et de toute la Russie », est-il dit dans le communiqué de presse de la chancellerie du diocèse de Feodossia, publié le 29 mai 2022. Le diocèse de Donetsk, qui a également participé à l’assemblée de Kiev en vidéo-conférence, a fait remarquer que « plusieurs

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

L’aide de l’Église orthodoxe roumaine aux victimes de la guerre en Ukraine dépasse les 7 millions d’euros

L’aide de l’Église orthodoxe roumaine aux victimes de la guerre en Ukraine dépasse les 7 millions d’euros

L’aide totale fournie par l’Église orthodoxe roumaine aux victimes de la guerre en Ukraine s’élève jusqu’à présent à 35 130 186 lei (7 millions euros), indique le service de presse du Patriarcat roumain, qui détaille dans un communiqué le bilan de la période 15 avril – 15 mai 2022 : « Aide humanitaire de l’Église orthodoxe roumaine en faveur des victimes de la guerre en Ukraine pour la période 15 avril -15 mai 2022 Dans le contexte de la grave crise humanitaire provoquée par la guerre en Ukraine, l’Église orthodoxe roumaine a poursuivi ses actions sociales et philanthropiques. Du 15 avril au 15 mai 2022, un montant de 16 888 lei a été donné sur la plateforme en ligne du Patriarcat roumain en collaboration avec la Fédération de la Philanthropie. Au niveau du Patriarcat roumain, du 15 avril au 15 mai 2022, 880 personnes parmi les prêtres et les volontaires ont été ajoutées comme participants à des actions caritatives. L’aide humanitaire accordée au cours de la période susmentionnée s’est élevée à 1 374 868 lei, composée d’argent et de produits (aliments chauds, nourriture, aliments pour bébés, produits sanitaires, médicaments, couvertures, vêtements, jouets, etc.) À ce soutien s’ajoutent des services sociaux permanents (traduction – 2 104 bénéficiaires, conseil et orientation – 2 686 bénéficiaires, médical – 139 bénéficiaires et éducatif – 891 bénéficiaires, ainsi qu’un soutien logistique, consistant en un abri – tentes/conteneurs et transport). En ce qui concerne l’hébergement des réfugiés, les places pour les réfugiés s’élèvent actuellement à 4 954, dont 3 610 avec services de repas inclus. En ce qui concerne l’organisation de transports humanitaires, au cours de cette période, 160 transports supplémentaires vers la Roumanie, 12 transports vers l’Ukraine et 2 transports vers la République de Moldavie ont été effectués. La valeur de ces nouveaux transports est de

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Discours de Sa Béatitude le métropolite Onuphre de Kiev et de toute l’Ukraine à l’ouverture de l’Assemblée clérico-laïque de l’Église orthodoxe ukrainienne

Discours de Sa Béatitude le métropolite Onuphre de Kiev et de toute l’Ukraine à l’ouverture de l’Assemblée clérico-laïque de l’Église orthodoxe ukrainienne

« Vos Éminences et Vos Excellences ! Très révérends Pères et Mère supérieurs des monastères ! Chers pères, frères et sœurs ! Le 27 mai 1992 à Kharkov, il y a exactement 30 ans, un événement historique pour l’Église orthodoxe ukrainienne s’est produit. L’Assemblée des évêques de l’Église orthodoxe ukrainienne, qui est entrée dans l’histoire sous le nom d’Assemblée des évêques de Kharkov, a été convoquée. Les décisions qui ont été prises ont déterminé la suite du parcours historique de notre Église. Les 30 dernières années de la vie de l’Église ont montré la justesse et la cohérence de ces décisions. Au cours de ces années difficiles pour l’Ukraine dans les années 90, l’Assemblée a été capable non seulement de préserver l’unité de notre Église, mais aussi de la protéger contre ceux qui essayaient d’utiliser l’institution de l’Église à leurs propres fins. Aujourd’hui, l’Ukraine traverse une période très difficile. Depuis plus de trois mois, la Fédération de Russie a déclenché une guerre contre l’Ukraine. Les hostilités ont déjà coûté la vie à des milliers de nos compatriotes, détruit des maisons, rendu des familles orphelines, et des personnes innocentes souffrent. Il est impossible de décrire toutes les conséquences de la guerre en cours, tout comme il est impossible de trouver les mots pour exprimer la douleur de millions d’Ukrainiens. Ne pas perdre notre humanité et l’image de Dieu lorsque le mal a envahi nos cœurs, ne pas ébranler notre foi en Dieu, telles sont les tâches difficiles auxquelles chacun de nous est confronté. Dès le premier jour de l’invasion militaire des troupes russes sur le territoire de notre État souverain et indépendant, l’Église orthodoxe ukrainienne a condamné cette agression militaire et a appelé à l’arrêt de l’effusion de sang. Malheureusement, la voix de notre Église n’a pas été entendue. 14 des 53

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

L’Église orthodoxe d’Ukraine crée nominalement sa propre « Laure des grottes de Kiev », dans l’espoir de s’emparer d’une église de la Laure dépendant de l’Église orthodoxe ukrainienne

L’Église orthodoxe d’Ukraine crée nominalement sa propre « Laure des grottes de Kiev », dans l’espoir de s’emparer d’une église de la Laure dépendant de l’Église orthodoxe ukrainienne

La Laure-de-la-Dormition des Grottes de Kiev, qui a accueilli des centaines de saints au cours du dernier millénaire, est le cœur spirituel de l’Église orthodoxe ukrainienne [sous l’omophore du métropolite Onuphre de Kiev et de toute l’Ukraine] et de l’ensemble du patriarcat de Moscou. Le monastère est malheureusement la propriété de l’État depuis l’époque soviétique, mais il est loué en partie à l’usage de l’Église orthodoxe ukrainienne canonique depuis 1988. Déclarant que la Laure est “non canoniquement subordonnée” à l’Église orthodoxe ukrainienne, un organisme autonome au sein du Patriarcat de Moscou, le Synode des évêques de l’Église orthodoxe d’Ukraine – Patriarcat de Constantinople a décidé de créer sa propre association « Laure-de-la-Dormition-des Grottes-de-Kiev ». L’Église orthodoxe d’Ukraine a publié le communiqué suivant en date du 23 mai 2022 : « Compte tenu de l’importance particulière de la Laure-de-la-Dormition des Grottes de Kiev en tant que sanctuaire d’importance pan-ukrainienne et mondiale, afin de surmonter les conséquences de la subordination non canonique de ce monastère aux autorités du Patriarcat de Moscou, à la suggestion de Sa Béatitude le métropolite Épiphane de Kiev et de toute l’Ukraine, le Synode a décidé de former, dans le cadre de l’organisation religieuse de l’Église orthodoxe d’Ukraine, l’organisation religieuse “Laure-de-la-Dormition-des Grottes-de-Kiev (monastère masculin) de l’Église orthodoxe d’Ukraine”, a approuvé sa charte et a décidé qu’elle est directement subordonnée au primat de l’Église orthodoxe, en tant que son archimandrite (recteur). Le Synode a également demandé au métropolite Épiphane de s’adresser au Cabinet des ministres ukrainien [organe constitutionnel auquel est confiée la gestion des biens de l’État, ndt] pour transférer l’une des églises de la Laure [de la partie supérieure] et ses locaux pour que l’Église orthodoxe autocéphale d’Ukraine puisse y célébrer et y mener des activités monastiques ». Le département juridique de l’Église ukrainienne canonique [sous l’omophore du

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Communiqué de la Sainte Communauté du Mont Athos sur la guerre en Ukraine

Communiqué de la Sainte Communauté du Mont Athos sur la guerre en Ukraine

« La Sainte Communauté du Mont Athos, à l’occasion de la guerre en Ukraine, qui a commencé en 2014, entre des frères et sœurs unis depuis des temps immémoriaux par une foi et une histoire commune en Christ, a depuis longtemps exhorté les saints établissements monastiques de la Sainte Montagne à intensifier leurs supplications et leurs prières pour qu’elle cesse. Alors que celle-ci se poursuit et s’intensifie, elle exprime de tout cœur sa profonde tristesse pour la perte de tant de nos frères et sœurs et sa solidarité avec les victimes du conflit. La Sainte Montagne, en tant qu’État monastique plus que millénaire, suivant les préceptes d’amour et de fraternité entre les hommes, transmis par notre Seigneur Jésus-Christ à travers l’Évangile et l’Église, prie nuit et jour pour la paix du monde entier et des régions en guerre mentionnées ci-dessus en particulier. Une paix qui sera obtenue par le « Dieu de la paix et Père miséricordieux » en revenant à l’esprit de l’Évangile et par le repentir sincère de tous, afin que règnent l’amour, la vérité et la justice. Que la Très sainte Mère de Dieu, Protectrice et Gardienne de notre saint lieu (Mont Athos NdT), dont nous invoquons l’intercession, ainsi que celle de tous les saints, intercède auprès du Christ ressuscité pour que prévale la paix tant désirée ! Tous les Représentants et Supérieurs dans l’assemblée commune des saints vingt monastères du Mont Athos ». Source

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

« Ce qui se passe en Ukraine est une honte qui stigmatisera à jamais ceux qui l’ont provoqué » a déclaré le patriarche Bartholomée 

« Ce qui se passe en Ukraine est une honte qui stigmatisera à jamais ceux qui l’ont provoqué » a déclaré le patriarche Bartholomée

« Ce qui se passe en Ukraine est une tragédie, c’est un déshonneur qui stigmatisera à jamais ceux qui l’ont provoqué, ceux qui semblent ne pas avoir la crainte de Dieu. La semaine sainte ne semble pas terminée pour le peuple ukrainien déchiré par la guerre, pour les mères, ukrainiennes et russes, qui pleurent leurs enfants. Et pourtant, le Christ est ressuscité », a déclaré le patriarche œcuménique Bartholomée. Dans une interview accordée au journal Kathimerini of Cyprus, le primat de l’orthodoxie envoie un message d’amour et de soutien au peuple meurtri d’Ukraine, rejetant par ailleurs catégoriquement les spéculations selon lesquelles le patriarche œcuménique interviendrait dans l’Église de Chypre. Interrogé pour savoir si la prolongation de la guerre l’inquiète, le patriarche œcuménique a répondu : « Bien sûr que cela nous inquiète. Et cela nous blesse profondément… Nous avons dit à maintes reprises que la guerre n’est pas la solution. Elle ne devrait même pas être le dernier recours. La manière de résoudre tout différend devrait être le dialogue et uniquement le dialogue. Je ne voudrais pas commenter l’attitude et les choix des dirigeants politiques russes, qui seront jugés à l’aune de leurs résultats, et je suis sûr qu’ils seront encore jugés dans un avenir proche et lointain par d’autres personnes et institutions et, bien sûr, par l’histoire elle-même, dont les pages sont actuellement écrites dans le sang des victimes innocentes de cette guerre. Cependant, nous sommes convaincus que le peuple russe, du moins nos frères chrétiens orthodoxes, ne peuvent pas être d’accord avec ce qui se passe au détriment de leur voisin ukrainien. Et nous l’avons tous vu avec la réaction d’une faction courageuse qui s’oppose à la guerre fratricide et est en faveur de la paix ». Concernant l’attitude du patriarche de Moscou dans la guerre entre la Russie et l’Ukraine, Bartholomée

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Des milliers de fidèles venus de toute la Lituanie ont participé à une procession pour la paix en Ukraine et l’unité de l’Église orthodoxe lituanienne

Des milliers de fidèles venus de toute la Lituanie ont participé à une procession pour la paix en Ukraine et l’unité de l’Église orthodoxe lituanienne

Des milliers de fidèles sont venus de toute la Lituanie à Vilnius, le 30 avril 2022, pour participer à une procession pour la paix en Ukraine et l’unité de l’Eglise orthodoxe lituanienne. Le métropolite de Vilnius et de toute la Lituanie Innocent avait annoncé la procession de la façon suivante : « Aujourd’hui, notre Église a été frappée par un barrage d’accusations injustes. On essaye de la discréditer et de créer un schisme. Malheureusement, les instigateurs de tout cela étaient nos frères dans le sacerdoce, qui ont cessé de dissimuler leur but, à savoir créer une structure ecclésiale parallèle sous la juridiction du Patriarcat de Constantinople ». La procession a commencé à partir du Monastère du Saint-Esprit, par des prières aux martyrs de Lituanie et de tous les saints du pays. La procession a continué jusqu’à la cathédrale de la Sainte-Dormition avec des prières à tous les saints de Lituanie. Enfin, un office d’intercession a été célébré pour l’unité de l’Église et la cessation de la guerre fratricide en Ukraine. Dans l’ecténie, une demande spéciale a été prononcée pour les membres du clergé qui sont entrés récemment en schisme : « pour la santé, le salut et la rémission des péchés des serviteurs de Dieu, l’archiprêtre Vitaly, l’archiprêtre Vladimir, le prêtre Vitaly, le prêtre Georges, le protodiacre Victor et le diacre Georges ». La procession et l’office d’intercession étaient précédés par la sainte Liturgie au monastère du Saint-Esprit, présidée par le métropolite de Vilnius et de Lituanie Innocent. Dans sa prédication, l’évêque de Trakai Ambroise a rappelé l’exploit des saints martyrs de Vilnius, qui ont gardé, malgré les souffrances, la fidélité au Christ, ainsi que l’importance de suivre l’exemple de saints, pour témoigner ainsi de l’Orthodoxie dans le monde contemporain. On peut visionner ici la procession : Sources

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Deux églises de la région de Kiev appartenant à l’Église orthodoxe ukrainienne ont été fermées par les autorités locales la veille de Pâques en vue de leur transfert à l’Église autocéphale d’Ukraine

Deux églises de la région de Kiev appartenant à l’Église orthodoxe ukrainienne ont été fermées par les autorités locales la veille de Pâques en vue de leur transfert à l’Église autocéphale d’Ukraine

La veille de Pâques, dans la commune urbaine de Peskovka, dans le district de Boutcha, dans la région de Kiev, le président de la commune urbaine V.I. Loutskov, avec le soutien des députés locaux et d’activistes agressifs, ont bloqué l’accès aux deux églises relevant de l’Église orthodoxe ukrainienne (sous l’omophore du métropolite de Kiev Onuphre, ndt), l’une dédiée à saint Jean le Théologien, et l’autre à saint Séraphin de Sarov, privant ainsi les fidèles de la possibilité de fêter la Résurrection du Christ non seulement dans leurs propres églises, mais aussi sur le territoire attenant à celles-ci. Selon le recteur de l’église Saint-Jean-le-Théologien, l’archiprêtre Georges Pustovit, le président de la commune urbaine s’est emparé de son église, par tromperie, le Samedi Saint. « Le président de la commune urbaine de Peskovka, V.I. Loutskov, les députés locaux et les activistes ainsi que ses employés sont venus à l’église le Samedi Saint et ont commencé à la transférer à l’Église autocéphale ukrainienne (Patriarcat de Constantinople). Mais nous avons appelé la police et réunis 50 paroissiens. Nous pensions être parvenus à un accord, selon lequel il nous serait permis de célébrer l’office de Pâques, tandis qu’après la fête seraient réglées les questions afférentes à l’église. Mais, lorsque nos fidèles ont commencé peu à peu à se disperser, le président de la commune urbaine est revenu avec des activistes locaux agressifs, dont certains étaient membre des milices de défense du territoire, et ils se sont emparés de l’église. Ils ont suspendu sur la porte des chaînes avec des cadenas, on m’a expulsé de la cour, m’ont menacé de violences physiques, ainsi que des paroissiens qui défendaient l’église », raconte le père Georges. Comme celui-ci l’a fait remarquer, le jour même de Pâques, alors qu’il est venu avec les paroissiens, afin de célébrer l’office pascal sur le territoire

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Message de Pâques 2023 du métropolite de Kiev et de toute l’Ukraine Onuphre, Primat de l’Église orthodoxe ukrainienne

Message de Pâques 2022 du métropolite de Kiev et de toute l’Ukraine Onuphre, Primat de l’Église orthodoxe ukrainienne

Aux archipasteurs, pasteurs, moines et moniales, et à tous les fidèles enfants de l’Église orthodoxe ukrainienne Le Christ est ressuscité ! C’est avec ces paroles éternellement vivantes que je vous souhaite chaleureusement à tous, bien-aimés en Dieu archipasteurs et pasteurs, pieux moines et moniales, chers frères et sœurs, une bonne fête, la plus grande fête chrétienne, celle de la Résurrection de notre Seigneur Dieu et Sauveur Jésus-Christ. Cette année, le Seigneur, nous a visités par une épreuve et une affliction particulières. Les forces du mal se sont rassemblées sur nous. Mais nous ne murmurons pas et ne sombrons pas dans le désespoir, parce que le Christ Sauveur a vaincu le mal par Sa Résurrection. La très glorieuse Résurrection du Christ est la fête de la victoire du bien sur le mal, de la justice sur l’injustice, de la lumière sur les ténèbres. La Résurrection du Christ est la Pâque éternelle, par laquelle le Christ, notre Sauveur et Seigneur, nous a conduits de la mort à la vie, de l’enfer au paradis. Dieu, notre Créateur tout-puissant, a créé l’homme sur la terre, lui a insufflé dans le visage son souffle de vie et l’a orné de Son image divine. Malheureusement, l’homme s’est privé de cet éminent honneur lorsqu’il s’est détourné de l’Amour Divin. L’homme est devenu volontairement la victime de la mort. La mort que le Seigneur a permise à l’homme déchu n’était pas une vengeance de Dieu, mais la manifestation de l’Amour Divin nouveau envers l’homme déchu : par la mort, le Seigneur a enrayé le péché humain et ne lui a pas permis de devenir immortel. Mais lorsque le Seigneur a anéanti le péché humain sur la Croix, le Seigneur lui a enlevé sa force dans la mort également. Après la Résurrection du Christ, la mort, régnant alors éternellement s’est transformée en un court sommeil, dont la qualité dépend de la

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

V. Legoïda : « La question de l’attitude envers la Covid-19 ne peut et ne doit diviser l’Église »

Communiqué de Vladimir Legoïda au sujet d’éventuelles provocations armées en Ukraine contre des églises orthodoxes, le jour de Pâques

Vladimir Legoïda, président du Département synodal du Patriarcat de Moscou des relations de l’Église avec la société, s’exprimant au sujet de provocations éventuelles contre des églises orthodoxes en Ukraine le jour de Pâques, dont s’est fait l’écho, entre autres, le Secrétaire général par intérim du Conseil œcuménique des Églises dans sa seconde lettre au patriarche de Moscou Cyrille, a publié le communiqué suivant : « Selon certaines informations, lorsque le plus grand nombre de fidèles se rassemblent dans les églises pour Pâques, ce jour peut être utilisé pour des provocations militaires. On ne peut se représenter quelque chose de plus inhumain que de faire de la Lumineuse Résurrection du Christ, que fêtent les peuples orthodoxes tant en Russie qu’en Ukraine, et encore dans de nombreux autres pays, un instrument d’escalade du conflit. De tels plans ne peuvent venir que de forces hostiles tant au peuple russe qu’ukrainien, lesquelles sont intéressées à l’aggravation de la haine fratricide, à la création de nouveaux obstacles sur la voie de la paix. L’Église, n’étant pas en mesure d’empêcher cela, prie pour que les provocations dans les églises le jour de Pâques ne se produisent pas. J’espère que tous les gens qui ne sont pas indifférents uniront leurs efforts afin de ne pas permettre des outrages aux chrétiens le jour de la Résurrection du Christ ». L’information à laquelle se réfère Vladimir Legoïda, et dont il indique le lien est la suivante, émanant de l’Agence russe RIA Novosti : « Les militaires russes possèdent des preuves selon lesquelles Kiev prépare des provocations à Pâques avec de nombreuses victimes parmi les civils. C’est ce qu’a déclaré le chef du centre National de contrôle de la défense de la Russie, le général Mikhaïl Mizintsev. Selon l’organisme mentionné, des bombardements à l’arme lourde sont prévus contre les églises orthodoxes, afin d’accuser ensuite les militaires russes de massacres massifs de la population civile et ce dans les régions de Zaporojié, Nikolaïevsk, Odessa, Soumy et Kharkov ». Source

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le diocèse de Tchernovtsy-Bucovine de l’Église orthodoxe ukrainienne a remis aux représentants de différentes religions une lettre au sujet des persécutions dont elle est l’objet en Ukraine

Le diocèse de Tchernovtsy-Bucovine de l’Église orthodoxe ukrainienne a remis aux représentants de différentes religions une lettre au sujet des persécutions dont elle est l’objet en Ukraine

Le 12 avril 2022, des représentants des principales religions sont venus à Tchernovtsy pour manifester leur amitié et leur soutien à la paix en Ukraine. On pris part à cet événement les personnes suivantes : l’archevêque Rowan Williams (Église anglicane, Grande-Bretagne), le métropolite Nicétas Loulias (Patriarcat œcuménique, Grande-Bretagne), le rabbin Jonathan Wittenberg (Grande-Bretagne), le frère Massimo Fusarelli (Église catholique-romaine, Italie), le rabbin Daniel Kohn (Israël), le grand mufti Mustafa Cerić (Bosnie-Herzégovine), et encore d’autres personnalités. Comme l’a expliqué Massimo Fusarelli, ministre général de l’ordre des Franciscains, le principal objet de la visite des dirigeants religieux est d’annoncer que la paix est bien plus forte que la violence. Les représentants du diocèse de Tchernovtsy-Bucovine de l’Église orthodoxe ukrainienne (sous l’omophore du métropolite de Kiev Onuphre, ndt), à la fin de la manifestation, ont eu la possibilité de parler à chacun des dirigeants religieux et leur ont transmis une lettre en anglais, dans laquelle ils ont décrit des faits de persécutions contre l’Église orthodoxe ukrainienne dans différentes régions du pays, notamment l’indifférence de la police pendant les raids destinés à leur enlever les églises etc. Il est mentionné dans la lettre les événements récents sur le raid contre l’église du village de Mykhaltcha qui a eu lieu le 10 avril 2022. C’est alors que l’organisation « Trizoub » (« Trident »), qui porte le nom de Stepan Bandera, avec les partisans de l’Église orthodoxe d’Ukraine (qui a reçu l’autocéphalie de Constantinople, ndt) se sont emparés de l’église de la Dormition, appartenant à l’Église orthodoxe ukrainienne. Sont également décrits dans la lettre les événements du 9 mars à Verhovina, lorsque sous la menace des armes à feu, les fidèles ont été contraints de passer à l’Église autocéphale et lorsque l’on a annoncé que presque toutes les églises orthodoxes (sous l’omophore du métropolite de Kiev Onuphre, ndt) de la

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

« Le Christ libérera l’Ukraine » a déclaré le patriarche Bartholomée 

« Le Christ libérera l’Ukraine » a déclaré le patriarche Bartholomée 

Dimanche après-midi, le patriarche œcuménique a présidé l’office des vêpres à l’église Saint-Nicolas de Tzivali. Le patriarche œcuménique s’est adressé aux membres de la communauté ukrainienne qui fréquentent l’église, il a évoqué une fois de plus les développements dramatiques dans l’Ukraine déchirée par la guerre et a exprimé son soutien au peuple ukrainien bien-aimé. Il a réaffirmé que la guerre en cours est impie et maléfique et a souligné : « Nous sommes en faveur du droit, de la vérité. Le droit et la vérité sont avec l’Ukraine, c’est pourquoi nous soutenons l’Ukraine. L’Évangile dit : “Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres…”. Nous, chrétiens, croyons que la vérité, c’est le Christ lui-même. Ainsi, le Christ libérera l’Ukraine, qui a la vérité de son côté. Nous prions tous, du fond du cœur, pour que cette guerre dévastatrice prenne fin le plus tôt possible ». Ailleurs dans son intervention, le patriarche œcuménique a souligné : « Cette Pâques 2022 sera une Pâques amère pour nos frères et sœurs ukrainiens mais pas seulement. Le Vendredi saint passera et la Résurrection arrivera. Ceux en revanche qui ne reviendront pas sont les milliers de morts, les victimes de cette guerre. Comme tous les autres, ils prieront du ciel non seulement pour la liberté et la prospérité de l’Ukraine, mais aussi pour la vérité, la justice et la paix dans le monde entier. L’Église-Mère de Constantinople a toujours aimé ses enfants spirituels en Ukraine. Maintenant, nous vous aimons beaucoup plus. Bonne Résurrection ! ». Ont assisté à la divine liturgie les métropolites Maxime de Ioannina et Joachim de Bursa, les évêques Adriend’Alikarnassos, Cassien d’Arabissos, le consul général d’Ukraine à Constantinople, Roman Nedilskyi, ainsi que des membres du consulat, des membres de la communauté ukrainienne et d’autres croyants de Constantinople et de l’étranger. Auparavant, le patriarche œcuménique s’était rendu, comme chaque année, à la Porte

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le patriarche œcuménique Bartholomée : « Il est scandaleux que certaines personnes croient que la guerre a éclaté à cause de l’autocéphalie de l’Ukraine »

Le patriarche œcuménique Bartholomée : « Il est scandaleux que certaines personnes croient que la guerre a éclaté à cause de l’autocéphalie de l’Ukraine »

Le patriarche œcuménique Bartholomée a accueilli jeudi 7 avril 2022 un groupe important d’élèves de la 1ère et de la 4ème école secondaire de Lamia, qui étaient accompagnés par le métropolite Syméon de Fthiotida, les directeurs et les enseignants de leurs écoles. Au cours de la visite, le patriarche œcuménique a exprimé son opinion sur la guerre en Ukraine en disant : “Aucun problème n’est résolu par la guerre. La guerre ne résout pas les problèmes, je le dis toujours, à plusieurs reprises, la guerre ajoute de nouveaux problèmes”, et a exprimé l’opinion que si la voie du dialogue avait été choisie, “ils auraient certainement trouvé une solution.” Ailleurs dans son discours, il a noté : “Les Russes n’auraient pas dû envahir l’Ukraine. Ils ont peut-être eu des craintes pour l’avenir, pour l’OTAN, mais il n’y a pas eu de menace ou d’intervention spécifique de la part de l’Ukraine pour inciter le président de la Fédération de Russie à prendre les armes et à attaquer des civils, des innocents, des enfants, à détruire des écoles, des hôpitaux, des théâtres, des églises.” Se référant à la décision du Patriarcat œcuménique d’accorder, en 2018, l’autocéphalie à l’Église orthodoxe d’Ukraine, il a réaffirmé que c’était le droit des Ukrainiens de la recevoir, ainsi que le droit du Patriarcat œcuménique de l’attribuer, comme il l’a déjà fait, en accordant un statut similaire à d’autres Églises locales, dont celle de Russie. “Il est scandaleux que certaines personnes croient que la guerre a éclaté à cause de l’autocéphalie d’Ukraine. Ils cherchent un alibi pour justifier l’injustifié. Nous regrettons profondément la prise de position du patriarche Cyrille de Russie. Il ne devrait pas s’identifier autant au président Poutine et même qualifier de “sacrée” la guerre que mène la Russie contre l’Ukraine. Source

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Mgr Hilarion : J’aimerais remercier nos médecins au nom de l’Église orthodoxe russe

Editorial du métropolite de Volokolamsk Hilarion au sujet du conflit en Ukraine

Dans son éditorial du « Journal du Patriarcat de Moscou » N°4/2022, le métropolite de Volokolamsk Hilarion, président du Comité de Rédaction, a écrit : « Dans la prière de l’anaphore de la Liturgie de saint Basile le Grand, nous prononçons une demande pour « la paix profonde et inamissible ». À notre époque, ces mots revêtent une signification particulière. Chaque membre du clergé de l’Église russe, à ce moment, pense à quel point une paix profonde et solide est nécessaire à tous. Nous implorons la miséricorde divine sur tous ceux qui sont impliqués actuellement dans le conflit en Ukraine, une prière commune est élevée à chaque office divin, d’une seule voix, pour la cessation des querelles et des désaccords. En même temps, il nous faut réfléchir au fait que l’état de paix solide demandé par nous ne peut être que le résultat de longs efforts et des labeurs de chacun de nous tous. En quoi consistent-ils ? Assurément, le domaine de responsabilité de chaque chrétien est son labeur dans la prière. Aujourd’hui, nous devons tous renforcer nos prières pour l’éradication de toute rancune. Mais il est tout autant nécessaire de comprendre les causes internes des événements actuels. Il est douloureux pour nous de vivre ce qui se produit, mais, malheureusement, tout cela est la conséquence de fautes humaines de longue date. Il est aujourd’hui impossible d’attendre une résolution rapide des problèmes qui se sont accumulés depuis des décennies. Dans la formation d’un point de vue personnel de chaque prêtre au sujet de la situation en Ukraine, il y a encore un point important. De quel côté doivent se trouver les fidèles, c’est une question à la fois simple et complexe. Il faut comprendre que, aujourd’hui, dans une situation de division générale dans la société, c’est le moment de tester notre foi. L’unité de l’Eglise réside notamment

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le métropolite majeur de Chalcédoine Emmanuel a qualifié de « meurtrière » l’attitude neutre de l’Église russe face à ce qui se passe en Ukraine

Le métropolite majeur de Chalcédoine Emmanuel a qualifié de « meurtrière » l’attitude neutre de l’Église russe face à ce qui se passe en Ukraine

« Dans les analyses politiques faites au cours de ce mois où nous avons l’invasion de l’Ukraine par la Russie et ces images horribles que nous recevons quotidiennement, beaucoup voient une contribution de l’Église russe à cette guerre avec une neutralité meurtrière en ne prononçant pas un mot sur ce qui se déroule », a souligné Mg Emmanuel dans une interview à la chaîne de télévision TRT et à Sotiris Polyzo. Il a ajouté que le silence du patriarche de Moscou est scandaleux. « Je crois qu’il voit la réalité, mais peut-être n’est-il pas libre de parler et de dire ce qu’il en pense et ce que toute personne qui pense rationnellement pourrait exprimer comme opinion », a-t-il déclaré. Faisant référence au courage du peuple ukrainien, il a noté que nous assistons à un conflit de guerre inégale. « Nous voyons le nombre de troupes d’une part, ainsi que les capacités dont dispose le gouvernement russe, et nous voyons les capacités dont dispose l’Ukraine d’autre part. Cela m’étonne que ce peuple ait finalement cru qu’il avait un avenir. Le peuple ukrainien s’est battu et continue de se battre. Nous voyons donc un président qui a été accusé d’être un acteur, mais finalement, nous voyons qu’il a réussi à rassembler tout son peuple », a-t-il déclaré. Parlant de sa connaissance du président Zelenski, le métropolite Emmanuel a noté que « les fois où je l’ai rencontré avec Sa Sainteté [le patriarche Bartholomée ndt] lors de sa visite au Patriarcat œcuménique et une fois, relativement récemment, en août, en Ukraine, il a fait preuve d’un grand respect pour le patriarche œcuménique, pour l’institution du Patriarcat œcuménique et pour l’occasion qui lui était donnée d’aider la nouvelle Église dans ses premiers pas. » Il a expliqué qu’il s’agit d’un homme qui a fait preuve d’une grande maturité et d’un grand respect

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Métropolite Marc de Berlin et d’Allemagne : « Ce qui se passe entre la Russie et l’Ukraine brise le cœur. »

Métropolite Marc de Berlin et d’Allemagne : « Ce qui se passe entre la Russie et l’Ukraine brise le cœur. »

Dans la crise ukrainienne, le diocèse de Berlin et d’Allemagne de l’Église orthodoxe russe hors-frontières s’est retrouvé à l’épicentre des événements. Des représentants du diocèse accueillent des réfugiés et veillent à la distribution de l’aide qui leur est donnée. Nous nous sommes entretenus avec le métropolite Marc de Berlin et d’Allemagne sur la manière dont l’Église vient en aide à ceux qui souffrent. Au cours de notre conversation, j’ai pu constater que le hiérarque – allemand de sang, habituellement calme et tempéré – est véritablement touché par ce qui se passe. Et, comme si c’était organique, une question a surgi en moi vers la fin, qui me semblait devoir être mise en avant. – Votre Éminence, vous êtes un Allemand de sang, mais un évêque russe. Et d’après vos réponses, je peux dire que vous êtes très affecté par la situation actuelle. S’agit-il d’une tragédie personnelle pour vous ? – C’est déchirant. Pour nous, orthodoxes, il n’y a pas de différence entre les Russes et les Ukrainiens. Je suis allemand, mais je parle si rarement en allemand que j’ai même maintenant du mal à trouver les bons mots. Je parle russe environ 80 % du temps, et les 20 % restants en serbe. Pour moi, l’allemand ne subsiste que lors de mes incursions dans le « monde extérieur ». La situation actuelle, bien sûr, se reflète directement dans nos paroisses, puisque nous avons des Russes, et des Ukrainiens, et des Biélorusses, et des Moldaves. Nous avons une seule Église, et nous brûlons tous comme un seul cierge devant Dieu. – L’Église orthodoxe russe à l’étranger en Allemagne a lancé une campagne d’aide aux réfugiés d’Ukraine. Pouvez-vous nous dire en quoi consiste cette campagne ? – Je ne dirais pas qu’il s’agissait d’une quelconque campagne. Trois évêques de Église orthodoxe russe hors-frontières et

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Regards-croisés sur la guerre en Ukraine

Regards-croisés sur la guerre en Ukraine

Michel Stavrou, doyen de l’Institut Saint-Serge, participera à une soirée de soutien aux populations touchées par la guerre en Ukraine. Cette soirée qui s’intitule “Regards croisés sur la guerre en

Les hiérarques polonais publient une déclaration sur l’Ukraine

Les hiérarques polonais publient une déclaration sur l’Ukraine

Après avoir pris connaissance et discuté de la situation religieuse et sociale actuelle en Ukraine, l’Assemblée des évêques de l’Église orthodoxe de Pologne a publié aujourd’hui une déclaration appelant à la fin de la guerre fratricide en Ukraine. Comme Sa Béatitude le métropolite Onuphre de Kiev et de toute l’Ukraine précédemment, les hiérarques polonais évoquent l’image du péché de Caïn. La déclaration complète de la sainte Assemblée est la suivante : Le 24 février 2022, de manière inattendue, les troupes russes ont envahi les terres de l’Ukraine, et les hostilités ont commencé. Ce fut une période difficile de luttes fratricides, qui se poursuivent jusqu’à ce jour. En conséquence, la vie normale des citoyens est détruite, de nombreux innocents sont tués, et la dégradation de l’Église et de la vie sociale progresse. Des biens matériels sont détruits : églises, monuments, infrastructures essentielles et bâtiments résidentiels. La guerre elle-même est une grande expérience dans la vie des sociétés. L’Ukraine et les peuples qui œuvrent pour la paix sont en grande souffrance ; le sang fraternel est versé, comme l’a été celui d’Abel lors du meurtre commis par son frère Caïn. Des millions de citoyens ukrainiens quittent leur patrie. La nation souffre, est désemparée et perdue. Comme dans l’Ancien Testament, et aujourd’hui encore, Dieu interpelle tous ceux qui participent aux hostilités : La voix du sang de ton frère crie jusqu’à moi depuis la terre (cf. Genèse 4,10).   La Sainte Assemblée des évêques de l’Église orthodoxe autocéphale polonaise, guidé par cette vérité biblique, appelle les autorités de la Fédération de Russie, dirigées par le Président, à cesser les hostilités en Ukraine, les considérant comme méchantes et incompréhensibles. Il est difficile de comprendre pourquoi deux nations orthodoxes et slaves fraternelles se battent l’une contre l’autre. Ne détruisons pas ce que nos pères et

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

La métropole de Varsovie de l’Église orthodoxe de Pologne a publié un rapport sur l’aide à l’Ukraine

La métropole de Varsovie de l’Église orthodoxe de Pologne a publié un rapport sur l’aide à l’Ukraine

La Chancellerie de Sa Béatitude, le métropolite Sava de Varsovie et de toute la Pologne, a fait connaître un rapport sur les activités actuelles d’aide aux réfugiés d’Ukraine. Le rapport a été publié le 21 mars 2022 sur le site officiel de l’Église orthodoxe polonaise. Il indique que « grâce à l’aide et à la disponibilité de bonnes personnes, de bienfaiteurs et d’entrepreneurs », le Centre de culture orthodoxe de Varsovie, dirigé par l’archiprêtre Andrzej Lewczak, avec l’aide de son personnel, de ses jeunes et de ses bénévoles, a entrepris les actions suivantes : Du 25 février au 21 mars, 45 réfugiés ukrainiens ont été hébergés au Centre. Des médecins et des psychologues leur ont fourni une assistance médicale et psychologique. Une société privée a financé les livraisons quotidiennes de nourriture. Les familles les plus démunies ont reçu des prestations en espèces pour un total de 7 000 PLN (environ 1 600 USD). Le 3 mars de cette année, une aide humanitaire (médicale, alimentaire et électronique) d’une valeur de 20 000 PLN (4 600 dollars) a été envoyée en Ukraine. Le 6 mars, une journée portes ouvertes a été organisée pour les réfugiés, au cours de laquelle une aide matérielle et médicale a été distribuée à 200 personnes. Les personnes dans le besoin ont eu accès gratuitement aux services de médecins spécialistes et de psychologues. Le 11 mars, une consultation psychologique pour enfants et adultes a également été organisée. Le 13 mars, le Centre a envoyé en Ukraine un véhicule humanitaire avec 6,5 tonnes de nourriture, d’une valeur de 400 000 PLN (92 000 dollars). Le 15 mars, un transport avec des médicaments et de la nourriture stockable a été envoyé. Les 18 et 20 mars, des repas chauds ont été distribués, en particulier le premier – environ 300 litres. Le 19

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

À Jérusalem, les leaders religieux appellent à la paix en Ukraine

À Jérusalem, les leaders religieux appellent à la paix en Ukraine

Selon le site VaticanNews, plusieurs dizaines de chefs religieux chrétiens, juifs et musulmans se sont réunis dans la journée du 21 mars devant la cathédrale russe orthodoxe de Jérusalem. Priant pour la paix en Ukraine, ils ont appelé le patriarche Cyrille, patriarche de Moscou et de toute la Russie, à utiliser son influence au sein de l’Église orthodoxe russe pour rétablir la paix : « Ils étaient plusieurs dizaines de chefs de communautés chrétiennes, juives et musulmanes de Terre Sainte, à se rassembler sur la place de Moscou à Jérusalem, ce 21 mars. Dans une démarche d’unité et de paix face à la guerre qui frappe depuis bientôt un mois l’Ukraine, les leaders ont exhorté le patriarche Cyrille, chef de l’Église orthodoxe russe, d’appeler Vladimir Poutine à trouver une issue pacifique au conflit en cours. «C’est un moment où les chefs religieux doivent lever l’étendard de la paix et faire tout ce qui est en leur pouvoir pour la promouvoir», énonçait durant l’événement le Rabbin Yonatan Neril, directeur du Centre interconfessionnel pour le développement durable (ICSD). Son organisme, conjointement avec l’Institut interconfessionnel Elijah, sont à l’origine de la rencontre interconfessionnelle. Parmi les participants figuraient ainsi Mgr Pierbattista Pizzaballa, patriarche latin de Jérusalem, le rabbin Rasson Arousi, président de la commission du grand rabbinat d’Israël pour le dialogue avec le Saint-Siège, le cheikh Hassan Abu Galion, de Rahat, l’archevêque Yasser Ayyash, archevêché patriarcal grec-catholique melkite de Jérusalem, et de nombreux chefs religieux de rites variés. Après que tous se sont rassemblés devant la cathédrale de la Sainte Trinité, plusieurs participants ont été invités à s’exprimer en faveur de la paix en Ukraine. «Nous ne sommes contre personne, mais les images que nous voyons dans les médias sont terribles et ne sont pas justifiables. Nous devons exprimer notre solidarité», a ainsi expliqué

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Il est probable que l’Assemblée des évêques de l’Église orthodoxe soit reportée en raison des événements en Ukraine

Il est probable que l’Assemblée des évêques de l’Église orthodoxe russe soit reportée en raison des événements en Ukraine

L’Église orthodoxe russe examine la possibilité de changer les dates et le format de l’Assemblée des évêques, prévue pour le mois de mai de cette année. « L’Assemblée était déjà prévue au mois de novembre, mais elle a alors été reportée en raison de la situation épidémiologique. D’autres complications sont survenues maintenant : il est fort probable que de nombreux hiérarques ne pourront pas venir à Moscou en raison des restrictions de transport. Aussi, nous surveillerons la situation et, au moment voulu, nous prendrons la décision sur la façon de procéder à l’Assemblée des évêques et quand la réaliser », a déclaré le président du Département des relations extérieures, le métropolite Hilarion au cours de l’émission « L’Église et le monde » sur la chaîne « Rossia-24 ». Il y a, selon le métropolite Hilarion, trois variantes : la première serait de réaliser l’Assemblée dans les délais prévus, la deuxième, de la reporter plus tard (peut-être en automne), et la troisième, de prévoir la participation à distance d’une partie des hiérarques. « Nous devrons peser tous ces facteurs pour prendre la décision correspondante », a résumé le métropolite Hilarion. Comme cela avait été communiqué précédemment, l’une des questions principales de l’ordre du jour de la future Assemblée devait être la position définitive de l’Église sur la question de l’authenticité des restes de la Famille impériale trouvés près d’Ekaterinbourg. Source

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le patriarche de Moscou appelle à la récitation quotidienne du canon à la Mère de Dieu pour l’Ukraine 

Le patriarche de Moscou appelle à la récitation quotidienne du canon à la Mère de Dieu pour l’Ukraine 

Le 16 mars 2022, le patriarche de Moscou a adressé l’appel suivant aux archipasteurs, pasteurs, moines et moniales et à tous les fidèles de l’Église orthodoxe russe : « Bien-aimés confrères archipasteurs, Chers pères, frères et sœurs, Nous vivons aujourd’hui une période historique difficile : toutes nos pensées, nos angoisses et prières sont liées aux événements qui se produisent en Ukraine. Mais dans les temps d’épreuves les plus difficiles, notre peuple cherchait l’aide auprès de la Très sainte Mère de Dieu, qui a toujours intercédé avec ferveur pour la sainte Rus’ et l’a secourue. En ces jours du Grand Carême, alors que l’Église se tient dans le repentir devant le Seigneur, je m’adresse à vous tous, mes chers, en vous appelant à lire quotidiennement « le canon d’intercession à la Très sainte Mère de Dieu, chanté pour toute affliction de l’âme et adversité », en y ajoutant les prières pour le rétablissement de la paix qui ont été précédemment approuvées. Tournons nos regards et nos soupirs vers Celle qui secourt avec ferveur le peuple chrétien, afin que par son intercession maternelle inlassable, le Seigneur Ami des hommes, incline Sa miséricorde envers nos peuples et accorde une paix forte et inébranlable » Source

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Appel de l’archevêque d’Athènes Jérôme  au patriarche de Moscou au sujet de la guerre en Ukraine

Appel de l’archevêque d’Athènes Jérôme au patriarche de Moscou au sujet de la guerre en Ukraine

L’archevêque d’Athènes Jérôme a adressé, en date du 14 mars 2022, l’appel suivant au patriarche de Moscou Cyrille : « Béatissime et Sanctissime Patriarche de Moscou et de toute la Russie, très aimé dans le Christ Dieu, bien-aimé frère et concélébrant de notre Humilité, Mgr Cyrille, embrassant Votre Béatitude dans le Seigneur, il nous est extrêmement agréable de vous saluer. Avec beaucoup d’inquiétude et un cœur lourd, nous suivons les développements tragiques de la guerre qui se déroule ces jours dans le pays de l’Ukraine. Les attaques constantes et les vagues répétitives de bombardements, sur décision et commandement des dirigeants russes, font de la terre ukrainienne, jour après jour, un « lieu de tourment », d’affliction indicible, suite aux morts et aux ruines qui s’y produisent. Malheureusement, ce n’est pas seulement le peuple qui est persécuté, mais les infrastructures vitales, les bâtiments historiques, les monuments culturels, voire même les églises, telle que la cathédrale de Kharkov, sont détruits. L’Église de Grèce ressent de façon aiguë son devoir d’élever une voix de protestation pour toutes les malheureuses victimes de la guerre et pour tous ceux qui sont persécutés, elle se lamente pour tous ceux qui ont été tués, mais encore pour ceux qui sont éprouvés et expulsés par la méchanceté, la haine et la barbarie qui proviennent, malheureusement, non d’hétérodoxes, mais de chrétiens orthodoxes. L’Église de Grèce, liée par des liens de longue durée, indéfectibles, dans l’amour du Christ et l’amitié avec l’Église orthodoxe sœur en Russie, adresse l’appel le plus fervent à Votre Béatitude et à toute la très sainte Église de Russie afin, qu’à l’occasion du début de la sainte et grande Quarantaine du Carême, elle s’oppose aux desseins guerriers des dirigeants séculiers, étant certain que l’intervention de Votre Béatitude dans le but mentionné aura un rôle catalyseur. Cette intervention ecclésiastique et ce

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le patriarche de Serbie au sujet de la situation en Ukraine : « Cette guerre menace d’apporter souffrance et divisions au monde entier et à l’Europe »

Le patriarche de Serbie au sujet de la situation en Ukraine : « Cette guerre menace d’apporter souffrance et divisions au monde entier et à l’Europe »

Le 6 mars 2022, au cours de l’office des Vêpres du Dimanche du pardon, dans la cathédrale de Saint-Sava à Vračar, Sa Sainteté, le patriarche de Serbie Porphyre, a parlé du conflit en Ukraine : « Nous prions constamment pour la paix, mais particulièrement ces jours-ci, surtout en tant que personnes et en tant que chrétiens, nous prions pour la paix en Ukraine. Nos propres souvenirs, les souvenirs de chacun d’entre nous, des guerres et des conflits tragiques en ex-Yougoslavie sont très vivants parmi nous, et voici une autre guerre qui a éclaté en Europe, entre nos frères chrétiens, Russes et Ukrainiens. Cependant, la guerre en Ukraine engendre des souffrances et des divisions, non seulement en ce moment entre nos frères, les Russes et les Ukrainiens, mais menace d’engendrer des souffrances et des divisions dans le monde entier, et en Europe, où nous sentons qu’une tragédie est imminente. Pour cette raison, la tristesse a éclaté dans nos cœurs alors que la guerre a éclaté, mais aussi dans nos âmes, la tristesse à cause de la souffrance des peuples qui nous sont proches à tous points de vue, et l’anxiété aussi à cause du danger que cette guerre fait courir à l’Europe entière et au monde entier. Cela signifie un danger pour nous qui vivons dans des régions divisées et encore insuffisamment réconciliées. C’est pourquoi je ressens le besoin d’encourager tous ceux qui sont réunis à transformer la tristesse en compassion, en solidarité avec ceux qui souffrent, avec ceux qui sont maintenant sans toit et qui cherchent refuge et sécurité ailleurs. Je me rappelle et je vous appelle, moi et vous, à avoir de la compassion pour ceux qui manquent des besoins élémentaires pour survivre et, bien sûr, pour ceux qui viennent déjà dans notre pays en tant que réfugiés. Notre devoir devant

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Déclaration du Conseil diocésain du Midwest de l’Église russe hors-frontières au sujet de l’Ukraine

Déclaration du Conseil diocésain du Midwest de l’Église russe hors-frontières au sujet de l’Ukraine

Le Conseil du diocèse du Midwest de l’Église russe hors-frontières, dont le siège est à Chicago, a publié l’appel suivant à la prière pour le cessez-le-feu en Ukraine, et aborde la réaction des fidèles à l’attitude des responsables ecclésiastiques devant le conflit : « Le 15/28 février 2022, des pourparlers en vue du cessez-le-feu ont été entamés par les deux parties dans la guerre en Ukraine et ces discussions continuent. Nous appelons les fidèles enfants de notre Diocèse du Midwest à renouveler la prière pour le succès de ces discussions et une fin rapide de l’invasion. La guerre est, par sa propre nature, difficile à comprendre dans son intégralité. Les choses changent rapidement. Les médias participent en tant que bras des parties belligérantes plutôt que comme entités inoffensives cherchant à informer ceux qui sont hors de la zone de guerre. L’Église, avec tous les peuples du monde, lutte pour comprendre ce qui se produit dans ce contexte confus. Il y a eu des critiques sur la réponse publique de l’Église à cette crise. Certes, cela est compréhensible d’un point de vue psychologique. Les gens sont émotifs. Ils sont blessés. Ils sont irrités. Nous voulons blâmer quelqu’un. Attaquer. Participer de quelque façon à la fin de la guerre, et nous étendons ces attaques partout où nous le pouvons. Ce stress émotionnel est compris par ceux qui se trouvent des deux côtés de la guerre, et ils utilisent nos luttes à cet égard pour leurs propres buts. La prière est critiquée comme quelque chose de vide, des mots qui ne signifient rien. Si nous croyons que tel est le cas – que la prière n’est rien d’autre qu’un vide émotionnel – alors nous devons vraiment critiquer tous ceux qui appellent à une telle réponse. Mais si nous sommes chrétiens orthodoxes, et si nous comprenons

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

L’évêque Dosithée du Patriarcat de Géorgie : « Il serait temps de reconnaître l’Église orthodoxe autocéphale d’Ukraine »

L’évêque Dosithée du Patriarcat de Géorgie : « Il serait temps de reconnaître l’Église orthodoxe autocéphale d’Ukraine »

Le 5 mars, l’évêque de Belgique et des Pays-Bas du Patriarcat de Géorgie, Dosithée, a convoqué le Conseil épiscopal. Au cours de cette réunion, ont été abordées des questions concernant la situation mondiale et l’Église orthodoxe aujourd’hui. Le communiqué publié par le saint diocèse de Belgique et des Pays-Bas a exprimé sa solidarité avec tous les croyants d’Ukraine, mais plus particulièrement à l’Église autocéphale d’Ukraine, dont le primat est le métropolite Épiphane de Kiev et de toute l’Ukraine (Patriarcat de Constantinople). Les membres du Conseil épiscopal ont convenu à l’unanimité que le moment était venu pour le Patriarcat de Géorgie de reconnaître l’Église orthodoxe autocéphale d’Ukraine. « Nous exprimons notre solidarité à chaque croyant en Ukraine, quelle que soit l’Église à laquelle il appartient, mais tout particulièrement à l’Église orthodoxe autocéphale d’Ukraine. La Géorgie et son Église ont exprimé depuis le début des problèmes un grand soutien fraternel à la nation ukrainienne, mais d’un point de vue ecclésiologique, il serait encore plus important de commencer à penser à reconnaître l’autocéphalie de l’Église d’Ukraine en question ». Source

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :