3 août (ancien calendrier) / 16 août (nouveau)
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

3 août (ancien calendrier) / 16 août (nouveau)

Carême de la Dormition

Saints Isaac, Dalmate et Fauste, moines à Constantinople (IV-Vème s.) ; saint Rajdène, protomartyr à Tsromi en Géorgie (457) ; saint Euphrone, évêque d’Autun (475) ; saint Côme, ermite en Palestine (VIème s.) ; saint Bergat, diacre à Tréguier (vers 620) ;  saint Antoine le romain, thaumaturge de Novgorod (1147) ; les 9000 Géorgiens tués à la bataille de Marabda (1625) ; saints nouveaux martyrs de Russie : Venceslas Loukanine, diacre (1918 ; Nicolas Pomerantsev, prêtre (1938).

Saints Isaac, Dalmate et Fauste [1]

Issu d’une famille distinguée, notre saint Père Dalmate s’était engagé dès sa jeunesse dans la profession des armes. Il servait comme officier dans la Seconde Compagnie des gardes du palais et montrait, malgré son entourage, une vive piété. Lorsqu’on rapporta à l’empereur Théodose que l’ermite syrien Isaac avait prédit à Valens sa défaite contre les Goths et qu’il lui avait annoncé sa mort misérable, le souverain vint lui rendre hommage en compagnie de Dalmate. Enchanté par l’aspect angélique d’Isaac et par ses paroles inspirées du Saint-Esprit, Dalmate vint peu après passer sept jours en sa présence, pour jouir de ses instructions. De retour à son foyer, le cœur enflammé de zèle pour Dieu, il fit part à son épouse de sa décision de renoncer au monde. Il lui céda tous ses biens, la renvoya dans sa famille avec sa fille et, emmenant avec lui son tout jeune fils, Fauste, il se rendit en hâte auprès du saint ermite. Renonçant à tout honneur et aux vains soucis de ce monde, il devint bientôt le plus éminent des disciples d’Isaac, tant par l’ardeur qu’il manifestait dans les labeurs ascétiques, que par son amour de l’hésychia et sa compassion pour les pauvres qui affluaient au monastère. C’est ainsi qu’il resta pendant tout un Carême sans manger, et le jour de l’Ascension étant arrivé, il fut transporté en extase dans l’église des Saints-Maccabées, où célébrait l’archevêque. Saint Isaac s’étant endormi en paix (406), les moines unanimes demandèrent à l’archevêque que Dalmate prenne la succession. Malgré ses réticences, le saint accepta, et il accrut ses austérités pour se rendre digne de cette charge. Il restait constamment reclus dans son monastère et refusa même d’en sortir, quand l’empereur Théodose II le pressa de venir se joindre aux processions organisées dans la ville pour apaiser la colère de Dieu lors d’un grand tremblement de terre. Par faveur qu’il avait obtenue auprès de Dieu, il acquit le pouvoir de percer les secrets des cœurs et de rendre la justice. Ce fut surtout à l’occasion de l’hérésie nestorienne que sa sainteté resplendit pour le triomphe de la Vérité. Lorsque Nestorius, dissimulant encore sa fraude, fut élu archevêque, il alla rendre visite au saint reclus. Mais Dalmate le congédia en disant : « Corrige d’abord ce que tu as caché dans ton cœur, et alors tu pourras entrer dans ma cellule ! » Une fois le prélat parti, Dalmate dit à ses moines et aux laïcs qui se trouvaient présents : « Prenez garde, car une bête méchante est entrée dans cette ville, et elle va blesser bien du monde. » Nestorius ayant dévoilé ses perfides desseins et son opinion hérétique à l’égard de la Mère de Dieu, on réunit le troisième saint Concile Œcuménique à Éphèse [9 juin]. Grâce à l’action énergique de saint Cyrille d’Alexandrie, l’hérésie fut aussitôt condamnée par les évêques ; mais les partisans de Nestorius, forts de leur ascendant sur l’empereur et la cour, espéraient encore faire échouer le Concile en empêchant toute communication avec la capitale. Saint Cyrille parvint néanmoins à faire parvenir une lettre à saint Dalmate, par l’entremise d’un homme déguisé en mendiant, qui avait caché la missive dans un bâton creux. Apprenant, à la lecture de cette lettre, que les Pères du Concile étaient menacés par les troupes impériales, Dalmate se mit en prière et reçut d’une voix céleste l’ordre de sortir de son monastère, pour la première fois depuis quarante-huit ans, afin de sauver l’Église en péril. Suivi de tous ses moines, auxquels se joignit en chemin une foule d’autres religieux et de laïcs, tenant en main des cierges et chantant des psaumes, le saint fut admis en présence de l’empereur Théodose, tout surpris de voir devant lui celui qu’il avait tant de fois convoqué sans succès. Dalmate lui lut la lettre du Concile et supplia le souverain de rendre la liberté aux évêques et d’œuvrer pour le triomphe de la vérité. Informé sur ce qui s’était réellement passé et éclairé par le saint sur les agissements de Nestorius, l’empereur envoya à Éphèse un édit ordonnant de se conformer aux décisions du Concile en ce qui concernait la déposition de Nestorius, et il prescrivit à ce dernier de se retirer dans son monastère de la région d’Antioche. En sortant du palais, Dalmate communiqua au peuple, du haut de l’ambon de l’église Saint-Mocius, la teneur de la lettre du Concile et rapporta son entretien avec l’empereur, puis il écrivit à saint Cyrille, au nom des supérieurs des monastères et des notables de la capitale, pour l’assurer de leur indéfectible soutien. C’est à la suite de ces événements, qui marquèrent une étape décisive en vue de la victoire de l’Orthodoxie, que saint Dalmate fut nommé par le Concile archimandrite et exarque de tous les monastères de la capitale, titre qui fut transmis à ses successeurs et qui fit du monastère de Dalmate, le premier des monastères de la ville et le rempart de l’Orthodoxie. Saint Maximien [21 avr.] ayant gouverné l’Église pendant peu de temps, ce fut sous l’épiscopat de saint Proclos [20 nov.] que saint Dalmate s’endormit en paix, à l’âge de quatre-vingt-cinq ans (440). Dès que se répandit la nouvelle de son décès, toute la ville se précipita au monastère, jeunes et vieux, moines et laïcs, tous tenant un cierge en main. Les funérailles furent célébrées par saint Proclos à la Grande Église, puis le corps fut ramené dans son monastère. Au bout de trois jours, un baume parfumé commença à suinter du sarcophage dans lequel le corps du saint avait été déposé, et nombre de ceux qui s’en oignirent furent guéris de leurs maux. Informé des dernières volontés du saint, l’archevêque consacra son fils Fauste higoumène et archimandrite de tous les monastères. Brillant de la grâce du Saint-Esprit, portant une barbe vénérable qui le rendait semblable à Aaron, et doté de la douceur de Moïse, saint Fauste ne se montra pas seulement l’émule des vertus de son père, mais il imita aussi son zèle pour la défense de la vraie foi lors de la condamnation d’Eutychès (448), et il hérita également de ses pouvoirs de thaumaturge. Après avoir sagement gouverné son troupeau spirituel, il partit rejoindre Isaac et Dalmate dans l’assemblée des saints, sous le règne de Marcien (450-457).

 

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire des saints Isaac, Dalmate et Fauste, ton 1

Vénérons le trio des moines saints, Dalmate et Fauste et l’illustre Isaac; la triple lampe de leur ascétique vie a dissipé la nuit des passions, illuminant de leurs saintes vertus ceux qui chantent de tout cœur: Gloire à celui qui fit des merveilles pour vous, gloire à celui qui vous a magnifiés, gloire à celui qui opère en tous, par vos prières, le salut.

Tropaire de saint Antoine le Romain de Novgorod, ton 4

Ayant quitté l’ancienne Rome, ta patrie, tu montas sur un roc qui te servit de radeau: sur lui tel un ange tu voguas surnaturellement, la divine providence te guidant, jusqu’à parvenir à Novgorod, la grande cité, où tu fondas un monastère, Antoine, Père saint, et là tu laissas la relique de ton corps comme un don sanctifié; c’est pourquoi, nous t’en prions, intercède auprès du Christ notre Dieu pour le salut de nos âmes.

Kondakion des saints Isaac, Dalmate et Fauste, ton 2

Ces astres ayant brillé par leur ascèse ici-bas et renversé les hérésies par leur foi, Dalmate, Fauste et leur maître Isaac, comme serviteurs du Christ en nos hymnes chantons-les, car en sa présence ils intercèdent pour nous tous.

Kondakion de saint Antoine le Romain de Novgorod, ton 8

Si Rome te vit naître et pousser, la grande Novgorod a vu ta floraison en la grâce de Dieu; là tu fus agréable au Seigneur par tes nombreuses peines et tes exploits; c’est pourquoi tu as reçu de lui ton pouvoir miraculeux et ton corps est demeuré de longues années à l’abri de la corruption; quant à nous, te vénérant, dans l’allégresse de nos cœurs nous te chantons: Père Antoine, réjouis-toi.

ÉPÎTRE DU JOUR

1 Cor. XIV, 26-40

Lorsque vous vous assemblez, les uns ou les autres parmi vous ont-ils un cantique, une instruction, une révélation, une langue, une interprétation, que tout se fasse pour l’édification. En est-il qui parlent en langue, que deux ou trois au plus parlent, chacun à son tour, et que quelqu’un interprète ; s’il n’y a point d’interprète, qu’on se taise dans l’Église, et qu’on parle à soi-même et à Dieu. Pour ce qui est des prophètes, que deux ou trois parlent, et que les autres jugent ; et si un autre qui est assis a une révélation, que le premier se taise. Car vous pouvez tous prophétiser successivement, afin que tous soient instruits et que tous soient exhortés. Les esprits des prophètes sont soumis aux prophètes ; car Dieu n’est pas un Dieu de désordre, mais de paix. Comme dans toutes les Églises des saints, que les femmes se taisent dans les assemblées, car il ne leur est pas permis d’y parler ; mais qu’elles soient soumises, selon que le dit aussi la loi. Si elles veulent s’instruire sur quelque chose, qu’elles interrogent leurs maris à la maison ; car il est malséant à une femme de parler dans l’Église. Est-ce de chez vous que la parole de Dieu est sortie ? Ou est-ce à vous seuls qu’elle est parvenue ? Si quelqu’un croit être prophète ou inspiré, qu’il reconnaisse que ce que je vous écris est un commandement du Seigneur. Et si quelqu’un l’ignore, qu’il l’ignore. Ainsi donc, frères, aspirez au don de prophétie, et n’empêchez pas de parler en langues. Mais que tout se fasse avec bienséance et avec ordre.

ÉVANGILE DU JOUR

Mt XXI, 12-14,17-20

Jésus entra dans le temple de Dieu. Il chassa tous ceux qui vendaient et qui achetaient dans le temple ; il renversa les tables des changeurs, et les sièges des vendeurs de pigeons. Et il leur dit : Il est écrit : Ma maison sera appelée une maison de prière. Mais vous, vous en faites une caverne de voleurs. Des aveugles et des boiteux s’approchèrent de lui dans le temple. Et il les guérit. Et, les ayant laissés, il sortit de la ville pour aller à Béthanie, où il passa la nuit. Le matin, en retournant à la ville, il eut faim. Voyant un figuier sur le chemin, il s’en approcha ; mais il n’y trouva que des feuilles, et il lui dit : Que jamais fruit ne naisse de toi ! Et à l’instant le figuier sécha. Les disciples, qui virent cela, furent étonnés, et dirent : Comment ce figuier est-il devenu sec en un instant ?

[1] Tiré du Synaxaire du hiéromoine Macaire de Simonos Petras.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

20 septembre Vivre avec l'Église 71205

20 septembre Après-fête de l’Exaltation de la Croix ; saint Eustathe-Placide (Eustache), grand-martyr à Rome, avec son épouse, sainte Théopistée et...

7 septembre (ancien calendrier) / 20 septembre (nouveau) Vivre avec l'Église 71203

7 septembre (ancien calendrier) / 20 septembre (nouveau) Avant-fête de la Nativité de la Très-Sainte Mère de Dieu ; saint martyr Sozon de Cilicie (...

Rencontre au Vatican du pape François et du patriarche Bartholomée Actualités 117056

Le 17 septembre, le patriarche Bartholomée a rendu visite au pape François au Vatican. Le communiqué du Vatican précise : « La rencontre s’est déro...

Communiqué from the Archbishop’s Office on the Pastoral Letter of Archbishop Jean Renneteau 116977

To Clerics, monks and all the faithful of the Archdiocese On the night of September 14 to 15, 2019, following the communiqué of the Archbishop’s Of...

6 septembre (ancien calendrier) / 19 septembre (nouveau) Vivre avec l'Église 71199

6 septembre (ancien calendrier) / 19 septembre (nouveau) Commémoration du miracle du saint Archange Michel à Chonais en Phrygie (IVème s.) ; saint ...

Des prêtres orthodoxes russes demandent aux autorités de reconsidérer les peines prononcées à l’é... À la Une 116908

Plus d'une centaine de prêtres de l’Église orthodoxe russe se sont adressés aux autorités de Russie pour leur demander de reconsidérer les verdicts...

Les reliques de saint Georges le Pèlerin sont arrivées à Bucarest Actualités 116904

Les reliques de St Georges le Pèlerin sont arrivées vendredi à l’église de la Sainte-Croix à Bucarest, depuis le monastère de Văratec, où elles rep...

« Notre Église repose sur des principes patriotiques, tout comme l’Église gréco-catholique» décla... À la Une 116900

Il faut chercher des terrains d’entente qui peuvent croître à l’avenir en une bonne collaboration, moyennant quoi la nouvelle Église autocéphale d’...

115 000 fidèles ont participé à la procession en l’honneur de saint Alexandre de la Neva à Saint-... Actualités 116895

La procession en l’honneur du 295èmeanniversaire de la translation des reliques de S. Alexandre de la Neva a eu lieu le 12 septembre à Saint-Péters...

18 septembre Vivre avec l'Église 71120

18 septembre Après-fête de l’Exalation de la Croix ; saint martyr Eumène le thaumaturge, évêque de Gortyne (670) ; sainte martyre Ariadne de Phrygi...

5 septembre (ancien calendrier) / 18 septembre (nouveau) Vivre avec l'Église 71118

5 septembre (ancien calendrier) / 18 septembre (nouveau) Saint prophète Zacharie et juste Elisabeth, parents de saint Jean-Baptiste ; saints martyr...

Paris : le métropolite Antoine de Chersonèse et d’Europe occidentale a reçu le chef du Bure... Actualités 116809

Le 13 septembre, le métropolite Antoine métropolite de Chersonèse et d’Europe occidentale, a rencontré Clément Rouchouse, responsable du Bure...