Déclaration du Saint-Synode de l’Église d’Antioche
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À tous nos chers enfants de l’Église d’Antioche, au clergé, aux communautés monastiques et à tous les fidèles.

Avant toute chose, que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ vous garde, et que sa paix emplisse vos cœurs de la lumière de sa Résurrection, comme point d’ancrage pour assurer notre avenir, en demeurant « dans la foi et l’espérance » (1 Cor, 13,13), dans la joie des fils rachetés. Qu’il vous fortifie par son amour, par lequel il a vaincu sur la Croix, une fois pour toutes, le « dernier ennemi qui sera détruit » (1 Cor. 15, 26).

Nous, les hiérarques du Saint-Synode d’Antioche, sous la conduite de Sa Béatitude Jean X, nous nous adressons à vous aujourd’hui, en tant que pasteurs de votre chemin en Christ, au cœur du problème de santé le plus grave depuis le début du XXe siècle. Nous élevons nos prières pour votre bien-être et celui de vos familles, ainsi que pour le monde entier.

Enfants bien-aimés, Comme vous le savez, nous nous sommes engagés à suspendre les services religieux et nous vous avons demandé de respecter ces mesures générales prises dans le monde entier et de rester chez vous. Nos directives précédentes s’inscrivaient dans le contexte de notre grande préoccupation pour la sécurité physique, morale et spirituelle de chacun d’entre vous, comme une façon d’incarner l’amour évangélique de nos communautés soucieuses de la sécurité de chaque être humain dans le monde, et comme un signe de notre engagement envers les mesures sociales prises par les autorités officielles pour la sécurité de tous. Ces mesures inhabituelles interviennent au beau milieu de notre saint chemin de Carême vers Pâques. Ces mesures augmentent notre soif de la sainte eucharistie et de la participation commune aux célébrations et aux prières dans nos églises. C’est un désir légitime que nous considérons comme un « mystère » de fraternité. Cependant, notre Église, dont l’histoire témoigne de plusieurs épisodes difficiles au cours desquels ses enfants et ses saints ont été déplacés, est restée vivante, conformément aux attentes de son peuple. L’Église est présente dans les prières de ses enfants, qui s’associent étroitement aux paroles de la sainte Écriture et constituent avec leurs corps prosternés un saint sacrifice sur l’autel du Seigneur. C’est pourquoi nous vous invitons tout d’abord à vous imprégner de ces sentiments, et à vous en remettre à la joie divine qu’aucune souffrance ne peut entraver. Vous êtes appelés à le faire en intensifiant vos prières quotidiennes et en lisant la Bible, les écrits et la vie des saints Pères, et tout ce qui fait de vos maisons de « petites églises » emplies d’intercessions et de prières, tout en vous rappelant que le « Royaume de Dieu est en vous » (Luc 17, 21). Bien-aimés, élevez-vous les uns les autres vers le Seigneur, et priez pour le monde entier, pour les malades, les blessés, les nécessiteux, les déplacés, les kidnappés, et toutes les victimes. Priez pour tous les scientifiques et les médecins, pour toutes les infirmières qui travaillent pour aider les gens à sortir de cette épreuve. Priez pour les travailleurs et les gardiens, pour ceux qui maintiennent la sécurité et les règlements, et pour tous ces soldats inconnus qui travaillent pour votre bien-être et la sécurité publique, qui mettent leur vie en danger afin de vous fournir les produits de première nécessité. Priez pour vos pasteurs. Voyez le Christ dans les indigents et dans tous ceux qui souffrent de ces circonstances. Partagez avec eux votre pain et vos biens. Protégez-vous de toute peur et de toute panique, en vous souvenant que vous êtes les enfants du créateur de la vie, qui a dit « Voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde » (Mat. 28, 20). En faisant cela, vous êtes l’Église rassemblée, aspirant au sacrement de l’eucharistie, l’Église que le Seigneur désire et dans laquelle Il se réjouit aujourd’hui. Faites de ce temps, le temps de confinement et de maintien à la maison, un désert de repentance et d’aspiration à la sainte communion, et un « temps acceptable » pour travailler pour le Seigneur et pour le prochain (2 Cor. 6, 2). Vivez cette période à la lumière de l’expérience des moines qui sont allés au désert au début du Grand Carême, afin de vous concentrer sur la prière et la repentance, et d’alimenter le désir de la rencontre des frères et sœurs à l’occasion de la fête du Christ ressuscité.

Enfants bien-aimés, en plus de ce qui précède, et de nos prières pour vous et pour le monde, nous suivons l’évolution de la pandémie qui menace aujourd’hui de nombreuses vies humaines. Après nous être rencontrés, grâce aux échanges et aux consultations entre Sa Béatitude le patriarche et leurs Éminences les hiérarques, notamment à la lumière de l’imminence de la Grande et Sainte Semaine et de la glorieuse Pâques, alors que nous sommes confrontés aux tragédies et aux répercussions de cette difficile épreuve, nous vous informons des décisions et des directives que nous avons prises :

Premièrement : Nous soulignons la nécessité de respecter strictement les procédures adoptées et prises par les autorités officielles spécialisées dans la lutte contre cette pandémie et sa propagation, y compris les politiques de maintien à domicile, tout en vivant le mystère de la famille comme source de joie de vivre.

Deuxièmement : Nous appelons les croyants de tous les archidiocèses, le clergé, les communautés monastiques et les laïcs, à coopérer pleinement avec les autorités officielles et sanitaires compétentes, dans tout ce qui apporte une aide et sert le bien-être de la sécurité sanitaire.

Troisièmement : Les offices et les célébrations de la Grande et Sainte Semaine, du dimanche des Rameaux et de la grande Pâques (19 avril) doivent être organisés par les seuls prêtres et communautés monastiques dans les églises et les monastères, pour le salut de tous les peuples et pour la paix du monde entier. En d’autres termes, les services se déroulent à huis clos, sans la participation d’aucun des croyants, tout en permettant la diffusion directe des prières quotidiennes sur les sites web des paroisses, ce qui permet aux croyants de suivre les services depuis leur domicile.

Quatrièmement : Nous souhaitons, si les conditions le permettent, et par la miséricorde de Dieu, célébrer ensemble l’office pascal le jour du congé de Pâques (27 mai 2020), lorsque l’office pascal est célébré dans son intégralité et avec la participation de chacun d’entre nous. Nous espérons que d’ici là, nous aurons surmonté la pandémie et que le cycle de vie reviendra à la normale. Afin d’éviter toute confusion, la période sacrée de jeûne de quarante jours se termine à minuit du samedi-dimanche 19 avril.

Cinquièmement : Les prêtres des paroisses et tous les croyants, ainsi que les conseils paroissiaux et les diverses organisations et fraternités ecclésiastiques sont appelés à travailler ensemble et à collaborer à tout ce qui aide et soutient les nécessiteux et soulage la souffrance des victimes et de leurs familles.

Sixièmement : L’Église prie pour que le Seigneur ait de la compassion pour sa création, retire de notre monde cette affliction pour la santé, affermisse le personnel médical, les infirmières et toutes les équipes paramédicales des hôpitaux et de la société, les protège de tout mal, guérisse chaque patient, ait pitié de tous les défunts et inspire tous les spécialistes, médecins et scientifiques à travailler sur tout ce qui protège la vie et l’univers de toutes les pandémies et de tous les maux.

Septièmement : Ces mesures ont été prises en fonction des dernières données et évolutions, avec l’espoir que ces jours seront raccourcis et que la vie reprendra son cycle habituel.

Huitièmement : Bien que nous acceptions la diversité des opinions et des idées dans l’approche de ces questions, les décisions et directives susmentionnées expriment la position officielle de l’Église d’Antioche. En conséquence, toute violation de ces décisions constitue une violation explicite de la position de l’Église, et les autorités de l’Église ne sont pas responsables des conséquences civiles de ces violations.

Enfants bien-aimés, nous prions et espérons que cette catastrophe mondiale prendra fin, et qu’elle ne nous causera pas plus de difficultés, d’épreuves ou de souffrances. Nous vous demandons d’être forts dans le Seigneur, en attendant de retrouver la joie après cette tempête. Nous vous demandons à nouveau d’attendre avec confiance le jour où nous apporterons notre contribution à l’avènement d’un monde nouveau, avec assurance, stabilité, solidarité, joie et magnificence, sous la protection du Seigneur. Dans cette espérance, nous vous confions sous la protection de Dieu, en espérant que vous serez fermes dans vos prières, afin que nous puissions traverser cette étape ensemble, sans porter en nous aucune douleur ni blessure, autre que notre ardent désir du corps et du sang du Sauveur.

Source

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.

Divider

Articles populaires

Le président serbe Aleksandar Vučić et le premier ministre bulgare Boïko Borissov se sont rendus ... À la Une 173200

Le président serbe Aleksandar Vučić, accompagné par le premier ministre bulgare Boïko Borissov, a visité, le 1er juin 2020 l’église des Saints-Quar...

« Dans le conflit au Donbass, l’Église orthodoxe ukrainienne était et reste la Mère qui unit » a ... À la Une 173194

Le métropolite de Sviatogorsk Arsène, supérieur du monastère qui porte le même nom et qui dépend du primat de l’Église orthodoxe ukrainienne, le mé...

L’un des plus anciens hiérarques de l’Église orthodoxe russe, le métropolite de Tcheboksary et de... À la Une 173178

Le métropolite Barnabé, l’un des plus anciens hiérarques de l’Église orthodoxe russe est décédé le 1er juin 2020. Il avait été hospitalisé à Tchebo...

Réouverture des églises à Constantinople À la Une 173187

Les fidèles pourront revenir dans les églises de Constantinople et des autres diocèses orthodoxes de Turquie. Comme l’annonce le Patriarcat œcuméni...

21 mai (ancien calendrier) / 3 juin (nouveau) Vivre avec l'Église 108695

Jour de jeûne – dispense de poisson Icône de la Mère de Dieu de Vladimir. Saints Constantin, empereur (337) et sa mère, sainte Hélène (327), égaux ...

3 juin Vivre avec l'Église 108693

Jour de jeûne Saint Lucillien, sainte Paule, vierge, et les 4 enfants saints Claude, Hypatios, Paul et Denis, martyrs à Nicomédie (270-275) ; saint...

Lettre du patriarche œcuménique Bartholomée aux primats des Églises orthodoxes locales au sujet d... À la Une 173159

Nous publions ci-dessous le communiqué du Patriarcat œcuménique, suivi de la lettre du Patriarche Bartholomée adressée aux primats des Églises orth...

20 mai (ancien calendrier) / 2 juin (nouveau) Vivre avec l'Église 108513

20 mai (ancien calendrier) / 2 juin (nouveau) Saints Thallalée, Alexandre et Astère, martyrs en Phénicie (vers 284) ; saint Asclas, martyr en Égypt...

2 juin Vivre avec l'Église 108511

Saint Nicéphore, archevêque de Constantinople, confesseur (828) ; saint Pothin, évêque de Lyon, avec saints Sanctus, diacre, Vétius, Epagathus, Mat...

Les paroisses dans la juridiction du Patriarcat d’Antioche rouvrent leurs portes le 7 juin Actualités 173147

C'est par un communiqué que le métropolite Ignace du Patriarcat d'Antioche annonce la reprise des offices célébrés dans les paroisse da sa juridict...

19 mai (ancien calendrier) / 1er juin (nouveau) Vivre avec l'Église 108474

19 mai (ancien calendrier) / 1er juin (nouveau) Saints Patrice, évêque de Prousse en Bithynie, avec ses compagnons : Acace, Ménandre et Polyène, pr...

1er juin Vivre avec l'Église 108472

1er juin Saint Justin le Philosophe et ses compagnons : Chariton, Charité, Evelpiste, Hiérax, Péon, Valérien et Justin, martyrs à Rome (166) ; sain...