22 juin (ancien calendrier) / 5 juillet (nouveau)
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

22 juin (ancien calendrier) / 5 juillet (nouveau)
Carême des saints Apôtres

Saint Eusèbe, évêque de Samosate, martyr (380) ; saint Alban, protomartyr en Angleterre (254) ; saints Zenon et Zénas, martyrs en Arabie (304) ; saint Paulin le miséricordieux, évêque de Nole (431) ; saint Galaction et sainte Julienne, martyrs ; sainte Consorce, vierge en Gaule (VIème s.) ; saint Aaron d’Aleth, ermite en Bretagne (VIème s.) ; sainte Prèce, vierge à Metz (VIIème s.) ; st Grégoire, métropolite de Valachie (1834) ; saints néomartyrs de Russie : Théodore (Smirnov) et Gabriel (Arkhangelsky), diacres (1938).

SAINT EUSÈBE, ÉVÊQUE DE SAMOSATE

Saint Eusèbe de SamosateDurant le règne de l’empereur Constance (337-360), qui se montrait favorable à l’arianisme, notre saint père Eusèbe manifesta un zèle grandissant pour la défense de la vraie foi, telle qu’elle avait été exposée par les Pères de Nicée. Il fut élu évêque de Samosate, ville située à 200 km à l’est d’Antioche, sur la rive nord de l’Euphrate, qui était à la tête de la province d’Euphratène. Ses combats pour l’affermissement de l’Orthodoxie, étendirent bientôt son influence à toute la Syrie, de sorte que, lorsque le siège d’Antioche se trouva vacant, ce fut Eusèbe qui favorisa l’élection de saint Mélèce [12 fév.]. Mais, quand Constance découvrit que Mélèce, loin d’être acquis au parti arien, se montrait au contraire un de leurs plus farouches adversaires, il réclama les Actes de son élection, qui avaient été confiés à saint Eusèbe. Celui-ci répliqua aux envoyés de l’empereur qu’il ne pourrait les livrer qu’après l’assentiment des signataires. Comme on le menaçait de lui trancher la main droite, il tendit généreusement ses deux poings, disant : « Je ne livrerai pas ce décret ! »
Lors du bref règne de Julien l’Apostat (360-363), qui tenta de restaurer le paganisme, le saint évêque se revêtit d’un costume de soldat et voyagea en Syrie, en Phénicie et en Palestine, encourageant les chrétiens à rester fermes dans la foi, et ordonnant en secret des prêtres et des évêques. À la mort de Julien, il prit part à un concile de vingt-sept évêques, réunis autour de saint Mélèce pour proclamer le dogme de Nicée comme règle de foi. C’est aussi grâce à son influence que saint Basile le Grand put être élu sur le siège de Césarée de Cappadoce (370), et il assista à son ordination. Dès lors, les deux saints hiérarques, liés par une étroite amitié, luttèrent de concert pour l’unité de l’Église. Saint Grégoire le Théologien, quant à lui, le louait comme « la colonne et le fondement de l’Église, le luminaire du monde, la règle de la Foi et l’ambassadeur de la vérité ». Lorsque Valens prit le pouvoir (364-378), il se montra adepte fanatique de l’arianisme. Renouvelant la persécution, il fit bannir Mélèce en Arménie, et après avoir déposé Eusèbe, il l’envoya en exil en Thrace (374), où le saint fut exposé aux dangers de la guerre contre les Goths. Lorsque Eusèbe reçut des envoyés de l’empereur la sentence d’exil, afin d’éviter que le peuple ne se révoltât pour le défendre et n’attentât à leur vie, il leur demanda d’attendre la nuit pour le faire sortir en cachette de la ville. Dès que les chrétiens de Samosate se rendirent compte que leur évêque avait été enlevé, ils s’embarquèrent sur l’Euphrate à sa recherche ; mais quand ils l’eurent rejoint, Eusèbe les exhorta à ne rien faire pour le délivrer et refusa les présents qu’ils lui proposaient en vue d’adoucir sa misère. Un arien, Eunome, fut nommé à sa place sur le siège de Samosate ; mais le peuple lui montrait un tel dédain qu’un jour, alors qu’il se baignait, seul, dans les bains publics et qu’il invitait les chrétiens qui se tenaient là à le rejoindre, ceux-ci refusèrent et dès qu’il sortit du bain, ils exigèrent qu’on renouvelât l’eau, car ils ne voulaient pas d’une onde souillée par l’hérésie d’Arius. Devant une telle hostilité Eunome se retira, mais il fut remplacé par un arien fanatique, Lucius, qui persécuta les orthodoxes de la ville. Valens ayant finalement trouvé la mort au cours de sa campagne contre les Goths (378), l’empereur orthodoxe Gratien restaura la liberté de l’Église et rappela d’exil les glorieux confesseurs de la foi. Saint Eusèbe put rejoindre son troupeau spirituel qui l’accueillit en grande liesse, et immédiatement il se mit à la tâche pour placer de nouveaux pasteurs sur les sièges vacants. Le 22 juin 379, comme il entrait dans la ville de Dolikha (auj. Tell-Dülük), en compagnie du nouvel évêque orthodoxe de la cité, une femme arienne lui lança du haut d’un toit une lourde brique sur la tête. Saint Eusèbe s’affaissa, mais avant de rendre l’âme, il eut le temps de faire jurer à sa suite de ne pas poursuivre la coupable, et, à l’imitation de notre Seigneur et de saint Étienne, ses dernières paroles furent une prière pour ses ennemis.
(Tiré du Synaxaire du hiéromoine Macaire de Simonos Petras)

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire, ton 4
Richement éclairé par la sagesse de l’Esprit, * tu éclairas pour nous le langage de la foi, * illustre Eusèbe, puisqu’en pontife * tu renversas sagement l’erreur en luttant pour la Trinité. * Bienheureux Père, supplie-la de tous nous sauver.

Kondakion, ton 4
Ayant vécu saintement dans l’épiscopat * et pris le chemin des martyrs, * pontife Eusèbe, tu as éteint * les foyers de l’hérésie; * par le crédit que tu possèdes auprès de lui * prie le Christ notre Dieu * d’accorder à nos âmes le salut.

ÉPÎTRE DU JOUR

Rom. IX, 6-19

Ce n’est point à dire que la parole de Dieu soit restée sans effet. Car tous ceux qui descendent d’Israël ne sont pas Israël, et, pour être la postérité d’Abraham, ils ne sont pas tous ses enfants; mais il est dit : En Isaac sera nommée pour toi une postérité, c’est-à-dire que ce ne sont pas les enfants de la chair qui sont enfants de Dieu, mais que ce sont les enfants de la promesse qui sont regardés comme la postérité. Voici, en effet, la parole de la promesse : Je reviendrai à cette même époque, et Sara aura un fils. Et, de plus, il en fut ainsi de Rébecca, qui conçut du seul Isaac notre père ; car, quoique les enfants ne fussent pas encore nés et ils n’eussent fait ni bien ni mal, -afin que le dessein d’élection de Dieu subsistât, sans dépendre des œuvres, et par la seule volonté de celui qui appelle, il fut dit à Rébecca : L’aîné sera assujetti au plus jeune ; selon qu’il est écrit : J’ai aimé Jacob Et j’ai haï Ésaü. Que dirons-nous donc ? Y a-t-il en Dieu de l’injustice ? Loin de là ! Car il dit à Moïse : Je ferai miséricorde à qui je fais miséricorde, et j’aurai compassion de qui j’ai compassion. Ainsi donc, cela ne dépend ni de celui qui veut, ni de celui qui court, mais de Dieu qui fait miséricorde. Car l’Écriture dit à Pharaon : Je t’ai suscité à dessein pour montrer en toi ma puissance, et afin que mon nom soit publié par toute la terre. Ainsi, il fait miséricorde à qui il veut, et il endurcit qui il veut. Tu me diras : Pourquoi blâme-t-il encore ? Car qui est-ce qui résiste à sa volonté ?

ÉVANGILE DU JOUR

Matth. X, 32-36, XI, 1

C’est pourquoi, quiconque me confessera devant les hommes, je le confesserai aussi devant mon Père qui est dans les cieux; mais quiconque me reniera devant les hommes, je le renierai aussi devant mon Père qui est dans les cieux. Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée. Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère; et l’homme aura pour ennemis les gens de sa maison. Lorsque Jésus eut achevé de donner ses instructions à ses douze disciples, il partit de là, pour enseigner et prêcher dans les villes du pays.

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Emma Cazabonne

Emma Cazabonne

Beside an anthology on Cistercian texts, Emma Cazabonne has translated and published articles on Cistercian spirituality, the Middle Ages, and Orthodoxy. She converted to Orthodoxy in 2008. Her husband is an Orthodox priest. If you are interested in having your book translated into French, she can be contacted here https://wordsandpeace.com/contact-me/

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

Bertrand Vergely : « Celui qui ne sera pas né une seconde fois … » À la Une 112016

Nous vous invitons à voir la vidéo de la conférence de Bertrand Vergely : « Celui qui ne sera pas né une seconde fois … » donnée le 3 uin 2019.

July 6 (old calendar) / July 19 (new) 112037

July 6 (old calendar) / July 19 (new) Fast Ven. Sisoes the Great (429). Ven. Sisoës, Schema-monk, of the Kiev Caves (Far Caves—13th c.). Uncovering...

July 19  112035

July 19 Fast Uncovering of the Relics of Ven. Seraphim of Sarov (1903). Ven. Macrina, sister of St. Basil the Great (380). Ven. Dius, Abbot, of Ant...

6 juillet (ancien calendrier) / 19 juillet (nouveau) Vivre avec l'Église 112033

6 juillet (ancien calendrier) / 19 juillet (nouveau) Jour de jeûne Saint Sisoès le Grand, ascète au désert de Scété (429) ; sainte Lucie, vierge, e...

19 juillet Vivre avec l'Église 112031

19 juillet Jour de jeûne Sainte Macrine, sœur de saint Basile le Grand (380) ; saint Die d’Antioche, thaumaturge (vers 430); saint Théodore, ...

Le métropolite de Kiev Onuphre : « Le tomos était celui de l’asservissement et non celui de l’aut... À la Une 111970

Le métropolite de Kiev Onuphre, dans une émission de la chaîne TV ukrainienne « Newsone » a déclaré ce qui suit au sujet du Tomos octroyé par le Pa...

Pour la première fois, les reliques des saints princes Pierre et Fébronie, protecteurs de la fami... Actualités 111965

Pour la première fois, les reliques des saints princes Pierre et Fébronie ont été transportées de Mourom à Moscou.

L’évêque de Huși Ignace (Patriarcat de Roumanie) : « Cette année, Wimbledon est devenu orthodoxe » Actualités 112002

« Cette année, Wimbledon est devenu orthodoxe » a écrit l’évêque de Huși Ignace, au sujet de Simona Halep et Novak Djoković qui sont devenus les ch...

Après avoir rencontré un représentant de la nouvelle Église orthodoxe d’Ukraine, le métropolite d... À la Une 112000

Le 24 juin, le métropolite du Monténégro et du Littoral Amphiloque a rencontré l’archevêque Eustrate (Zoria) de la nouvelle Église autocéphale d’Uk...

July 5 (old calendar) / July 18 (new) 111933

July 5 (old calendar) / July 18 (new) Ven. Athanasius, Founder of the Great Lavra and Cœnobitic Monasticism on Mt. Athos, and his six disciples (10...

July 18  111931

July 18 Martyr Emilian of Silistria in Bulgaria (363). Martyr Hyacinth of Amastridea (4th c.). Ven. John the Long-suffering of the Kiev Caves (Near...

5 juillet (ancien calendrier) / 18 juillet (nouveau) Vivre avec l'Église 111929

5 juillet (ancien calendrier) / 18 juillet (nouveau) Saint Athanase du Mont-Athos (1000) ; saintes Anne et Cyrilla, martyres à Cyrène (304) ; saint...