Outre les mariages, les baptêmes et les enterrements ont également été affectés par la crise et la pauvreté en Grèce. Les mariages deviennent de plus en plus sobres, tandis que, pour la première fois les mariages civils (qui, par définition, sont beaucoup moins chers), ont dépassé en nombre les mariages religieux en 2012. En fait, l’esprit d’économie mène beaucoup de couples de faire « d’une pierre deux coups » en faisant célébrer le mariage avec le baptême du premier enfant. En 2012, on a relevé une diminution de presque 10% des mariages par rapport à 2011. C’est ainsi qu’en 2011, 55.099 mariages ont été célébrés en Grèce, alors que ce nombre a chuté à 49.710 en 2012. Mais il est peut-être plus significatif que l’an passé, pour la première fois, le nombre des mariages civils a dépassé celui des mariages religieux, soit 25.730 contre 23.980 dans toute la Grèce. Ce développement a manifestement des raisons économiques. Durant la période de 1980 (lorsque le mariage civil a été institué – à l’égal du mariage religieux qui est reconnu par l’État) à l’an 2000, peu de couples recouraient au mariage civil. En 2001, par exemple, les mariages civils s’élevaient seulement à 10.404 contre 48.087 mariages religieux. Le fait suivant est révélateur de la tendance pour un mariage «sobre»: dans la municipalité d’Athènes, il n’y a pratiquement pas d’invités aux mariages civils, à l’exception des témoins et des parents proches. Il n’y a pas d’apéritif, ni d’autres dépenses. Seuls 10 à 20% de ces mariages ont lieu avec des invités. Il convient encore de mentionner que la grande majorité des mariés sont d’origine grecque, et par conséquent la probabilité de mariages impliquant d’autres religions et (justifiant par conséquent le recours au mariage civil) est minime. En réponse à cette tendance au mariage civil, le métropolite de Dimitrias Ignace a déclaré récemment que, dans les églises du ressort de son diocèse, les cérémonies de mariage seraient gratuites pour ceux qui font face à des problèmes économiques.

Source: Romfea, traduit du grec pour Orthodoxie.com

Print Friendly, PDF & Email


Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !