• Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

L’archimandrite Théologue (Chrisantakopoulos) est né en 1951 en Grèce. Il étudia l’architecture à l’Université d’Athènes, puis à Paris. Une rencontre avec le célèbre géronda Païssios du Mont Athos éveilla en lui de désir de devenir moine. Il reçut l’habit monastique en 1981 et vécut d’abord au monastère de Koutloumousiou sur le Mont Athos. Il s’est ensuite établi au kellion Saint-Jean-le-Théologien dans la partie sud du Mont Athos, où un moine et un novice se sont maintenant joints à lui. Le père Théologue a associé sa vie monastique à la construction ou la restauration d’églises. Il a travaillé pendant neuf ans en Albanie, où  il a restauré des anciennes églises et en construit des nouvelles, baptisant nombre d’autochtones. En 2000, il commença à venir en Afrique, en République démocratique du Congo (Kinshasa), et aussi en République du Congo (Brazzaville) et au Gabon. Il dirige ici la construction de nouvelles églises, des écoles, des cliniques. Depuis 2010, lors de la constitution d’un nouveau diocèse du Congo et du Gabon, il a été nommé vicaire patriarcal. Il enseigne également au séminaire de Kinshasa, travaillant également activement avec la jeunesse.

Au Congo, au Kenya et dans d’autres pays africains, les missionnaires grecs ont obtenu de francs succès. Père Théologue, dites, sur quoi faut-il en premier lieu diriger son attention dans la mission ? Que faut-il absolument faire, comment se conduire, et que faut-il éviter dans tous les cas ?

Le missionnaire, en premier lieu, doit témoigner la bonne nouvelle de l’Évangile telle qu’elle a été conservée par l’Église orthodoxe au cours des siècles, sans avoir changé, ajouté ou retranché quelque chose. Il faut considérer nos frères (et nous sommes tous frères, les enfants d’un seul Dieu, baptisés et non baptisés), comme une icône, comme l’image de Dieu. Il faut respecter les traditions selon lesquelles vivent les gens, prendre ce qu’il y a de meilleur chez elles. Si par contre ces traditions sont en contradiction avec l’esprit chrétien, il faut l’expliquer avec amour, sans froisser. En aucun lieu, il ne faut prendre les gens de haut, négliger leurs intérêts, mépriser leurs croyances.

Pour accéder à l’intégralité de l’article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

En quoi les Africains se distinguent-ils de nous ? Est-il facile de leur prêcher la foi véritable ? La prennent-ils au sérieux ou sont-ils aussi rapides à « s’allumer qu’à se refroidir » ?

Les Africains sont plus directs, ils sont souvent véritablement comme des enfants. Il est plus facile d’entrer en contact avec eux, ils ne sont pas autant abîmés par l’attachement aux biens matériels, au confort, que les Européens. D’un autre côté, ils sont plus superficiels, il est plus difficile « d’aller en profondeur ». Pour nombre d’entre eux, il est suffisant de connaître seulement les rudiments de la foi, et l’étude de la littérature patristique ne leur semble pas si importante.
En ce qui concerne le sérieux avec lequel ils envisagent la vie ecclésiale… Tous les hommes sont différents. Il y en a qui ne persévèrent pas, qui délaissent l’Église presque immédiatement après le baptême. Mais il y en a d’autres aussi : non seulement, ils persévèrent eux-mêmes, mais ils amènent encore leurs familles. Il y a des paroissiens qui sont restés fidèles à l’Église depuis le temps de la première paroisse, qui remonte aux années 1980.

Y a-t-il des monastères au Congo ? Et y a-t-il chez les Africains une aspiration au monachisme, où celui-ci leur est-il plutôt étranger ?

Tout-à-fait récemment, lors de la venue de sa Sainteté le patriarche d’Alexandrie et de toute l’Afrique Théodore à Dolisie (troisième ville de la République du Congo) a été consacré le monastère masculin Saint-Jean-le-Théologien. Il n’y a jusqu’à maintenant que quatre novices, mais si Dieu le veut, ils seront tonsurés moines. L’Église orthodoxe ne peut vivre sans monastères ; les moines sont la lumière du monde. Par ailleurs, parmi les Africains il y a aussi une soif de vie monastique, et pour cette raison, on a décidé de créer un monastère.

Chaque époque connaît ses problèmes. Quels sont ceux de notre temps ? Comment y faire face ?

Le problème principal aujourd’hui, c’est le manque de bons exemples. Parce qu’il ne suffit pas d’éduquer, mais il faut encore montrer comment vivre selon l’Évangile, ce qu’est l’Eglise orthodoxe, la communauté orthodoxe. Comment faire face, plutôt comment résoudre les problèmes ? C’est très simple et en même temps difficile : chacun doit être un bon exemple. Notre Église est apostolique, et cela signifie que chacun d’entre nous doit devenir un apôtre, chacun doit apporter la Bonne Nouvelle, comme nous le dit le Sauveur : « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que Je vous ai prescrit » (Matth. 28, 19-20).

Pour accéder à l’intégralité de l’article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Actuellement, plusieurs églises sont en construction au Congo, ainsi que des chapelles, des hôpitaux. Vous pouvez participer à l’achèvement de la construction de l’église Sainte-Photinie et de la clinique Saint-Luc (Voïno-Iasenetsky) en versant vos dons à : Eglise orthodoxe du Congo. Iban: CG 39 30013 02000 37107049649/22. Banque commerciale internationale. Swift: BCBPCG CG XXX. Correspondant: Natexis Banque populaire Paris. Swift: NATXFRPPXXX

Source (dont photographie) : Pravoslavie, traduit du russe pour Orthodoxie.com

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.

Divider

Articles populaires

Lettre du patriarche œcuménique Bartholomée aux primats des Églises orthodoxes locales au sujet d... À la Une 173159

Nous publions ci-dessous le communiqué du Patriarcat œcuménique, suivi de la lettre du Patriarche Bartholomée adressée aux primats des Églises orth...

20 mai (ancien calendrier) / 2 juin (nouveau) Vivre avec l'Église 108513

20 mai (ancien calendrier) / 2 juin (nouveau) Saints Thallalée, Alexandre et Astère, martyrs en Phénicie (vers 284) ; saint Asclas, martyr en Égypt...

2 juin Vivre avec l'Église 108511

Saint Nicéphore, archevêque de Constantinople, confesseur (828) ; saint Pothin, évêque de Lyon, avec saints Sanctus, diacre, Vétius, Epagathus, Mat...

Les paroisses dans la juridiction du Patriarcat d’Antioche rouvrent leurs portes le 7 juin Actualités 173147

C'est par un communiqué que le métropolite Ignace du Patriarcat d'Antioche annonce la reprise des offices célébrés dans les paroisse da sa juridict...

19 mai (ancien calendrier) / 1er juin (nouveau) Vivre avec l'Église 108474

19 mai (ancien calendrier) / 1er juin (nouveau) Saints Patrice, évêque de Prousse en Bithynie, avec ses compagnons : Acace, Ménandre et Polyène, pr...

1er juin Vivre avec l'Église 108472

1er juin Saint Justin le Philosophe et ses compagnons : Chariton, Charité, Evelpiste, Hiérax, Péon, Valérien et Justin, martyrs à Rome (166) ; sain...

31 mai Vivre avec l'Église 69348

7e dimanche de Pâques. Après-fête de l’Ascension et dimanche des Saints Pères du 1er Concile Œcuménique (325). Sainte Pétronille, vierge, martyre à...

Le programme académique 2020-2021 de l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge À la Une 173127

Le livret 2020-2021 qui présente l’offre de cursus, de colloques et de formations en théologie orthodoxe de l’Institut Saint-Serge est ...

« Orthodoxie » (France-Culture): « Le visage intérieur » Écouter 173124

Ci-dessous : le podcast audio de l’émission Orthodoxie sur France-Culture du 24 mai intitulée « Le visage intérieur » (rediffusion de l’émiss...

Le documentaire « Saint Mardaire – évêque sans adresse permanente » À la Une 173115

« Saint Mardaire – évêque sans adresse permanente » est un documentaire sur saint Mardaire (Uskoković) (1889-1935), premier évêque du premier...

Une église orthodoxe de Shanghai transformée en librairie Actualités 173109

Sur les murs de l’église de Saint-Nicolas, vous ne verrez pas d’iconographie traditionnelle, mais des étagères en acier pour les livres...

17 mai (ancien calendrier) / 30 mai (nouveau) Vivre avec l'Église 105424

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR Tropaire de la fête, ton 4 Tu t’es élevé dans la gloire, ô Christ notre Dieu, réjouissant Tes disciples par la promes...