Le quotidien Le Monde évoque l'appréciation du Patriarcat de Moscou sur le cas de l'italienne Eluana Englaro, dont il a été beaucoup question dans les médias ces derniers jours, en se démarquant de la position du Vatican sur ce sujet lié à la bioéthique. Eluana Englaro survivait depuis 17 ans dans un état végétatif. L'arrêt de l'alimentation artificielle, autorisé par la justice italienne, a entrainé son décès. Le père Vsevolod Tchapline a déclaré à l'agence Interfax : "La conception du monde chrétien a toujours appris aux gens à ne pas
précipiter la mort, mais aussi à ne pas maintenir (…) en vie une
personne qui passe dans l'autre monde, (…) Cela n'a rien à voir avec une soit-disant euthanasie", laquelle est "comme un péché qui unit le meurtre et le suicide".

Print Friendly, PDF & Email


Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !