L’Ancien Nectaire (Vitalis) est décédé à l’âge de 89 ans à Kouvaras (Attique)

179

Le diocèse métropolitain de Mesogée et Laurentie de l’Église orthodoxe de Grèce a annoncé le décès de l’Ancien Nectaire (Vitalis), le père spirituel du monastère Saint-Athanase à Kouvaras (Attique). « Aujourd’hui, jeudi 3 février à 5h30, le très respecté Ancien et père spirituel de notre diocèse métropolitain, Nectaire Vitalis, l’Ancien du monastère Saint-Athanase à Kouvaras, a rendu son dernier soupir… Cet Ancien, respecté et tant aimé par nous tous, a laissé derrière lui la mémoire d’un saint homme, plein des fruits de bonté et de charité. Bien que peu instruit selon le monde, il se distinguait par la sagesse divine » est-il dit dans le message. L’Ancien Nectaire a fait face récemment à de sérieux problèmes de santé, tout en continuant à donner sa bénédiction et ses conseils à des centaines de fidèles chaque jour. Le père Nectaire soutenait spirituellement des milliers de personnes qui venaient à lui du monde entier. Sa vie était liée à saint Nectaire d’Égine qui l’avait miraculeusement guéri d’un cancer en 1980. Il avait fondé une église en l’honneur du saint à Kamariza, dans l’Attique, en reconnaissance pour sa guérison. La cérémonie des funérailles a été célébrée en ce lieu, où il a été enterré. « Nous devons tous répandre d’orthodoxie », avait-il dit au site Vimaorthodoxias, il y a quelques mois. « Sans l’orthodoxie, nous ne pouvons rien faire. Nous ne devons pas être des traîtres à notre religion, à notre foi. Saint Nectaire est l’exemple pour le monde entier ; il faut l’imiter. L’amour est une grande chose. Dieu ne chasse personne. Notre Toute-Sainte [la Mère de Dieu] intercède auprès de Dieu. Elle est à nos côtés et nous guide. Mais nous, cependant, nous n’aimons pas réellement notre Dieu, Sa Mère, nos saints. En réalité, nous ne faisons rien. La patience et la prière sont nécessaires. Quant à moi, de nombreuses fois, je suis arrivé à la fin de ma vie, mais Dieu m’a néanmoins fait revenir à la vie. Pour quelle raison donc ? Pour que je me repente. Depuis le lit où je me trouve, je veux affermir mes frères. Nous avons besoin d’être soutenus par Dieu, notre Christ et la Toute-Sainte. Elle veille pour notre Grèce et pour tous les peuples. Si nous le voulons, nous hériterons du royaume de Dieu. Tous les hommes ont leurs défauts. Le Christ ne nous chasse pas d’auprès de Lui. Venez tous ensemble, supplions la médiatrice du monde, la reine des cieux, afin qu’Elle nous aide dans les moments difficiles de notre vie. Comme le disait l’apôtre Paul : ‘Persévérez dans la prière, veillez-y avec actions de grâces’, visitez les malades ». Le jour des funérailles de l’Ancien, l’assistance était très nombreuse. L’office était présidé par le métropolite de Mesogée et Laurentie Nicolas, assisté du métropolite du Pirée Séraphim, du métropolite d’Alexandroupolis Anthime, et des évêques de Salona Antoine et de Christianoupolis Procope. Lors de la sortie du cercueil hors de l’église, la foule a crié « saint ! ». Trente heures après sa dormition, le corps du saint est resté souple et flexible.

Source (dont illustration) : Orthodox Christianity

Print Friendly, PDF & Email

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !