Le patriarche de Moscou Cyrille donne sa bénédiction aux pèlerins russes pour communier au monastère Saint-Pantéléimon sur le mont Athos

1064

Au cours de la réunion du clergé du diocèse de Moscou qui a eu lieu le 21 décembre en la salle des conciles de la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, un prêtre a demandé au patriarche Cyrille s’il lui était possible ou non de communier sur le mont Athos. Rappelons que le Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe avait décidé l’interdiction, pour les laïcs, de communier dans les églises dépendant de Constantinople. Le patriarche a répondu au prêtre que « le monastère Saint-Pantéléimon « se trouve sous la dépendance canonique du patriarche de Constantinople. Lorsque l’on me pose cette question, je bénis bien sûr les pélerinages dans chaque monastère [athonite]. Mais je ne bénis pas la participation aux sacrements dans les monastères [athonites], et cela, s’étend en principe à notre monastère [Saint-Pantéléimon]. Toutefois, étendre mécaniquement cette interdiction à celui-ci, cela signifie en premier lieu l’affaiblir spirituellement. Or, le monastère Saint-Pantéliéimon est le moins responsable des agissements périlleux de Constantinople. Aussi, je considère que dans notre monastère [Saint-Pantéléimon], les Russes peuvent accéder aux sacrements, dans le cadre de l’économie – la condescendance pastorale ». Ces paroles du patriarche ont donné lieu aux applaudissements soutenus du clergé. Cependant, le secrétaire de presse du patriarche, l’archiprêtre Alexandre Volkov, a déclaré qu’il « s’agissait d’une déclaration orale à une question concernant la position du patriarche. Or il est possible que ce sujet soit porté à l’ordre du jour de la prochaine séance du Synode ».

Source : Ria-Novosti. Vidéo

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !