Le roi Philippe de Belgique a participé au Dimanche de l’orthodoxie à Bruxelles
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Hier, dimanche 17 mars, le roi Philippe de Belgique a participé au Dimanche de l’orthodoxie dans la cathédrale des Saints-Archanges à Bruxelles. Cette journée a vu aussi la célébration du cinquantième anniversaire de l’Archevêché orthodoxe de Belgique (Patriarcat oecuménique). Le métropolite Athénagoras a accueilli le roi Philippe et a prononcé un discours, dont le texte est ci-dessous, dans lequel il rappelle l’histoire de l’orthodoxie en Belgique. L’album de photographies (dont celle ci-dessus) de cette journée est en ligne ici. Le compte rendu complet se trouve là.

Sire,

Aujourd’hui, pouvoir accueillir, en cette cathédrale orthodoxe Sa Majesté notre roi signifie pour nous tous ici présents un honneur incommensurable et une joie particulière.

Nous avons choisi d’inviter Votre Majesté en ce Dimanche de l’orthodoxie, dimanche qui commémore la victoire sur l’iconoclasme et donc, la restauration de la vénération des icônes. Ce fut le 7ème et dernier Concile œcuménique – convoqué à Nicée en 787 et commun à tous les chrétiens – qui déclara que les icônes devaient être vénérées, tout comme la Croix précieuse et vivifiante et la sainte Bible. Depuis 1983, le Dimanche de l’orthodoxie est l’un des moments forts de l’expression de l’unité des chrétiens orthodoxes en Belgique. Ce jour est célébré par une liturgie commune, toutes nationalités confondues.

Cette année, nous célébrons le 50e anniversaire de la création de notre archevêché, qui a juridiction sur la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg. Cependant, la présence de l’orthodoxie au Benelux nous amène à 1752, lorsque quelques marchands grecs érigent à Amsterdam une première paroisse orthodoxe, dédiée à sainte Catherine. L’orthodoxie était la grande inconnue de l’Occident. Ce qui motiva les mêmes marchands à publier en 1760 un petit livre liturgique, avec la traduction de la divine liturgie de saint Jean Chrysostome, en néerlandais. Lorsque la Grèce est devenue indépendante – à la même époque que notre pays – les marchands grecs rentrèrent chez eux et la chapelle fut utilisée par Anna Pavlovna, devenue reine des Pays-Bas. Avant de monter sur le trône des Pays-Bas, Anna Pavlovna avait régulièrement séjourné à Bruxelles, dans l’actuel Palais des académies et juste à côté du Palais royal. Dans ce palais, elle fit aménager une chapelle orthodoxe, qui pourrait ainsi avoir été la première chapelle orthodoxe de notre pays. Une deuxième chapelle a été découverte en 1862 dans les bâtiments de l’ambassade de Russie à Bruxelles. Elle était destinée au personnel de cette ambassade. En 1900, une première paroisse orthodoxe a été créée à Anvers pour les marins grecs. Depuis lors, une présence orthodoxe permanente s’est développée, culminant avec l’arrivée massive de travailleurs grecs, à l’invitation de nos autorités civiles. Cela a finalement conduit à la fondation de l’Archevêché orthodoxe de Belgique et exarchat des Pays-Bas et du Luxembourg, dont nous célébrons cette année le 50e anniversaire. En novembre de cette année, nous fêterons ce jubilé d’or avec Sa Toute-Sainteté le patriarche oecuménique Bartholomée, qui présidera en cette même cathédrale la divine liturgie.

En 1985, le culte orthodoxe a été officiellement reconnu dans notre pays, et ainsi notre Église a pu se développer en une petite Eglise certes, mais dynamique et grandissante par le biais de la migration. Elle a reçu une place dans notre société et travaille en harmonie avec les hauts représentants des autres Eglises chrétiennes et des religions monothéistes. Le métropolite-archevêque du Patriarcat œcuménique représente l’ensemble de l’Église orthodoxe de notre pays, y compris les Eglises anciennes-orientales.

D’où notre grand plaisir d’accueillir aussi le ministre de la Justice, M. Koen Geens, et les hauts représentants des cultes reconnus, en particulier Son Éminence le cardinal Jozef De Kesel, que je connais depuis que j’étais élève au collège où il exerçait comme professeur. Avec M. Koen Geens nous avons un ministre de la Justice qui nous soutient comme jamais et qui assure – avec son équipe – la bonne coopération entre l’État et les cultes.

Sire,

Notre Église est très reconnaissante de la place qui lui est assignée dans notre société. Elle est consciente que nous devons travailler ensemble à un avenir béni pour notre pays et ses habitants. Nous savons le rôle important que Votre Majesté peut jouer à cet égard. Et c’est le pourquoi de notre intercession de prière dans toutes les paroisses orthodoxes et lors de chaque célébration liturgique « pour notre roi Philippe et notre reine Mathilde, pour le gouvernement de notre pays et pour tous ceux qui y vivent ».

Votre visite aujourd’hui restera à jamais gravée dans la mémoire de chacun de nous. Puissent cette visite et cette rencontre demeurer également un beau souvenir pour vous, Sire. J’ose espérer qu’il puisse nous être permis de vous offrir une icône de votre saint patron, saint apôtre Philippe, et des fleurs en souvenir de cette visite, le tout comme une humble expression de gratitude envers votre illustre personne.

Nous prions pour que Dieu accorde à Votre Majesté, à la reine et à tous les membres de la famille royale une bonne santé et de nombreuses années.

Métropolite Athénagoras de Belgique

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

19 novembre Vivre avec l'Église 58754

19 novembre Carême de la Nativité Saint Abdias, prophète (IXème s. av. J.-C.) ; saint Barlaam, martyr à Antioche (vers 304) ; saints Séverin, Exupè...

6 novembre(ancien calendrier) / 19 novembre (nouveau) Vivre avec l'Église 58752

6 novembre (ancien calendrier) / 19 novembre (nouveau) Saint Paul le Confesseur, archevêque de Constantinople (350) ; saint Melaine, évêque de Renn...

En Turquie Revue du Web 130796

Sur le site Orthodoxologie : la traduction d’une information (source) du Patriarcat de Moscou sur l’envoi en Turquie d’un prêtre ...

Pour préparer Noël avec les enfants À la Une 130782

La Fraternité orthodoxe en Europe occidentale propose pour préparer Noël avec les enfants : Un calendrier de l’Avent : au fil des jours une p...

P. Alexandre Winogradsky Frenkel : « Questions d’existences orthodoxes et sémitiques » R... À la Une 130130

Nous vous proposons de regarder la première conférence du nouveau cycle « Questions d’existences orthodoxes et sémitiques » donnée ...

5 novembre (ancien calendrier) / 18 novembre (nouveau) Vivre avec l'Église 58736

5 novembre (ancien calendrier) / 18 novembre (nouveau) Carême de la Nativité – dispense de poisson Saint Galaction et son épouse sainte Epistème, m...

Une table ronde sur « L’avenir de l’Archevêché et de ses paroisses » aura lieu le 22 novembre à P... À la Une 130256

Avec la bénédiction du métropolite Jean de Doubna, une table ronde sur « L’avenir de l’Archevêché et de ses paroisses » est organisée dans les loca...

Recension: « Vision que vit Isaïe », collection « La Bible d’Alexandrie » À la Une 129373

Vision que vit Isaïe. Traduction du texte du prophète Isaïe selon la Septante par A. Le Boulluec et P. Le Moigne. Index de noms propres et glossair...

17 novembre Vivre avec l'Église 58717

17 novembre Carême de la Nativité – dispense de poisson Saint Grégoire le Thaumaturge, évêque de Néocésarée (vers 270) ; saints Aciscle et Victoire...

4 novembre (ancien calendrier) / 17 novembre (nouveau) Vivre avec l'Église 58713

4 novembre (ancien calendrier) / 17 novembre (nouveau) Carême de la Nativité – dispense de poisson Saint Joannice le Grand, ermite au Mont-Olympe (...

Position du métropolite de Limassol Athanase au sujet de l’Église d’Ukraine À la Une 129871

Au cours de la liturgie concélébrée avec le métropolite Athanase en la cathédrale  de Limassol le 16 novembre, le patriarche d’Alexandrie Théodore ...

Exposition à Paris : « L’icône, tradition et modernité » À la Une 129813

La paroisse orthodoxe bulgare Saint-Patriarche-Euthyme-de-Tarnovo à Paris, en collaboration avec l’Institut culturel bulgare, sous le haut patronag...