Les obsèques de l’académicien Henri Troyat ont
eu lieu hier
dans la cathédrale
Saint-Alexandre-Nevsky à Paris.

Environ 300 personnes étaient
présentes. Une dépêche
rapporte : « De son vrai nom Lev Aslanovitch Tarassov, Henri
Troyat était né en novembre 1911 à Moscou. Il avait quitté la Russie à l’âge de
neuf ans, au lendemain de la révolution, et n’y était jamais retourné. »
Parmi l’assistance se trouvaient « Une dizaine d’académiciens, parmi
lesquels le secrétaire perpétuel Hélène Carrère d’Encausse, Alain Decaux ou
encore Jean Dutourd représentaient l’Académie française où Henri Troyat avait
été élu en 1959. Après en avoir été le plus jeune membre, Troyat était depuis
vingt ans l’académicien le plus anciennement élu, a rappelé l’écrivain Maurice
Druon, qui a évoqué le style "qui est celui du français éternel" de
Troyat, auteur de plus d’une centaine de romans et de biographies. "Il
écrivait merveilleusement bien", a-t-il souligné, rappelant que Troyat
avait été désigné dans les années 1970 comme "l’écrivain le plus aimé des
français". »

Print Friendly, PDF & Email


Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !