L’université d’Athènes a décerné un doctorat honoris causa, au métropolite Emmanuel de Chalcédoine

Le conseil de l’université d’Athènes, suivant la recommandation unanime du département de théologie sociale et d’études religieuses, et sur proposition motivée des professeurs Emmanuel Karageorgoudis, Efstathios Lianos-Liantis et Ioanna Komninos, a décidé de conférer le titre de docteur en théologie au métropolite Emmanuel de Chalcédoine

Dans la proposition des professeurs, il est souligné que le métropolite Emmanuel, métropolite majeur de Chalcédoine, est une personnalité aux talents multiples, dont le prestige et le rayonnement sont internationaux et qui a apporté une grande contribution :

– au dialogue inter-orthodoxe, inter-chrétien et inter-religieux,

– à la lutte contre le fondamentalisme et le fanatisme religieux,

– à la consolidation de la paix mondiale, mais aussi

– au développement de la connaissance théologique,

et que sa contribution aux multiples aspects et à plusieurs niveaux s’harmonise pleinement et contribue à promouvoir les objectifs du Département de théologie sociale et d’études religieuses. Il s’est engagé pleinement dans la promotion et le développement de l’ensemble du domaine des études théologiques et socio-politiques et dans la promotion des activités de l’Université et de l’établissement en général.

Son Éminence, le métropolite Emmanuel (Adamakis) de Chalcédoine, et Exarque de toute la Bithynie, est né à Agios Nikolaos, en Crète, le 19 décembre 1958. Il a étudié à l’Académie pédagogique d’Héraklion et a poursuivi ses études à la Faculté des lettres de l’Institut catholique de Paris, parallèlement à ses études de théologie à l’Institut Saint-Serge.

En 1984, il a obtenu une maîtrise de l’Institut œcuménique de l’Université catholique de Paris et, l’année suivante, un diplôme de pré-doctorat de l’Université de la Sorbonne (Paris IV) en histoire des religions.

Il a été ordonné diacre et prêtre en 1985. En 1987, il a obtenu une maîtrise de la Boston School of Theology of the Holy Cross et a été nommé protosycelle de la Sainte Métropole de Belgique, servant comme prêtre recteur de la paroisse des archanges Michel et Gabriel de Bruxelles. Pendant vingt ans (1994-2014), il a dirigé le Bureau de l’Église orthodoxe dans l’Union européenne.

Le 5 septembre 1996, il a été élu évêque de l’ancien et illustre diocèse de Riga, en tant qu’évêque auxiliaire de l’évêque de Belgique.

Le 20 janvier 2003, il a été élu à l’unanimité métropolite de France par le Saint et Sacré Synode du Patriarcat œcuménique, et s’est vu confier la représentation du Patriarcat œcuménique dans le dialogue théologique de l’orthodoxie avec les anciennes Églises orientales, tout en continuant à occuper le poste de président des Rencontres académiques bilatérales avec l’islam et le judaïsme.

Il est président du conseil d’administration de la fondation interreligieuse KAICIID, il est co-modérateur de l’organisation internationale Religions pour la paix et a été président du Conseil des Églises européennes (KEK). Il a participé à de nombreuses conférences œcuméniques et scientifiques.

Le 17 février 2021, il a été élevé à la tête des métropoles du trône œcuménique, élu à l’unanimité comme pasteur de la métropole ancienne de Chalcédoine. Tout au long de son parcours de Hiérarque de la Grande Église du Christ, l’ancien de Chalcédoine s’est distingué par son dévouement au ministère orthodoxe, interchrétien et interreligieux.

Pendant les vingt dernières années, en tant que président de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France, il a encouragé sans relâche la coopération orthodoxe. L’Assemblée des évêques orthodoxes de France est l’une des assemblées d’évêques orthodoxes les plus anciennes et les plus actives du monde. En tant que président, il a représenté l’Église orthodoxe lors de réunions de haut niveau organisées par la République française. En plus d’assister à diverses commémorations historiques, il est souvent intervenu au Sénat et au Parlement lors de la préparation de lois, non seulement sur la religion, mais aussi sur la famille, l’éducation, l’environnement, etc. Ces auditions ont été essentielles pour faire avancer la position orthodoxe sur les questions contemporaines. Durant son mandat, il a établi une relation de confiance et de respect avec les dirigeants politiques et étatiques, ainsi qu’avec les délégations diplomatiques, et a fait de l’Église orthodoxe un acteur religieux important et dynamique en France.

Ses actions locales avaient une portée internationale, car il était souvent appelé à aider les organisations internationales grâce à son expertise en matière de médiation et de consolidation de la paix.

Le métropolite Emmanuel a consacré une grande partie de son activité au dialogue œcuménique, en soutenant la voix de l’Église orthodoxe, sur le plan théologique et social. En France, il a travaillé en étroite collaboration avec les responsables de diverses confessions chrétiennes, notamment en tant que coprésident du Conseil des églises chrétiennes. Lors de la COP21 sur le changement climatique, qui s’est tenue en France, il a promu un certain nombre d’initiatives œcuméniques.

Son service œcuménique s’étend également à toute l’Europe. En tant que représentant de Sa Sainteté le patriarche œcuménique Bartholomée auprès de l’Union européenne, il était jusqu’en 2018 vice-président de la Conférence des Églises européennes (KEK). Il a été président de la KEK de 2009 à 2013. En outre, Son Éminence a été nommé représentant de Sa Sainteté dans les dialogues entre l’Église orthodoxe et les anciennes dénominations chrétiennes orientales, ainsi que dans diverses réunions et missions interreligieuses et interchrétiennes. Il convient de rappeler que le l’ancien de Chalcédoine, grâce à son expertise en matière de dialogue interchrétien et interreligieux, a participé activement à l’organisation d’importantes rencontres, comme la rencontre à Jérusalem entre le pape François et le patriarche œcuménique Bartholomée (2014) et la rencontre à Lesvos entre le pape François, le patriarche œcuménique et l’archevêque Jérôme.

En outre, Son Éminence représente le patriarche œcuménique dans les dialogues universitaires avec le judaïsme et l’islam. Il est coprésident de la Conférence mondiale des religions pour la paix (CMRP) et membre du conseil d’administration du Centre international pour le dialogue interreligieux et interculturel (KAICIID).

Il a joué un rôle central dans l’organisation et le déroulement du Saint et Grand Concile de l’Église orthodoxe en juin 2016. Il était membre de la délégation du Patriarcat œcuménique au Saint et Grand Concile, il a également présidé le comité qui a préparé le message du Concile.

Il a également joué un rôle majeur dans l’importante question de l’octroi du statut d’autocéphale à l’Église orthodoxe d’Ukraine, puisqu’il a servi en tant qu’exarque du Patriarcat œcuménique avec la tâche de convoquer et de présider le synode d’unification à Kiev en décembre 2018 et, bien sûr, au nom du Patriarcat œcuménique, il a participé directement à toutes les étapes du processus.

Source

À propos de l'auteur

Photo of author

Yannick Provost

Recteur des paroisses saint Jacques, frère du Seigneur à Quimper et saint Jean de Cronstadt et saint Nectaire d'Egine à Rennes, en Bretagne
Lire tous les articles par Yannick Provost

Articles similaires

Réaction de Vladimir Legoïda, au sujet de la décision de l’Assemblée clérico-laïque de l’Église orthodoxe ukrainienne 

Le président du Département synodal du Patriarcat de Moscou des relations de l’Église avec la société et les médias, V. Legoïda, a annoncé aux journalistes qu’aucun appel de l’Église orthodoxe

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Discours de Sa Béatitude le métropolite Onuphre de Kiev et de toute l’Ukraine à l’ouverture de l’Assemblée clérico-laïque de l’Église orthodoxe ukrainienne

« Vos Éminences et Vos Excellences ! Très révérends Pères et Mère supérieurs des monastères ! Chers pères, frères et sœurs ! Le 27 mai 1992 à Kharkov, il y a

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

L’Église orthodoxe d’Ukraine crée nominalement sa propre « Laure des grottes de Kiev », dans l’espoir de s’emparer d’une église de la Laure dépendant de l’Église orthodoxe ukrainienne

La Laure-de-la-Dormition des Grottes de Kiev, qui a accueilli des centaines de saints au cours du dernier millénaire, est le cœur spirituel de l’Église orthodoxe ukrainienne [sous l’omophore du métropolite

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Accueil

Articles populaires

Recension: Hiéromoine Grégoire du Mont-Athos, «La foi, la liturgie et la vie de l’Église orthodoxe. Une esquisse de catéchisme orthodoxe»

Ce catéchisme est particulièrement bienvenu pour les parents en attente, pour leurs enfants d’un catéchisme orthodoxe fiable, mais aussi pour un certain nombre d’adultes qui pour des raisons diverses, n’ont

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

7 mai (ancien calendrier) / 20 mai (nouveau)

Jour de jeûne – dispense de poisson Commémoration de l’apparition dans le ciel de la Croix du Seigneur, à Jérusalem, en 346 ; saint Acace, centurion, martyr à Constantinople (303)…

20 mai

Jour de jeûne Saints Thallalée, Alexandre et Astère, martyrs en Phénicie (vers 284) ; saint Asclas, martyr en Égypte (vers 287) ; saint Baudile, martyr à Nîmes (IIIème s.) ;…

L’archevêque Elpidophore célèbre le bicentenaire de l’indépendance de la Grèce avec le président Biden, le Premier ministre grec Mitsotakis et la présidente Pelosi

Le lundi 16 mai 2022, l’archevêque Elpidophore d’Amérique (Patriarcat œcuménique) a participé à la célébration du bicentenaire de l’indépendance grecque à la Maison Blanche avec le président Joe Biden, la

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

4 mai (ancien calendrier) / 17 mai (nouveau)

Sainte Pélagie, vierge, martyre à Tarse (vers 290) ; saint Curcodome, diacre à Auxerre (IIIème s.) saint Érasme, évêque de Formia (303) ; saint Albian, évêque d’Anée, martyr avec ses…

17 mai

Saint Andronique, apôtre, et son épouse sainte Junia (Ier s.) ; saint Tropez, martyr (Ier s.) ; saints Solocane, Panphamer et Pamphylon, guerriers, martyrs à Chalcédoine (305) ; saint Étienne,…

L’Église orthodoxe russe salue la décision de l’Église orthodoxe serbe de rétablir la communion canonique avec l’Église orthodoxe macédonienne

« L’Église orthodoxe russe se félicite de la décision de l’Église sœur serbe de rétablir la communion canonique avec l’Église orthodoxe macédonienne – Archevêché d’Ohrid”, a déclaré a déclaré à RIA

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :