Le métropolite Hilarion de Volokolamsk en pèlerinage au Mont Athos

146

Mgr Hilarion Mont Athos - Orthodoxie.comLe 11 décembre, avec la bénédiction du patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie, le métropolite Hilarion de Volokolamsk a entamé un pèlerinage au Mont Athos. A son arrivée à la Sainte-Montagne, le métropolite Hilarion s’est rendu au monastère Xénofon, où il était attendu par l’archimandrite Alexis, supérieur du monastère, entouré des membres de la communauté. Au catholicon, dédié à saint Georges, un office d’intercession a été célébré, après lequel le père Alexis a chaleureusement souhaité la bienvenue au métropolite, soulignant que ce n’était pas sa première visite. Mgr Hilarion a dit sa joie de revenir à ce monastère, de revoir le supérieur et la communauté. « Nous apprécions hautement les bonnes relations existant entre le monastère Xénofon et l’Église orthodoxe russe, ainsi que les relations fraternelles entre votre saint monastère et le monastère de saint Pantéléimon, tous deux consacrés à des mégalomartyrs, liés non seulement géographiquement, mais aussi spirituellement. » Mgr Hilarion a congratulé le supérieur, qui a récemment fêté les 50 ans de son sacerdoce, le remerciant aussi de son vif soutien à l’Église canonique d’Ukraine. « La situation de l’Église canonique dans ce pays nous afflige particulièrement, car elle est soumise à des attaques, tant de la part des schismatiques que de la part des uniates et du gouvernement ukrainien. Je vous demande donc, ainsi qu’à toute la sainte communauté, de prier pour l’Église orthodoxe russe et pour l’Église orthodoxe ukrainienne qui souffre aujourd’hui et en fait partie intégrante. » Après avoir présenté ses bons vœux à la communauté, le métropolite a visité le musée d’art sacré contemporain, où sont exposés différents types de travaux des moines du monastère. Mgr Hilarion s’est ensuite dirigé vers la nouvelle salle conventuelle, où il s’est entretenu avec le supérieur du monastère. Ayant visité l’atelier d’iconographie du Xénofon, le président du département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou s’est rendu à l’ermitage Saint-André, où il a vénéré les reliques conservées dans l’église, avant de se rendre au monastère de Vatopédi.

Le groupe a assisté aux vêpres, puis a participé au repas communautaire. Ensuite, l’archimandrite Ephrem a souhaité la bienvenue au métropolite Hilarion, racontant à la communauté les récentes célébrations du centenaire de la restauration du Patriarcat. Les primats de la majorité des Églises orthodoxes locales y ont pris part. Le supérieur de Vatopédi a aussi souligné le courage de l’Église russe qui a surmonté les persécutions sous le régime athée en Russie. « Nous plaçons beaucoup d’espoirs dans la Russie » a souligné l’archimandrite Ephrem. Le supérieur du monastère de Vatopédi a aussi exprimé son brûlant soutien à « l’Église orthodoxe ukrainienne canonique, partie intégrante du Patriarcat de Moscou, dirigée par le métropolite Onuphre de Kiev et de toute l’Ukraine » assurant que lui-même et la communauté priaient pour l’Église orthodoxe russe. Par ailleurs, l’archimandrite Ephrem a constaté qu’il n’oublierait jamais et serait toujours reconnaissant du soutien que lui avait accordé l’Église russe, en la personne du patriarche Cyrille, durant l’épreuve de son séjour en prison. Le métropolite Hilarion a répondu en parlant du dernier Concile épiscopal de l’Église orthodoxe russe, le plus grand par la quantité de participants de l’histoire des conciles en Russie. Près de 400 archipasteurs de Russie, Ukraine, Biélorussie, Moldavie, Kazakhstan et d’autres républiques d’Asie centrale, ainsi que des pays baltes et de la diaspora sont venus y participer. « Durant plusieurs jours, nous avons discuté des problèmes actuels de notre Église, adopté des documents importants, notamment un document sur le monachisme, et un sur le mariage. Ce Concile a encore une fois confirmé l’unité de notre Église multinationale ; malgré les obstacles, presque tous les hiérarques ukrainiens sont venus à Moscou. Les primats et les représentants de treize Églises orthodoxes locales ont participé à la séance de clôture du Concile. Les primats des Patriarcats d’Alexandrie, d’Antioche, de Jérusalem, de Roumanie, de Serbie, l’archevêque de Chypre, les métropolites de Tirana et de toute l’Albanie, de Varsovie et de toute la Pologne, des Terres tchèques et de Slovaquie, de toute l’Amérique et du Canada sont venus personnellement à Moscou. Les Églises géorgienne et bulgare étaient représentées par des délégations. Ensemble, nous avons célébré la divine liturgie pour la fête de l’Entrée de la Mère de Dieu au temple, jour du 100e anniversaire de l’intronisation du patriarche Tikhon. Au concile, nous donné la lecture d’une lettre de l’ex-métropolite de Kiev et de toute l’Ukraine Philarète, qui a créé un schisme il y a un quart de siècle, dont il a pris la tête il y a 20 ans. Dans sa lettre, qui n’était pas écrite sur un papier à en-tête et ne comportait aucune titulature en signature, il demandait pardon à l’épiscopat de l’Église orthodoxe russe. En réponse à cette demande, nous avons créé une commission pour le dialogue avec les schismatiques ukrainiens. Il est vrai que Philarète a donné une conférence de presse le lendemain, désavouant pratiquement tout ce qu’il avait écrit dans sa lettre. Néanmoins, la commission existe. J’en suis le président, elle comprend aussi trois hiérarques ukrainiens et plusieurs clercs. Je ne sais pas si ces négociations arriveront à quelque chose, ni même si elles commenceront. Mais il y a visiblement eu un mouvement dans l’âme du chef du schisme, il a 88 ans. Nous avons répondu à ce mouvement de l’âme. » Mgr Hilarion a mentionné avec gratitude le soutien invariable de l’higoumène de Vatopédi et de sa communauté à l’Église canonique en Ukraine. Après avoir présenté ses vœux à la communauté, le métropolite a assisté aux vêpres, puis échangé fraternellement avec l’archimandrite Ephrem. Mgr Hilarion est accompagné dans son voyage du prêtre Dimitri Agueev, clerc de l’église Notre-Dame-Joie-de-tous-les-affligés, du prêtre Anatoly Tchouriakov et d’A. Erchov, collaborateurs du DREE, ainsi que d’un groupe de laïcs orthodoxes.

Source

Print Friendly, PDF & Email

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !