• Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Nous présentons ci-après un compte-rendu complet de la visite du métropolite Hilarion : rencontres avec les présidents de la République de Serbie et de la République serbe de Bosnie, avec l’évêque de Banja Luka et le patriarche de Serbie Irénée, ainsi que bénédiction des cloches de la chapelle N.D. d’Iveron au cimetière de Belgrade.

Avec la bénédiction du patriarche de Moscou Cyrille et sur l’invitation du patriarche Irénée de Serbie, le président du département des affaires extérieures ecclésiastiques du Patriarcat de Moscou, le métropolite Hilarion de Volokolamsk s’est rendu le 16 novembre à Belgrade, où il a rendu visite au président Tomislav Nikolić. Au cours de l’entretien, qui a duré plus d’une heure, le métropolite Hilarion et le président serbe ont procédé à un échange de vues concernant le passé et le présent de la situation du peuple serbe, le rôle de l’Église orthodoxe serbe dans la préservation de l’identité de celui-ci dans les conditions de lourdes épreuves historiques. Ils ont en outre évoqué les liens fraternels indissolubles qui unissent traditionnellement les peuples de Serbie et les pays du territoire canonique de l’Église orthodoxe russe, puis ont discuté des perspectives de la coopération dans différents domaines. Ils ont abordé également la question de la promotion du projet serbo-russe d’aménagement de l'Intérieur de la cathédrale Saint-Sava de Belgrade. Tomislav Nikolić est le président du conseil d’administration de la construction de ladite église.
Le même jour, le métropolite Hilarion de Volokolamsk s’est rendu à Banja Luka. La visite du métropolite Hilarion en République serbe de Bosnie a été organisée sur l’invitation de son président, Milorad Dodik. Sur l’aéroport, le métropolite Hilarion a été accueilli par l’évêque de Banja Luka Ephrem, de l’Église orthodoxe serbe, et par l’ambassadeur de la Fédération russe en Bosnie et Herzégovine, A.A. Botsan-Khartchenko. La rencontre entre le président Milorad Dodik et le métropolite Hilarion a eu lieu en la résidence présidentielle. À cette occasion, le président Milorad Dodik a exprimé sa chaleureuse gratitude à l’Église orthodoxe russe pour son soutien continu à l’Église orthodoxe et au peuple serbes. Il a évoqué le développement du partenariat entre l’Église et l’État en République serbe, mentionnant l’enseignement des bases de la foi orthodoxe dans les établissements scolaires et les plans pour développer ledit enseignement. « Nous luttons pour la préservation de notre identité et, dans ce cadre, nous lions notre espérance à la Russie et à l’Église orthodoxe russe » a souligné le président. Remerciant Milorad Dodik pour son invitation à visiter la République serbe, le métropolite Hilarion a souligné le rôle important des contacts étroits des Églises russe et serbe dans le soutien aux relations fraternelles entre les peuples qui sont l’objet du souci pastoral de celles-ci. Le président de la République serbe et le métropolite Hilarion ont échangé des idées sur l’interaction des peuples slaves et de leurs relations avec le monde qui les entoure. « Le peuple serbe s’est trouvé séparé par des frontières politiques, cependant il existe ce qui unit les hommes au-dessus de toutes les frontières ; ce principe unifiant est la langue et la foi communes » a déclaré le métropolite Hilarion. A la fin de la rencontre, le métropolite a offert son livre Vous êtes la lumière du monde en langue serbe au président de la République serbe, ainsi qu’un DVD avec un film documentaire sur le patriarche de Moscou Cyrille.
À la rencontre ont participé l’ambassadeur A.A. Botsan-Khartchenko, le secrétaire du département des affaires ecclésiastiques extérieures chargé des relations inter-orthodoxes, l’archiprêtre Igor Iakimtchouk et le directeur exécutif du fonds Saint-Grégoire le Théologien L.M. Sevastianov.

Pour accéder à l’intégralité de l’article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Ensuite, le président Milorad Dodik et le métropolite Hilarion ont fait de courtes déclarations devant les journalistes des médias locaux. Le métropolite Hilarion a remercié le président de la République serbe pour son invitation et cet important entretien, en faisant remarquer que, au cours de sa rencontre le matin du même jour avec le président serbe Tomislav Nikolić à Belgrade, avait commencé la discussion du thème poursuivie avec Dodik, à savoir le présent et l’avenir du peuple serbe : « Le peuple serbe se trouve séparé aujourd’hui par des frontières politiques. Les Serbes vivent en Serbie, en République serbe, et dans d’autres entités territoriales, sans compter encore les nombreux Serbes dispersés dans le monde entier. Cette situation constitue la suite directe de la tragédie qui a frappé le peuple serbe au XXème siècle. Les frontières politiques qui se sont constituées aujourd’hui, sont la conséquence de la désintégration de la Yougoslavie, de même que les frontières politiques de l’espace de l’ancienne Union Soviétique sont la conséquence de la désintégration de celle-ci. Mais il y a une unité qui dépasse les frontières politiques, l’unité du peuple fondée sur l’unité de foi et de langue. Le peuple serbe, lors des années les plus difficiles, dont celles de l’époque de l’occupation turque, a préservé la foi orthodoxe et sa langue. Et cette aspiration à garder à tout prix son identité spirituelle et nationale a sauvé le peuple serbe dans les moments les plus difficiles, les plus cruciaux de son histoire. Le peuple russe et l’Église orthodoxe russe ont toujours été solidaires avec le peuple serbe et l’Église orthodoxe serbe. Il en sera de même dans le futur. Et ma visite de ce jour de la République serbe n’est que l’un des signes de la solidarité de l’Église russe, du peuple russe avec le peuple serbe, qui passe aujourd’hui par des temps difficiles ». Mgr Hilarion a ensuite souhaité à Milorad Dodik l’aide de Dieu dans ses fonctions difficiles et de haute responsabilité de président de la République serbe.

Le même jour, le métropolite Hilarion a visité la cathédrale du Christ Sauveur de Banja Luka, détruite en 1941 par l’aviation de l’Allemagne hitlérienne et reconstruite à l’aide des autorités de la République de Serbie. En l’église de la Sainte-Trinité, le métropolite Hilarion a vénéré les reliques du saint hiéromartyr Platon, évêque de Banja Luka (torturé, puis assassiné par les oustachis croates en 1941). Le métropolite célébra ensuite un office d’intercession et a béni les fidèles présents. La délégation de l’Église orthodoxe russe a été saluée chaleureusement par l’évêque de Banja Luka Ephrem, qui a exprimé son amour profond envers l’Église orthodoxe russe et a souligné que le peuple russe a toujours été et sera aux côtés du peuple serbe.

À son tour, le métropolite Hilarion s’est adressé à l’évêque Ephrem et ses fidèles, qui étaient venus très nombreux saluer leur hôte en cette soirée :

« Votre Éminence, cher Mgr Ephrem,
Chers pères, chers frères et sœurs !

Je vous félicite chaleureusement au nom de sa Sainteté le patriarche de Moscou et de toute la Russie Cyrille. Avec sa bénédiction, j’ai visité aujourd’hui Belgrade, où j’ai rencontré le président serbe T. Nikolić, tandis que maintenant je suis à Banja Luka, où je viens de rencontrer le président de la République serbe M. Dodik. Je suis très heureux d’avoir la possibilité de visiter cette sainte église, de visiter le bâtiment diocésain, de vous saluer, cher Monseigneur, et vos ouailles gardées de Dieu. Nous vous connaissons comme un grand ami de longue date de l’Église orthodoxe russe. Vous avez étudié en son temps dans nos écoles ecclésiastiques et vous avez gardé un bon souvenir de votre séjour en Russie ainsi qu’une attitude fraternelle et chaleureuse envers notre Église. De même, nous gardons les meilleurs sentiments envers vous personnellement et vos ouailles. Vous-mêmes et vos fidèles êtes passés par de très nombreuses épreuves : la guerre et ses conséquences, que le peuple serbe entier ressent jusqu’à maintenant, où qu’il se trouve. Aujourd’hui, le peuple serbe est divisé par des frontières politiques, mais il y a une unité qui surpasse toutes les frontières humaines, c’est l’unité du peuple de Dieu, qui garde la foi orthodoxe, l’unité du peuple qui garde sa langue et sa culture. Je voudrais vous souhaiter à tous, que malgré toutes les péripéties de l’histoire, toutes les difficultés politiques, vous gardiez fermement la foi orthodoxe, l’amour envers le peuple, envers sa langue, son héritage spirituel, que vous transmettiez la foi orthodoxe et l’amour envers la patrie à vos enfants. Il n’y a pas de force en ce monde qui saurait être plus puissante que la grâce de Dieu. Elle aide les gens à surmonter toutes les difficultés et cheminer sur la voie de la vie, porter la croix de ses afflictions et de ses maladies, de supporter les épreuves et les tribulations. La grâce divine aide les peuples entiers à garder leur foi, leurs traditions et leur patrie. Qu’est-ce pour nous que la patrie ? Ce n’est pas seulement la terre où nous sommes nés et avons grandi et que nous aimons. La patrie, c’est aussi notre foi que nous avons reçue de nos ancêtres et que nous devons transmettre à nos descendants. C’est le bien le plus précieux que nous possédons. On peut nous retirer tout le reste, mais il est impossible de retirer à l’homme sa foi. Comme l’apôtre Paul le dit : « Qui nous séparera de l’amour du Christ ? Sera-ce la tribulation, ou l’angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril ou l’épée ? » (Rom. 8,35). Aucune force ne peut vous séparer de l’amour de Dieu dans le Christ Jésus.

Je veux vous souhaiter de garder fermement cet amour dans votre cœur, afin que vous demeuriez fermes dans la foi orthodoxe. Que la protection de la très sainte Mère de Dieu couvre la terre serbe, que la prière des saints de la terre serbe, dont le hiéromartyr Platon, évêque de Banja Luka, dont les reliques reposent dans cette sainte église, gardent tout le peuple serbe et chacun d’entre vous ! »

Le métropolite Hilarion et l’évêque Ephrem ont continué leurs discussions fraternelles en la résidence diocésaine, après quoi ils ont échangé des cadeaux.

De retour à Belgrade, le 17 novembre, le métropolite Hilarion a rencontré le patriarche de Serbie Irénée.

En la résidence patriarcale de Belgrade a été donnée une réception en l’honneur du métropolite Hilarion. A la réception étaient présents le patriarche de Serbie Irénée, des hiérarques et des clercs du Patriarcat de Serbie, les membres de la délégation accompagnant le métropolite en Serbie, le recteur du métochion du Patriarcat de Moscou à Belgrade, l’archiprêtre Vital Tarasiev, le membre du Conseil de la Fédération de Russie A.I.L Licitsyne, le conseiller -ministre plénipotentiaire de l’ambassade de Russie en Serbie V.P. Oulasevitch, des hommes politiques russes et serbes, des diplomates, des hommes d’affaires. A l’issue de la réception eut lieu un entretien entre le métropolite Hilarion et le patriarche Irénée. A l’entretien assistaient les évêques suivants de l’Église orthodoxe serbe : le métropolite Amphiloque du Monténégro et du Littoral, l’évêque de Bačka Irénée et le représentant du patriarche de Serbie auprès du patriarche de Moscou, l’évêque de Moravica Antoine. Assistèrent également à l’entretien l’archiprêtre Vital Tarasiev et le secrétaire du département des affaires ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, l’archiprêtre Igor Iakimtchouk. Les participants à la rencontre ont discuté un large éventail de questions concernant les perspectives de développement des relations fraternelles entre les Églises orthodoxes russe et serbe dans divers domaines, ainsi que des problèmes à caractère panorthodoxe.
Le 17 novembre, le patriarche Irénée et le métropolite Hilarion ont célébré la bénédiction des cloche de la chapelle de N.D. d’Iviron du secteur russe du cimetière mémorial de Belgrade, qui a été restaurée. Concélébraient avec eux les archiprêtres susmentionnés. Assistaient à la bénédiction le métropolite Amphiloque du Monténégro et du Littoral, l’évêque de Bačka Irénée et le représentant du patriarche de Serbie auprès du patriarche de Moscou, l’évêque de Moravica Antoine le membre du Conseil de la Fédération de Russie A.I.L Licitsyne, le conseiller ministre plénipotentiaire de l’ambassade de Russie en Serbie V.P. Oulasevitch, des hommes politiques et des personnalités publiques serbes. À l’issue de la cérémonie de bénédiction, le patriarche serbe Irénée a souligné que le peuple serbe garde saintement la mémoire des centaines de milliers de soldats russes qui ont donné leur vie pour la liberté de la Serbie lors de la première guerre mondiale et des autres guerres. Selon les paroles du patriarche serbe, les soldats russes ont manifesté par leur sacrifice que les Russes et les Serbes constituent un seul peuple avec la même foi orthodoxe et que dans leurs veines coulent le même sang slave. À son tour, le métropolite Hilarion a déclaré : «Ce n’est pas la première fois que nous nous rassemblons en cet endroit d’une grande signification, où reposent les soldats russes qui ont donné leur vie pour le salut du peuple serbe lors de la première guerre mondiale. Le sacrifice qu’ils ont offert ne peut être mesuré par aucune catégorie humaine, parce qu’ils ont donné pour le peuple serbe ce qui est le plus cher à l’homme : sa propre vie. Nous les commémorons dans la prière, nous nous en souvenons avec gratitude comme le symbole de notre unité des héros, qui méritent les louanges les plus élevées. Vous avez dit, votre Sainteté, des paroles très importantes en affirmant que nous sommes un seul peuple. Nous avons des racines slaves communes, nous sommes les héritiers des saints égaux-aux-apôtres Cyrille et Méthode et de leur mission illuminatrice. Et le principal, c’est que nous avons hérité d’eux ce qui nous unit aujourd’hui – c’est notre sainte foi orthodoxe. Et indépendamment des événements qui se sont produits dans l’histoire de nos peuples, dont l’histoire récente, c’est précisément la foi orthodoxe qui a toujours donné à nos peuples les forces de vivre, de continuer leur service et leur mission. Et ces hommes qui reposent ici, les soldats de l’armée russe qui ont péri lors de la Première guerre mondiale, ont accompli le commandement le plus important du Sauveur : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis » (Jn. XV, 12-14). Je voudrais vous remercier au nom de sa Sainteté le patriarche de Moscou et de toute la Russie, vous votre Sainteté, pour votre attention primatiale envers ce lieu qui est saint pour nous ».

Pour accéder à l’intégralité de l’article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Rappelons que le cimetière russe avec le monument de la gloire russe constituent un complexe mémorial pour les soldats russes ayant péri durant la première guerre mondiale sans analogue dans le monde. Plus de 3500 Russes y sont inhumés. Il y a en outre les tombes des personnalités russes de la culture, des sciences et des arts dont les noms sont inscrits dans l’histoire de la Russie mais aussi de leur nouvelle patrie, la Yougoslavie (Serbie).
Au cœur de ce complexe se trouve la chapelle dédiée à l’icône de la Mère de Dieu d’Iveron. Dans la nuit du 29 au 30 juillet 1929 avait été détruite la chapelle originale à Moscou C’est alors que les émigrés russes à l’étranger, en réparation de cet acte inique, eurent l’idée de reconstruire à l’identique cette chapelle à Belgrade, qui était l’un des principaux centres de l’émigration. Le 5 juillet 1931, la nouvelle chapelle fut consacrée, et les moines athonites apportèrent à Belgrade une copie de ladite icône. Dans la crypte de la chapelle est enterré le premier primat de l’Église russe hors-frontières, le métropolite Antoine Khrapovitzky (1863-1936).
Les travaux de restauration du cimetière russe ont commencé en 2010 à l’initiative de la représentation de l’Eglise orthodoxe russe à Belgrade.

Sources (dont photographie) : Pravoslavie (1,2,3), Patriarcat de Moscou, traduit du russe pour Orthodoxie.com

 

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Christophe Levalois

Christophe Levalois

Professeur d'histoire et de géographie, auteur, derniers ouvrages parus : "La royauté et le sacré" (Cerf, 2016) ; "Le christianisme orthodoxe face aux défis de la société occidentale" (Cerf, 2018).

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

Les églises oubliées d’Albanie sont restaurées À la Une 114264

D’anciennes églises orthodoxes d’Albanie, oubliées et abandonnées durant de nombreuses décennies, en raison de la persécution du régime athée, et n...

Du répit pour la chapelle orthodoxe de Nice soutenue par Novak Djokovic À la Une 114241

Le tribunal d’instance de Nice a rejeté la demande d’expulsion en référé de la petite chapelle orthodoxe serbe soutenue par le champion...

Conférence à Oxford : « Des érudits, des pasteurs et des responsables politiques se réunissent po... À la Une 114232

Une réunion internationale des érudits, des pasteurs, des cliniciens et d’autres savantes et savants s’est tenue à Oxford (Angleterre) du 16 au 19 ...

Thousands of orthodox Christians rally against barbaric Australian abortion draft law 114211

Sydney’s Martin Place was packed with pro-life demonstrators last night, protesting a proposed bill to decriminalize abortion that awaits considera...

Romanian Church hopes to open a monastery in Ireland 114209

The Romanian Orthodox Metropolis of Southern and Western Europe has published an official appeal to faithful Orthodox Christians to offer their pra...

24 août Non classé 70753

24 août  Saint Eutyque, disciple de saint Jean le Théologien, martyr (Ier s.) ; saint Tation, martyr à Claudiopolis (305) ; sainte Sira, vierge et ...

11 août (ancien calendrier) / 24 août (nouveau) Vivre avec l'Église 70751

11 août (ancien calendrier) / 24 août (nouveau) Carême de la Dormition Après-fête de la Transfiguration de notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus-Ch...

On considère dans l’Église orthodoxe russe que l’on ne doit pas bénir les armes de destruction ma... À la Une 114203

Les armes de destruction massive ne doivent pas être bénies par les membres du clergé. C’est ce qu’a déclaré le vice-chancelier du Patriarcat de Mo...

L’Église orthodoxe roumaine espère ouvrir un monastère en Irlande Actualités 114198

La métropole d’Europe occidentale et méridionale de l’Église orthodoxe roumaine a publié un appel officiel aux fidèles orthodoxes pour élever leurs...

Des milliers de chrétiens orthodoxes se sont rassemblés en Australie contre la nouvelle loi « bar... À la Une 114194

La Place Martin de Sydney était bondée de manifestants pro-vie dans la nuit du 20 au 21 août, pour protester contre un projet de loi visant à décri...

Fête de la Transfiguration du Seigneur sur le Mont Grabarka (Pologne) Actualités 114188

Comme chaque année, au monastère Saintes-Marthe-et-Marie, a eu lieu la fête annuelle de la venue de la copie de l’icône de la Mère de Dieu d’Iviron...

23 août Vivre avec l'Église 70748

23 août Jour de jeûne Clôture de la Fête de la Dormition de la Très-Sainte Mère de Dieu et toujours Vierge Marie ; saint Irénée, évêque de Lyon, ma...