16/01/2017
Actualités
Page d'accueil > Search Results for: Bernard Le Caro

Search Results for: Bernard Le Caro

Bernard le Caro sur Radio Notre-Dame

Nous vous invitons à écouter le podcast de l’émission de Radio Notre-Dame, avec la participation de Bernard Le Caro, consacrée à saint Théophane le Reclus et au livre “Lettres de direction spirituelle” paru aux Editions des Syrtes.

Bernard Le Caro présente la 2e édition de son livre “Le Grand Carême“et des “Chroniques du monastère de Séraphimo-Divéyevo”

Le samedi 9 avril, à la librairie L’Âge d’Homme (5 rue Férou, Paris 6e, métro Saint-Sulpice), Bernard Le Caro a présenté la 2e édition de son livre “Le Grand Carême“, paru aux éditions des Syrtes, et des “Chroniques du monastère de Séraphimo-Divéyevo” du métropolite Séraphin Tchitchagov paru aux Éditions du Désert.

Présentation ce samedi 9 avril à la librairie L’Age d’Homme par Bernard Le Caro de la 2e édition de son livre “Le Grand Carême” et des “Chroniques du monastère de Séraphimo- Divéyevo” du métropolite Séraphin Tchitchagov

Presentation_Le_CaroCe samedi 9 avril à 16h30, à la librairie L’Âge d’Homme (5 rue Férou, Paris 6e, métro Saint-Sulpice), Bernard Le Caro présentera la 2e édition de son livre “Le Grand Carême“, paru aux éditions des Syrtes, et des “Chroniques du monastère de Séraphimo-Divéyevo” du métropolite Séraphin Tchitchagov paru aux Éditions du Désert.
La présentation sera suivie de lectures, d’un débat et d’une séance de dédicaces.

Une nouvelle édition du livre de Bernard Le Caro “Le Grand Carême”

Le_CaroLes éditions des Syrtes viennent de publier une nouvelle édition du livre de Bernard Le Caro, “Le Grand Carême“, qui propose, pour les dimanches du Triode et chaque jour du Grand Carême, de courts extraits des offices du jour, les lectures de l’Ancien Testament prescrites, et des extraits d’homélies appropriés dues à des Pères de l’Église anciens ou récents.
Cette deuxième édition est augmentée par les passages de la Genèse lus chaque jour (qui avaient été omis dans la première édition) et leurs commentaires par saint Jean Chrysostome.

Emission RCF-Liège “Une foi pour toutes” – entretien avec Bernard Le Caro

L’émission “Une foi pour toutes” consacrée à l’interview de Bernard Le Caro à propos de son livre « Le Grand Carême – Lectures orthodoxes pour chaque jour » et de sa traduction de « La divine liturgie de saint Jean Chrysostome – Commentaires à la lumière des Pères de l’Église » du hiéromoine Grégoire du Mont Athos sera diffusée sur RCF-Liège le jeudi 10 mars 2016 à 16H, rediffusion le vendredi suivant à 06h00, le dimanche suivant à 10H. Avant d’être rediffusée sur les autres stations du réseau RCF en Belgique, il est possible de l’écouter en direct via le site de RCF-Liège.

Une deuxième édition, revue et augmentée, du livre de Bernard Le Caro, « Saint Jean de Changhaï et son temps »

 

JdCh La première édition du livre de Bernard le Caro intitulé « Saint Jean de Changhaï », publiée dans la collection « Grands spirituels du XXe siècle » aux éditions L’Age d’Homme, a rencontré un vif succès non seulement dans sa première édition française, aujourd’hui épuisée, mais aussi dans sa traduction russe.
L’auteur vient d’en publier une deuxième édition (2011, 388 pages) qui apporte, à la lumière de témoignages nouveaux, un certain nombre de précisions supplémentaires à la partie biographique. De nouvelles homélies viennent enrichir les écrits précédemment publiés. Un acathiste au saint, rédigé par son disciple le hiéromoine Séraphim Rose, a également été ajouté à cette nouvelle édition. Le directeur de la collection, Jean-Claude Larchet, note dans son introduction: « Cette nouvelle édition paraît dans le contexte nouveau et particulièrement réjouissant de la réunification, scellée en 2007, de l’Église russe hors-frontières et du Patriarcat de Moscou. Désormais célébré comme un trésor commun par toute l’Église russe et par toutes les Églises orthodoxes en communion avec elle, saint Jean de Changhaï et de San Francisco apparaît plus que jamais comme un saint universel de l’Église orthodoxe. »
Monseigneur Jean Maximovitch (1896-1966), canonisé par l’Église russe hors-frontières en 1993 sous le nom de saint Jean de Changhaï et de San Francisco, fut évêque à Changhaï, où vivait une importante communauté russe, puis en Belgique, en France et à San Francisco. Il a laissé le souvenir à la fois d’un grand ascète et d’un grand pasteur, sachant, au sein de ses obligations épiscopales, rester toujours un vrai moine, ne dormant quasiment pas, s’adonnant longuement à la prière, affectionnant particulièrement les services liturgiques, et témoignant d’une profonde charité à l’égard de chaque âme dont il avait la charge.

Read More »

Saint Justin le Nouveau de Tchélié (Justin Popovitch) – une conférence de Bernard Le Caro

La paroisse Saint-Sava à Paris et les éditions L’Âge d’Homme ont organisé le dimanche 13 juin une soirée consacrée à saint Justin de Tchélié (Justin Popovitch) à l’occasion de sa récente canonisation par l’Eglise orthodoxe serbe et de la première célébration liturgique de sa fête en tant que saint (fixée au 1er/14 juin). A cette occasion, Bernard Le Caro a donnée une conférence intitulée “Saint Justin de Tchélié (Justin Popovitch)”.

Podcast vidéo :

Podcast audio (Durée : 15’46)

Cliquez ici pour télécharger<br />
le MP3

Pour lancer la diffusion, cliquez sur play (le carré vert). Vous pouvez également télécharger directement le fichier audio en cliquant sur le logo “podcast”.

Radio: “Œcuménisme hésitant entre orthodoxes”, une émission de la Radio télévision suisse

27717343921_55593ebef6_zBernard Le Caro, Antoine Arjakovsky, Mgr Stéphane de Tallinn et de toute l’Estonie et Mgr Jean de Charioupolis ont participé hier à une émission de la Radio télévision suisse (RTS) sur le Concile panorthodoxe en Crète et ses résultats. Le podcast audio de l’émission peut être écouté sur cette page.

Photographie prise le 20 juin lors de la première séance

Observations sur un article intitulé « Vers la réconciliation et le schisme au sein de l’Église orthodoxe »

logo_cathchDernièrement, Antoine Arjakovsky (1) a publié un article, en ligne sur le site d’information suisse Cath.ch, intitulé “Vers la réconciliation et le schisme au sein de l’Église orthodoxe”. A la suite de cette publication, Bernard Le Caro a adressé au site helvétique des observations que nous reproduisons ci-dessous.

Madame, Monsieur,

Vous avez publié sur votre site un article de M. Antoine Arjakovsky, intitulé « Vers la réconciliation et le schisme au sein de l’Église orthodoxe ». Sans se prononcer naturellement sur les opinions qui sont propres à l’auteur, force est de constater qu’un certain nombre de faits sont inexacts et donnent une image erronée des événements concernant le Concile des Églises orthodoxes présentes actuellement en Crète. Permettez-moi d’énumérer ci-dessous les affirmations de l’auteur, suivies de mes remarques :

1) « La situation actuelle montre un écart grandissant entre les Églises orthodoxes reconnaissant une primauté d’honneur au patriarcat de Constantinople et celles privilégiant le Patriarcat de Moscou »

Toutes les Églises orthodoxes, y compris le Patriarcat de Moscou, reconnaissent la primauté d’honneur du Patriarcat de Constantinople. Le litige porte sur la façon dont cette primauté doit être exercée. Donc, il n’y a pas de querelle de « leadership » en tant que tel. Le Patriarcat de Moscou ne revendique pas – comme cela a pu être le cas dans le passé – la primauté dans le monde orthodoxe, mais exige que les droits qu’il possède sur son territoire canonique ne soient empiétés par aucune autre Église autocéphale.

2) Plus fondamentalement encore, ce schisme résultera de la lutte entre les tenants d’un retour à la civilisation soviétique, “fondée sur les bases morales du christianisme” selon le patriarche Cyrille… »

On peut se demander pourquoi l’auteur de l’article se réfère à l’article d’un journaliste américain en poste à Moscou, plutôt que de citer le texte original. La phrase mentionnée ne se trouve pas dans l’interview du patriarche. Celui-ci a dit textuellement : « Malgré l’athéisme d’État, la société soviétique a pu garder les racines chrétiennes et éviter ces processus destructeurs qui se produisent actuellement en Europe et aux USA ». Le patriarche a dit encore que les autorités communistes de l’Union soviétique n’avaient pas osé « dynamiter le fondement moral de la vie de la société » qui, selon ses paroles, était « restée globalement chrétienne (…) Cela nous a sauvés : notre littérature, notre art figuratif, étaient pénétrés d’idées chrétiennes, et la morale du peuple est restée chrétienne ». Même si l’on peut considérer ces propos comme étant maladroits et optimistes, il n’est pas question ici du « fondement » du régime soviétique sur les bases morales du christianisme. Le patriarche considère que celles-ci avaient pu être conservées, ce qui n’est pas la même chose.

3) … ceci alors que toutes les 14 Eglises sans exception avaient accepté le communiqué de la conférence de Chambésy du 28 janvier 2016 annonçant la tenue du concile pour la fête orthodoxe de la Pentecôte le 19 juin 2016

Il est inexact de prétendre que toutes les Églises sans exception, avaient accepté le communiqué de Chambésy. On peut lire la remarque suivante sur le texte concerné, au-dessus de la signature du représentant du Patriarcat d’Antioche, le métropolite Isaac : « L’Église d’Antioche n’est pas d’accord avec le contenu du document. Nous refusons de le signer » (la photocopie du document original a été publiée sur le site Romfea).

4) Pour le diacre André Kouraiev, l’un des théologiens les plus réputés de l’Eglise russe, il ne fait pas de doute que cette décision [la revendication de la juridiction du Patriarcat de Constantinople sur l’Ukraine] a conduit le patriarcat de Moscou à revenir sur sa décision de janvier de participer au concile.

Tout d’abord, il ne s’agit pas d’une décision du Patriarcat de Constantinople ou de son primat, mais des propos du père John Chryssavghis, conseiller du patriarche de Constantinople. Depuis des années, le Patriarcat de Moscou se plaint des agissements officieux de Constantinople en Ukraine, donc il ne s’agit pas là d’un fait nouveau qui aurait conduit le Patriarcat de Moscou à revenir sur sa décision de participer au Concile. Qui plus est, la question de l’Église orthodoxe d’Ukraine ne figure pas à l’ordre du jour. Seuls sont prévus six thèmes, et l’article 8,2 du règlement conciliaire dispose : « ne peuvent être introduits pour être débattus dans le Concile des textes non approuvés à l’unanimité par les conférences panorthodoxes préconciliaires et les synaxes des primats ou de nouveaux thèmes ». Au demeurant, l’archevêque Job de Telmessos, porte-parole du Concile a confirmé, dès le premier jour de celui-ci: « La question ukrainienne n’est pas à l’ordre du jour ».

5) Citant les propos d’Alexandre Soldatov, M. Arjakovsky écrit que « la décision de l’Eglise bulgare le 1er juin de ne pas se rendre en Crète fait suite à la canonisation le 28 mai à Sofia, en association avec le patriarcat de Moscou, de Mgr Serafim Sobolev, un évêque anti-œcuménique et ultra-conservateur ».

Ladite canonisation, qui était préparée depuis longtemps, a été décidée le 2 décembre 2015 en raison des nombreux miracles qui s’étaient produits sur l’intercession de l’archevêque, et a eu lieu officiellement le 3 février 2016 (et non pas le 28 mai, comme l’affirme M. Arjakovsky) et ce  lors de l’Assemblée de l’Église orthodoxe russe. Donc ce n’était pas « pour les besoins de la cause ».

6) Pour finir, selon M. Arjakovsky, « la visite au Mont Athos fin mai du patriarche Cyrille avec Vladimir Poutine a eu exactement le même effet puisque, quelques jours plus tard, les moines de cette presqu’île, très influents en Grèce, ont rejeté vigoureusement les textes préconciliaires ».

Il convient tout d’abord de préciser que la lettre de la Sainte-Communauté du Mont Athos ne « rejette » pas les textes préconciliaires, mais propose un certain nombre d’amendements, ce qui n’est pas la même chose. Elle est en outre datée du 25 mai 2016 , tandis que le patriarche Cyrille est arrivé le 27 mai sur le Mont Athos, donc deux jours après l’envoi de la lettre. En conséquence la réaction des moines athonites n’a aucun rapport avec la visite du patriarche russe. Qui plus est, la date de la  réunion de la « Synaxe double », organe exécutif du Mont Athos, qui a rédigé la lettre susmentionnée, avait été arrêtée plusieurs semaines avant. Pour qui connaît tant soit peu le Mont Athos, avancer que le patriarche de Moscou dicterait ses desiderata aux moines athonites est méconnaître la réalité. Il ne faut pas oublier que sur vingt monastères, un seul est russe ! Insinuer également que le Patriarcat d’Antioche est plus ou moins aux ordres de Moscou ne repose sur aucun fait établi. En outre, l’Église d’Antioche avait prévenu plusieurs fois qu’elle ne viendrait pas au Concile si son différend avec le Patriarcat de Jérusalem sur la juridiction du Quatar n’était pas réglé au préalable. Comme indiqué plus haut, le Patriarcat d’Antioche avait refusé de signer, en janvier 2016, la convocation du Concile et n’a fait récemment que confirmer sa décision.

En conclusion, je dirais qu’il est regrettable qu’un historien fonde toute son argumentation, non sur des faits précis et vérifiés, mais sur des articles de deuxième main, émanant de personnes qui soutiennent une idéologie (Jim Kovpak, cf. son site) ou qui sont en délicatesse avec leur hiérarchie (le diacre André Kouraiev), et n’ont pas ipso facto de raison de donner une appréciation objective de la situation.

Espérant que cette mise au point vous permettra, ainsi qu’à vos lecteurs, de mieux comprendre les événements concernant le Concile de l’Église orthodoxe, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes meilleurs sentiments.

Bernard Le Caro

Vidéo de l’exposé du P. Jivko Panev au colloque international sur les médias numériques et la pastorale orthodoxe à Athènes en mai 2015

Les vidéos du 1er colloque international sur les médias numériques et la pastorale orthodoxe qui s’est tenu du 7 au 9 mai 2015 à l’hôtel Divani Apollon à Vouliagmeni, près d’Athènes, sont maintenant disponibles en ligne (en anglais, en russe et en grec). Ce colloque a été organisé par les collaborateurs du site orthodoxe grec Pemptousia en collaboration avec le site orthodoxe russe Bogoslov.ru et le site orthodoxe américain Orthodox Christian Network. Trois de collaborateurs d’Orthodoxie.com, Jean-Claude Larchet, Bernard Le Caro et Claude Lopez-Ginisty  y ont  présenté des exposés, et le P. Jivko Panev, a été associé au comité scientifique. Nous vous invitons à regarder l’exposé du P. Jivko, en anglais, en russe ou en grec, ainsi que son intervention lors de la discussion finale du comité scientifique. Vous pouvez également télécharger le texte de son exposé (anglais, russe et français).

What are the positions of the Orthodox Church in a “Modern World? :

 

Final Discussion by the Scientific Committee of the Conference (à partir 14′:01”) ;

 

Télévision : une émission spéciale de KTO sur la prochaine rencontre du patriarche Cyrille de Moscou et du pape François

XVM48d215d2-cc2b-11e5-b040-c7802248bb8dLa chaine de télévision KTO a diffusé hier soir une émission spéciale sur la rencontre du patriarche Cyrille de Moscou et du pape François qui aura lieu le 12 février à Cuba (vidéo ci-dessous). Cette rencontre historique sera “la première dans l’histoire et marquera une étape importante dans les relations entre les deux Églises”, explique le communiqué conjoint. Les participants à cette émission sont:  le père Alexandre Siniakov (qui a donné un entretien sur ce sujet au Figaro et à La Vie), recteur du Séminaire orthodoxe russe en France, Carol Saba, directeur de la communication des évêques orthodoxes de France, Michel Aubry, ancien consul à Saint-Pétersbourg, et le père catholique Emmanuel Gougaud, direct du service national pour l’unité des chrétiens. Interviennent également au cours de l’émission le père Hyacinthe Destivelle, dominicain, du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, Bernard Lecomte, écrivain et journaliste, Antoine Arjakovsky, co-directeur du département “Société, Liberté, Paix” du Collège des Bernardins.

Vidéo de l’émission de télévision “L’orthodoxie, ici et maintenant” (KTO) du 30 juin

Ci-dessous la vidéo de l’émission de télévision “L’orthodoxie, ici et maintenant” du 30 juin dernier sur KTO. Présentation: “La 28e édition de “L’orthodoxie ici et maintenant”, la dernière de cette saison sera largement consacrée à la personnalité et à l’œuvre d’une des plus grandes figures marquantes de la théologie orthodoxe au XXe siècle, le père Serge Boulgakov (1871-1944), qui fut également l’un des fondateurs de l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge de Paris et son ancien doyen. Pour en parler, Carol Saba reçoit Antoine Arjakovsky, historien français, codirecteur du pôle “Société, liberté, paix” du Collège des Bernardins et spécialiste des penseurs religieux de l’émigration russe auxquels il a consacré un ouvrage aux éditions L’Esprit et la Lettre. Antoine Arjakovsky, auteur d’un Essai sur le père Serge Boulgakov, penseur et théologien chrétien paru en 2006 aux éditions Parole et silence, vient de préfacer “L’Apocalypse de Jean“, couronnement de l’œuvre du père Serge, qui vient de paraître en février dernier au sein de cette même maison d’édition.”

Le dernier prêtre de l’Église orthodoxe autonome de Chine est décédé

Le clerc le plus ancien et seul prêtre de l’Église orthodoxe autonome de Chine étant resté dans le pays, chinois de nationalité, le père Michel Wang Quansheng est décédé, après avoir servi l’Eglise pendant plus de cinquante ans. Le père Michel est né en 1925. En 1958, il a été ordonné à la prêtrise par l’évêque de Changhaï Syméon (Du), le premier évêque orthodoxe chinois, qui fut également le dernier de l’Église autonome chinoise. Après la mort de l’évêque de Pékin Basile (Yao Fu’an + 1962) et ensuite de l’évêque de Changhaï Syméon (Du, + 1965), l’Église de Chine est restée sans direction archipastorale. Les persécutions qui ont suivi la période de la « révolution culturelle » ont rendu la vie ecclésiale impossible. À partir de 1980, les autorités chinoises ont toutefois adouci leur attitude envers l’Orthodoxie. En novembre 2007 ont eu lieu des manifestations à Moscou, dédiées au cinquantenaire de l’Église autonome de Chine. À cette occasion, le patriarche Alexis II a décoré le prêtre Michel Wang de la médaille de saint Serge de Radonège, du premier rang. En 2008, lors de la fête de la Pentecôte, le prêtre Michel Wang, avec l’autorisation des autorités chinoises, a participé, pour la première fois, à la Liturgie dans les locaux du Consulat général de Russie. En août 2009, à Labdarine, en Mongolie intérieure, le père Michel a procédé à la bénédiction de l’église dédiée à saint Innocent d’Irkoutsk, construite en 1990. Il s’agit de l’une des quatre églises de Chine qui bénéficient d’un statut officiel. L’iconostase, l’aménagement et les ornements liturgiques ont été offerts par le diocèse de Tchita et Zabaïkal, qui est en charge de la paroisse conformément à la décision du Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe. En mai 2013, le père Michel Wang avait concélébré avec le patriarche Cyrille au cours de la première visite de celui-ci en Chine. La liturgie avait eu lieu alors à Changhaï, en la cathédrale dédiée à la Mère de Dieu dite « Secours des pécheurs » inaugurée par saint Jean de Changhaï. Dans les dernières années, le père Michel vivait à Changhaï, où il était le clerc le plus ancien et unique de l’Église orthodoxe de Chine résidant encore dans ce pays. Le nombre des chrétiens orthodoxes en Chine est actuellement évalué à 15.000. La plus grande partie vit à Pékin, Changhaï, dans la province de Heilongjiang et en Mongolie intérieure. Ce sont les prêtres du Patriarcat de Moscou célèbrent dans les paroisses de Pékin, Changhaï et Canton. À Hong Kong célèbrent des prêtres russes et chinois. Il y a aussi une paroisse relevant du Patriarcat de Constantinople dans cette ville.

Source

Premier colloque international sur les médias numériques et la pastorale orthodoxe à Athènes les 7, 8 et 9 mai

Congres_AthenesLes 7, 8 et 9 mai se tiendra à l’hôtel Divani Apollon à Vouliagmeni, près d’Athènes, le 1er colloque international sur les médias numériques et la pastorale orthodoxe. Ce colloque, placé sous le haut patronage du patriarche œcuménique Bartholomée, réunira 75 spécialistes, clercs et laïcs orthodoxes venus de 21 pays, représentant toutes les juridictions de l’Église orthodoxe.
Ce colloque est organisé par les collaborateurs du site orthodoxe grec Pemptousia en collaboration avec le site orthodoxe russe Bogoslov.ru et le site orthodoxe américain Orthodox Christian Network, qui bénéficient tous trois d’un large appui moral et financier de la part des Églises orthodoxes au service desquelles ils œuvrent, qui ont compris l’intérêt pastoral actuel d’Internet ;  le site russe a même été associé au département de l’éducation religieuse du Patriarcat de Moscou, et le site américain constitué comme une agence de l’Église orthodoxe en Amérique. Le site francophone Orthodoxie.com avait été invité à participer à l’organisation mais n’a pu proposer de contribution en raison de son manque total de ressources financières. Trois de ses collaborateurs y présenteront néanmoins des exposés, et le fondateur et directeur du site, l’archiprêtre Jivko Panev, a été associé au comité scientifique.
On trouvera sur le site dédié au colloque la présentation générale, les thèmes abordés, la présentation des différents participants, et le programme détaillé. Nous proposons ci-dessous la traduction française de la présentation générale et du programme.

PRÉSENTATION :

Au cours des deux dernières décennies, nous avons assisté à un développement sans précédent des moyens de communication électroniques et de la diffusion d’informations. Les Églises et les fidèles orthodoxes du monde entier n’ont pas tardé à faire sentir leur présence sur cette scène, en utilisant les médias du mieux qu’ils pouvaient afin de répandre la parole de Dieu, la tradition patristique et la théologie orthodoxe.
L’ « Institut Saint Maxime le Grec pour la recherche, la préservation et la promotion des traditions spirituelles et culturelles », qui a été actif pendant un certain nombre d’années dans ce domaine, notamment à travers le site web d’orientation spirituelle « Pemptousia » (www.pemptousia. com), a décidé d’organiser un colloque international, en coopération avec les portails Web « Orthodox Christian Network » (www.myocn.net), une agence de l’Assemblée des évêques canoniques des États-Unis d’Amérique, et « Bogoslov » (www.bogoslov.ru), du département de l’éducation religieuse du Patriarcat de Moscou. Lors de ce colloque, une évaluation sera faite du travail accompli par l’Église orthodoxe dans le domaine de la pastorale à travers les médias numériques, tandis que des réflexions seront également présentés sur la dynamique de la présence orthodoxe dans ce domaine particulier, avec la perspective de poursuivre le débat en ce qui concerne l’évolution du discours chrétien orthodoxe dans le cyberespace.
Ce colloque est le premier de ce genre dans ce domaine. Il se tiendra le 7-8-9 mai 2015, à l’hôtel Divani Apollon Palace, à Vouliagmeni (Athènes).
Outre de réunir les responsables des médias digitaux orthodoxes, l’objectif du colloque est de coordonner les efforts pour parvenir à une manière plus efficace de fournir la parole évangélique aux utilisateurs de l’Internet, pour la gloire de Dieu. Il vise également à être le point de départ d’un effort bien construit et commun à propager les valeurs de la tradition chrétienne orthodoxe parmi toutes les personnes de bonne volonté.

COMITÉ D’HONNEUR :

Son Éminence le métropolite Alexis d’Atlanta, Patriarcat œcuménique
Son Éminence le métropolite Elpidophoros de Bursa, higoumène du monastère patriarcal et stavropégiaque de la Sainte Trinité de Chalki, Constantinople, Patriarcat œcuménique
Son Éminence le métropolite Constantinos de Singapour, Patriarcat œcuménique, Son Excellence Makarios de Lampsakos, Patriarcat œcuménique
Son Éminence, le métropolite Damaskinos de Sao Paolo, Patriarcat d’Antioche
Son Éminence, le métropolite Hilarion de Volokolamsk, Patriarcat de Moscou
Son Excellence Véniamin, évêque de Borisov et Mariigorsk, Patriarcat de Moscou
Son Éminence le métropolite Antoniy de Borispol et Brovary, Recteur de l’Académie théologique et du séminaire de Kiev
Son Excellence Méleéios, évêque de Naucratis, Patriarcat d’Alexandrie
Son Excellence l’évêque Irinej de Backa, Patriarcat de Serbie
Son Excellence Vissarion, évêque de Tulcea, Patriarcat de Roumanie
Son Éminence le métropolite Gérasime de Zougdidi et Tsaishi, Patriarcat de Géorgie
Son Éminence, le métropolite Athanasios de Limassol, Église de Chypre
Son Éminence, le métropolite de Thermopyles Ioannis, higoumène du saint monastère de Penteli, Athènes, Eglise de Grèce   Son Éminence Andon, évêque de Krujë, Église d’Albanie
Sa Béatitude Sawa (Hrycuniak), archevêque de Varsovie, primat de toute la Pologne, Église de Pologne

COMITÉ SCIENTIFIQUE :

Protopresbytre Vasiléios Kalliakmanis, professeur à la Faculté de théologie de l’Université Aristote de Thessalonique
Protopresbytre Christopher Metropulos, directeur de myocn.net, portail Internet orthodoxe
Protopresbytre Pavel Velikanov, professeur à l’Académie théologique de Moscou, rédacteur en chef de Bogoslov.ru, portail théologique
Archiprêtre Jivko Panev, professeur à l’Institut de théologie Saint-Serge à Paris, directeur du portail internet orthodoxe francophone Orthodoxie.com
Protopresbytre Constantin Coman, professeur à la Faculté de théologie de l’Université de Bucarest

COMITÉ D’ORGANISATION:

Nikos Gouraros – Pemptousia
Protopresbytre Pavel Velikanov – Bogoslov.ru
Protopresbytre Christopher Metropulos – Orthodox Christian Network
Nick Mavrick – Orthodox Christian Network
Charles Lelon – Orthodox Christian Network
Vladimr Romanovich Legoyda – Bogoslov.ru
Sergey Sergeevich Khoruzhi – Bogoslov.ru
Youriy Vjacheslavovich Grimov – Bogoslov.ru
Dr Petros Panayiotopolus – Pemptousia
Nikos Loupakis – Pemptousia
Vasilis Hados – Pemptousia
Dimitris Iliopoulos – Pemptousia

PROGRAMME:

Jeudi 7 mai 2015

Inscription
8:50-9:00: Nikos Gouraros
Bienvenue – Brèves instructions concernant le programme de la journée

Session Α1. Coordinateur: Mgr Joseph de Patara

9:00-9:15: Sœur Sara Halabi, le saint monastère de l’Annonciation, à Alep, en Syrie
Décoder les signes de notre temps

9:15-9:30: Protopresbytre Constantin Coman
Une tentative d’approche neptique/philocalique d’Internet

9:30-9:45: Protopresbytre David Sharashanidze
L’ère des nouvelles technologies médiatiques et ses défis

9:45-10:00: Protopresbytre Patrick B. O’Grady
Réalité virtuelle et réalité de la vertu: l’éthique des relations basées sur Internet en référence à la doctrine de S. Maxime le Confesseur sur la personne et les logoi de créatures

10:00-à-10h15: Questions – Discussion

Session A2. Coordinateur: Diacre Juhana Sirén

10:15-10:30: Dr Anna Danilova
S’adresser à ceux qui sont hors de l’Église : pièges, problèmes et solutions possibles. L’expérience de la mission du site web « Pravmir »

10:30-10:45: Dr Christos Nikolaou
Répandre le discours catéchétique sous forme parlée sur Internet (en tant que fichiers audio .mp3). L’expérience du fonctionnement du site web « Pantocrator »

10:45-11:00: Yuri Grymov
Le projet de bibliothèque numérique orthodoxe « Roublev ». Comment Internet pourrait offrir des avantages spirituels. Les nouvelles technologies au regard de la foi orthodoxe.

11:00-11h15: Dr Dimitrios Karagiannis
Quand Internet fait intrusion comme une menace pour les relations amicales

11:15-11:30: Questions – Discussion

11:30-12:00: Pause

Session Α3. Coordinateur: Prof. Jean-Claude Larchet

12:00-12:15: Mgr Joseph de Patara
La « Parole » numérique: une réflexion sur l’évangélisation à l’âge virtuel

12:15-12:30: Archiprêtre Jivko Panev
Les positions de l’Église orthodoxe dans une société de communication.

12:30-12:45: Dr. Elena Zhosul
Dans le domaine des médias numériques: la perte de la conscience comme menace pour la vision chrétienne du monde

12 heures 45-13h00: Protopresbytre Christopher T. Métropoulos
Médias digitaux – la grande commission. Les deux peuvent-ils collaborer?

13h00-13h15: Sœur Theoktisti, monastère du Saint et Vénérable Précurseur, Anatoli, Ayia
La mission dans le monde numérique : aperçus sur notre expérience au saint monastère du Précurseur

13:15-à-13h30: Oleg Pokrovskiy
Le financement des utilisateurs dans les médias orthodoxes: mythes et réalité.

13:30-à-13:45: Questions – Discussion

14h00-à-15h00: Déjeuner

Session Α4. Coordinateur: Évêque Romanos Daoud d’Edesse

15h30-15h45: Natalya Loseva
L’Orthodoxie sur les médias sociaux: parler et ne pas nuire

15h45-16h00: Protopresbytre Vasileios Kalliakmanis
Le rôle des réseaux sociaux dans la vie chrétienne

16h00-16h15: Métropolite Nektarios de Hong Kong
Mobiliser les médias numériques dans la pastorale en Extrême-Orient

16:15-16h30: Klaus Kenneth
De la vallée numérique de la faim au « Pain de Vie »

16h30-16h45: Questions – Discussion

Session A5. Coordinateur: Archiprêtre Jivko Panev

16h45-17h00: Protopresbytre Pavel Velikanov
Discussion pan-ecclésiastique sur la page web: réussite ou déception?

17h00-17h15: Académicien Sergey Khoruzhiy
La virtualité de la communication: menaces anthropologiques et lutte contre celles-ci

17:15-à-17:30: Dr Siméon J. Norris Chumley
Du vin vieux dans des outres neuves: les médias numériques multidimensionnels comme nouvelle Église?

17h30-17h45: Métropolite Savvas de Pittsburgh
« Dans un miroir, en énigme »: défis pastoraux à l’ère des médias sociaux (par Skype)

17h45-18h00: Ionel Ungureanu
La raison principale du journalisme ecclésiastique: la quête, ses points de départ et ses conséquences méthodologiques.

18h00-18h15: Questions – Discussion.

18h15-19h00: Pause

19h00-21h00: Ouverture des discours officiels – Discours de bienvenue.
– Message du patriarche œcuménique Bartholomée par son représentant, le métropolite Amfilohios de Kissamos et Selinon
– Messages des primats des Églises

20:20-20:40: Dr Konstantinos Zorbas, directeur de l’Académie de Crète
Discours

20h40-21h00: Ancien Éphrem, higoumène du monastère de Vatopaidi, Mont-Athos
La diffusion de la parole de Dieu par l’intermédiaire d’Internet

Vendredi 8 mai 2015

7:00-8:30: Divine liturgie pour la fête de saint Jean le Théologien – Chapelle Saint-George Kavouriou. La liturgie sera célébrée par l’Ancien Ephrem, higoumène de Vatopaidi ; le chant sera assuré par le chœur byzantin « Tropos », sous la direction de Konstantinos Angélidis.

8:50-9:00: Brèves instructions concernant le programme de la journée

Session Β1. Coordinateur: Fr. Nektarios Mamalougos

9:00-9:15: Protopresbytre Vasileios Thermos
La technologie numérique et le cyberespace: un nouveau test pour la personne (enregistrement vidéo)

9:15-9:30: Professeur Jean-Claude Larchet
Questions éthiques et spirituelles liées à l’utilisation de pseudonymes dans les forums orthodoxes sur Internet.

9:30-9:45: Archimandrite Antonios Stylianakis
Éléments d’expérience pastorale orthodoxe fondée sur deux décennies sur Internet

9:45-10:00: Olga Bogdanova
Les « Questions au prêtre » comme une sorte de discours journalistique et un type de communication sur Internet

10:00-à-10h15: Questions-Discussion

Session Β2. Coordinateur: Prof. Vladimir Legoyda

10:15-10:30: Métropolite Ignace de Dimitrias
Les bibliothèques numériques comme alternatives pour le patrimoine spirituel: le cas de la Bibliothèque numérique de l’Académie d’études théologiques de Volos.

10:30-10:45: Archimandrite Jack Khalil
Répandre la théologie par e-learning: l’expérience de l’université de Balamand

10:45-11:00: Protopresbytre Michel Elias Najim
Programmes pan-orthodoxes d’études par Internet

11:00-11h15: Questions – Discussion

11:15-11:45: Pause

11:45-12:45: Archimandrite Anthimos Iliopoulos; protopresbytre Georgios Georgakopoulos; protopresbytre Georgios Schinas; protopresbytre Stratigopoulos Konstantinos; Fr. Nektarios Mamalougos
Discussion Panel 1: Les relations entre l’utilisateur et le pasteur – Les implications du discours sur Internet
Coordinateur: Archimandrite Anthimos Iliopoulos

Session Β3. Coordinateur: Fr. Arsenie, monastère de Putna

12 heures 45-13h00: Dr. Michael Hjälm
La différenciation entre l’action communicative, la pratique de l’action rituelle et les communications virtuelles en tant que fondement d’une approche pastorale d’Internet et des médias numériques

13h00-13h15: Dr Petros Panayiotopoulos
Possibilités d’intervention ecclésiastique dans le cyberespace pour préserver l’authentique mode de vie orthodoxe

13:15-à-13h30: Dr Dragan Karan
La pastorale de l’Église comme expression de communion dans le Christ

13:30-à-13:45: Fr. Bassam Nassif
Le discernement: lunettes spirituelles pour les internautes

13h45-14h00: Questions – Discussion

14h00-à-15h00: Déjeuner

 Session Β4. Coordinateur: Dr Syméon-Norris J. Chumley

15h30-15h45: Protopresbytre Georgios Kortas
La responsabilité du pasteur face aux réseaux sociaux

15h45-16h00: Prof. M. Claude Lopez-Ginisty
Un blog orthodoxe de service.

16h00-16h15: Dr. Nikolaos Koios – Nikos Gouraros
Pemptousia: une bouée de sauvetage sur Internet

16:15-16h30: Hiéromoine Iérémia, monastère de Putna – Fr. Arsénié, monastère de Putna
La présence du monastère de Putna dans le monde numérique: une tentative de communiquer son mode de vie

16h30-16h45: Discussion Questions

16h45-17:15: Pause

Session Β5. Coordinateur: Protopresbytre Michel Élias Najim

17:15-à-17:30: Jarosław (Jarek) Charkiewicz
Passé et présent dans la présence de l’Eglise orthodoxe de Pologne sur Internet; idées et perspectives.

17h30-17h45: Évêque Romanos Daoud d’Édesse
Le rôle des médias dans la pastorale et le travail missionnaire contemporains: l’expérience de l’Amérique latine

17h45-18h00: Diacre Juhana Sirén
Atteindre le Cloud – Les médias numériques dans le contexte orthodoxe finlandais

18h00-18h15: Métropolite Nikiforos d’Afrique centrale – Metropolite Ignace de Dimitrias
L’apprentissage numérique (e-learning) dans les institutions d’enseignement supérieur de la mission orthodoxe. Le cas de la Faculté de théologie orthodoxe au Congo (Discussion)

18:15-18h30: Dr Maria Alvanou
Promotion des valeurs pastorales à travers la pastorale numérique sur Internet comme outil de déradicalisation et de paix sociale

18h30-18h45: Questions – Discussion

18h45-19h30: Archimandrite Dimitrios Handakas; Protopresbytre Grigorios Stamkopoulos; Protopresbytre Vasileios Kalliakmanis; Dr Nikolaos Koios; Dr Athanasios Koliofoutis; Panayiotis Tsangaris
Groupe de discussion: pastorale, théologie, culte divin via Internet. Réalité, problèmes et perspectives.
Coordinateur: Dr Nikolaos Koios

Samedi 9 mai 2015

Session C1. Coordinateur: Protopresbytre Nicolae Dascălu

9:00-9:15: Hiéromoine Maximos Constas
« Prends garde à toi » (Πρόσεχε σεαυτῷ): La pratique spirituelle et la culture numérique

9:15-9:30: Petr Trenin-Strausov
Trois sujets pour les jeunes qui ne fréquentent pas l’Église: une tentative pour attirer l’attention

9:30-9:45: Bernard Le Caro
La publication d’informations du monde orthodoxe sur le net: soyons responsables!

9:45-10:00: Questions – Discussion

Session C2. Coordinateur: Protopresbytre Vasileios Kalliakmanis

10:00-à-10h15: Archimandrite Gabriel Vuckovic
L’utilisation d’Internet dans la pastorale

10:15-10:30: Prof. Vladimir Legoyda
La technologie et la vie religieuse : le ciel devient-il plus proche?

10:30-10:45: Protopresbytre Nicolae Dascălu
Des médias classiques aux médias numériques dans la mission de l’Église

10:45-11:00: Questions-Discussion

11:00-11:30: Pause

11:30-12:00: Protopresbytre Georgios Georgakopoulos; Dionysis Makris; Aimilios Polygenis; Dimitrios Rizoulis; Georgios Theoharis
Groupe de discussion: Les nouvelles ecclésiastiques du passé au présent. Perspectives et caractéristiques particulières de l’ère d’Internet.
Coordinateur: Protopresbytre Georgios Georgakopoulos

Session C3. Coordinateur: Protopresbytre Pavel Velikanov

12:00-12:15: Dr Vaios Dafoulis
Dépendance à Internet et problèmes psycho-sociaux pour les enfants et les adolescents

12:15-12:30: Hiéromoine Syméon Tomachinskiy
La vertu de l’abstinence d’Internet

12:30-12:45: Dr Konstantinos Siomos
Comportements pathologiques en ligne: données scientifique grecques et internationales récentes

12 heures 45-13h00: Sotiris Tzifas
La sécurisation d’Internet et la protection contre les menaces

13h00-13h15: Major général Emmanuel Sfakianakis
Les comportements en ligne à haut risque

13:15-à-13h30: Questions-Discussion

13h30-14h00: Protopresbytre Pavel Velikanov; protopresbytre Constantin Coman; protopresbytre Christopher T. Metropulos; protopresbytre Vasileios Kalliakmanis; archiprêtre Jivko Panev
Discussion finale par le comité scientifique de la conférence.
Coordinateur: Protopresbytre Vasileios Kalliakmanis

14h00-à-15h00: Déjeuner

15:00-17:00: Visite d’Athènes

19h00-19h30: Dr Petros Panayiotopoulos – Nikos Gouraros

Conclusions de la conférence

19:30-19h45: Métropolite Pavlos de Glyfada
Le métropolite Pavlos de Glyfada présente l’ « invité spécial » de la conférence

19:45-à-20h05: Discours de l’ « invité spécial »

20h15-21h00: « Entre deux mondes ». Documentaire sur l’école de théologique de Halki

Présentation de « La divine liturgie de saint Jean Chrysostome » du hiéromoine Grégoire du Mont Athos à la librairie L’Âge d’Homme le samedi 21 mars

Grgoire_LiturgieCe samedi 21 mars, à 17h, à la librairie L’Âge d’Homme (5 rue Férou, Paris 6e), dans le cadre du cycle de conférences « L’orthodoxie d’hier et d’aujourd’hui », sera présenté le livre du hiéromoine Grégoire du Mont Athos, La divine liturgie de saint Jean Chrysostome. Commentaires à la lumière des Pères de l’Église, tout récemment paru aux éditions des Syrtes. La présentation sera faite par Bernard Le Caro, traducteur du livre. Elle sera suivie d’un débat et de lectures.
Librairie L’Âge d’Homme, 5 rue Férou, Paris 6e, métro Saint Sulpice. Entrée libre.

Vidéo (2e Salon du livre orthodoxe) : présentation des nouvelles parutions par les éditeurs

Lors du 2e Salon du livre orthodoxe, une deuxième table ronde a permis de présenter les nouvelles parutions des éditeurs : Jean-Claude Larchet pour les éditions l’Age d’Homme, Bernard le Caro pour les éditions des Syrtes, Agathe Châtel pour les éditions du Cerf et le père Placide Deseille pour les ouvrages du monastère Saint-Antoine le Grand.

Pour revoir l’émission de télévision “Orthodoxie” (France2) du 18 mai

Jusqu'à dimanche, il est possible de revoir l'émission de télévision "Orthodoxie" (France2), du dimanche 18 mai, sur cette page. L'émission, tournée dans la paroisse Saint-Séraphin de Sarov à Paris, est consacrée à saint Théophane le Reclus, à l'occasion de la parution des Lettres de direction spirituelle, avec pour invité Bernard Le Caro.

Une présentation des “Lettres de direction spirituelle” de saint Théophane le Reclus à la librairie L’Age d’Homme à Paris

St_TheophaneSamedi 17 mai, à 18h30, à la librairie L'Age d'Homme à Paris (5, rue Férou, 6e), Bernard Le Caro présentera l'ouvrage Lettres de direction spirituelle de saint Théophane le Reclus (Syrtes, 2014). Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Une nouvelle édition du petit catéchisme orthodoxe « Rien n’est plus beau que la foi chrétienne »

Catechisme orthodoxeLe petit catéchisme orthodoxe intitulé « Rien n’est plus beau que la foi chrétienne », composé de textes écrits par le métropolite Amphiloque (Radović) du Monténégro et le regretté évêque Danilo (Krstić), vient de faire l’objet d’une deuxième édition, dans une traduction corrigée par Bernard Le Caro. Dans des chapitres courts, sont abordés simplement et clairement les grands thèmes suivants : le mystère de la foi, la Révélation dans l’Ancien testament, la Révélation dans le Nouveau testament, l’Église dans l’Histoire, l’Église orthodoxe aujourd’hui, la vie de prière dans l’Église.
Ce livre au format de poche de 123 pages est vendu à un prix modique à la cathédrale orthodoxe serbe, 23 rue du Simplon, Paris 18e et à La Procure.

Radio (France-Culture): les “Lettres spirituelles” de saint Théophane le Reclus

logo1111L’émission de radio Orthodoxie, sur France culture, du dimanche 6 avril, sera consacrée aux Lettres spirituelles de saint Théophane le Reclus (éditions des Syrtes). L'invité sera Bernard Le Caro. Présentation: "Saint Théophane le Reclus (1815-1894) : sa vie; sa place parmi les saints de Russie du 19e siècle; les traits marquants de sa personnalité; sa vocation d'enseignant; ses œuvres; ses Lettres spirituelles (contenu et actualité)." L'émission pourra être écoutée en direct par l’Internet sur le site de France culture, puis, ensuite, sur cette page où se trouvent également les précédentes émissions en podcasts.

Le Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe a confirmé l’élection du prêtre Nicolas Olhovsky comme évêque vicaire du diocèse d’Amérique orientale de l’Église orthodoxe russe hors-frontières

Le Synode de l’Église orthodoxe russe hors-frontières, dans sa session du 9 décembre 2013 a élu le prêtre Nicolas Olhovsky, clerc de la cathédrale synodale de New York, comme évêque de Manhattan, vicaire du diocèse d’Amérique occidentale. Ladite élection a été confirmée par le Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe lors de sa session du 19 mars 2014.

Vous devez vous connecter en cliquant sur Login pour accéder à l'intégralité de l'article.

Source: Eglise orthodoxe russe hors-frontières, traduit du russe pour Orthodoxie.com

Recension: Saint Théophane le Reclus, « Lettres de direction spirituelle »

St_TheophaneSaint Théophane le Reclus, Lettres de direction spirituelle. Traduit du russe par Anne Kichilov ; introduction de Bernard Le Caro, Éditions des Syrtes, Paris, 2014, 269 p.
Les éditions des Syrtes publient sous le titre Lettres de direction spirituelle un ouvrage du célèbre évêque et ascète russe saint Théophane le Reclus (1815-1894). Il s’agit à l’origine de lettres adressées à une jeune femme de la haute société russe, à travers lesquelles saint Théophane lui a enseigné progressivement la vie spirituelle, pour laquelle elle montrait des dispositions mais dont elle n’avait pas au départ de connaissance précise. L’ensemble présentant une suite cohérente, Théophane a réécrit ses lettres pour en faire une sorte de traité d’initiation à la vie spirituelle sous forme épistolaire, d’où le titre qui lui a été donné en russe: Qu’est ce que la vie spirituelle et comment y disposer son cœur? Ce livre a eu un grand succès en Russie où il a été publié la première fois en 1878 et a connu ensuite six éditions jusqu’à la Révolution.
Saint Théophane veut tout d’abord poser des bases anthropologiques; autant avertir tout de suite le lecteur que les quinze premières lettres où elles sont exposées n’entrent pas dans le vif du sujet et peuvent même paraître fastidieuses et sans intérêt, puisqu’elle reposent sur des catégories psychologiques et physiologiques de la fin du XIXe siècle qui paraissent aujourd’hui très datées.
C’est à partir de la lettre XVI que Théophane déploie son exposé de la vie spirituelle, abordant pédagogiquement ses différentes étapes et ses divers aspects. Sont ainsi successivement traités, dans un style simple et vivant, les thèmes suivants: le vrai but de la vie présente; l’Unique nécessaire; le péché originel; le dérèglement dans la nature de l’homme; la nécessité de l’union avec Dieu; le relèvement rédempteur de l’homme tombé; le zèle spirituel; le renouveau et la purification de soi-même; l’action cachée de la grâce; la concentration intérieure; la patience et la constance; comment soutenir l’aspiration initiale; la préparation à la sainte communion; la préparation à la confession; les dispositions du cœur; le mystère du repentir et la communion; comment être en harmonie avec la volonté de Dieu; comment l’ennemi essaye de nous égarer; les différentes causes du refroidissement spirituel; le souvenir constant de Dieu; la paix intérieure; la prière sans distraction; comment faire jaillir en soi le souvenir incessant de Dieu; comment transformer le fardeau de la vie en profit spirituel; brûler d’amour pour Dieu; les passions comme obstacle à l’esprit; la lutte contre les passions; les mouvements les plus subtiles des passions; les étapes dans le développement des passions; la prière dans la lutte avec les pensées passionnées; comment purifier le cœur; comment garder l’ouïe et la vue; la lutte active contre les passions; au sujet du chant et de la musique; la solitude; la nécessité d’avoir un bon conseiller; la dépression et la peur; sur la lecture de livres spirituels et des livres séculiers; sur la froideur dans la prière; le vœu de renonciation au monde; le vœu de chasteté; l’aspiration à la vie monastique; les ruses de l’ennemi; les tentations venant des incroyants; l’obéissance aux parents; comment supporter les injustices et les fausses accusations; les anxiétés et les troubles de la fin; le repos après la tempête.
L’œuvre de Théophane est précédée d’une excellente introduction biographique de Bernard Le Caro, basée sur des documents authentiques, pour la plupart inédits en français.
La vie de saint Théophane est particulièrement intéressante.

Read More »

Les “Lettres de direction spirituelle” de saint Théophane le Reclus

La chronique du P. Christophe Levalois, dans l'émission Lumière de l'orthodoxie du 2 mars, sur Radio Notre-Dame, présentait un ouvrage récemment paru aux éditions des Syrtes, les Lettres de direction spirituelle de saint Théophane le Reclus. Ci-dessous: le texte de cette chronique.

St_TheophaneSaint Théophane le Reclus est un évêque russe du XIXe siècle. Il est l’une des grandes figures du renouveau de la spiritualité orthodoxe russe au XIXe siècle. Son nom, le Reclus, vient de ce que les 22 dernières années de sa vie, il a vécu en isolement, à sa demande. Les éditions des Syrtes viennent de publier la traduction des Lettres de direction spirituelle du saint évêque Théophane. Le livre vient tout juste d’être mis en librairie. Cette édition comporte aussi une introduction et des notes de Bernard le Caro. L’ouvrage constitue un excellent compagnon de route pour le Carême qui commence. L’édition russe a pour titre, également révélateur, Qu’est-ce que la vie spirituelle et comment y disposer son cœur ?

Georges Govorov, le futur Théophane est né en 1815. Après le séminaire, il étudia la théologie à l’Académie de Kiev, puis il devint moine, diacre et prêtre l’année où il finit ses études. Il fut ensuite enseignant à Novgorod, puis à Saint-Pétersbourg. Envoyé à la mission russe de Jérusalem, il y accomplit un important travail de traduction, notamment des Pères ascètes grâce à des manuscrits rares conservés à Jérusalem, à la laure  de Saint-Sabas ou encore au Mont-Athos. Il occupa par la suite différents postes, dont un à Constantinople, puis en Russie où il fut nommé recteur de l’Académie ecclésiastique de Saint-Pétersbourg en 1857. Deux ans plus tard, il fut consacré évêque pour Tambov, puis pour Vladimir. Durant toutes ces années, il écrit, exercice où tout jeune déjà il avait révélé son talent. Il se montre aussi très bon prédicateur. Il dynamisa la vie des diocèses dont il avait la responsabilité. Mais il désirait, de plus en plus, se retirer dans un monastère pour s’y adonner à la prière et à l’écriture d’ouvrages. Cela fut accepté. Il mena d’abord la vie communautaire, puis vécut dans l’isolement jusqu’à sa naissance au ciel, le 6 janvier 1894. De son vivant, il était déjà considéré comme un saint. Plusieurs dizaines de milliers de personnes étaient présentes lors de ses funérailles malgré les difficultés climatiques de la saison. Il a été canonisé en 1988.

Read More »

Recension: Alexandre Schmemann, « Le Grand Carême »

SchmemannRecension: Alexandre Schmemann, Le Grand Carême, éditions de l’Abbaye de Bellefontaine, Bégrolles-en-Mauges, 1999, 136 p. (Spiritualité orientale n° 13).
En ce début de Grand Carême, le petit livre du Père Alexandre Schmemann qui lui est consacré est particulièrement utile pour comprendre l’organisation, les particularités et le sens de ce temps fort de la vie liturgique et ascétique.
Après une introduction qui présente le Grand Carême comme un « voyage vers Pâques », l’auteur souligne le message essentiel des cinq dimanches préparatoires: le désir pour le dimanche de Zachée, l’humilité pour le dimanche du Publicain et du Pharisien, le retour d’exil pour le dimanche du Fils prodigue, la consicence du Jugement dernier pour le dimanche de Carnaval, et le pardon pour le dimanche de la Tyrophagie que l’Église célèbre aujourd’hui.
Il présente ensuite les prières, lectures et chants propres au Grand Carême, période imprégnée d’une « radieuse tristesse »: la prière de saint Éphrem le Syrien (qui est commentée), les lectures de l’Ancien Testament adaptées à ce temps liturgique (Genèse, Isaïe, Proverbes), et l’hymnologie du Triode (livre liturgique propre à cette période).
Une troisième partie de l’ouvrage est consacrée à la Liturgie des Présanctifiés, qui a la particularité d’être célébrée le soir, les mercredis et vendredis, avec les Saints Dons consacrés à la Liturgie du dimanche précédent. L’auteur y explique les deux significations de la communion (fête et réjouissance de la présence du Christ d’une part, source et force soutenant notre effort spirituel d’autre part), les deux significations du jeûne (total et ascétique), la communion du soir, et enfin l’ordonnance de l’office.
La quatrième partie présente l’esprit du Grand canon de saint André de Crète (chanté les quatre premiers jours de la première semaine et le jeudi de la cinquième semaine), ainsi que les particularités des différents samedis et dimanches de Carême.
L’auteur montre enfin ce que doit être « le carême pour nos vies », soulignant la nécessité de prendre le carême au sérieux, l’importance de la participation aux services liturgiques, de la prière et du jeûne, et montrant comment doit s’instaurer en cette période un « style de vie » particulier.
Une annexe dresse un bref historique du carême.

Read More »

Recension: Alexandre Schmemann, « Le Grand Carême »

SchmemannRecension: Alexandre Schmemann, Le Grand Carême, éditions de l’Abbaye de Bellefontaine, Bégrolles-en-Mauges, 1999, 136 p. (Spiritualité orientale n° 13).
En ce début de Grand Carême, le petit livre du Père Alexandre Schmemann qui lui est consacré est particulièrement utile pour comprendre l’organisation, les particularités et le sens de ce temps fort de la vie liturgique et ascétique.
Après une introduction qui présente le Grand Carême comme un « voyage vers Pâques », l’auteur souligne le message essentiel des cinq dimanches préparatoires: le désir pour le dimanche de Zachée, l’humilité pour le dimanche du Publicain et du Pharisien, le retour d’exil pour le dimanche du Fils prodigue, la consicence du Jugement dernier pour le dimanche de Carnaval, et le pardon pour le dimanche de la Tyrophagie que l’Église célèbre aujourd’hui.
Il présente ensuite les prières, lectures et chants propres au Grand Carême, période imprégnée d’une « radieuse tristesse »: la prière de saint Éphrem le Syrien (qui est commentée), les lectures de l’Ancien Testament adaptées à ce temps liturgique (Genèse, Isaïe, Proverbes), et l’hymnologie du Triode (livre liturgique propre à cette période).
Une troisième partie de l’ouvrage est consacrée à la Liturgie des Présanctifiés, qui a la particularité d’être célébrée le soir, les mercredis et vendredis, avec les Saints Dons consacrés à la Liturgie du dimanche précédent. L’auteur y explique les deux significations de la communion (fête et réjouissance de la présence du Christ d’une part, source et force soutenant notre effort spirituel d’autre part), les deux significations du jeûne (total et ascétique), la communion du soir, et enfin l’ordonnance de l’office.
La quatrième partie présente l’esprit du Grand canon de saint André de Crète (chanté les quatre premiers jours de la première semaine et le jeudi de la cinquième semaine), ainsi que les particularités des différents samedis et dimanches de Carême.
L’auteur montre enfin ce que doit être « le carême pour nos vies », soulignant la nécessité de prendre le carême au sérieux, l’importance de la participation aux services liturgiques, de la prière et du jeûne, et montrant comment doit s’instaurer en cette période un « style de vie » particulier.
Une annexe dresse un bref historique du carême.

Read More »

Le congrès de la jeunesse de la diaspora russe aura lieu du 27 juin au 4 juillet 2014 à San Francisco

146374.pDu 27 juin au 4 juillet 2014 aura lieu le XIIIème congrès de la jeunesse orthodoxe russe à San Francisco. Il sera consacré à l’étude et la diffusion de l’expérience du service missionnaire. Le forum aura lieu en même temps que l’assemblée des évêques de l’Église orthodoxe russe hors-frontières et à l’occasion de la commémoration du XXème anniversaire de la canonisation de saint Jean de Changhaï par ladite Église. Dans le cadre du forum est prévue l’élaboration de plans et projets sur le thème «Bénévolat auprès des paroisses », et aussi une table ronde avec la participation de membres de l’assemblée des évêques. Il sera donné la possibilité aux participants du forum de visiter des ateliers artistiques locaux, des maisons orthodoxes pour personnes âgées et des hôpitaux, de prendre part à des discussions avec des membres du clergé et des représentants des fonds de bienfaisance. Il est également prévu un pèlerinage et un programme culturel à Fort Ross (fort russe en Californie établi en 1812 par la Compagnie russe d'Amérique).

Source (dont photographie): Pravoslavie, traduit du russe pour Orthodoxie.com

Nouvelle traduction de la liturgie de saint Jean Chrysostome en néerlandais, acceptée par toutes les Églises orthodoxes aux Pays-Bas

Le 16 novembre, en l’église Saint-Nicolas à Amsterdam, a été présentée la nouvelle traduction de la liturgie de saint Jean Chrysostome en néerlandais, publiée en deux versions, l’une destinée au clergé, et l’autre aux fidèles. Cette traduction a été le fruit d’un projet commun émanant des représentants des différentes juridictions, des paroisses et monastères orthodoxes aux Pays-Bas. Après sa réalisation, les évêques ayant juridiction dans ce pays et relevant des patriarcats de Moscou et de Constantinople, ainsi que de l’exarchat de Constantinople pour les paroisses russes en Europe occidentale, ont donné leur bénédiction pour l’utilisation de cette traduction en tant que texte liturgique de base dans les paroisses de leur diocèse néerlandais. L’archevêque Simon de Bruxelles (Patriarcat de Moscou) a ouvert la manifestation, durant laquelle des représentants des patriarcats de Constantinople, Roumanie et Serbie, ainsi que de l’exarchat susmentionné ont pris part. L’éditeur en cher du Journal du Patriarcat de Moscou, Serge Chapnine était également présent. Deux communications données à cette occasion étaient dédiées à l’histoire de la traduction des textes liturgiques en néerlandais, ainsi qu’aux principes qui ont guidé cette nouvelle version. Le prêtre Hildo Bos de l’église Saint-Nicolas à Amsterdam a mentionné qu’une situation particulière s’est développée en ce qui concerne la traduction des textes liturgiques aux Pays-Bas. Durant 200 ans, sept versions ont vu le jour, dont certaines ont été largement répandues. La première version est introuvable, mais les recherches continuent. On sait qu’elle remonte à 1760 et fut traduite du grec pour des universitaires qui rendirent visite à l’église gréco-russe Sainte-Catherine à Amsterdam. La deuxième traduction fut établie à partir d’une version allemande datée de 1829. La traduction la plus connue et la plus répandue a été faite par l’archimandrite Adrien (Korporaal) du monastère Saint-Jean-le-Précurseur à La Haye en 1968. Saint Jean (Maximovitch) de Changhaï a soutenu avec ardeur ce travail de traduction. À l’aube du XXIème siècle, en raison de l’évolution de la langue néerlandaise, une nouvelle traduction devenait nécessaire. Dans ce but, un comité a été établi en 2009, constitué de la mère higoumène Marie (Hulsker), de l’archiprêtre Serge Ovsyannikov, du prêtre Hildo Bos, du diacre Michel Bakker, de la moniale Macrine (Yilderd) et de Hanno Eutenbogaart. Le travail principal a été effectué par l’higoumène Marie du couvent de la Nativité de la très sainte Mère de Dieu à Asten. Dans son intervention, elle a évoqué le problème de l’absence d’une édition critique du texte grec de la liturgie de saint Jean Chrysostome, ainsi que les principes qu’elle a adoptés pour effectuer la traduction, mentionnant que le texte même de la liturgie était le même pour toutes les juridictions, tandis que les rubriques comportaient des différences significative dans les différentes Églises locales, qui ne sont pas incluses dans la présente édition. Un nouveau projet a également été annoncé à cette occasion : une bibliothèque internet, dont l’adresse est www.orthodoxeteksten.nl. Le but de ses concepteurs est de rassembler tous les textes liturgiques, patristiques et autres qui sont disponibles en néerlandais. « Les éditions de nombreux livres ne sont plus disponibles depuis longtemps et il est peu probable qu’il y ait des rééditions. En outre certains textes ont été publiés au niveau paroissial et n’ont jamais connu une large diffusion » a mentionné le père Hildo. « Mais nous sommes prêts à scanner et à mettre en ligne de tels textes, afin de les rendre accessibles à tous, et à obtenir les copyrights si nécessaire ». En conclusion, le père Serge, recteur de la paroisse Saint-Nicolas d’Amsterdam, a indiqué que, avec la bénédiction de l’évêque Simon, le nouveau texte sera utilisé dans les offices liturgiques à partir du 17 novembre. La nouvelle publication a été préparée avec l’assistance du monastère Saint-Job-de-Potchaïev (Église russe hors-frontières) à Munich.

Source: Eglise orthodoxe russe hors frontières, traduit de l'anglais pour Orthodoxie.com

“Sur la trace de l’archange” – récit d’un pèlerinage au Mont-Saint-Michel

Sur la trace de l’archange par François-Xavier Maigre, Bayard, 2012, 305 pages, 16 euros.

Le sous-titre de ce livre est explicite : « 450 kilomètres à pied jusqu’au Mont-Saint-Michel ». L’ouvrage relate l’odyssée pédestre d’une jeune famille catholique : deux parents de moins de trente ans, François-Xavier et Pauline, avec leurs deux jeunes enfants, Faustine et Martin, respectivement  deux ans et demi et sept mois ! De Versailles au Mont-Saint-Michel en 33 jours !  Une route incertaine malgré une préparation soigneuse ! Mais un chemin plein de grâces !

Accompagnés par un âne, les membres de la jeune famille Maigre se sont élancés avec l’audace de l’enthousiasme, que d’aucuns qualifient de témérité, sinon de folie, sur un antique chemin de pèlerinage aujourd’hui oublié, malgré les efforts de quelques personnes. Eux qui étaient des jacquets (pour avoir parcouru un des chemins vers Saint-Jacques-de-Compostelle) sont devenus des miquelots, c’est-à-dire des pèlerins du Mont-Saint-Michel par cette étonnante aventure.

C’est au VIIIe siècle que débute l’histoire chrétienne de ce rocher que l’on commence à appeler Mont-Saint-Michel-au-péril-de-la-Mer. Un texte du IXe siècle raconte que l’évêque saint Aubert d’Avranches, dans son sommeil, en 708, a reçu l’ordre de l’archange Michel de faire édifier un oratoire sur ce lieu nommé jusqu’alors le Mont-Tombe. Cette construction, à la demande de l’archange, devait être une réplique du sanctuaire dédié à saint Michel au Mont-Gargan en Italie, lequel date du Ve siècle. Le récit rapporte aussi que la dédicace de l’église a eu lieu le 16 octobre 709. Des vestiges de ce premier oratoire ont été retrouvés accolés à la chapelle carolingienne (Xe siècle) Notre-Dame-sous-Terre. Le premier récit connu de miquelot, celui du moine Bernard, date de 867. Au IXe siècle donc, le Mont-Saint-Michel est déjà une destination connue pour des pèlerins de plus en plus nombreux au cours du Moyen-âge et après. La Révolution française, en transformant l’abbaye en prison, jusqu’au Second empire, a porté un coup fatal aux pèlerinages, malgré des initiatives au XIXe siècle, notamment après 1863. Aujourd’hui, quelques personnes, notamment au sein de l’association Les chemins du Mont-Saint-Michel, tentent de promouvoir ces chemins, à l’image de ce qui a été fait pour Saint-Jacques-de-Compostelle.

Read More »

“Comprendre les futurs enjeux du concile de l’Eglise orthodoxe et ses aspects oecuméniques”, le 19 octobre au Collège des Bernardins (Paris)

Une partie du colloque sur le grand concile panorthodoxe en préparation, qui aura lieu à à l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge à Paris, du 18 au 20 octobre, se déroulera en dehors de l'institut au Collège des Bernardins, à Paris, le vendredi 19 octobre, de 20 heures à 22 heures (situation). Elle consistera en une table ronde sur le thème: "Comprendre les futurs enjeux du concile de l'Eglise orthodoxe et ses aspects oecuméniques". Interviendront: Mgr Jérôme Beauprésident du Collège des Bernardins;  le frère Enzo Bianchi, prieur de la communauté de Bose en Italie; le père Nicolas Cernokrak, professeur à l’Institut Saint-Serge; Georges Nahasvice-président de la Faculté de théologie de Balamand, Liban; Carol Sabaporte-parole de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France. Le débat sera animé par Antoine Arjakovsky, co-directeur du département de recherche « Société, liberté, paix » du Collège des Bernardins.

“Liban, un pacte national à renouveler” (tribune dans “La Croix”)

Dans le prolongement du colloque "Quelle gouvernance pour le Liban: actualité et perspectives" qui s'est tenu du 24 au 28 août au sanctuaire de Notre-Dame de la Salette, dont la réflexion s'est poursuivie lors de la table ronde du 10 septembre sur le même thème au Collège des Bernardins, organisée en partenariat avec Orthodoxie.com, KTO et l'Oeuvre d'Orient, cette tribune co-signée par Carol Saba, porte-parole de l'Assemblée des évêques orthodoxes de France et Jacques Huntzinger, ancien ambassadeur de France, tous les deux conférenciers au colloque de la Salette, tente de résumer ce qui constitue l'essence même de la "question" libanaise, les raisons de l'impasse actuelle, mais aussi celles qui poussent à espérer en la renaissance d'une gouvernance positive dans ce pays "paradigme" pour l'ensemble de la région du Moyen Orient en transition et en recomposition politique.

Un colloque exceptionnel sur les enjeux du futur concile panorthodoxe

Alors que l'on s'interroge sur la tenue prochaine ou non du grand concile panorthodoxe attendu et préparé depuis plus de 50 ans, un colloque exceptionnel sur les thèmes prévus pour ce concile aura lieu à l'Institut Saint-Serge (Paris) du 18 au 20 octobre. Organisé par l'Institut Saint-Serge et le Centre de recherches œcuméniques de l’Université catholique de Leuven, en partenariat avec la revue de théologie orthodoxe Contacts et le Collège des Bernardins (Paris), ce colloque international, a pour but de sensibiliser aux enjeux d'un événement ecclésial majeur à venir.
Le programme abordera, avec des théologiens orthodoxes issus de nombreux pays (France, Etats-Unis, Géorgie, Grèce, Liban, Roumanie, Russie) les 5 grands thèmes suivants : 1- Le calendrier liturgique commun, 2- Autocéphalie, autonomie et diptyques, 3- L'avenir de la "diaspora" orthodoxe, 4- Relations de l'orthodoxie avec les autres Eglises, 5- Les questions éthiques et sociales et le jeûne aujourd'hui. Tous ces grands thèmes seront aussi analysés par des observateurs non orthodoxes: catholiques romains et protestants, ce qui permettra une interaction fructueuse dans un esprit d’ouverture œcuménique.
Intervenants : Mgr Emmanuel de France; Mgr Gabriel de Comane; Nicolas Ozoline; Peter De Mey; Pierre Sollogoub; Vladimir Khoulap; Thomas Pott; John Erickson; Grigorios D. Papathomas; Joseph Famerée; Emmanuel Clapsis; Antoine Arjakovsky; Ivana Noble; Mgr Jérôme Beau; Carol Saba; Georges Nahas; Nicolas Cernokrak; Enzo Bianchi; Tamara Grzelidze; Michel Stavrou; Barbara Hallensleben; Radu Preda; Athanasios Papathanassiou; Anne-Marie Reijnen; Pantelis Kalaïtzidis.
Le programme détaillé et le bulletin d'inscription peuvent être téléchargés sur le site de l'Institut Saint-Serge.
Contact : Institut Saint-Serge: ito@saint-serge.net . Tél. 01 42 01 96 10 (secrétariat : du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 16h).

« Le ‘Momentum’ libanais : Pourquoi le Liban ? Pourquoi maintenant ? La dimension paradigmatique du modèle libanais » par Carol Saba

En guise d’introduction à la table ronde consacrée au Liban qu’accueille ce lundi 10 septembre de 20h à 21h45, le Collège des Bernardins en partenariat avec KTO, L’Œuvre d’Orient, le sanctuaire Notre Dame de la Salette et le site Orthodoxie.com, nous vous proposons le texte de la conférence introductive prononcée par Carol Saba à la session inaugurale du colloque « Quelle gouvernance pour le Liban : actualité et perspectives », qui s’est déroulé du 24 au 28 août sur les hauteurs du site majestueux de Notre Dame de la Salette. La table ronde intervient à la veille de la visite tant attendue du pape Benoit XVI au Liban à partir du 14 septembre prochain pour rendre publique l’exhortation apostolique clôturant les travaux du synode du Proche Orient qui s’est déroulé à Rome en octobre 2010. Elle reviendra sur les principaux enseignements du colloque de la Salette qui avait pour fil conducteur la dimension paradigmatique du modèle libanais. De l’avis de tous, ce colloque fut une véritable réussite pour son architecture thématique et humaine. Il fut un temps fort d’analyse approfondie et de différents échanges scrutant non seulement les forces et faiblesses de ce « modèle libanais » si fort et si fragile à la fois, mais aussi et surtout, les chemins de refondation d’une gouvernance libanaise ayant pour socle le « vivre ensemble » en paix entre toutes les composantes de ce pays sans cesse meurtri mais toujours surprenant de vigueur.

Read More »

La lettre d’Ignace IV d’Antioche à Benoît XVI de Rome à l’occasion de la visite du pape au Liban

« Sainteté, notre peuple ici, [au Moyen Orient] mérite de vivre d’une manière digne et prospère, ce pourquoi nous prions en permanence et à toute occasion ». C'est avec ces paroles que le patriarche Ignace IV, primat de l'Eglise orthodoxe d’Antioche et de tout l'Orient (photographie ci-contre) s'est adressé dans une lettre publiée le 10 juillet 2012 au pape Benoît XVI à l'occasion de sa prochaine visite au Liban du 14 au 16 septembre 2012. Carol Saba dans une première édition de la "Lettre d'info des Chroniques antiochiennes", consacrée à la visite du pape au Liban, se propose de suivre l'actualité liée à cette visite pendant laquelle le pape Benoit XVI va remettre le texte de l'exhortation apostolique aux patriarches catholiques d'Orient. Cette exhortation résulte des travaux du synode spécial de l'Eglise catholique sur le Moyen Orient qui s'est tenu au Vatican en octobre 2010. Le pape rencontrera au Liban les responsables politiques de ce pays ainsi que les primats des différentes Eglises chrétiennes et les responsables des autres communautés religieuses du Liban. Cette édition propose une traduction de la lettre du patriarche Ignace IV au pape Benoit XVI, à l'occasion de cette visite papale au Liban.

Orthodoxie.com partenaire du Collège des Bernardins pour un colloque sur le Liban en septembre

Orthodoxie.com est partenaire du Collège des Bernardins pour un colloque sur le Liban (thème: "Quelle gouvernance pour le Liban ?") qui aura lieu le lundi 10 septembre, de 20 heures à 21h45. Les intervenants seront Mgr Philippe Brizard, ancien directeur général de L'Oeuvre d'Orient; Carol Saba, porte-parole de l'Assemblée des évêques orthodoxes de France; Nassif Hitti, ambassadeur, directeur de la Mission de la ligue des États Arabes en France, observateur permanent auprès de l’Unesco. Les autres partenaires de l'évènement sont L'Oeuvre d'Orient, KTO, Notre-Dame de La Salette. Le colloque sera retransmis sur KTO et Radio Notre-Dame dans le cadre des "Mardis des Bernardins".

« Quelle gouvernance pour le Liban ? Actualité et perspectives ! », un colloque d’actualité, à La Salette du 24 au 28 août

A l’heure des bouleversements multiples qui secouent le monde arabe, à la veille de la visite-évènement, attendue, du pape Benoit XVI au Liban qui aura lieu du 14 au 16 septembre 2012 pour remettre aux patriarches et évêques (catholiques) du Moyen Orient « l’exhortation apostolique » qui donne les conclusions du synode pour le Moyen Orient (des Eglises catholiques) qui s’était déroulé au Vatican en octobre 2010, un colloque d’actualité sur la gouvernance d’un pays phare du Moyen Orient, le Liban. Il aura lieu de surcroît sur le site majestueux de Notre Dame de La Salette, au cœur du Dauphiné, à 1800 m d’altitude, à la lisière du parc des Ecrins. Organisé par des partenaires prestigieux (ARES, Collège des Bernardins, APS, l’Œuvre d’Orient et le groupe médias libanais, An-Nahar), ce colloque se propose de s’interroger dans le contexte mouvementé du Moyen Orient, « sur les acquis, les enseignements et les perspectives d’évolution du « modèle libanais » et d’aborder avec des experts de renom de France et du Liban, des questions essentielles pour l’avenir de la gouvernance démocratique du Liban et des pays du Moyen Orient et pour l’organisation du vouloir vivre ensemble dans ces sociétés plurielles », indique la présentation de la rencontre. « Quelle gouvernance démocratique ? Quelle intégration des particularismes sans remise en cause de l’unité ? Quels rapports du politique et du religieux au Moyen Orient ? Quels dépassements du confessionnalisme politique, le plus grand mal arabe ? Quelle démocratie « citoyenne » ? Quelle laïcité « contextualisée » pour le monde arabe ? Quelles garanties des droits fondamentaux et des libertés essentielles ? Quelles perspectives pour le « vouloir vivre en commun » au Moyen Orient ? ». Ce sont là quelques unes des interrogations centrales qui, selon Carol Saba, un des organisateurs de ce colloque, y seront abordées à travers des lectures historiques, socioculturelles, juridiques, interreligieuses, prospectives et géostratégiques, de l’expérience libanaise passée et dans le contexte actuel des crises de gouvernance et des libertés qui traversent le Moyen Orient. La rencontre prévoit également la projection, suivie d’une table ronde, du film de Nadine Labaki, « Et maintenant on va où ? », un film qui a connu un très grand succès en France, au Liban et au Proche Orient, et qui traite de la question du « vouloir vivre ensemble » et des rapports sociaux et interreligieux complexes, faits de joie et de peine, dans un village mixte au Liban, sur fond de guerre et de tensions interconfessionnelles.

Liens: une présentation, l'affiche du colloque, le flyer (avec le programme), pour se rendre à La Salette.

Scroll To Top
Jovan Nikoloski