Bernard Le Caro : « Pourquoi je ne fustigerai pas le patriarche de Moscou »

Réponse d’un orthodoxe « vibrant (aussi) de colère » à M. Colosimo

Dans un réquisitoire digne de Fouquier-Tinville, paru dans Le Figaro du 24 mars 2022, M. Colosimo enjoint à tous les orthodoxes de « fustiger » (étymologiquement « battre à coups de fouets ! ») le patriarche Cyrille de Moscou et, ni plus ni moins, « de le faire déposer » par les autres primats. Pour ce faire, il invoque les canons de l’Église orthodoxe sans, bizarrement, en citer aucun. 

Donc, puisque celui-ci s’adresse à tous les orthodoxes (à quel titre ?), je dirai pourquoi je ne « fustigerai » pas le patriarche. La première raison est que chacun, selon les canons, « doit garder la mesure qui lui convient » (14e canon du Concile Prime-second).

Quant à la question de fond, force est de constater que ce n’est pas la première fois, dans l’histoire de l’Église, que sa hiérarchie fait face à une situation difficile. Parmi les exemples récents, il y a la guerre russo-japonaise (130 000 morts) en 1905. À cette époque, l’Église russe développait une mission florissante au Japon, dont le chef était l’archevêque Nicolas (Kassatkine, +1912), depuis lors canonisé. S’il donna sa bénédiction aux clercs japonais afin de célébrer des offices pour la victoire de leur pays, il n’y participa pas lui-même : il ne pouvait agir à l’encontre de ses frères, qui versaient leur sang, même pour une cause discutable. Il y a aujourd’hui un certain parallèle : alors que le patriarche ne dénonce pas l’action de son gouvernement – il ne faut tout de même pas oublier que le président Poutine, l’homo sovieticus selon M. Colosimo, a reconstruit les églises détruites – ses propres hiérarques en Ukraine se trouvent aux côtés du gouvernement ukrainien. A-t-il « fustigé » ses évêques en Ukraine ? Eh bien, non ! Plus récemment encore, en 2018, le patriarche Bartholomée de Constantinople, s’est trouvé également dans une position inconfortable : au titre de l’opération « rameau d’olivier » (!) les troupes turques avaient envahi le territoire souverain de la Syrie pour anéantir, on sait comment, la résistance kurde. À cette occasion, le patriarche Bartholomée a envoyé le message suivant au président Erdogan : « Conformément à la tradition de notre Église, nous prions toujours pour l’État, la santé de nos dirigeants… Nous prions pour que vous-même et les Forces armées turques obtiennent le succès et que l’opération ‘rameau d’olivier’ apporte la paix dans la région comme son nom le promet » (Hürriyet, 26.1.2018). Comprenant la difficile situation du Patriarcat de Constantinople vis-à-vis du gouvernement turc, nul n’eût songé à l’époque – et certainement pas M. Colosimo ! – à « fustiger » le patriarche Bartholomée. Deux poids, deux mesures ?

Rappelons encore les nombreuses guerres sanglantes entreprises par l’administration américaine et ses supplétifs européens. Qui, parmi les dirigeants religieux aux États-Unis a « fustigé » les présidents de leur pays pour les crimes de l’OTAN, par exemple en Serbie et en Irak – notamment des bombardements avec de l’uranium appauvri – sans parler des « opérations » ténébreuses semblables dans d’autres pays encore ? La liste est longue, et il convient encore de mentionner comment l’administration étatsunienne a abandonné les Chypriotes grecs à leur triste sort, avec 200 000 réfugiés, leurs églises saccagées dans la « République de Chypre du Nord », et ce jusqu’à ce jour. Où sont « les orthodoxes atterrés, les catholiques et les protestants consternés », dont parle M. Colosimo ? Où étaient-ils lorsque les habitants du Donbass étaient bombardés quotidiennement depuis huit ans ?

En outre, parmi toutes ses affirmations à l’emporte-pièce, M. Colosimo attribue « l’indépendance aux Orthodoxes d’Ukraine » au « concile de 2015 ». En fait, il fait allusion au « Concile de Crète », qui a siégé en 2016… et qui n’a pas statué sur la question, toutes les Églises orthodoxes reconnaissant alors l’Église orthodoxe ukrainienne du Patriarcat de Moscou comme seule Église canonique en Ukraine ! Qui plus est, c’est le patriarche de Constantinople lui-même « à qui revient la primauté » selon M. Colosimo – sans préciser toutefois qu’il est primus inter pares – qui a accordé le statut d’Église autocéphale à un groupe schismatique ukrainien, et ce sous la pression des États-Unis, ce dont se targue M. Pyatt, ancien ambassadeur des États-Unis en Ukraine, puis en Grèce (Pour les curieux, consulter le site du Département d’État américain Ambassador Pyatt’s Remarks at 3rd International Conference on Religious Diplomacy – U.S. Embassy & Consulate in Greece (usembassy.gov), qui est très édifiant à ce sujet). N’est-ce pas là « la confusion entre les sphères religieuse et politique » dénoncée par M. Colosimo et qui ne concerne pas, cette fois, le Patriarcat de Moscou ?  

Pour finir, et c’est le principal, le patriarche Cyrille a demandé aux fidèles de réciter quotidiennement le canon d’intercession à la Mère de Dieu pour la paix en Ukraine. Il serait intéressant de savoir combien, parmi tous ceux qui aujourd’hui « fustigent » le patriarche pour des déclarations soi-disant bellicistes, obéissent à une admonestation que nul ne saurait contester. C’est pourtant le seul et vrai moyen de faire cesser au plus vite les souffrances de toute une population. Et il y a, comme dans toute guerre, des morts des deux côtés. Plutôt que des discours, « prions pour la paix du monde entier », comme il est dit dans la liturgie. C’est là la véritable théologie.

Tenant compte de ce qui précède que ceux qui sont sans péché jettent la première pierre au patriarche de Moscou ! 

Bernard Le Caro »

Source

À propos de l'auteur

Photo of author

Orthodoxie.com

Lire tous les articles par Orthodoxie.com

Articles similaires

Le « secret » de Sainte-Sophie qui ne peut être vu que le 21 décembre

Nous vous proposons de lire un article qui parle de la particularité de l’architecture de l’église Sainte-Sophie. Un pèlerinage à Sainte-Sophie le matin du 21 décembre nous donne l’occasion d’être témoins du secret architectural qui a protégé l’objectif du temple de la Sagesse de Dieu pendant des siècles. Guidée par la peintre Olga Alexopoulou, elle explique que Sainte-Sophie a été conçue de telle sorte qu’une fois par an, les premières

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Déjà connecté ? Veuillez cliquer ici pour rafraîchir la page.

« Au Mont Athos, des manuscrits ottomans rares, qui révèlent des choses étonnantes »

Un reportage d’Euronews, en ligne ici, évoque les manuscrits ottomans du monastère du Pantocrator sur le Mont Athos. Photographie du monastère du Pantocrator : Wikipédia.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Déjà connecté ? Veuillez cliquer ici pour rafraîchir la page.

« Un triste évènement à Bruxelles »

Un appel aux dons et à la prière de la paroisse Saint-Panteleimon et Saint-Nicolas à Bruxelles (extrait) : « Lors du rattachement canonique de notre « Archevêché des églises de tradition…

Un nouveau site internet consacré à la Colline Saint-Serge

L’association culturelle Colline Saint-Serge (président : Son Eminence le métropolite Jean de Doubna), dispose d’un nouveau site internet destiné à mieux faire connaitre  ce haut lieu spirituel et intellectuel, son glorieux passé,…

Des archéologues affirment que l’ancien autel de l’église du Saint-Sépulcre a été redécouvert

L’agence Reuters a rapporté le 14 avril 2022 que des archéologues ont découvert une relique vieille de plusieurs siècles dans l’église du Saint-Sépulcre de Jérusalem. Gisant à l’envers dans un couloir arrière de l’église du Saint-Sépulcre de Jérusalem et portant des graffitis séculaires, la dalle de pierre avait été comme oubliée. Les rénovations récentes ont permis de découvrir des ornements gravés sur l’autre face de la pierre et d’après les

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Déjà connecté ? Veuillez cliquer ici pour rafraîchir la page.

Accueil

Articles populaires

Recension: Hiéromoine Grégoire du Mont-Athos, «La foi, la liturgie et la vie de l’Église orthodoxe. Une esquisse de catéchisme orthodoxe»

Ce catéchisme est particulièrement bienvenu pour les parents en attente, pour leurs enfants d’un catéchisme orthodoxe fiable, mais aussi pour un certain nombre d’adultes qui pour des raisons diverses, n’ont pas été ou ont été insuffisamment catéchisés.Présenté en 250 pages dans un beau volume relié, il est l’œuvre du hiéromoine Grégoire (Chatziemmanouil), qui après avoir été un certain temps second du monastère de Stavronikita, s’est retiré depuis plusieurs décennies dans

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Déjà connecté ? Veuillez cliquer ici pour rafraîchir la page.

Jean-Claude Larchet, « “En suivant les Pères…”. La vie et l’œuvre du Père Georges Florovsky »

Vient de paraître: Jean-Claude Larchet, « “En suivant les Pères… ”. La vie et l’œuvre du Père Georges Florovsky », Éditions des Syrtes, Genève, 2019, 493 p.Le Père Georges Florovsky (1893-1979), après quelques années d’enseignement à Prague et à Paris, fit la plus grande partie de sa carrière aux États Unis où il enseigna dans les plus prestigieuses universités (Harvard, Cambridge, Princeton…). Unissant une vaste érudition, un attachement profond à

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Déjà connecté ? Veuillez cliquer ici pour rafraîchir la page.

28 janvier

Saint Éphrem le Syrien (373) ; saint Pallade, ermite en Syrie (IVème s.) ; saint Jacques l’ascète, ermite en Palestine (VIème s.) ; saint Jean, abbé de Réomé, ermite dans…

La Bible traduite en Karakalpak (Ouzbékistan)

L’Institut de traduction de la Bible de Moscou poursuit son travail de traduction des Saintes Écritures dans les langues des peuples non slaves vivant en Russie et dans les anciens États soviétiques, cette fois avec la publication de l’intégralité de la Bible en karakalpak. Le projet a débuté au milieu des années 90 et a été réalisé en partenariat avec d’autres organisations internationales de traduction de la Bible, indique l’Institut.   

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Déjà connecté ? Veuillez cliquer ici pour rafraîchir la page.

Ouganda : Les survivants d’Ebola organisent un office spécial pour remercier Dieu du don de la vie

Une Litie a été célébrée dans la cathédrale Saint-Nicolas de Kampala, le 22 janvier, en Ouganda, pour remercier Dieu du don de la vie et de la bonne santé accordé aux médecins en première ligne qui ont contracté le virus Ebola en septembre 2022. Un certain nombre d’entre eux n’ont pas survécu à la fièvre hémorragique mortelle, mais grâce aux efforts des travailleurs dans le domaine de la santé et

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Déjà connecté ? Veuillez cliquer ici pour rafraîchir la page.

27 janvier

Jour de jeûne Translation des reliques de saint Jean Chrysostome (en 438) ; saint Julien, premier évêque du Mans (vers 250) ; sainte Dévote, vierge et martyre, patronne de la…

Le Patriarcat de Bulgarie construira une église aux Émirats arabes unis

Le métropolite d’Europe centrale et occidentale de l’Église orthodoxe bulgare, Mgr Antoine, a effectué, le 26 janvier 2023, une visite aux Émirats arabes unis, dans le cadre de l’approfondissement des liens du Patriarcat de Bulgarie et du Patriarcat d’Antioche. Le métropolite Antoine et l’ambassadeur de Bulgarie aux Émirats Arabes Unis, Ivan Yordanov, ont rencontré à Abu Dhabi l’évêque des Émirats Mgr Grégoire (Khoury Abdullah), vicaire patriarcal de l’Église orthodoxe d’Antioche.

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Déjà connecté ? Veuillez cliquer ici pour rafraîchir la page.

Le patriarche Porphyre de Serbie visite les États-Unis du 24 janvier au 5 février 2023.

Selon ce qui est prévu, entre le 24 et le 28 janvier, le patriarche Porphyre visitera les paroisses et la congrégation de l’école catéchétique de Saint-Sava à New York, dont le Saint-Synode des évêques lui a confié le soin spirituel jusqu’à ce que la situation soit complètement normalisée. Lorsqu’il sera sur place, le patriarche Porphyre prendra connaissance du processus de restauration de la cathédrale de Saint-Sava à New York, détruite

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Déjà connecté ? Veuillez cliquer ici pour rafraîchir la page.

Vidéo de Bertrand Vergely : « Gethsémani » – 23 janvier 2023

Bertrand Vergely a donné le lundi 23 janvier une conférence intitulée : « Gethsémani ».  Ce nouveau cycle de conférences a pour thème : « La théologie morale ».  Pour consulter le programme du 10e cycle de conférences « Les Lundis de Port-Royal », cliquez ICI ! Vous pouvez regarder en ligne : la première série de conférences, la deuxième, la troisième, la quatrième, la cinquième, la sixième et la septième, la huitième, la neuvième et la dixième

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Déjà connecté ? Veuillez cliquer ici pour rafraîchir la page.

26 janvier

Saint Xénophon, son épouse, sainte Marie, et leurs fils Arcade et Jean (VIème s.) ; saint Sévérien, évêque de Mende (IIIème s.) ; saints Ananias, prêtre, Pierre, gardien de prison et sept guerriers, martyrs (vers 300) ; saint Siméon l’Ancien, abbé en Syrie (vers 390) ;  sainte Paule veuve romaine, disciple de saint Jérôme  404) ; saint Ausile, évêque de Fréjus, martyr (Vème s.) ; saint Xénophon de Robéika (1262)

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Déjà connecté ? Veuillez cliquer ici pour rafraîchir la page.