29/03/2017
Actualités
Page d'accueil > A la Une > « La venue du patriarche de Serbie Irénée et des évêques, ainsi que la participation de notre Église au Concile, revêt une importance exceptionnelle, non seulement pour notre propre Église, mais pour l’orthodoxie toute entière » a déclaré le métropolite du Monténégro et du Littoral Amphiloque au quotidien serbe « Politika »
« La venue du patriarche de Serbie Irénée et des évêques, ainsi que la participation de notre Église au Concile, revêt une importance exceptionnelle, non seulement pour notre propre Église, mais pour l’orthodoxie toute entière » a déclaré le métropolite du Monténégro et du Littoral Amphiloque au quotidien serbe « Politika »

« La venue du patriarche de Serbie Irénée et des évêques, ainsi que la participation de notre Église au Concile, revêt une importance exceptionnelle, non seulement pour notre propre Église, mais pour l’orthodoxie toute entière » a déclaré le métropolite du Monténégro et du Littoral Amphiloque au quotidien serbe « Politika »

Le métropolite du Monténégro et du Littoral Amphiloque participe aux travaux de la commission qui prépare le message du saint et grand Concile. Il explique que ce message sera certainement adopté à la fin de la session et qu’il sera adressé au monde entier. Il s’agit d’un message évangélique dans lequel est confessée la foi de l’Église, il y est question également de la relation de l’Église envers le Concile même et envers la catholicité qui appartient à sa nature. Dans le message sont contenues certaines propositions de l’Église serbe, dont celle demandant que, outre les conciles œcuméniques eux-mêmes, les autres conciles jusqu’au XIXème siècle, reçoivent une signification universelle. De même est inclus dans ce message ce que notre Église a demandé, à savoir qu’il y soit constaté que 14 Églises autocéphales sont reconnues de façon panorthodoxe, a déclaré le métropolite Amphiloque. Il a affirmé également qu’il ressortait de sa discussion avec les évêques qui participent au travail de la commission qu’il existe de la bonne volonté pour que soit adoptée la proposition de l’Église orthodoxe serbe selon laquelle la présente session en Crète constituerait la première session du Concile, lequel se poursuivrait éventuellement l’année prochaine. Il a toutefois souligné que seul le Concile pourra prendre une décision à ce sujet lorsque commencera la session. « Tous attendent que notre Église vienne à la session et considèrent qu’il s’agit d’un rôle historique de l’Église serbe au moment où l’on en vient à nouveau à une confrontation entre les Églises grecques et slaves. Personne ne le souhaite, mais, de toutes façon, cela s’est maintenant produit. Il est évident que cela peut même être utilisé à des fins politiques. Aussi, la venue de notre patriarche et des évêques, et la participation de notre Église, qui est déjà présente par la préparation du texte du message, est d’importance exceptionnelle, non seulement pour notre Église, mais pour l’orthodoxie entière » souligne le métropolite Amphiloque.

Source

Print Friendly
Scroll To Top
Jovan Nikoloski