21/08/2017
Actualités
Page d'accueil > A la Une > L’évêque de Prizren Théodose condamne fermement l’attaque terroriste contre le village serbe de Goraždevac (Kosovo)
L’évêque de Prizren Théodose condamne fermement l’attaque terroriste contre le village serbe de Goraždevac (Kosovo)

L’évêque de Prizren Théodose condamne fermement l’attaque terroriste contre le village serbe de Goraždevac (Kosovo)

Le 7 décembre, à 2h50 du matin, des individus ont ouvert le feu en rafales depuis une automobile qui a traversé le village serbe de Goraždevac, dans la commune de Peć. Selon les paroles d’un témoin, il s’agissait d’une jeep qui roulait à 10-15 km à l’heure. Les agresseurs ont d’abord tiré sur le monument aux morts et l’ont fortement endommagé. Ce monument était érigé à la mémoire des victimes de la dernière guerre et aux enfants qui ont péri lors de l’attaque sur le fleuve Bistrica en 2003 [les Albanais avaient alors ouvert le feu sur des enfants serbes, dont deux sont morts et plusieurs ont été blessés]. Continuant leur chemin à travers le village, les malfaiteurs ont ouvert le feu sur la voiture de Srboljub Kolašin, laquelle a brûlé entièrement, et ont ensuite tiré sur la maison de Saša Petrović. Les agresseurs ont tiré encore sur plusieurs sites et sur un kiosque. La police et les pompiers sont arrivés immédiatement sur place. Bien que personne n’ait été blessé lors de cette attaque, les habitants de ce village serbe sont sérieusement inquiets car une agression semblable s’est produite le 9 juillet de cette année, lorsqu’un cocktail molotov a été jeté depuis une voiture en mouvement. Les auteurs de cette attaque comme de beaucoup d’autres contre ce village et d’autres localités serbes, ainsi que contre les maisons de ceux qui sont revenus dans leurs foyers après la guerre, situées dans le district de Peć, n’ont jamais été trouvés. L’évêque de Ras et Prizren Théodose a fermement condamné cette nouvelle aggression. Celle-ci montre que les Serbes restés en Métochie restent la cible des extrémistes. L’attaque en question est aussi la plus sérieuse parmi celles qui sont motivées ethniquement contre les Serbes durant les derniers mois. Elle montre que la situation sécuritaire au Kosovo et en Métochie échappe au contrôle des institutions locales qui ne sont pas en mesure d’apporter la sécurité aux citoyens. La mauvaise volonté de la police et de la justice locale pour donner une suite aux nombreux incidents et attaques contre les Serbes peu nombreux revenus dans leurs foyers pendant les années précédentes, a créé une atmosphère d’anarchie qui ouvre la voie à de nouvelles attaques et à la poursuite de la terreur contre les Serbes restés au Kosovo et en Métochie. L’évêque Théodose à envoyé une demande à la police du Kosovo et à la KFOR afin que des mesures soient prises pour éviter de nouvelles attaques contre les Serbes. Les incidents motivés ethniquement de plus en plus fréquents au Kosovo et en Métochie menacent l’avenir non seulement des Serbes sur cette région, mais aussi celui de tous les citoyens, indépendamment de leur origine, et témoignent de la situation préoccupante qui risque d’aller vers l’escalade.

Source

Print Friendly, PDF & Email
Scroll To Top
Jovan Nikoloski