• Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Alexis Chryssostalis, Recherches sur la tradition manuscrite du « Contra Eusebium » de Nicéphore de Constantinople, préface de Bernard Flusin, CNRS Éditions, Paris, 2012, 228 p.
Alexis Chryssostalis, est bien connu, depuis 1999, comme producteur de l’émission « Orthodoxie » diffusée le dimanche matin sur France Culture. Il faut rappeler que, docteur de l’Université Paris IV-Sorbonne depuis le début de l’année 2009, il occupe aussi les fonctions d’enseignant – en grec moderne et histoire des textes patristiques – à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge et de chercheur associé au Centre « Antiquité classique et tardive» (UMR 81 67 « Orient et Méditerranée »).
Ce volume comporte la première partie de la thèse qu’il a consacrée au Contra Eusebium de Nicéphore de Constantinople, à avoir l’étude de la tradition manuscrite de ce texte.
Le patriarche Nicéphore de Constantinople (758-828) fut l’un des principaux opposants à l’empereur Léon V, lorsque la deuxième phase de l'iconoclasme éclata à partir de 814. Exilé, il composa une série de traités en faveur des images, pour combattre l’hérésie renaissante. Il reste avec saint Jean Damascène et saint Théodore Studite l’un des principaux théologiens de l’icône, puisqu’il fut amené comme eux, afin de s’opposer à l’iconoclasme, à développer une argumentation très détaillée et très profonde en faveur de la légitimité d’une représentation du Christ, de la Mère de Dieu et des saints et de leur vénération dans cette représentation.
Une partie de l’œuvre du patriarche Nicéphore est déjà connnue des lecteurs francophone par la traduction que M.-J. Mondzain-Baudinet a donnée de ses Discours contre les iconoclastes (ou Antirrhetici) (Klincksieck, Paris, 1989). A. Chryssostalis nous introduit ici à une autre partie de celle-ci : le traité Contra Eusebium, qui est une réfutation de la Lettre à Constantia, attribuée à Eusèbe de Césarée.

Ce dernier texte, que l’on connaît seulement à travers le traité de Nicéphore, fut l’un des témoignages patristiques utilisés par les adversaires des icônes lors du concile iconoclaste de Hiéreia (754). Grâce à l'étude de la tradition manuscrite du Contra Eusebium proposée dans ce volume, Alexis Chryssostalis démontre que les traités de Nicéphore intitulés Apologeticus, Antirrhetici, Contra Eusebium et et Adversus Epiphanidem ne formaient à l’origine qu’un seul et grand ouvrage destiné à réfuter la théologie de la première période iconoclaste (726-787). Il retrace également l’histoire de l’édition de ce texte, depuis le Parisinus graecus 911, manuscrit copié à Constantinople peu après le rétablissement définitif des images (843), jusqu’au Scorialensis ψ I 15, une copie du XVIe siècle apparue dans le contexte des querelles entre protestants et catholiques en Occident.
L’intérêt de l’étude d’A. Chryssostalis n’est pas seulement de resituer le texte dans l’ensemble de l’œuvre de Nicéphore en renouvelant la connaissance de sa structure, ni d’en préparer de manière particulièrement soignée l’édition critique : en prêtant une attention minutieuse aux manuscrits, elle illustre de façon concrète ce que pouvait être, au IXe siècle, une édition constantinopolitaine, avec ses notes et ses signes marginaux, la création aussi de titres intermédiaires destinés à faciliter la lecture du texte.
Cette publication est, par sa nature même, destinée aux spécialistes. On attend avec impatience le texte lui-même, dont l’édition critique sera présentée avec une traduciton française, une introduction et des annotations dans un second volume à paraître.
Jean-Claude Larchet

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

Le métropolite de Kiev Onuphre : « Le tomos était celui de l’asservissement et non celui de l’aut... À la Une 111970

Le métropolite de Kiev Onuphre, dans une émission de la chaîne TV ukrainienne « Newsone » a déclaré ce qui suit au sujet du Tomos octroyé par le Pa...

Pour la première fois, les reliques des saints princes Pierre et Fébronie, protecteurs de la fami... Actualités 111965

Pour la première fois, les reliques des saints princes Pierre et Fébronie ont été transportées de Mourom à Moscou.

L’évêque de Huși Ignace (Patriarcat de Roumanie) : « Cette année, Wimbledon est devenu orthodoxe » Actualités 112002

« Cette année, Wimbledon est devenu orthodoxe » a écrit l’évêque de Huși Ignace, au sujet de Simona Halep et Novak Djoković qui sont devenus les ch...

Après avoir rencontré un représentant de la nouvelle Église orthodoxe d’Ukraine, le métropolite d... À la Une 112000

Le 24 juin, le métropolite du Monténégro et du Littoral Amphiloque a rencontré l’archevêque Eustrate (Zoria) de la nouvelle Église autocéphale d’Uk...

July 5 (old calendar) / July 18 (new) 111933

July 5 (old calendar) / July 18 (new) Ven. Athanasius, Founder of the Great Lavra and Cœnobitic Monasticism on Mt. Athos, and his six disciples (10...

July 18  111931

July 18 Martyr Emilian of Silistria in Bulgaria (363). Martyr Hyacinth of Amastridea (4th c.). Ven. John the Long-suffering of the Kiev Caves (Near...

5 juillet (ancien calendrier) / 18 juillet (nouveau) Vivre avec l'Église 111929

5 juillet (ancien calendrier) / 18 juillet (nouveau) Saint Athanase du Mont-Athos (1000) ; saintes Anne et Cyrilla, martyres à Cyrène (304) ; saint...

18 juillet Vivre avec l'Église 111927

18 juillet Saint Émilien de Durostorum en Scythie, martyr (363) ; saint Hyacinthe de Paphlagonie, martyr (IVème s.) ; saint Pambo, ermite au désert...

Serbian Orthodox Cemetery of Lipljan (Kosovo) desecrated for the seventh time 111989

For the seventh time, graves in the Serbian Orthodox Cemetery of Lipljan (Kosovo) were desecrated. The desecration took place in the night from Fri...

An icon of the Theotokos is exuding fragrant oil in the Lviv region (Ukraine) 111986

On July 9, the day of the commemoration of the  Lviv Tikhvin Weeping Icon of the Mother of God, a copy of this icon exuded a scented oil (myron) in...

« I am looking forward to a substantial collaboration with the Church », said the Greek Prime Min... 111984

On July 16, Greek Prime Minister Kyriakos Mitsotakis met with Archbishop Ieronymos of Athens at the Maximos Mansion.

The Ecumenical Patriarchate denies receiving « compensation » in return for the granting of the t... 111982

The director of the Ecumenical Patriarchate Press and Communication Office, Nikos Papachristou, issued the following communiqué: “Allegations or in...