31/03/2017
Actualités
Page d'accueil > A la Une > Une église orthodoxe a été détruite par les employés municipaux dans le sud de l’Albanie
Une église orthodoxe a été détruite par les employés municipaux dans le sud de l’Albanie

Une église orthodoxe a été détruite par les employés municipaux dans le sud de l’Albanie

Le 26 août 2015, à l’aube, a été détruite l’église orthodoxe Saint-Athanase qui se trouve dans le village de Dhërmi, dans le sud de l’Albanie, et ce sur la demande du maire de Himara. Vers 4 heures du matin, la police municipale est arrivée sur les lieux et les pelleteuses ont détruit l’édifice. Les quelques habitants qui avaient entendu le bruit des engins et se sont rendu sur place, mais ne sont pas parvenus à s’opposer à la destruction. Les habitants du village sont venus ensuite pour recueillir les morceaux de leur église. Le 20 août, les employés municipaux d’Himara étaient déjà venus à l’église, avaient enlevé les icônes et objets sacrés et effectué une première tentative de destruction. La communauté orthodoxe n’avait pas été prévenue au préalable. Dès que les fidèles furent informés de ces préparatifs destinés à détruire l’édifice, ils se rendirent sur place avec le prêtre de l’église afin de protester et d’empêcher cet acte. Ils exprimèrent alors leur indignation et déclarèrent qu’ils étaient prêts à défendre leur église à tout moment. Ils se rassemblèrent à nouveau dans l’après-midi. La démolition en question constituait une violation de la loi et un mépris profond envers la religion et les communautés religieuses. Il convient de mentionner que l’église Saint-Athanase avait été détruite pour la première fois en 1972 par les communistes, qui utilisèrent ses pierres pour construite un réservoir hydraulique. En 1992, les habitants de la localité construisirent une nouvelle église à la place de l’ancienne. Le nouvel édifice servit donc aux fidèles durant 23 ans. Sa destruction, accomplie par les employés de l’État constitue une violation flagrante de la loi n°10057 du 22.01.2009 « sur la ratification de l’Accord entre le Gouvernement de la République d’Albanie et l’Église orthodoxe d’Albanie » qui garantit l’intégrité des lieux de culte et les protège des actions abusives de l’État.

Source

Print Friendly
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski