11 août
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

11 août

Carême de la Dormition

Après-fête de la Transfiguration de notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus-Christ ; Saint Euple, archidiacre, martyr en Sicile (304) ; sainte Suzanne, saints Gaïus, pape de Rome et Gabin, prêtre, martyrs à Rome (295-296) ; saint Taurin, évêque d’Evreux (vers 412) ; saint Arige, évêque de Lyon (vers 614) ; saint Géry, évêque de Cambrai et d’Arras (625) ; sainte Rusticole, abbesse en Arles (632) ; sainte Gilberte, abbesse de Jouarre en Ile-de-France (670) ; saints Théodore et Basile, moines, martyrs, des Grottes de kiev (1098) ; saint Théodore, prince d’Ostrog (vers 1483) ; saint Niphon, patriarche de Constantinople (1508) ; saints néomartyrs Anastase et Démètre de Mytilène (1816).

 

SAINT EUPLE, ARCHIDIACRE[1]

Saint Euple
Saint Euple, archidiacre, martyr en Sicile (304)

Sous le neuvième consulat de Dioclétien et le huitième de Maximien, le 3 des calendes de mai (29 avril 304), le diacre Euple se rendit à l’entrée du tribunal de Catane en Sicile et cria à haute voix : « Je suis chrétien, je désire mourir pour le Nom du Christ. » Sans retard, le magistrat Calvisianus ordonna d’introduire l’audacieux qui avait osé parler ainsi. Euple fit son entrée, tenant en main le livre des saints Évangiles. L’illustrissime Maxime déclara qu’il possédait des livres interdits par décrets des empereurs. « D’où tiens-tu ces livres ? De chez toi ? » interrogea Calvisianus. Euple répondit : « Je n’ai pas de maison, mon Seigneur le sait bien. » Calvisianus l’invita à faire lecture de ces livres. Euple lut : « Bienheureux ceux qui souffrent pour la justice, car le Royaume des cieux est à eux (Mt 5, 10). Et ailleurs : Si quelqu’un veut être mon disciple, qu’il prenne sa croix et me suive (Lc 14, 27). » « Qu’est-ce que cela veut dire ? » demanda le juge. — « C’est la Loi du Seigneur mon Dieu, telle qu’elle m’a été donnée. » — « Par qui ? » — « Par Jésus-Christ, Fils du Dieu vivant. » Considérant que ces aveux étaient suffisants, Calvisianus livra Euple aux bourreaux pour être soumis à la question. Quelque temps après, la veille des ides d’août (12 août 304), saint Euple fut de nouveau traduit devant le tribunal. Calvisianus lui demanda : « Maintiens-tu tes aveux ? » Euple se signa le front de sa main restée libre et déclara : « Ce que j’ai confessé, je le confesse encore : je suis chrétien et je lis les divines Écritures. » — « Gardes-tu encore ces écrits qui ont été interdits par l’empereur et que tu aurais dû livrer à la justice ? » — « Parce que je suis chrétien, il ne m’est pas permis de les livrer. Plutôt mourir que de les livrer. Ils contiennent la vie éternelle. Celui qui les livre perd la vie éternelle. C’est pour ne pas la perdre que je donne ma vie. » — « Où sont-ils ? » reprit le magistrat. — « En moi », répondit le saint, en indiquant d’un geste qu’il ne possédait plus les livres, mais qu’il les savait par cœur. Le magistrat donna ordre de l’étendre et de le soumettre à la torture, jusqu’à ce qu’il consente à sacrifier aux dieux. Au milieu des supplices, saint Euple rendait grâces au Christ d’avoir été jugé digne de souffrir pour Lui et disait : « Il y a longtemps que je désire ces tourments. Fais tout ce que tu voudras, augmente tes tortures. Je suis chrétien ! » Au bout d’un long moment, le gouverneur fit cesser les bourreaux et somma le saint d’adorer les dieux. Euple lui répliqua : « J’adore le Père, le Fils et le Saint-Esprit, la Sainte Trinité. En dehors d’elle il n’est point de Dieu. Que périssent les idoles qui n’ont créé ni le ciel ni la terre. Je suis chrétien ! »  Comme le magistrat lui demandait pour la dernière fois de sacrifier s’il voulait avoir la vie sauve, il répondit : « Oui, je vais sacrifier. Mais c’est moi-même que j’offre en sacrifice au Christ Dieu. Je n’ai rien de plus à lui sacrifier. Tes efforts sont vains. Je suis chrétien ! » Le gouverneur fit redoubler les supplices. Et tandis que les forces du martyr s’épuisaient et qu’il était presque sans voix, ses lèvres continuaient d’articuler des actions de grâces. Calvinianus dicta alors sa sentence qu’un scribe inscrivit sur une tablette : « Attendu que le chrétien Euple a méprisé les édits des empereurs, blasphémé les dieux et refusé de se rétracter, j’ordonne qu’il ait la tête tranchée par le glaive. » On lui suspendit au cou l’Évangile qu’il tenait lors de son arrestation, et devant lui un héraut criait : « Euple, chrétien, ennemi des dieux et des empereurs. » Le saint, plein de joie, pressait le pas, comme s’il marchait vers son couronnement, en répétant sans cesse : « Gloire au Christ Dieu ! » Arrivé sur les lieux de l’exécution, il se mit à genoux et pria longuement en rendant grâces à Dieu. Puis il présenta de lui-même sa tête au bourreau et fut décapité. Plus tard des chrétiens vinrent enlever son corps et l’embaumèrent avant de l’ensevelir.

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire du dimanche, 7ème ton

Tu as détruit la mort par Ta Croix, Tu as ouvert le paradis au larron,  Tu as transformé le pleur des myrophores, et ordonné à Tes Apôtres de prêcher que Tu es ressuscité,  Christ Dieu, accordant au monde la grande miséricorde.

Tropaire de la Transfiguration, ton 7

Tu t’es transfiguré sur la montagne, ô Christ notre Dieu, laissant tes Disciples contempler ta gloire-autant qu’ils le pouvaient: fais briller aussi sur les pécheurs que nous sommes ton éternelle clarté, par les prières de la Mère de Dieu; Source de lumière, gloire à toi.

Tropaire de saint Euple, ton 4

En saint diacre de l’Église du Christ, tu as accompli fidèlement ton ministère divin et tu luttas à la perfection; sur l’océan des multiples combats tu te montras un navigateur excellent; guide-nous donc à présent vers le havre de Dieu.

Kondakion de saint Euple, ton 1

Dans tes mains portant les tables de la loi du Christ, tu parus sur le stade, criant aux ennemis: C’est de mon chef que devant vous je me présente pour lutter vaillamment; et, plein de joie, inclinant la nuque, tu te soumis au tranchant du glaive, menant ta course à bonne fin.

Kondakion de la Transfiguration, ton 4

Sur la montagne tu t’es transfiguré et tes Disciples contemplèrent ta gloire, ô Christ notre Dieu, pour autant qu’ils le pouvaient, afin qu’en te voyant sur la croix ils comprennent que ta Passion était voulue et proclament à la face du monde que tu es en vérité le reflet de la splendeur et de la gloire du Père.

Kondakion du dimanche, 7ème ton

Désormais l’empire de la mort ne peut retenir les mortels, car le Christ y est descendu pour briser et défaire sa puissance. L’enfer est enchaîné, les prophètes jubilent, disant d’une seule voix : « Il est venu, le Sauveur, pour ceux qui ont la foi ; fidèles, allez à la rencontre de la Résurrection ! »

ÉPITRE DU JOUR

1 Cor I, 10-18

Frères, je vous exhorte, par le nom de notre Seigneur Jésus Christ, à tenir tous un même langage, et à ne point avoir de divisions parmi vous, mais à être parfaitement unis dans un même esprit et dans un même sentiment. Car, mes frères, j’ai appris à votre sujet, par les gens de Chloé, qu’il y a des disputes au milieu de vous. Je veux dire que chacun de vous parle ainsi : « Moi, je suis de Paul ! et moi, d’Apollos ! et moi, de Céphas ! et moi, de Christ ! » Christ est-il divisé ? Paul a-t-il été crucifié pour vous, ou est-ce au nom de Paul que vous avez été baptisés ? Je rends grâces à Dieu de ce que je n’ai baptisé aucun de vous, excepté Crispus et Gaïus, afin que personne ne dise que vous avez été baptisés en mon nom. J’ai encore baptisé la famille de Stéphanas ; du reste, je ne sache pas que j’aie baptisé quelque autre personne. Ce n’est pas pour baptiser que Christ m’a envoyé, c’est pour annoncer l’Évangile, et cela sans la sagesse du langage, afin que la croix de Christ ne soit pas rendue vaine. Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent ; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu.

ÉVANGILE DU JOUR

Matth. XIV, 14-22

Quand il sortit de la barque, il vit une grande foule, et fut ému de compassion pour elle, et il guérit les malades. Le soir étant venu, les disciples s’approchèrent de lui, et dirent: Ce lieu est désert, et l’heure est déjà avancée; renvoie la foule, afin qu’elle aille dans les villages, pour s’acheter des vivres. Jésus leur répondit: Ils n’ont pas besoin de s’en aller; donnez-leur vous-mêmes à manger. Mais ils lui dirent: Nous n’avons ici que cinq pains et deux poissons. Et il dit: Apportez-les-moi. Il fit asseoir la foule sur l’herbe, prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux vers le ciel, il rendit grâces. Puis, il rompit les pains et les donna aux disciples, qui les distribuèrent à la foule. Tous mangèrent et furent rassasiés, et l’on emporta douze paniers pleins des morceaux qui restaient. Ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille hommes, sans les femmes et les enfants. Aussitôt après, il obligea les disciples à monter dans la barque et à passer avant lui de l’autre côté, pendant qu’il renverrait la foule.

[1] Tiré du Synaxaire du hiéromoine Macaire de Simonos Petras.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

Paris : les funérailles de Nicolas Grekoff Actualités 120417

L’office des funérailles de Nicolas Grekoff sera célébré en l’église Saint-Séraphin de Sarov à Paris (91, rue Lecourbe, 15e) lundi 21 o...

L’archiprêtre Nicolas Savvopoulos : « Un coup d’État synodal s’est produit durant l’Assemblée des... À la Une 120413

Dans une interview à Romfea, l’archiprêtre Nicolas Savvopoulos, ancien représentant de l’Église de Grèce auprès de l’Union européenne, affirme qu’i...

Cérémonie du Dies Academicus de l’Institut d’études supérieures en théologie orthodoxe à Chambésy Actualités 120383

La cérémonie traditionnelle du Dies academicus de l’Institut d’études supérieures en théologie orthodoxe a eu lieu jeudi 17 octobre 2019 au Centre ...

Rapport de l’archevêque Jérôme au Saint-Synode de l’Église de Grèce À la Une 120314

Nous vous proposons ci-dessous le texte complet du rapport présenté lors de la réunion spéciale du Saint-Synode qui a eu lieu le samedi 12 octobre ...

18 octobre Vivre avec l'Église 58016

Jour de jeûne 18 octobre Saint Luc, évangéliste (I) ; saint Marin l’ancien, martyr en Cilicie (IV) ; saint Julien, moine au Mont Sinaï (IV) ;...

5 octobre (ancien calendrier)/18 octobre (nouveau) Vivre avec l'Église 58014

Jour de jeûne 5 octobre (ancien calendrier)/18 octobre (nouveau) Sainte martyre Charitine d’Amasée (304), saint hiéromartyr Denis, évêque d’Alexand...

Statement of the Holy Synod of the Russian Orthodox Church 120308

On 17th October 2019, during a session of the Holy Synod of the Russian Orthodox Church, a statement was adopted concerning the situation that aros...

« Quels documents avons-nous de Maxime Kovalevsky ? » Revue du Web 120299

Sur le site Sagesse orthodoxe (dont photographie) : « Maxime Kovalevsky, grand compositeur de musique liturgique et pédagogue du chant d’Église, n’...

Le consul général des États-Unis à Thessalonique se rend au Mont Athos avant la visite du patriar... Actualités 120295

Selon les informations de l’agence Romfea, le consul général des États-Unis à Thessalonique, Gregory W. Pfleger, est arrivé sur le Mont Athos le 17...

Le métropolite Joseph a célébré un office de requiem pour la reine mère de Roumanie à Lausanne Actualités 120293

Mgr Joseph, métropolite du diocèse d’Europe occidentale et méridionale du Patriarcat de Roumanie, a célébré un office de requiem en l’église roumai...

Déclaration du 17 octobre 2019 du Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe, concernant ses relati... À la Une 120264

Le 17 octobre 2019, le Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe a publié une déclaration sur la situation dans l’Église orthodoxe de Grèce, suite à...

Quelles Églises suivront celle de Grèce et reconnaîtront l’autocéphalie ukrainienne ? À la Une 120256

Le site d’information grec OrthodoxTimes (anciennement Romfea) vient de publier une analyse de la situation dans le monde orthodoxe après la reconn...