16 MARS
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

16 MARS

Grand Carême. Dispense d’huile et de vin.

Saint Sabin, martyr en Égypte (IVème s.) ; saint Aristobule, évêque de Grande-Bretagne (Ier s.) ; saint hiéromartyr Alexandre, pape de Rome (119) ; saint Nicandre, martyr (IVème s.) ; saints hiéromartyr Trophime et Thalus de Laodicée (300) ; saint martyr Julien d’Anazarbus (305) ; saint Papas, martyr à Larandes en Lycaonie (vers 310) ; saint Aninas, ermite syrien, thaumaturge ; saint Christodule de Patmos (1093) ; saint Pimène, fol en Christ, apôtre du Daghestan, et son compagnon saint Antoine le Meskhe (XIIIème s) ; saint Sérapion, archevêque de Novgorod (1516).

SAINT SABIN D’ÉGYPTE

16 marsIssu d’une des principales familles d’Hermopolis sur le Nil, saint Sabin s’était rendu célèbre par son activité en faveur du christianisme, c’est pourquoi, dès le déclenchement de la grande persécution de Dioclétien (303), il fut recherché par les hommes de l’empereur. Il s’était réfugié avec six autres chrétiens, dans une petite cabane à quelque distance de la cité, où ils persévéraient dans le jeûne et la prière. Dénoncés par un mendiant à qui Sabin avait fait l’aumône, ils furent amenés, chargés d’entraves, auprès du gouverneur Arien, en-dehors de la ville. Celui-ci, constatant l’audace du saint, le fit cruellement flageller jusqu’au sang, dans l’espoir de le faire céder. Comme il gardait le silence malgré les questions du gouverneur, un des hommes déclara que Sabin avait perdu l’esprit. Le martyr lui répondit alors : « Il n’en est rien, j’ai toute ma raison, et c’est bien pour cela que je me refuse à abandonner le Christ pour sacrifier aux démons ! » Comme la troupe devait traverser le fleuve pour entrer dans la ville, les eaux en furent soudain violemment agitées, comme par une tempête, et le bateau sur lequel se trouvaient le gouverneur et Sabin échappa de justesse au naufrage. Aussi, dès qu’ils furent parvenus à destination, Arien fit-il comparaître le saint à son tribunal en l’accusant d’avoir employé des artifices magiques pour échapper à la justice. Il le fit étendre à terre, les membres attachés à quatre piquets, et lui fit passer sur tout le corps des torches enflammées. Mais le saint n’en cessait pas pour autant de confesser que le Christ était sa seule espérance et exhortait le gouverneur à ne pas tarder davantage pour le livrer à la mort qui allait être pour lui l’entrée dans la vie éternelle. La sentence ayant été finalement prononcée, il fut embarqué sur un bateau jusqu’au milieu du fleuve et fut précipité dans les flots avec une lourde pierre attachée aux pieds, après avoir prédit dans une dernière prière que son corps serait retrouvé trois jours plus tard. En effet, trois jours après, des chrétiens retrouvèrent son corps sur la berge et l’ensevelirent dignement avec la pierre qui avait servi à son supplice.

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire de saint Sabin, ton 4
Ton Martyr, Seigneur, pour le combat qu’il a mené / a reçu de toi, notre Dieu, la couronne d’immortalité; / animé de ta force, il a terrassé les tyrans / et réduit à l’impuissance l’audace des démons; / par ses prières sauve nos âmes, ô Christ notre Dieu.

Kondakion de saint Sabin, ton 2
Divine plante, immarcescible fleur, / rameau porteur de nombreux fruits, / théophore Sabin, remplis de ta joie / les fidèles vénérant ta mémoire sacrée / et sans cesse intercède pour nous tous auprès de Dieu.

ÉPÎTRE DU JOUR

Héb I, 1-12

À maintes reprises et sous maintes formes ayant jadis parlé à nos pères par les Prophètes, Dieu, en ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses, par qui aussi il a créé les siècles. Reflet de sa gloire et empreinte de sa personne, ce Fils qui soutient l’univers par sa parole puissante, ayant accompli par lui-même la purification de nos péchés, s’est assis à la droite de la majesté divine dans les hauteurs, devenu d’autant supérieur aux Anges que le nom qu’il a reçu en héritage est incomparable au leur. Auquel des Anges, en effet, Dieu a-t-il jamais dit : « Tu es mon Fils, aujourd’hui je t’ai engendré » ? Et encore : « Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils » ? Et de nouveau, lorsqu’il introduit le Premier-né dans le monde, il dit : « Et que tous les Anges de Dieu se prosternent devant lui ! » Tandis qu’à propos des Anges il s’exprime ainsi : « Lui qui fait de ses Anges des esprits, et de ses serviteurs des flammes de feu », il dit à son Fils : « Ton trône, Ô Dieu, est pour les siècles des siècles ; sceptre de droiture, le sceptre de ton règne. Tu aimes la justice, tu détestes l’iniquité ; c’est pourquoi Dieu, ton Dieu, t’a consacré d’une huile d’allégresse de préférence à tes compagnons. » Et encore : « Toi, Seigneur, au commencement tu as fondé la terre, et les cieux sont l’œuvre de tes mains. Ils périront, mais toi, tu demeures, et tous ils vieilliront comme un vêtement ; tu les changeras, tel un manteau, et ils seront changés ; mais toi, tu restes le même, et ces années ne passeront point. »

ÉVANGILE DU JOUR

Mc II, 23 – III, 5

Il arriva, un jour de sabbat, que Jésus traversa des champs de blé. Ses disciples, chemin faisant, se mirent à arracher des épis. Les pharisiens lui dirent: Voici, pourquoi font-ils ce qui n’est pas permis pendant le sabbat ? Jésus leur répondit: N’avez-vous jamais lu ce que fit David, lorsqu’il fut dans la nécessité et qu’il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui ; comment il entra dans la maison de Dieu, du temps du souverain sacrificateur Abiathar, et mangea les pains de proposition, qu’il n’est permis qu’aux sacrificateurs de manger, et en donna même à ceux qui étaient avec lui! Puis il leur dit: Le sabbat a été fait pour l’homme, et non l’homme pour le sabbat, de sorte que le Fils de l’homme est maître même du sabbat. Jésus entra de nouveau dans la synagogue. Il s’y trouvait un homme qui avait la main sèche. Ils observaient Jésus, pour voir s’il le guérirait le jour du sabbat: c’était afin de pouvoir l’accuser. Et Jésus dit à l’homme qui avait la main sèche: Lève-toi, là au milieu. Puis il leur dit: Est-il permis, le jour du sabbat, de faire du bien ou de faire du mal, de sauver une personne ou de la tuer? Mais ils gardèrent le silence. Alors, promenant ses regards sur eux avec indignation, et en même temps affligé de l’endurcissement de leur cœur, il dit à l’homme: Étends ta main. Il l’étendit, et sa main fut guérie.

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Emma Cazabonne

Emma Cazabonne

Emma Cazabonne was born and raised in France. She taught English before entering the Cistercian Order. She translated and published articles relevant to her interest in Cistercian spirituality, the Middle Ages, and Orthodoxy. She moved to the United States in 2001, converted to Orthodoxy in 2008, and married. Her husband is an Orthodox priest. She continued to publish articles, a Cistercian texts anthology, then finally launched her career in literary translation, while teaching French. If you are interested in having your book translated into French, she can be contacted here https://wordsandpeace.com/contact-me/

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

Mgr Onuphre évoque les persécuti... À la Une

Devant le président Porchenko, le métropolite de Kiev Onuphre a évoqué les persécutions dont fait l’objet l’Église orthodoxe d’Ukraine, ainsi que l...

Une délégation du Patriarcat de ... À la Une

Une délégation du Patriarcat de Constantinople, avec le métropolite Emmanuel de France, a été reçue par le patriarche Jean d'Antioche.

Le Saint-Synode de l’Église orth... Actualités

Présentation des trois nouveaux métropolites qui viennent d'être élus par le Saint-Synode de l’Église orthodoxe de Grèce.

March 11 (old calendar) /  March...

March 11 (old calendar) /  March 24 (new) SECOND SUNDAY OF LENT — Tone 2. St. Gregory Palamas. St. Sophronius, Patriarch of Jerusalem (638-644). St...

March 24

March 24 SECOND SUNDAY OF LENT — Tone 2. Forefeast of the Annunciation. St. Gregory Palamas. Synaxis of the Venerable Fathers of the Kiev Caves Lav...

11 MARS (ancien calendrier) /  2... Vivre avec l'Église

11 MARS (ancien calendrier) /  24 MARS (nouveau)  Grand Carême, dispense d’huile et de vin. Dimanche de saint Grégoire Palamas. Saint Sophrone, pat...

24 MARS Vivre avec l'Église

24 MARS Grand Carême. Dimanche de saint Grégoire Palamas. Saint Artémon, évêque de Séleucie en Pisidie (Ier-IIème s.) ; saint Artémon, évêque de Th...

4ème anniversaire du décès du pè... Actualités

4ème anniversaire du décès du protopresbytre Thomas Hopko, doyen émérite du Séminaire orthodoxe Saint-Vladimir (États-Unis) prêtre, théologien, pré...

Bertrand Vergely : « Le pardon.... À la Une

Bertrand Vergely nous parle, dans sa conférence du 18 mars, du pardon.

Le patriarche Cyrille de Moscou ... À la Une

Le patriarche Cyrille de Moscou a abordé la question des familles des prêtres en soulignant qu'elles doivent être au centre de l’attention des évêq...

Un concert du chœur byzantin « T... À la Une

Le choeur Tronos, l'un des plus apprécié en Roumanie, donnera un concert au Parlement européen à Bruxelles le 11 avril.

La Banque nationale de Roumanie ... Actualités

Une nouvelle pièce en or a été émise en Roumanie pour le 550e anniversaire de la consécration de l'église du monastère de Putna.