2 avril
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Grand Carême – dispense de vin et d’huile

Saint Tite le thaumaturge (IXème s.), saint Amphien, martyr à Césarée de Palestine et son frère saint Edèse, martyr à Alexandrie (vers 306) ; saint Polycarpe d’Alexandrie, martyr (IVème s.) ; saint Urbain, évêque de Langres (vers 375) ; saint Nizier, évêque de Lyon (573) ; saint Georges de Matskvéra (Xème s.).

SAINT ANDRÉ DE CRÈTE

Notre saint Père André naquit à Damas, vers 660. Celui que l’on surnomma le « plus harmonieux des mélodes » fut cependant privé de la parole pendant les sept premières années de son existence. Délivré de cette infirmité par la sainte Communion, il montra dès lors des talents exceptionnels, en particulier dans l’art de l’éloquence et l’étude de la sainte Écriture. Ses parents le consacrèrent au service de la basilique de la Résurrection à Jérusalem , et le locum tenens du trône patriarcal, Théodore (674-686), fit d’André son fils spirituel. Il avait discerné en lui de telles qualités qu’il voulait le préparer à prendre sa succession et il le nomma, malgré son jeune âge, notaire du Patriarcat, avec la responsabilité de toutes les affaires ecclésiastiques. C’est en cette qualité que, peu après le Sixième saint Concile Œcuménique (vers 685), André fut envoyé à Constantinople, avec deux saints vieillards, pour présenter à l’empereur et au patriarche la confession de foi de son Église, manifestant son adhésion à la condamnation de l’hérésie monothélite . Les deux autres représentants étant rentrés en Palestine, saint André resta dans la capitale, car il y avait trouvé des conditions plus favorables pour la prière, pour l’étude et pour les activités apostoliques auxquelles Dieu l’avait préparé. Il mena quelque temps une vie retirée, mais la lampe ne pouvant rester cachée sous le boisseau, sa conduite céleste et la puissance exercée par ses paroles pour le salut des âmes parvinrent rapidement à la connaissance de l’empereur et du patriarche, et il fut ordonné diacre de la Grande Église. On lui confia la responsabilité de l’orphelinat Saint-Paul et de l’hospice pour les pauvres situé dans le quartier d’Eugenios. Pendant presque vingt ans, il montra un zèle persévérant dans la direction de ces établissements de bienfaisance, qu’il agrandit et transforma en havres de salut, grâce à ses exhortations à la pénitence et à la pratique de la vertu. Il réussit si bien dans cette tâche qu’il fut consacré archevêque de Crète (entre 692 et 713). Mais, avant qu’il ait pu prendre possession de son siège, comme il se trouvait encore dans la capitale, Philippikos, usurpant le trône, déposa le patriarche Cyrus et mit à sa place Jean VI, avec pour mission d’annuler les décisions du Sixième Concile et de réanimer l’hérésie monothélite. Sous la pression des autorités, saint André dut souscrire à cette affaire ; mais dès que Philippikos fut écarté du pouvoir (713), il se rétracta et confessa sans ambages la vraie foi sur les deux volontés du Christ.

Dès le jour de son installation dans la cathédrale de Gortyne, le saint pasteur exhorta ses prêtres à s’approcher dignement de Dieu et à devenir des réceptacles de sa grâce, pour être capables de transmettre à leurs fidèles cette lumière. Il prononça un grand nombre d’homélies en l’honneur des fêtes du Seigneur, de la Mère de Dieu ou des saints, qui constituent un des plus précieux héritages de la littérature patristique ; et pour orner dignement les festivités de son Église, il composa, avec un art incomparable, quantité d’hymnes qui sont restées dans nos livres liturgiques. Il est en particulier l’auteur du Grand Canon qui, chanté chaque année pendant le Grand Carême, n’a pas cessé, depuis des siècles, de provoquer chez les fidèles de salvatrices larmes de repentir. Dans cette hymne grandiose, pour laquelle il a justement reçu le titre de « Mystagogue du repentir », le saint évoque toutes les figures de l’Ancien et du Nouveau Testament qui peuvent servir de modèles dans la voie de la conversion et du repentir. Pour le pénitent qui, au début du Carême, s’est reconnu en Adam assis aux portes du Paradis, ces exemples tirés de l’Écriture l’amènent à réaliser qu’ayant récapitulé par sa vie les péchés du monde entier, c’est dans les larmes, l’ascèse et la prière qu’il lui faut attendre la délivrance du Christ, le Sauveur du monde entier.

Outre ces activités de prédicateur et de mélode, saint André restaura églises et monastères, et fonda une église, dédiée à Notre-Dame des Blachernes, en souvenir de l’illustre église de Constantinople. Il organisa aussi un hospice pour les malades, les vieillards et les indigents, qu’il entretenait non seulement en ressources financières mais qu’il visitait aussi fréquemment, soignant les infirmes de ses propres mains et procurant à tous une céleste consolation par ses paroles.

Lors d’une des fréquentes attaques des Arabes contre l’île de Crète, le saint hiérarque, réfugié avec son peuple dans la forteresse, réussit à repousser les assaillants par sa seule prière, et nombre d’entre eux périrent dans la débandade. En d’autres occasions, il délivra l’île de la sécheresse par le flot de ses larmes, et repoussa une épidémie en se faisant le médecin de tous par ses prières et ses veilles.

S’étant ainsi fait tout pour tous à l’imitation du Christ, il dut pourtant quitter son diocèse pour se rendre à Constantinople. Il y édifia le peuple ami du Christ par son enseignement orthodoxe concernant la vénération des saintes icônes, alors menacée par l’empereur Léon III. Averti par Dieu de sa fin prochaine, il réunit ses proches et leur annonça que son évêché ne le reverrait pas vivant. Peu après, il s’embarqua pour la Crète, et c’est en faisant escale dans l’île de Mytilène, qu’il trouva le repos, le 4 juillet 740.

(Tiré du Synaxaire du hiéromoine Macaire de Simonos Petras)

Tropaire du saint, ton 8

En toi, père, la divine Image se reflète exactement; tu as pris ta croix et tu as suivi le Christ; et par ta vie tu nous apprends à mépriser la chair, qui passe et disparaît, pour s’occuper plutôt de l’âme immortelle; c’est ainsi que ton esprit se réjouit, bienheureux Tite avec les anges.

Kondakion du saint, ton 4

Tu quittas le trouble d’ici-bas, sage Père, et sereinement ayant passé toute ta vie, en thaumaturge tu partis, vénérable Tite, vers le Christ notre Dieu.

Lectures de l’Ancien Testament

Isaïe XIII, 2-13

Faites flotter l’étendard sur la montagne de la plaine ; élevez la voix vers eux, appelez-les de la main; princes, ouvrez vos portes. C’est moi qui les commande, c’est moi qui les conduis; des géants viennent assouvir ma colère, pleins de joie et d’insolence. On entend sur les montagnes la voix de maintes nations; et la voix de ces rois et de ces nations ressemble à celle d’une multitude assemblée. Le Seigneur des armées a donné ses ordres à une nation belliqueuse, Afin que le Seigneur et ses belliqueux combattants vinssent d’une terre lointaine et des extrémités du monde pour détruire toute la terre. Poussez des cris de douleur; car il est proche le jour du Seigneur, où cette destruction viendra de Dieu. C’est pourquoi toute main sera énervée, et toute âme aura peur. Les anciens seront dans le trouble, et ils souffriront des maux comme ceux d’une femme qui enfante; et ils se regarderont l’un l’autre dans une même douleur; et ils seront hors d’eux-mêmes, et ils changeront de visage comme saisis par le feu. Car le voilà qui vient le jour du Seigneur, inévitable, plein de vengeance et de colère, pour rendre la terre déserte et en détruire les pécheurs ; Car les astres du ciel, Orion, toute la splendeur céleste, ne donneront plus de lumière; et le soleil levant sera voilé de ténèbres, et la lune ne donnera plus sa clarté. Et je punirai les méfaits de toute cette terre et les iniquités de ces impies; et je détruirai l’orgueil des pécheurs, et j’humilierai l’orgueil des superbes. Et ceux qui resteront seront plus rares que l’or naturel, et un de ces hommes sera plus rare que la pierre d’Ophir. Car le ciel sera irrité, et la terre ébranlée dans ses fondements par la colère terrible du Seigneur des années au jour où surviendra sa colère.

Genèse VIII, 4-21

Et, le vingt-septième jour de la septième lune, l’arche s’arrêta sur le mont Ararat. Or, l’eau diminua jusqu’à la dixième lune, et, le premier jour de la dixième lune, les cimes des montagnes apparurent. Après quarante jours, Noé ouvrit la porte de l’arche qu’il avait faite, Et fit partir un corbeau, qui, étant sorti, ne revint plus, même après que l’eau se fut desséchée sur la terre. Après lui, Noé envoya une colombe369 pour voir si l’eau s’était retirée de la terre. Mais la colombe, n’ayant point trouvé où poser ses pieds, revint auprès de lui dans l’arche, parce que l’eau était sur toute la surface de la terre. Et, ayant étendu la main, il la prit et l’introduisit auprès de lui dans l’arche. Puis, après avoir attendu sept jours encore, il fit de nouveau partir de l’arche la colombe. Et sur le soir la colombe revint près de lui, tenant en son bec un brin de branche et une feuille d’olivier. Noé reconnut alors que l’eau s’était retirée de la terre. Et après avoir attendu encore sept jours, il fit de nouveau partir la colombe, qui ne revint plus auprès de lui. Or, l’an six cent un de la vie de Noé, le premier jour de la première lune, l’eau disparut sur la terre. Et Noé ouvrit le toit de l’arche qu’il avait faite et vit que l’eau s’était retirée de la face de la terre. Et, le vingt-septième jour de la seconde lune, la terre se trouva sèche. Et le Seigneur Dieu parla à Noé, disant : sors de l’arche avec ta femme, et tes fils, et les femmes de tes fils, et toutes les bêtes fauves qui sont auprès de toi, Et toute chair, depuis les oiseaux jusqu’aux bestiaux ; fais aussi sortir tout reptile se traînant à terre ; et croissez et multipliez. Noé sortit donc avec sa femme, et ses fils, et les femmes de ses fils ; Et toutes les bêtes fauves, et tous les bestiaux, et tout oiseau, et tout reptile se traînant à terre, selon leurs espèces, sortirent avec lui. Et Noé éleva un autel au Seigneur ; puis il prit de tous les bestiaux purs, et de tous les oiseaux purs, et il en offrit sur l’autel un holocauste au Seigneur. Et le Seigneur Dieu respira un parfum délicieux. Et le Seigneur Dieu, ayant réfléchi, dit : Je ne veux plus maudire la terre à cause des œuvres des hommes, parce que l’esprit de l’homme, dès sa jeunesse, se complaît dans le mal. Je ne veux donc plus frapper toute chair vivante, comme Je l’ai fait.

Proverbes X, 31 – XI, 12

La bouche du juste distille la sagesse ; la langue des impies périra. Les lèvres du juste distillent la grâce ; la bouche des impies, la perversité. Les balances fausses sont en abomination au Seigneur ; le poids juste Lui est agréable. Où est l’orgueil, il y aura confusion ; la bouche des humbles s’exerce à la sagesse. Le juste en mourant laisse des regrets ; la mort des impies cause l’indifférence ou la joie. L’équité trace des voies irréprochables ; l’impiété trébuche contre l’injustice. L’équité des hommes droits les sauve ; les pervers sont pris dans leur propre perdition. L’espérance des justes ne meurt pas avec eux ; l’orgueil des impies ne leur survit point. Le juste échappe aux chasseurs d’hommes ; à sa place, l’impie leur est livré. La bouche de l’impie tend un piège aux citoyens ; l’intelligence du juste les guide dans la bonne voie. Grâce aux justes, une cité prospère ; au contraire, elle est renversée par la bouche des impies. L’insensé se joue des citoyens ; un homme prudent ramène le calme.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.

Divider

Articles populaires

«Orthodoxie» (France-Culture) : «Petite théologie pour les temps de pandémie» À la Une 184481

L’émission Orthodoxie sur France-Culture diffusée le dimanche 18 avril avait pour thème quelques problèmes posés par la pandémie dans la vie des Ég...

18 avril Vivre avec l'Église 62812

Grand Carême, dispense d’huile et de vin. Sainte Marie l’Égyptienne Saint Jean l’Isaurien, ermite, disciple de saint Grégoire le Décapolite (...

5 avril (ancien calendrier)/18 avril (nouveau) Vivre avec l'Église 62809

Grand Carême, dispense d’huile et de vin. Sainte Marie l’Égyptienne Saints Victorin, Victor, Nicéphore, Claude, Diodore, Sérapion et Papias, martyr...

« Le vaccin nous offre la possibilité du retour à la vie normale » a déclaré le primat de l’Églis... À la Une 184473

« La fin de la pandémie est proche. Rapprochons-la encore plus, accélérons-la, en nous vaccinant. Chaque personne vaccinée, par cet acte d’amour en...

L’évêque Barlaam de Ploieşti : « Le temps du carême implique une lutte spirituelle. Comment nous ... À la Une 184469

Dans sa prédication, vendredi soir, en la cathédrale patriarcale de Bucarest, l’évêque Barlaam de Ploieşti a souligné que le « temps du carême impl...

L’office de l’Acathiste à la Mère de Dieu a eu lieu dans toutes les églises de Grèce, avec une as... Actualités 184465

L’office de l’Hymne acathiste à la Mère de Dieu a eu lieu dans toutes les églises de Grèce dans l’après-midi du vendredi 16 avril, en présence des ...

Office de l’Acathiste de la Mère de Dieu à Jérusalem (vidéo) Actualités 184461

Le vendredi soir 16 avril 2021 a eu lieu l’office de l’Acathiste à la Mère de Dieu en la basilique de Saint-Sépulcre de Jérusalem. La première stan...

Le patriarche Bartholomée : « Les bonnes relations bilatérales entre la Turquie et la Grèce sont ... À la Une 184452

C’est dans une atmosphère chaleureuse que s’est déroulée la rencontre du patriarche œcuménique Bartholomée avec le ministre grec des Affaires étran...

Le Saint-Synode de l’Église orthodoxe de Grèce a formulé ses propositions au gouvernement helléni... À la Une 184447

Le Saint-Synode de l’Église orthodoxe de Grèce a envoyé une lettre au ministère hellénique de la culture, en charge des affaires religieuses, au su...

La Commission du droit canon de la Conférence inter-concilaire de l’Église orthodoxe russe s’est ... À la Une 184443

Le 15 avril 2021 a eu lieu la session en ligne de la commission du droit canon de la Conférence inter-conciliaire de l’Église orthodoxe russe. La s...

Le successeur du métropolite de Kroutitsa Juvénal a été nommé par le Saint-Synode de l’Église ort... Actualités 184439

Suite à la démission pour raison de santé, du métropolite de Kroutitsa Juvénal, le Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe a nommé pour le remplac...

17 avril Vivre avec l'Église 62804

Grand Carême, dispense d’huile et de vin. Samedi de l’Acathiste. Saint Siméon, évêque de Perse, avec saints Abdelaûs et Ananias, prêtres, l’e...