22 mars (ancien calendrier) / 4 avril (nouveau)
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Grand Carême, dispense de vin et d’huile. Dimanche de la vénération de la Très sainte Croix.

Saint Basile, prêtre à Ancyre, martyr (362-363) ; sainte Drosis fille du roi Trajan, martyre (Ier-IIème s.) ; Saint Paul-Serge, évêque de Narbonne (IIIème s.) ; saint Isaac de Dalmatie (IVème s.) ; saint Diogène, évêque d’Arras (390) ; saint Avit, ermite en Périgord (518) ; saint Euthyme l’Athonite, néo-martyr grec (1814).

SAINT BASILE D’ANCYRE

Saint Basile, prêtre à AncyreSaint Basile était prêtre de l’Église d’Ancyre, en Galatie, sous l’épiscopat de Marcel, lequel s’était tellement opposé à l’arianisme qu’il en était tombé dans l’hérésie contraire, faisant des trois Personnes divines trois aspects ou modalités de la divinité. Toutefois Basile ne partageait pas ces opinions, et il enseignait avec zèle la vraie foi, conduisant de nombreuses âmes dans la voie droite qui mène à Dieu. Livré à l’empereur Constance, il confessa l’orthodoxie avec une inébranlable fermeté, et fut relâché.

Lorsque Julien l’Apostat prit le pouvoir (360) et commença sa tentative de restauration du paganisme, le vaillant confesseur redoubla d’énergie pour dénoncer la vanité des faux dieux. Accusé d’avoir porté atteinte à l’honneur dû à l’empereur, il répondit qu’il n’entendait obéir qu’au seul Roi du ciel et de la terre. Le proconsul Saturnin le fit alors étendre sur le chevalet, et, pendant qu’on le torturait, le saint adressait à Dieu cette prière : « Seigneur, Dieu de tous les siècles, je te rends grâces de m’avoir jugé digne de marcher dans le chemin des souffrances. En le suivant, je suis sûr d’arriver à la vie et de me trouver en compagnie de ceux que Tu as fait héritiers de tes promesses et qui en jouissent déjà. » L’empereur, en route pour son expédition contre les Perses (362), s’arrêta alors à Ancyre. On lui présenta Basile qui, après s’être déclaré chrétien, lui prédit que Dieu, dont il avait renversé les autels, allait bientôt le renverser de son trône, et que son corps, resté sans sépulture, allait être foulé aux pieds. Julien offusqué ordonna qu’on lui découpât chaque jour une lanière de peau. Après avoir supporté pendant plusieurs jours ces cruelles incisions, Basile demanda à voir l’empereur. Croyant qu’il était prêt à apostasier, Julien se rendit alors au temple d’Asclépios et fit préparer un sacrifice. Mais, dès qu’il arriva devant lui, Basile, arrachant une languette de chair qu’on venait de lui couper et qui pendait encore à son corps, la jeta au visage de Julien et lui dit : « Tiens, mange ce morceau puisque tu aimes la viande. Et sache que pour moi la mort est un gain : c’est pour Jésus-Christ que je souffre, c’est Lui mon refuge, mon appui et ma vie ! » L’empereur furieux ordonna de lui entailler le corps jusqu’à la profondeur des entrailles. Sous les tourments, le saint priait pour que Dieu lui accordât d’achever sa course en gardant la foi, afin d’être reçu dans son Royaume.

Une fois jeté en prison, le Christ lui rendit visite de nuit et lorsque, le lendemain, le comte Frumentin le fit comparaître à nouveau, en espérant le fléchir avant le départ de l’empereur pour Antioche, il constata avec stupeur que le saint était resté indemne. Mais, craignant l’irritation du tyran plus que la colère de Dieu, le gouverneur ordonna à grands cris de percer son corps de pointes de fer brûlantes. Au sein de la fumée et de l’âcre odeur des chairs brûlées, saint Basile prononça ces paroles : « Jésus, ma lumière, Jésus, mon espérance, je te rends grâces, Dieu de mes pères, de ce que Tu as enfin retiré mon âme de ce séjour de mort. Ne permets pas que je profane le nom sacré que je porte : c’est le tien, Seigneur, conserve-le en moi pur et sans tache. Reçois l’esprit de ton serviteur, il meurt en confessant que Tu es le seul et véritable Dieu. » Et il expira.

(Tiré du Synaxaire du hiéromoine Macaire de Simonos Petras)

Tropaires et Kondakions

Tropaire du dimanche, 2ème ton

Lorsque Tu descendis dans la mort, Toi, la Vie immortelle, Tu anéantis l’enfer par l’éclat de la Divinité. Lorsque Tu ressuscitas les morts des demeures souterraines, toutes les Puissances des cieux s’écrièrent : « Ô Christ, Source de Vie, notre Dieu, gloire à Toi ! »

Tropaire de la Croix, ton 1

Seigneur, sauve Ton peuple et bénis Ton héritage, accorde aux chrétiens orthodoxes la victoire sur les ennemis et garde Ton peuple par Ta Croix.

Kondakion de la Croix, ton 7

Désormais le glaive de feu ne garde plus la porte de l’Eden, car le bois de la Croix l’empêche de flamboyer ; l’aiguillon de la mort est émoussé, la victoire échappe à l’enfer ; ô mon Sauveur, Tu es venu dire aux captifs de l’enfer : entrez à nouveau dans le paradis !

ÉPITRE DU JOUR

Hébr. IV, 14 – V,6

Frères, puisqu’en Jésus, le Fils de Dieu, nous avons le grand prêtre par excellence, celui qui a pénétré au-delà des cieux, tenons ferme la profession de notre foi. En effet, le grand prêtre que nous avons n’est pas incapable, lui, de partager nos infirmités, mais en toutes choses il a connu l’épreuve, comme nous, et il n’a pas péché. Avançons donc, avec pleine assurance, vers le trône de sa tendresse, pour obtenir miséricorde et recevoir, en temps voulu, la grâce de son secours. Tout grand prêtre, en effet, est pris parmi les hommes, il est chargé d’intervenir en faveur des hommes dans leurs relations avec Dieu, afin d’offrir des dons et des sacrifices pour les péchés. Il est en mesure de comprendre ceux qui pèchent par ignorance ou par égarement, car il est, lui aussi, revêtu de faiblesse et, pour cela même, il doit offrir des sacrifices pour ses propres péchés comme pour ceux du peuple. Nul ne s’attribue cet honneur à soi-même, on le reçoit par un appel de Dieu, comme Aaron. De même, ce n’est pas le Christ qui s’est attribué la gloire de devenir grand prêtre, mais il l’a reçue de celui qui lui a dit : « Tu es mon Fils, aujourd’hui je t’ai engendré », comme il déclare dans un autre psaume : « Tu es prêtre à jamais, selon l’ordre de Melchisédech. »

ÉVANGILE DU JOUR

Mc VIII, 34 – IX, 1

Puis, ayant appelé la foule avec ses disciples, il leur dit: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive. Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de la bonne nouvelle la sauvera. Et que sert-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perd son âme? Que donnerait un homme  en échange de son âme? Car quiconque aura honte de moi et de mes paroles au milieu de cette génération adultère et pécheresse, le Fils de l’homme aura aussi honte de lui, quand il viendra dans la gloire de son Père, avec les saints anges. Il leur dit encore: Je vous le dis en vérité, quelques-uns de ceux qui sont ici ne mourront point, qu’ils n’aient vu le royaume de Dieu venir avec puissance.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.

Divider

Articles populaires

«Orthodoxie» (France-Culture) : «Petite théologie pour les temps de pandémie» À la Une 184481

L’émission Orthodoxie sur France-Culture diffusée le dimanche 18 avril avait pour thème quelques problèmes posés par la pandémie dans la vie des Ég...

18 avril Vivre avec l'Église 62812

Grand Carême, dispense d’huile et de vin. Sainte Marie l’Égyptienne Saint Jean l’Isaurien, ermite, disciple de saint Grégoire le Décapolite (...

5 avril (ancien calendrier)/18 avril (nouveau) Vivre avec l'Église 62809

Grand Carême, dispense d’huile et de vin. Sainte Marie l’Égyptienne Saints Victorin, Victor, Nicéphore, Claude, Diodore, Sérapion et Papias, martyr...

« Le vaccin nous offre la possibilité du retour à la vie normale » a déclaré le primat de l’Églis... À la Une 184473

« La fin de la pandémie est proche. Rapprochons-la encore plus, accélérons-la, en nous vaccinant. Chaque personne vaccinée, par cet acte d’amour en...

L’évêque Barlaam de Ploieşti : « Le temps du carême implique une lutte spirituelle. Comment nous ... À la Une 184469

Dans sa prédication, vendredi soir, en la cathédrale patriarcale de Bucarest, l’évêque Barlaam de Ploieşti a souligné que le « temps du carême impl...

L’office de l’Acathiste à la Mère de Dieu a eu lieu dans toutes les églises de Grèce, avec une as... Actualités 184465

L’office de l’Hymne acathiste à la Mère de Dieu a eu lieu dans toutes les églises de Grèce dans l’après-midi du vendredi 16 avril, en présence des ...

Office de l’Acathiste de la Mère de Dieu à Jérusalem (vidéo) Actualités 184461

Le vendredi soir 16 avril 2021 a eu lieu l’office de l’Acathiste à la Mère de Dieu en la basilique de Saint-Sépulcre de Jérusalem. La première stan...

Le patriarche Bartholomée : « Les bonnes relations bilatérales entre la Turquie et la Grèce sont ... À la Une 184452

C’est dans une atmosphère chaleureuse que s’est déroulée la rencontre du patriarche œcuménique Bartholomée avec le ministre grec des Affaires étran...

Le Saint-Synode de l’Église orthodoxe de Grèce a formulé ses propositions au gouvernement helléni... À la Une 184447

Le Saint-Synode de l’Église orthodoxe de Grèce a envoyé une lettre au ministère hellénique de la culture, en charge des affaires religieuses, au su...

La Commission du droit canon de la Conférence inter-concilaire de l’Église orthodoxe russe s’est ... À la Une 184443

Le 15 avril 2021 a eu lieu la session en ligne de la commission du droit canon de la Conférence inter-conciliaire de l’Église orthodoxe russe. La s...

Le successeur du métropolite de Kroutitsa Juvénal a été nommé par le Saint-Synode de l’Église ort... Actualités 184439

Suite à la démission pour raison de santé, du métropolite de Kroutitsa Juvénal, le Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe a nommé pour le remplac...

17 avril Vivre avec l'Église 62804

Grand Carême, dispense d’huile et de vin. Samedi de l’Acathiste. Saint Siméon, évêque de Perse, avec saints Abdelaûs et Ananias, prêtres, l’e...