5 novembre (ancien calendrier) / 18 novembre (nouveau)

Carême de la Nativité

Saint Galaction et son épouse sainte Epistème, martyrs à Emèse (253) ; saints Patrobas, Hermas, Lin, Gaïus et Philologue, apôtres (Ier s.) ; saint Domnin, martyr, et ses compagnons ; saint Grégoire, archevêque d’Alexandrie (IXème s.) ; saint Lié (ou Létus), prêtre près d’Orléans (533) ; saint Spinule, moine à Moyenmoutier (vers 720) ; sainte Bertille, abbesse de Chelles (vers 710) ; saint Gousseaud, ermite en Limousin (VIème s.) ; saint Jonas, archevêque de Novgorod (1470) ; saints néo-martyrs de Russie : saint Tikhon, patriarche de Moscou (jour de son élection patriarcale en 1917), Gabriel (Maslenikov), prêtre (1937)-

SAINT GALACTION ET SON ÉPOUSE SAINTE EPISTÈME

Ces saints martyrs vivaient dans la ville d’Émèse sous le règne de l’empereur Dèce (vers 250) et le gouverneur Secundos. Les parents de Galaction, Cleitophon et Leucippe, étaient parmi les riches païens de la cité. Mais leur douleur était profonde car, malgré leurs prières instantes aux idoles, Leucippe demeurait stérile.

Il y avait alors dans la ville, un moine du nom d’Onuphre, qui demandait l’aumône aux passants — non pour se nourrir mais pour en distribuer ensuite le produit aux pauvres — et qui en profitait pour proclamer le saint Évangile. Il frappa un jour à la porte de Leucippe et, voyant le visage affligé de la pauvre femme, il lui en demanda la raison. Celle-ci lui expliqua qu’elle ne pouvait avoir d’enfant. Onuphre rétorqua que c’était là une sage mesure de la Providence, car Dieu ne voulait pas qu’elle offrît sa progéniture aux démons. Il lui enseigna alors les mystères de la foi et la baptisa. Peu de temps après, elle mit au monde un fils et entraîna son mari à embrasser la vraie foi, par laquelle ils avaient été délivrés de leur opprobre. L’enfant fut nommé Galaction au saint baptême.

Lorsqu’il atteignit l’âge de vingt-quatre ans, son père, resté veuf, décida de le marier à une jeune fille païenne, nommée Épistème. Galaction accepta par obéissance à son père, mais il refusa d’approcher la jeune fille, de peur de souiller son baptême par l’union avec une païenne. Convaincue par les arguments de son époux, Épistème décida de renoncer à son impiété et elle fut baptisée par Galaction lui-même. Huit jours après son baptême, la jeune femme eut un songe au cours duquel elle vit la gloire réservée, au Ciel, à ceux qui auront gardé leur virginité pour se consacrer tout entiers à Dieu. Elle fit part de cette vision à Galaction et les deux époux décidèrent de demeurer dans la virginité jusqu’à la fin de leur vie. Ils distribuèrent sans retard leurs biens aux pauvres, afin d’acquérir dans le Ciel un trésor qui ne se corrompt pas, et ils partirent pour le désert du Sinaï. Parvenus dans un lieu nommé Pouplion, ils y trouvèrent un groupe de douze ermites, qui acceptèrent de prendre Galaction avec eux et envoyèrent Épistème rejoindre quatre femmes pratiquant l’ascèse dans un ermitage proche. Galaction entreprit de tels combats dans les jeûnes, les veilles de toute la nuit et la vigilance contre les distractions, qu’il parvint rapidement à un haut degré dans la vertu.

Au bout de six ans, le diable suggéra au tyran de pourchasser les chrétiens qui se retiraient dans les déserts. Comme une troupe de soldats se dirigeait vers la retraite de Galaction, Épistème eut la révélation de la gloire réservée aux martyrs et vit qu’elle était appelée à la partager avec Galaction. Elle obtint de sa supérieure la bénédiction de rejoindre son ex-mari et de s’offrir à la mort pour le Christ avec celui qui avait été son maître dans la foi et son compagnon dans la voie étroite. Ils comparurent ensemble devant le gouverneur Ursus. Comme ils méprisaient les menaces et confessaient avec audace leur foi au vrai Dieu et Sauveur, ils subirent d’horribles tortures. Après les avoir cruellement fustigés, les bourreaux exposèrent Épistème, nue, à la risée publique, puis ils leur enfoncèrent des roseaux pointus sous les ongles, et les amputèrent des mains et des pieds. Finalement, les chastes époux, qui avaient refusé de s’unir selon la chair dans cette vie éphémère, furent unis en Dieu pour l’éternité en ayant la tête tranchée.

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire des saints martyrs, ton 4 

Tes Martyrs, Seigneur, pour le combat qu’ils ont mené ont reçu de toi, notre Dieu, la couronne d’immortalité; animés de ta force, ils ont terrassé les tyrans et réduit à l’impuissance l’audace des démons; par leurs prières sauve nos âmes, ô Christ notre Dieu.  

Tropaire de saint Jonas de Novgorod, ton 4 

Guide de la foi et modèle de douceur, véritable jardin au milieu du Paradis, tu as illuminé le monde entier par tes œuvres de sainteté; c’est pourquoi nous nous approchons avec amour de tes reliques sacrées et nous écrions avec foi: viens en aide, Jonas, Père saint, à tous ceux qui célèbrent par des chants ta mémoire porteuse de clarté et prie pour le salut de nos âmes. 

Tropaire du saint patriarche Tikhon, ton 1 

Le zélateur des traditions apostoliques et le bon pasteur de l’Église du Christ, celui qui a donné sa vie pour ses brebis, qui fut tiré au sort par Dieu, louons le patriarche de toute la Russie Tikhon et acclamons-le avec foi et espoir en le suppliant: par ton intercession hiérarchique auprès du Seigneur, garde l’Église russe dans le calme, rassemble ses enfants dispersés, ramène à la pénitence ceux qui ont dévié de la vraie foi, garde notre pays de la guerre civile et demande la paix Divine pour les hommes. 

Tropaire des Pères du Concile pan-russe de 1917-1918, ton 6

La grâce du Saint-Esprit nous a réunis en ce jour, pour glorifier les Pères du Concile de l’Église russe, avec le Primat Tikhon de Moscou, qui ont béni les fidèles de notre Terre pour l’exploit de la confession de la véritable foi et qui ont glorifié notre Église par leurs souffrances.

Kondakion des saints martyrs, ton 2 

Vous vous êtes unis à la foule des Martyrs, / pour avoir lutté brillamment dans vos fermes combats, / illustre Galaction, avec Epistème, compagne de ta vie, / qui fut également celle de tes luttes sacrées; / en présence de l’unique vrai Dieu, / tous les deux vous intercédez en faveur de nous tous.  

Kondakion de saint Jonas de Novgorod, ton 4 

Du ciel tu as reçu le pouvoir d’intercéder pour les hommes auprès de Dieu, offrant, comme pontife, l’oblation et faisant descendre sur ton peuple la paix ainsi que l’abondance des fruits, bienheureux Jonas, toi la gloire de Novgorod et l’allégresse de tous ses habitants. 

Kondakion du saint patriarche Tikhon, ton 2 

Orné d’une disposition sereine, manifestant douceur et miséricorde aux pénitents, tu demeuras ferme et inébranlable dans la confession de la foi orthodoxe et l’amour envers le Seigneur, ô saint hiérarque du Christ Tikhon. Prie pour nous, afin que nous ne soyons pas séparé de l’amour de Dieu qui est dans le Christ Jésus notre Seigneur. 

Kondakion des Pères du Concile pan-russe de 1917-1918, ton 3

Ayant supporté les persécutions et les souffrances jusque dans la mort et dénoncé la destruction de l’Empire orthodoxe russe, les Pères du Concile de notre Église appellent au repentir les fidèles enfants, qu’ils bénissent pour défendre fermement la foi du Christ.

ÉPITRE DU JOUR

I Thess. II, 14-19

Vous êtes devenus les imitateurs des Églises de Dieu qui sont en Jésus Christ dans la Judée, parce que vous aussi, vous avez souffert de la part de vos propres compatriotes les mêmes maux qu’elles ont soufferts de la part des Juifs. Ce sont ces Juifs qui ont fait mourir le Seigneur Jésus et les prophètes, qui nous ont persécutés, qui ne plaisent point à Dieu, et qui sont ennemis de tous les hommes, nous empêchant de parler aux païens pour qu’ils soient sauvés, en sorte qu’ils ne cessent de mettre le comble à leurs péchés. Mais la colère a fini par les atteindre. Pour nous, Frères, après avoir été quelque temps séparés de vous, de corps mais non de cœur, nous avons eu d’autant plus ardemment le vif désir de vous voir. Aussi voulions-nous aller vers vous, du moins moi Paul, une et même deux fois ; mais Satan nous en a empêchés. Qui est, en effet, notre espérance, ou notre joie, ou notre couronne de gloire ? N’est-ce pas vous aussi, devant notre Seigneur Jésus, lors de son avènement ?

ÉVANGILE DU JOUR

Lc XII, 2-12

Il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu. C’est pourquoi tout ce que vous aurez dit dans les ténèbres sera entendu dans la lumière, et ce que vous aurez dit à l’oreille dans les chambres sera prêché sur les toits. Je vous dis, à vous qui êtes mes amis : Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui, après cela, ne peuvent rien faire de plus. Je vous montrerai qui vous devez craindre. Craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir de jeter dans la géhenne ; oui, je vous le dis, c’est lui que vous devez craindre. Ne vend-on pas cinq passereaux pour deux sous? Cependant, aucun d’eux n’est oublié devant Dieu. Et même les cheveux de votre tête sont tous comptés. Ne craignez donc point : vous valez plus que beaucoup de passereaux. Je vous le dis, quiconque me confessera devant les hommes, le Fils de l’homme le confessera aussi devant les anges de Dieu ; mais celui qui me reniera devant les hommes sera renié devant les anges de Dieu. Et quiconque parlera contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné ; mais à celui qui blasphémera contre le Saint Esprit il ne sera point pardonné. Quand on vous mènera devant les synagogues, les magistrats et les autorités, ne vous inquiétez pas de la manière dont vous vous défendrez ni de ce que vous direz ; car le Saint Esprit vous enseignera à l’heure même ce qu’il faudra dire.

À propos de l'auteur

Photo of author

Jivko Panev

Jivko Panev, cofondateur et journaliste sur Orthodoxie.com. Producteur de l'émission 'Orthodoxie' sur France 2 et journaliste.
Lire tous les articles par Jivko Panev

Articles similaires

5 décembre

Carême de la Nativité – dispense de poisson Saint Sabas le Sanctifié, abbé en Palestine (532) ; saint Anastase, martyr ; saint Diogène, martyr ; saint Bassus, évêque de Nice,…

4 décembre

25e dimanche après la Pentecôte Carême de la Nativité – dispense de poisson Sainte Barbara (ou Barbe), mégalomartyre à Nicomédie, et sa compagne, sainte Julienne, martyre (vers 305) ; saint…

3 décembre

Carême de la Nativité – dispense de poisson Saint Sophonie, prophète (VIIème s. av. J.-C.) ; saint Théodore, archevêque d’Alexandrie, martyr (606) ; saint Théodule, moine à Edesse (vers 440)…

2 décembre

Carême de la Nativité Saint Habaccuc, prophète (VIIème s. av. J.- C) ; saint Athanase le Reclus (vers 1176) et un autre Athanase (XIIIème s.) des Grottes de Kiev ;…

1er décembre

Carême de la Nativité Saint Nahum, prophète (vers 600 av. J.-C.) ; saint Philarète le Miséricordieux de Paphlagonie (792) ; Sainte Florence, recluse à Comblé (367) ; saint Léonce, évêque de…

28 novembre

23e dimanche après la PentecôteCarême de la Nativité Saint Irénarque, martyr avec sept femmes à Sébaste (303)  ; saint Hilaire et son épouse sainte Quiéta, de Dijon (Vème s.) ; …

Accueil

Articles populaires

Recension: Hiéromoine Grégoire du Mont-Athos, «La foi, la liturgie et la vie de l’Église orthodoxe. Une esquisse de catéchisme orthodoxe»

Ce catéchisme est particulièrement bienvenu pour les parents en attente, pour leurs enfants d’un catéchisme orthodoxe fiable, mais aussi pour un certain nombre d’adultes qui pour des raisons diverses, n’ont pas été ou ont été insuffisamment catéchisés.Présenté en 250 pages dans un beau volume relié, il est l’œuvre du hiéromoine Grégoire (Chatziemmanouil), qui après avoir été un certain temps second du monastère de Stavronikita, s’est retiré depuis plusieurs décennies dans

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Jean-Claude Larchet, « “En suivant les Pères…”. La vie et l’œuvre du Père Georges Florovsky »

Vient de paraître: Jean-Claude Larchet, « “En suivant les Pères… ”. La vie et l’œuvre du Père Georges Florovsky », Éditions des Syrtes, Genève, 2019, 493 p.Le Père Georges Florovsky (1893-1979), après quelques années d’enseignement à Prague et à Paris, fit la plus grande partie de sa carrière aux États Unis où il enseigna dans les plus prestigieuses universités (Harvard, Cambridge, Princeton…). Unissant une vaste érudition, un attachement profond à

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

14 novembre (ancien calendrier) / 27 novembre (nouveau)

24e dimanche après la Pentecôte Saint Philippe, apôtre (I) ; Saint Grégoire Palamas, archevêque de Thessalonique (1357) ; Saint Justinien, empereur (565) et Sainte Théodora, impératrice (548) ; Saint Philippe…

Réunion périodique de l’AEOF du 24 novembre

La réunion périodique des évêques orthodoxes de France s’est tenue le jeudi 24 novembre sous la présidence du métropolite Dimitrios de France, au siège de l’Assemblée des évêques orthodoxe de France (AEOF). Diverses informations ont été échangées sur la vie des diocèses et les sujets d’intérêt commun en France. Les évêques ont salué la venue en France le 9 octobre dernier de Sa Sainteté le patriarche Porphyrios de Belgrade pour

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

26 novembre

Carême de la Nativité Saint Alype, stylite à Andrinople (VIIème s.) ; Saint Amateur, évêque d’Autun, (IIIème s.) saint Jacques, ermite en Syrie (457); saint Stylien de Paphiagonie (Vème-VIème s.) ;…

13 novembre (ancien calendrier) / 26 novembre (nouveau)

Saint Jean Chrysostome, archevêque de Constantinople (407) ; saints martyrs Antonin, Nicéphore et Germain, sainte martyre Manathas, à Césarée de Palestine (vers 308) ; saint Mitre, martyr à Aix-en-Provence (vers 300)…

Nouveaux textes liturgiques en slavon publiés par le Saint-Synode de l’Église orthodoxe ukrainienne

Lors de sa session du 23 novembre 2022, le Saint-Synode de l’Église orthodoxe ukrainienne a donné son approbation à une série de nouveaux textes liturgiques en slavon pour utilisation dans ses paroisses et monastères. Mentionnons notamment l’office des funérailles d’un diacre qui, jusqu’à présent est absent des euchologes (trebniki). Nous publions ci-après les offices avec leur lien sur l’original slavon : – Office des funérailles d’un diacre – Office de consécration

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le patriarche Bartholomée a reçu le nouveau consul général de Belgique

Le 24 novembre 2022, M. Tim Van Anderlecht, nouveau consul général de Belgique à Constantinople, a rendu visite au Patriarcat œcuménique. M. Van Anderlecht a été reçu par Sa Toute-Sainteté le patriarche œcuménique Bartholomée, avec lequel il a eu une longue discussion dans une atmosphère chaleureuse. À la rencontre était présent le métropolite majeur de Chalcédoine, Mgr Emmanuel. Source

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

25 novembre

Carême de la Nativité Clôture de la fête de la Présentation au Temple de la Très-Sainte Mère de Dieu et toujours vierge Marie (jusqu’au 25 Novembre). Saint Clément, pape de…

Matthew Namee : « Les origines de la théorie des ‘Terres barbares’. L’archevêché grec d’Amérique et l’interprétation du canon 28 de Chalcédoine »

Cet article a été initialement présenté par Matthew Namee à la conférence « L’archevêché grec à 100 ans », au Collège Hellénique- Faculté orthodoxe « Sainte-Croix » (Boston), le 7 octobre 2022. Cliquez ici pour voir la présentation originale de la conférence (ainsi qu’une brève séance de questions-réponses) sur YouTube. En 1924, le futur Patriarche Christophore d’Alexandrie, alors métropolite de Léontopolis, a publié un article intitulé « La position du Patriarcat œcuménique dans l’Église orthodoxe »[1].

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

24 novembre

Carême de la Nativité Après-Fête de la Présentation au Temple de la Très-Sainte Mère de Dieu et toujours vierge Marie (jusqu’au 25 Novembre). Sainte Mégalomartyre Catherine (305-313) ; saint Clément I,…

Le Saint-Synode l’Église orthodoxe ukrainienne réfute les accusations de « collaboration » et proteste contre les persécutions

Lors de sa réunion du 23 novembre 2022, le Saint-Synode de l’Église orthodoxe ukrainienne a publié la déclaration suivante : « Depuis plus de 270 jours, une guerre à grande échelle de la Fédération de Russie contre l’Ukraine est en cours. Depuis le premier jour de l’invasion des armées russes, l’Église orthodoxe ukrainienne a condamné cette guerre et s’est conséquemment prononcée pour la préservation de la souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territoriale de

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Un projet de loi interdisant l’Église orthodoxe russe en Ukraine a été enregistré à la Rada d’Ukraine

Le projet de loi interdit l’activité de toutes les organisations ou institutions religieuses qui font partie de l’Église orthodoxe russe ou reconnaissent sous quelque forme que ce soit sa subordination « en matière canonique, organisationnelle et autre », selon le site Internet du parti solidarité européenne (dont le chef est l’ancien président Petro Porochenko ndt). Le parti a déclaré que le projet de loi visait à prévenir les menaces à

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :