Andry Parouby, président du Parlement ukrainien, a été reçu par le patriarche de Jérusalem Théophile III

978

Andry Parouby, président du Parlement ukrainien, a été reçu par le patriarche de Jérusalem Théophile III. Il convient de mentionner que la rencontre a eu lieu dans le cadre de la visite officielle du président du Parlement ukrainien en Israël. Au cours des entretiens, Andry Parouby a informé le patriarche de Jérusalem au sujet de l’octroi de l’autocéphalie à l’Église d’Ukraine. Selon les informations de l’agence grecque Romfea.gr, le patriarche de Jérusalem, au début de la rencontre, a été circonspect et très prudent dans ses expressions. De son côté, Andry Parouby a affirmé : « Pour nous, la question de l’octroi de l’autocéphalie n’est pas seulement une question religieuse, mais aussi un problème de sûreté nationale et d’unité du peuple ukrainien ». Quant au patriarche Théophile, il a insisté sur le fait qu’il convient de faire une distinction entre le leadership politique et le comportement moral. Relativement à la question de l’autocéphalie, le patriarche de Jérusalem a souligné : « Les politiciens envisagent la question à leur façon, tandis que les dirigeants spirituels doivent se fonder sur la sagesse et l’illumination du Saint-Esprit. Notre devoir est d’aider à l’unité et non à créer une dissociation entre l’État et l’Église ». Selon le président du Parlement ukrainien, le patriarche a reconnu le droit de chaque peuple orthodoxe à avoir son Église locale nationale, mais pour que cela se réalise, selon celui-ci, le dialogue est nécessaire ainsi que la compréhension mutuelle entre les orthodoxes en Ukraine. Enfin, il convient de mentionner que le président du Parlement ukrainien est de confession uniate.

Source

This post is also available in: English (Anglais)

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !