Commentaires du Département des affaires extérieures de l’Église orthodoxe d’Ukraine au sujet de la célébration de l’exarque de Constantinople en l’église Saint-André de Kiev

1003

« Aujourd’hui, 13 décembre 2018, le représentant du Patriarcat de Constantinople, l’évêque d’Edmonton et du diocèse de l’Ouest Hilarion (Rudnik), qui a été nommé de façon non canonique « exarque » en Ukraine, a célébré la liturgie en l’église Saint-André de Kiev. L’office a été célébré sans la bénédiction de S.B. le métropolite de Kiev Onuphre, seul évêque canonique de la ville de Kiev. Nous rappelons que l’Église orthodoxe d’Ukraine ne reconnaît pas l’extension de la juridiction du Patriarcat de Constantinople au territoire de l’Ukraine, ce qui est confirmé par les dispositions de l’Assemblée des évêques de l’Église orthodoxe d’Ukraine du 13.11.2018, ainsi que par la décision du Saint-Synode de la même Église en date du 7.12.2018 (protocole N°41). Ainsi, les agissements mentionnés du patriarche de Constantinople en général, et ceux de l’évêque Hilarion en particulier, doivent être considérés comme anti-canoniques et menant à l’aggravation du conflit. En outre, l’église Saint-André ne fait partie du territoire d’ambassade d’aucun pays. Il ne s’agit pas d’une église d’ambassade, à laquelle pourrait s’appliquer le principe d’exterritorialité. En outre, cette église n’a jamais appartenu historiquement au Patriarcat de Constantinople. Et malgré le fait que cette église appartient à l’État, son usage dans des buts liturgiques par les représentants des autres Églises orthodoxes locales doit être réglé par les canons ecclésiastiques, et non pas seulement par des accords avec les autorités civiles. La célébration de tout office, ainsi que l’accomplissement d’autres actions, par tout hiérarque sur le territoire canonique d’un autre diocèse sans autorisation de l’évêque local est interdit selon toute une série de règles canoniques. S.B. le métropolite Onuphre est l’évêque canonique de la ville de Kiev et dispose de la plénitude du pouvoir épiscopal. Aussi, même si l’on accepte le point de vue du patriarche de Constantinople, selon lequel l’Ukraine constitue maintenant, soi-disant, son territoire canonique, S.B. le métropolite de Kiev Onuphre reste, selon le patriarche Bartholomée qui le reconnaît lui-même, métropolite de Kiev. Il en résulte que même du point de vue de la logique canonique du Patriarcat de Constantinople, la célébration, aujourd’hui de la liturgie à Kiev par un hiérarque de cette Église doit être qualifiée de violation sans équivoque des canons et de l’ordre ecclésial ».
Rappelons que l’église Saint-André avait été construite sur l’ordre de l’impératrice Élisabeth Ire de Russie en 1749. À l’office célébré aujourd’hui, selon les estimations du correspondant de l’agence russe Interfax à Kiev, le nombre des fidèles présents s’élevait à environ 50 personnes, dont les journalistes.

Source

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !