Une réunion internationale des érudits, des pasteurs, des cliniciens et d’autres savantes et savants s’est tenue à Oxford (Angleterre) du 16 au 19 août, à laquelle on a discuté les thèmes contemporains du sexe, du genre et de la sexualité en relation avec l’Église orthodoxe

Conférence à Oxford : « Des érudits, des pasteurs et des responsables politiques se réunissent pour discuter l’orthodoxie, le sexe, le genre et la sexualité »
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Ce rencontre innovant a rassemblé une large variété de points de vue sur des questions sociales controversées qui confrontent la communauté chrétienne orthodoxe, qui compte environ 260 millions de fidèles en son sein.

Le colloque bénéficiait de l’appui du Conseil britannique (British Council) dans le cadre de la deuxième itération de son projet «Bridging Voices» («Un pont entre les voix»). Il était organisé par un consortium de spécialistes de l’Université d’Exeter et du Centre d’études chrétiennes orthodoxes de l’Université Fordham.

Une cinquantaine d’érudits est venue du monde entier. Ils apportaient une diversité d’expériences et de maîtrise professionnelles et représentaient un éventail de disciplines académiques comprenant la théologie, la philosophie, l’histoire de l’église et le droit canonique, ainsi que des domaines des sciences naturelles et sociales. Le clergé orthodoxe de plusieurs juridictions, des activistes LGBTQ+ et des cliniciens étaient présents. Un petit nombre d’observateurs œcuméniques de l’Église d’Angleterre et de l’Église catholique a également participé.

L’objectif de la réunion n’était ni de parvenir à un consensus immédiat ni d’émettre des déclarations communes, mais plutôt de stimuler le dialogue entre des experts afin d’aider l’Église à discerner les réponses aux besoins pastoraux urgents, à la fois véridiques et sensibles du point de vue pastoral. La réunion était strictement officieuse: tous les participants et toutes les participantes étaient présents à titre privé et la hiérarchie de l’Église n’était pas impliquée de manière formelle. Cet arrangement, ainsi que le strict respect de la règle de Chatham House, ont permis à tous et à toutes de parler librement, sans craindre de fausses déclarations.

Les délégué(e)s au colloque ont participé à neuf ateliers. Les sujets abordés comprenaient les questions herméneutiques en écriture et tradition, l’anthropologie théologique, l’éthique, les défis pastoraux, les approches thérapeutiques, ainsi que la laïcité et les politiques publiques. Chaque session comprenait des présentations de stimulation suivies d’une discussion ouverte.

Les points de vue ont été entendus sous tous les angles. Les participant(e)s qui soutiennent, défendent et adhèrent fermement aux enseignements et aux disciplines traditionnels de l’Église orthodoxe ont pris la parole aux côtés de ceux qui les trouvaient problématiques – et beaucoup de personnes ont présenté des perspectives selon un continuum entre ces positions. Une gamme d’opinions et d’approches pratiques s’est montrée comme déjà existante au sein de l’Église.

Le dialogue authentique a démontré un profond respect pour les positions contrastées ainsi qu’une volonté forte de coopération et de fidélité à la tradition orthodoxe. On a accordé toute attention non seulement aux enseignements et aux pratiques de l’Église qui émergeaient de sa conscience pré-moderne et orientale, mais également à la nécessité de relever les défis de l’Occident moderne qui en sont désormais venus à dominer le monde moderne.

Ce rassemblement peut servir de modèle pour aborder les problèmes de sexe, de sexualité et de genre sans les récriminations et la polarisation qui caractérisent trop souvent cette discussion. En effet, la réunion est sûrement unique à ce jour dans le monde orthodoxe dans sa capacité à créer un contexte d’hospitalité dans lequel tous les participantes et participants – conservateurs et conservatrices, progressistes et tout le reste – pouvaient s’exprimer et être entendu(e)s et vu(e)s dans toute leur humanité complexe en cours de processus de se rapprocher du Christ.

Quelles que fussent leurs positions, les participantes et participant au colloque ont convenu d’un certain nombre de points: La dignité de tous les êtres humains doit toujours être respectée. La violence doit être exclue. La compassion pastorale est essentielle. Le dialogue doit se poursuivre sur le même ton respectueux et gracieux qui a caractérisé ce rassemblement.

Les participantes et participants
Le prof. George Demacopoulos, le diacre Brandon Gallaher, le prof. Aristotle Papanikolaou, le Dr Edward Skidelsky, Gregory Tucker, Père James Alison, la prof. Evangelia Amirali, le Dr Thomas Arentzen, le Dr Nikolaos Asproulis, Père Michael Bakker, le Dr Antonios Basoukos, Père Demetrios Bathrellos, Père John Behr, Père Philippe Bordeyne, la Dre Patricia Fann Bouteneff, le prof. Peter Bouteneff, le prof. David Bradshaw, Père Silviu Bunta, Misha Cherniak, Père Ian Graham, l’évêque Jonathan Goodall, le Dr David Heith-Stade, Père Dragoș Herescu, Père Cyril Hovorun, le prof. Andrej Jeftić, Nik Jovčić-Sas, le Dr Pantelis Kalaitzidis, Père Isidoros Katsos, Sœur Vassa Larin, le Dr Sean Larsen, Père Andrew Louth, Mari Mars, la révérende Alison Milbank, le prof. John Milbank, la Dre Elena Narinskaya, Père Stephen Platt, la prof. Ashley Purpura, Père Richard Rene, le Dr Bryce Rich, le Dr Edward Siecienski, le prof. Richard Swinburne, la Dre Elizabeth Theokritoff, Père Vasileios Thermos, le Dr Dmitry Uzlaner, Natalia Vasilevich, le métropolite Kallistos (Ware) de Diokleia, la prof. Gayle Woloschak, Père Mark Woodruff.
Résumé officiel
Du 16 au 19 août, un rassemblement international d’érudits, de pasteurs, de cliniciens et d’autres experts a eu lieu à Oxford. Il a été l’occasion de débattre des problèmes contemporains liés au sexe, au genre et à la sexualité en relation avec l’Église orthodoxe. L’objectif de la réunion non-officielle était de stimuler le dialogue entre des experts afin d’aider l’Église à discerner les réponses aux besoins pastoraux urgents, à la fois véridiques et sensibles aux problèmes pastoraux. Les participantes et participants qui soutiennent, défendent et adhèrent fermement aux enseignements et disciplines traditionnels de l’Église orthodoxe ont pris la parole aux côtés de ceux qui les trouvaient problématiques – et beaucoup de personnes ont présenté des perspectives selon un continuum entre ces positions. Tous et toutes ont convenu que le dialogue devait se poursuivre sur le même ton respectueux et gracieux qui caractérisait cette réunion.

Source

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Jivko Panev

Jivko Panev

Jivko Panev, maître de conférence en Droit canon et Histoire des Églises locales à l’Institut de théologie orthodoxe Saint Serge à Paris, recteur de la paroisse Notre Dame Souveraine, à Chaville en banlieue parisienne.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.

Divider

Articles populaires

La lettre du patriarche de Jérusalem au sujet de la réunion d’Amman À la Une 168961

Le site internet grec Ethnos.gr a mis en ligne la lettre d’invitation que le patriarche de Jérusalem a envoyée à tous les primats orthodoxes pour l...

L’enregistrement d’un CD du chœur d’hommes « Chantres orthodoxes russes » en pr... À la Une 168952

Un appel aux dons a été lancé pour permettre l’enregistrement d’un CD du chœur d’hommes « Chantres orthodoxes russes » (page Face...

Un entretien avec Bertrand Vergely Podcast vidéo 168948

Ci-dessous : la vidéo d’un entretien avec Bertrand Vergely, en dialogue avec l’éditeur et auteur François Huguenin, diffusé il y a quel...

« Le monachisme dans le monde byzantin et en Europe médiévale (II) » Écouter 168945

Ci-dessous : le podcast audio de l’émission Orthodoxie sur France-Culture du 16 février consacrée au « Monachisme dans le monde byzantin et en...

L’Église d’Albanie a dépensé près de 11 millions de dollars pour restaurer 63 églises depuis 1991 À la Une 168941

Malgré la crise financière, l’Église orthodoxe d’Albanie a consacré beaucoup de moyens à la restauration de ses églises en ruine depuis la pe...

Metropolitan Emmanuel of France in Saudi Arabia 168934

Metropolitan Emmanuel of France traveled to Riyadh, at the invitation of the Kingdom of Saudi Arabia, in order to chair the Board of Directors of t...

Mgr Emmanuel en Arabie saoudite À la Une 168923

Mgr Emmanuel, métropolite de France, s’est rendu à Riyad, à l’invitation du Royaume d’Arabie saoudite, afin de présider le consei...

Conférence : « L’antique liturgie du rite des Gaules » par Natalie Depraz, le 29 février à ... Annonces 168918

Samedi 29 février à 15h dans la paroisse Saint-Séraphin de Sarov à Paris (91 rue Lecourbe, 15e), la philosophe Natalie Depraz, professeure à l&rsqu...

Mgr Emmanuel a ordonné un nouveau prêtre du monastère de Xénophon À la Une 168903

Le week-end dernier, Mgr Emmanuel, métropolite de France, s’est rendu au monastère de Xénophon au Mont Athos, avec la bénédiction du patriarche œcu...

Le patriarche Élie de Géorgie ne participera pas à la réunion des primats en Jordanie À la Une 168893

Le patriarche de Géorgie a décliné l’invitation du patriarche de Jérusalem de participer à la réunion des primats orthodoxes à Amman. Nous publions...

Le métropolite Hilarion de Volokolamsk est en visite à Belgrade Actualités 168881

Le métropolite Hilarion, président du département des relations extérieures du Patriarcat de Moscou, a été accueilli aujourd’hui à l’aé...

Métropolite Épiphane : « C’est le privilège du patriarche œcuménique Bartholomée d’accorder l’aut... Actualités 168874

Métropolite Épiphane : « L’État russe fait tout pour empêcher notre évolution ». « Je me suis entretenu avec Pompeo ; en effet, l’aide de nos parte...