23/10/2017
Actualités
Page d'accueil > Actualités > Décès à New York du moine Joseph (Lambertsen), traducteur de nombreux textes liturgiques orthodoxes en anglais
Décès à New York du moine Joseph (Lambertsen), traducteur de nombreux textes liturgiques orthodoxes en anglais

Décès à New York du moine Joseph (Lambertsen), traducteur de nombreux textes liturgiques orthodoxes en anglais

Le 27 janvier, le moine Joseph (dans le monde Isaac Lambertsen), traducteur de longue date de textes liturgiques en anglais, est décédé d’un cancer à l’âge de 67 ans. Edward Lambertsen est né le 22 octobre 1949. Il a été élevé à Scotch Plains, dans le New Jersey, où il a achevé ses études secondaires en 1967. Il a été reçu ensuite dans l’orthodoxie avec le nom d’Isaac, et a suivi les cours du Séminaire de la Sainte-Trinité (Église orthodoxe russe hors-frontières) à Jordanville, dans l’État de New York. Après avoir reçu le diplôme de théologie, il commença à travailler au Synode, à New York. Parlant couramment l’anglais, le russe, le français et connaissant parfaitement le slavon d’Église et le latin, le lecteur Isaac a passé des décennies à traduire les offices liturgiques en anglais : l’Octoèque entier, les ménées de toute l’année, le Pentecostaire, les offices des saints nouvellement glorifiés, et ceux d’autres saints qui ne se trouvent pas dans les ménées grecques ou slavonnes, des acathistes, et un livre de prière bilingue. Il traduisait aussi les messages du primat, les directives et résolutions synodales et le calendrier annuel du Comité de la jeunesse orthodoxe russe (ROYC). Le 16 octobre, après avoir reçu le diagnostic d’un cancer, le lecteur Isaac prononça ses vœux monastiques avec le nom de Joseph, en l’honneur de saint Joseph l’Hymnographe. Il ne recevait pratiquement aucune rémunération pour tout son travail. Les chrétiens orthodoxes anglophones, non pas seulement de l’Église orthodoxe russe hors-frontières, mais ceux de toutes les juridictions orthodoxes, ont une énorme dette envers lui. Mémoire éternelle !

Source

Print Friendly, PDF & Email
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski