Déclaration de la conférence permanente des évêques orthodoxes ukrainiens hors des frontières de l’Ukraine (Patriarcat de Constantinople) au sujet de l’autocéphalie

1330

Les six évêques de l’Église orthodoxe ukrainienne hors des frontières de l’Ukraine, qui dépendent du Patriarcat de Constantinople, ont rédigé l’appel suivant :

« Au vénérable clergé, membres de l’ordre monastique et fidèles de notre Sainte Église Orthodoxe Ukrainienne dans la diaspora.

Nous nous adressons à vous à tous après avoir été informés des événements récents en Ukraine concernant la vie de l’Église orthodoxe ukrainienne. Si vous n’avez pas encore entendu ou lu quelque chose au sujet de ces événements, qui emplissent les réseaux sociaux et les media tant en Ukraine qu’à l’étranger, nous vous informons par la présente que le président de l’Ukraine a rencontré au cours d’une audience d’une journée Sa Toute-Sainteté, le patriarche œcuménique de Constantinople, Bartholomée Ier, le Lundi de Pâques, le 9 avril 2018. Le résultat de cette rencontre a été le début de l’examen, tant attendu, de l’autocéphalie de l’Église orthodoxe d’Ukraine par le Patriarcat. À son retour en Ukraine, le président Porochenko a commencé immédiatement le processus de ralliement des hiérarques des juridictions ukrainiennes orthodoxes en Ukraine et du parlement ukrainien. Tous les hiérarques de deux des trois juridictions [i.e. les deux groupes schismatiques, ndt] et la vaste majorité du parlement ont répondu à l’appel émotionnel du président à soutenir le processus de demande à Sa Toute-Sainteté le patriarche Bartholomée et au Saint-Synode de Constantinople d’avancer dans le processus d’octroi d’un Tomos d’autocéphalie à l’Église en Ukraine, qui a été pendant 1030 ans le territoire canonique du Patriarcat de Constantinople, depuis que notre nation a été baptisée et confirmée dans la sainte foi orthodoxe. Pas même durant les 332 ans de soumission non canonique et souvent sinueuse à un patriarcat orthodoxe étranger [le Patriarcat de Moscou, ndt] les fidèles d’Ukraine n’ont été convaincus qu’ils n’appartenaient pas à l’autorité du Patriarcat œcuménique. Cette l’histoire simple, documentée par des générations de patriarches et de synodes de Constantinople, qui n’ont jamais abandonné leurs droits et privilèges canoniques en Ukraine. Le patriarcat œcuménique, par son propre site internet et par les medias, a confirmé que le processus d’examen du statut autocéphale de l’Église d’Ukraine avait commencé et continuera jusqu’à la prochaine réunion du Saint-Synode qui sera tenue au mois de mai. Le président Porochenko, dans toutes ses apparitions publiques et ses déclarations au sujet des événements actuels, a été incroyablement enthousiaste quant à la possibilité de l’octroi à l’Église orthodoxe d’Ukraine dès même le 1030ème anniversaire, en juillet 2018, du baptême de l’Ukraine dans la foi orthodoxe par le Grand-Prince Vladimir, égal-aux-apôtres, en 988. La conférence permanente des évêques orthodoxes ukrainiens hors des frontières de l’Ukraine a écrit une lettre forte en soutien des actions entreprises par Sa Toute-Sainteté et le Saint-Synode de Constantinople concernant la possibilité d’octroyer un Tomos d’autocéphalie à l’Église d’Ukraine. Nous avons assuré Sa Toute-Sainteté des prières incessantes non seulement des hiérarques, mais aussi des millions de clercs et fidèles ukrainiens à l’intérieur et à l’extérieur de l’Ukraine, pour lui particulièrement durant ce processus.

† Georges, métropolite de l’Église orthodoxe ukrainienne du Canada
† Antoine, métropolite de l’Église orthodoxe ukrainienne des États-Unis et de la diaspora
† Jérémie, archevêque des diocèses orthodoxes ukrainiens du Brésil
† Daniel, archevêque de l’Église orthodoxe ukrainienne des États-Unis et d’Europe occidentale
† Hilarion, évêque de l’Église orthodoxe d’Ukraine du Canada
† André, évêque de l’Église orthodoxe d’Ukraine du Canada

Source

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !