Une déclaration appelant à un accord contraignant sur la crise climatique et à la limitation à 2 °C de l’augmentation de la température – cible convenue à l’échelle internationale pour contenir le réchauffement climatique – a été remise au président François Hollande par des représentants de la Conférence des responsables de culte en France (CRCF) le 1er juillet au palais de l’Élysée, à Paris. Signé par des représentants de la Conférence des évêques de France, de la Fédération protestante de France, de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France (Métropolite Emmanuel de France et Métropolite Emmanuel d’Europe occidentale et méridionale – Patriarcat de Roumanie), de l’Union bouddhiste de France, du Conseil français du culte musulman et du Consistoire central israélite de France, le document met en exergue une vive préoccupation pour les générations futures. «Notre conscience spirituelle et morale est interpellée. Nous sommes mis au défi d’agir pour la justice, d’œuvrer pour la paix, de préparer de toute urgence un futur sûr et viable pour nos enfants, en sortant de l’ère des énergies polluantes et en revoyant nos modèles économiques de production et de consommation sans limite», affirment les responsables religieux dans leur déclaration. La Conférence des responsables de culte en France (CRCF), créée en 2010 et regroupe six instances responsables du bouddhisme, des Églises chrétiennes (catholique, orthodoxe, protestante), de l’islam et du judaïsme. Cette initiative est justifiée par la volonté des responsables de culte en France d’approfondir leur connaissance mutuelle, par le sentiment de contribuer ensemble à la cohésion de notre société dans le respect des autres courants de pensée, et par la reconnaissance de la laïcité comme faisant partie du bien commun de notre société.

Source

Print Friendly, PDF & Email


Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !