Deux higoumènes athonites se rendront à Kiev le 3 février à l’intronisation du métropolite Épiphane

1256

Deux supérieurs de monastères du Mont Athos accompagneront la délégation du Patriarcat oecuménique à l’intronisation du métropolite Épiphane (Dumenko), le chef de la nouvelle structure ecclésiale mise en place par Constantinople en Ukraine, qui aura lieu le 3 février à Kiev. Le patriarche Bartholomée ne se rendra pas personnellement à Kiev, mais envisage une visite ultérieurement.

Aujourd’hui, le site grec Romfea a précisé qu’il s’agira l’higoumène Éphrem de Vatopedi et l’higoumène Alexis de Xenophontos. Selon les informations reçues de Constantinople, le patriarche Bartholomée leur a demandé de se joindre à sa délégation qui se rendra à Kiev afin d’atténuer l’impression créée par la décision de la Sainte Montagne dans son ensemble de ne pas envoyer de délégation. Lors d’une réunion extraordinaire qui s’est tenue le 28 janvier, la Sainte-Communauté du Mont Athos, composée des représentants des 20 monastères, s’est prononcée majoritairement contre l’envoi d’une délégation, 5 monastères seulement – Iveron, Stavronikita, Xenophontos, Koutloumousiou, et Pantocrator – y étant favorables. Entre-temps, d’autres monastères, dont Philotheou et Karakallou, ont déclaré que si le métropolite Épiphane venait au Mont Athos, ils lui fermeraient leurs portes.

Par ailleurs, c’est un hiéromoine et calligraphe du monastère Xenophontos qui a confectionné le tomos d’autocéphalie que le patriarche Bartholomée a remis à la nouvelle structure ecclésiale, avec la bénédiction de l’higoumène, l’archimandrite Alexis. Il est intéressant de noter que Vatopedi n’était pas parmi les monastères qui ont voté pour envoyer une délégation, mais maintenant son supérieur participe à l’intronisation comme membre de la délégation du Patriarcat de Constantinople. De plus, le père Éphrem s’est prononcé fermement contre les schismatiques ukrainiens dans le passé, et a imploré les Ukrainiens de demeurer fidèles à l’Église canonique. En mars 2015, lorsque le métropolite Onuphre de Kiev et de toute l’Ukraine, primat de l’Église canonique ukrainienne, a visité le Mont Athos, le père Éphrem a déclaré : « J’ai le cœur lourd devant l’état actuel de l’Ukraine et je demande au peuple ukrainien de rester fidèle à l’Église canonique, au primat canonique et au Synode canonique. Nous voulons que les résidents ukrainiens soutiennent l’Église canonique. Il est important pour son salut d’obéir à l’Église canonique ». Et dans un discours au peuple ukrainien en 2017, l’archimandrite Éphrem a fait remarquer que cette question affecte aussi le Mont Athos, disant que la Sainte Montagne est très affligée par le schisme de l’Église orthodoxe en Ukraine. Selon l’higoumène, le schisme coupe comme des ciseaux, et celui qui est entré dans le schisme doit comprendre qu’il est en dehors du giron de l’Église. « Si quelqu’un est en dehors de l’Église… il ne peut pas atteindre la sainteté », avait-il déclaré.

Sources : 1 et 2

This post is also available in: English (Anglais)

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !