23/10/2017
Actualités
Page d'accueil > A la Une > La veille de la fête de la Théophanie, une icône du Sauveur a exsudé une huile parfumée à Karataou, au Kazakhstan
La veille de la fête de la Théophanie, une icône du Sauveur a exsudé une huile parfumée à Karataou, au Kazakhstan

La veille de la fête de la Théophanie, une icône du Sauveur a exsudé une huile parfumée à Karataou, au Kazakhstan

icone_myrobliteLa seule icône myroblite au Kazakhstan, celle dite du « Sauveur non faite de main d’homme », se trouve dans la région de Djamboul, dans la ville de Karataou. La veille de la fête de la Théophanie, l’icône a donné à nouveau du myron (huile parfumée). L’icône, qui se trouve dans l’église des Trois Hiérarques à Karataou, a été peinte par l’artiste local Victor Isaïev en 1999. Cette icône a donné du myron pour la première fois le 26 mars 2000 pendant la Semaine Sainte. Sur le visage du Christ sont apparues des gouttes de myron dégageant un parfum. Elle fut alors amenée à Taras pour la célébration d’un office d’intercession, pendant lequel a été consigné le premier cas de guérison, celui d’une fillette de neuf ans, aveugle, qui a recouvré la vue à cette occasion. Il y eut ensuite plusieurs cas de guérison de maladies des reins, de graves maladies de peau et de dépendance de la drogue. Selon le recteur de l’église des Trois Hiérarques à Karataou, le père Pierre, qui célèbre dans cette église depuis plus de vingt ans, cette icône miraculeuse a cette fois donné du myron le 15 janvier, lors de l’avant-fête de la Théophanie. L’église des Trois Hiérarques a été la première église construite à Karataou, en 1989. Les trois saints Hiérarques, Basile le Grand, Jean Chrysostome et Grégoire le Théologien sont considérés les saints protecteurs de la ville de Karataou, fondée au milieu des années soixante du siècle passé. Sous l’église a été construit une maison d’habitation. Lors de l’ouragan qui a frappé la ville, lorsque des immeubles locatifs, des bâtiments industriels ont été fortement endommagés, l’église a résisté. Aujourd’hui, l’église des Saints Hiérarques avec son icône unique est devenu un lieu de pèlerinage.

Source

Print Friendly, PDF & Email
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski