Le patriarche Bartholomée : « Nous souhaitons le rétablissement de l’unité du corps ecclésial divisé en Ukraine ».

946

À l’occasion d’un office de requiem du quarantième jour pour le métropolite de Pergé Evanghelos (hiérarque du Trône œcuménique), qui a participé à de nombreuses commissions synodales destinées au règlement de différents problèmes, « avec pour critère l’histoire, les canons et la logique », le patriarche œcuménique Bartholomée a déclaré : « Aujourd’hui aussi, s’il se trouvait parmi nous, il aurait abondé dans notre sens au sujet actuel et important de la résolution du problème ecclésiastique ukrainien, car il est logique que nous souhaitions, comme Église mère, le rétablissement de l’unité du corps ecclésial divisé en Ukraine, du peuple de dizaine de millions de fidèles, baptisé et illuminé par les soins et les activités missionnaires de notre Trône œcuménique. Au demeurant, dans le passé également, l’Église de Constantinople, exerçant ses droits canoniques et sa préoccupation pastorale, a œuvré et résolu des problèmes difficiles et complexes, avec pour critère l’utilité pour le peuple de Dieu et la préservation de l’unité panorthodoxe. Il suffit de rappeler la participation et le soutien récents du Patriarcat œcuménique dans les problèmes qui ont secoué les Églises de Jérusalem, de Chypre, d’Albanie etc. Dans cet esprit, la sainte grande Église du Christ de Constantinople, faisant profession de vérité dans la charité, lutte aujourd’hui aussi pour la résolution définitive des problèmes ecclésiastiques en Ukraine ». Le patriarche a poursuivi : « N’oublions pas, en outre, que Constantinople n’a jamais cédé par un acte quelconque le territoire de l’Ukraine à quiconque, si ce n’est le droit d’ordination du métropolite de Kiev [concédé] au patriarche de Moscou sous condition qu’il (le métropolite de Kiev) soit élu par une assemblée clérico-laïque et qu’il commémore le patriarche œcuménique. Avez-vous entendu ce que mentionne à ce sujet le Tomos d’autocéphalie qui a été octroyé par l’Église-mère [de Constantinople] à l’Église de Pologne [en 1924, ndt] ? « Il est écrit que le détachement initial de notre Trône de la métropole de Kiev et des Églises orthodoxes de Lituanie et de Pologne dépendant de celle-ci et leur annexion à la sainte Église de Moscou n’ont été aucunement accomplis conformément aux prescriptions canoniques légales, pas plus que n’a été observé ce qui a été conclu au sujet de la pleine indépendance ecclésiastique du métropolite de Kiev, celui-ci portant le titre d’exarque du Trône œcuménique… ».
Source

This post is also available in: English (Anglais)

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !