Le patriarche de Roumanie au sujet du Concile de Crète : « Il est très important de maintenir la communion eucharistique même si nous avons parfois des positions différentes »
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Le saint et grand Concile a été l’un des sujets discutés dans le cadre de l’interview que le patriarche de Roumanie Daniel a accordée récemment à la Télévision nationale roumaine (TVR). Le patriarche de l’Église orthodoxe roumaine a mis en évidence un aspect important, à savoir que les Églises qui ont participé au grand et saint Concile et celles qui n’étaient pas présentes en Crète « sont restées en communion eucharistique ». Le patriarche a souligné l’importance du dialogue et des consultations. « Il est très important que nous maintenions la communion eucharistique même si nous avons parfois des positions différentes », a-t-il affirmé. « Les différends, les divergences ou des différences d’appréciation sur l’événement du saint et grand Concile de Crète n’ont pas mené à la rupture de l’unité et à la cessation de la communion eucharistique entre Églises orthodoxes sœurs. Aussi, il est très important que nous maintenions la communion eucharistique même si nous avons parfois des positions différentes parce que, dans le cadre du dialogue et des consultations, nous pouvons clarifier et améliorer les textes, tout en conservant l’unité de foi que nous affirmons dans le Credo » a expliqué le patriarche Daniel. L’événement le plus important de l’orthodoxie de l’année 2016 a été le saint et grand Concile. Celui-ci a eu lieu à l’Académie orthodoxe de Crète, du 16 au 26 juin 2016, sous la présidence de Sa Sainteté le patriarche œcuménique Bartholomée. La délégation roumaine, conduite par le patriarche Daniel a participé à tous les travaux du Concile. Dans le cadre de l’interview, le patriarche Daniel a expliqué que l’Église orthodoxe roumaine s’est préparée « en temps opportun pour ce concile », tandis que « les projets de documents avaient été publiés depuis longtemps ». « Nos écoles théologiques, les professeurs, ainsi que les hiérarques qui ont fait des études théologiques approfondies ou des doctorats ont apporté leur contribution, mais ce sur quoi nous avons mis l’accent était qu’il fallait être sûr que ce concile n’apporterait pas de dogme nouveau, ni de canons nouveaux, tandis que les documents seraient plutôt d’ordre pastoral et missionnaire », a souligné le patriarche. « En même temps » a déclaré le patriarche Daniel, « je regrette que quatre Églises orthodoxes sœurs n’étaient pas présentes et nous cherchons maintenant à montrer qu’il y a une nécessité de communication, de communion et de coopération pour montrer la coresponsabilité des Églises autocéphales ». En ce sens, le patriarche a mis en évidence que « les Églises sont orthodoxes autocéphales », mais, qu’en même temps, elles forment « l’Église une du Christ et il est nécessaire de montrer également l’universalité de celle-ci, non pas seulement son autocéphalie nationale ou régionale ». En même temps, le patriarche Daniel a déclaré que l’Église orthodoxe roumaine doit contribuer au « renforcement de l’unité panorthodoxe ». « Par cela, il ne nous faut pas nous attribuer un quelconque mérite, alors que nous faisons notre devoir » a affirmé le patriarche. Celui a réitéré le fait que « la délégation roumaine a témoigné que l’Église orthodoxe est l’Église une, sainte, catholique, apostolique et que les autres communautés chrétiennes se sont éloignées avec le temps de l’Église une ». Ainsi, comme l’a souligné le patriarche, « a été affirmée cette foi forte dans l’Église une ». Pour ce qui concerne « le dialogue avec les autres communautés ou entités chrétiennes », le patriarche Daniel a dit « qu’il y a une nécessité d’ordre pratique en particulier dans les pays dans lesquels les orthodoxes sont minoritaires, comme la diaspora roumaine ». Dans ce contexte, il a attiré l’attention sur le fait que l’on peut être « orthodoxe sans être fanatique ». « Nous avons beaucoup d’églises qui ne possèdent pas leur lieu de culte et nous utilisons des églises catholiques-romaines ou protestantes pendant un certain temps, sans créer de confusion quant à la foi. Cela montre que du point de vue de la pratique pastorale il est nécessaire de montrer que nous pouvons être orthodoxes sans être fanatiques, nous pouvons êtres fidèles, mais en manifestant une foi qui agit par l’amour, sans développer de la haine envers les autres. La vérité de la foi doit être conservée, mais témoignée de telle sorte que l’on voit le lien entre la foi et l’amour chrétien » a conclu le patriarche.

Source dont photographie) : Basilica

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.

Divider

Articles populaires

Déclaration de l’Église orthodoxe de Crète au sujet de l’Eucharistie À la Une 173084

En date du 27 mai 2020, le Saint-Synode de l’Église orthodoxe de Crète a publié la déclaration suivante sur la sainte Communion et le mode de son a...

Décès de l’archevêque de Stuttgart Agapit (Église orthodoxe russe hors-frontières) À la Une 173071

Le 28 mai 2020, en la fête de l’Ascension du Seigneur, l’archevêque de Stuttgart Agapit est décédé à l’âge de 65 ans. Mgr Agapit était vicaire du d...

29 mai Vivre avec l'Église 69302

Jour de jeûne Transfert des reliques de sainte Théodosie de Tyr, vierge, martyre à Césarée de Palestine (307-308) ; saint Conon et son fils saint C...

16 mai (ancien calendrier) / 29 mai (nouveau) Vivre avec l'Église 69300

Jour de jeûne – dispense de poisson Saint Théodore le Sanctifié (ou le Consacré), disciple de saint Pacôme en Égypte (368) ; saints Guy, Modeste et...

Père Marc-Antoine Costa de Beauregard : « Tirer les conséquences de la Résurrection » À la Une 173064

Nous nous saluons pendant tout le temps pascal d’un joyeux « le Christ est ressuscité ! » Mais à quelle réalité correspond cette belle formule ? Es...

Le 8e cahier d’activités pour les enfants : Pâques-Ascension-Pentecôte À la Une 173047

La Fraternité orthodoxe en Europe occidentale vient de mettre en ligne son 8e cahier d’activités pour les enfants (le premier, le second, le troisi...

28 mai Vivre avec l'Église 69297

ASCENSION DE NOTRE SEIGNEUR Saint Eutyque, évêque de Mélitène, martyr (Ier s.) ; sainte Héliconide, vierge, martyre à Corinthe (244) ; saint Manvie...

15 mai (ancien calendrier) / 28 mai (nouveau) Vivre avec l'Église 69294

ASCENSION DE NOTRE SEIGNEUR. Saint Pacôme le Grand, fondateur du cénobitisme en Haute-Égypte (348) ; saint hiéromartyr Euphrase, évêque, patron d’A...

Seul le clergé pourra communier dans les paroisses du Patriarcat œcuménique au Grand-Duché du Lux... À la Une 173031

Dans un message au clergé et aux fidèles du Grand-Duché du Luxembourg, le métropolite Athénagoras de Belgique, des Pays-Bas et du Luxembourg (Patri...

Homélie du père Placide (Deseille) pour l’Ascension de notre Seigneur À la Une 173025

Lа fête de l’Ascension ne marque pas la fin du temps pascal. Le temps pascal, c’est la sainte cinquantaine de jours qui suit la fête de Pâques et q...

En ligne : « Orthodoxie » (France 2), « La Bible d’Alexandrie » (deuxième partie) À la Une 173015

Ci-dessous, jusqu’au 20 juin, l’émission de télévision « Orthodoxie » sur France 2 du jeudi 21 mai. Il s’agit de la deuxième partie (première...

L’archevêque de Tirana Anastase : « Dieu nous oblige à traverser un tunnel difficile » À la Une 173008

L’archevêque de Tirana Anastase a abordé, au cours de sa prédication dominicale en la cathédrale de la capitale albanasie, l’ouverture des églises ...