Le patriarche de Serbie Irénée : « Je reste sur ma position, le temps n’est pas venu pour la visite du pape en Serbie »

814
Le patriarche de Serbie Irénée : « Je reste sur ma position, le temps n’est pas venu pour la visite du pape en Serbie »
Le patriarche de Serbie Irénée : « Je reste sur ma position, le temps n’est pas venu pour la visite du pape en Serbie »

Évoquant la récente visite (photographie ci-contre) au Patriarcat de Serbie du secrétaire d’État du Vatican, le cardinal Petro Parolini (à gauche sur la photographie), le patriarche Irénée a déclaré au quotidien belgradois « Blic » qu’il n’avait pas été question de la venue du pape François. « J’ai dit en son temps ce que je devais dire et je reste sur ma position » a déclaré le patriarche, qui a ajouté : « Nous n’avons échangé aucun propos à ce sujet. Ni d’un côté, ni de l’autre. Nous avons parlé d’autres choses, mais pas de cela ». Au début de cette année, le primat de l’Église orthodoxe serbe avait dit que le temps n’était pas venu pour la visite du pape François en Serbie : « en raison de ce qui s’est produit dans le passé [allusion au génocide des Serbes dans « l’État indépendant de Croatie », ndt] et du grand nombre de réfugiés [actuels] de Croatie, une grande partie du peuple y est opposée ». Au cours de sa récente rencontre avec le cardinal Parolini, le patriarche a toutefois remercié celui-ci « pour la position officielle du Vatican qui donne la priorité au dialogue entre Belgrade et Priština plutôt qu’à la reconnaissance unilatérale de l’indépendance de la province méridionale serbe du Kosovo et de la Métochie ».

Sources : B92, Église orthodoxe serbe (dont photographie)

This post is also available in: English (Anglais)

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !