Le « patriarche schismatique » Philarète en appelle à Constantinople pour lever l’anathème de l’Église de Russie contre lui

857

Le chef du « patriarcat schismatique » de Kiev, le « patriarche » Philarète (Denisenko) a fait appel au patriarche œcuménique Bartholomée et lui a demandé d’invalider l’anathème prononcé contre lui par l’Église orthodoxe russe, a annoncé Evstraty Zorya, porte-parole du groupe schismatique.
« Selon les règles canoniques, que personne ne peut nier, le patriarche de Constantinople a le droit d’intervenir au plus haut niveau dans les litiges canoniques, lorsqu’une question ne peut être résolue au niveau de l’Église locale, et que la question dépasse le cadre local », a déclaré Zorya.
Selon le représentant de l’organisation schismatique, Philarète a déjà déposé un appel canonique auprès de Constantinople pour qu’il examine « la déchéance de son rang et son anathème » considérés comme non valides, affirmant que le Patriarcat de Moscou n’a pas respecté la procédure canonique appropriée et a pris sa décision de façon arbitraire.
En 1992, le métropolite (canonique) Philarète de Kiev, élu locum tenens du trône patriarcal de Moscou après la mort du patriarche Pimène en 1990, a revendiqué l’autocéphalie pour l’Église orthodoxe d’Ukraine. Comme sa demande a été rejetée, il a fondé et fait enregistrer légalement le soi-disant « Patriarcat de Kiev ». Aucune des 15 Églises orthodoxes locales canoniques ne reconnaît ni n’a de communion avec le mouvement de Denisenko, et il a été déclaré anathème par l’Église orthodoxe de Russie en 1997.
Dans une lettre adressée au concile épiscopal de Russie, datée du 16 novembre 2017, Philarète s’est déclaré prêt à se repentir de tous ses péchés et à travailler à la restauration de la communion eucharistique, demandant que l’anathème contre lui soit levé. Cependant, quelques jours plus tard, il a commencé à se détourner de cette posture et a déclaré qu’il n’abandonnerait jamais le rêve d’autocéphalie pour le « Patriarcat de Kiev ». Quelques mois plus tard, le président ukrainien Petro Poroshenko a demandé à Constantinople d’accorder l’autocéphalie à une nouvelle église ukrainienne locale composée des deux groupes schismatiques du pays.
« Sans désavouer l’anathème de Moscou, il n’y a pas la possibilité pour Constantinople de reconnaître les hiérarchies ukrainiennes qui se trouvent en dehors du Patriarcat de Moscou », écrit Zorya. « Et sans la reconnaissance des hiérarques et du clergé du Patriarcat de Kiev et de l’Église orthodoxe autocéphale ukrainienne, il est inutile de parler d’autocéphalie, car Constantinople ne peut pas proclamer l’autocéphalie sur la seule base du Patriarcat de Moscou, car le Patriarcat de Moscou ne veut pas de l’autocéphalie, surtout pas venant de Constantinople ».
Il faut rappeler qu’une délégation de l’Église orthodoxe canonique d’Ukraine a récemment rencontré le patriarche Bartholomée et plusieurs représentants du Saint-Synode de Constantinople, au cours de laquelle le patriarche œcuménique a réaffirmé qu’il considère Philarète et son « Patriarcat de Kiev » comme des schismatiques, et qu’ils ne peuvent être légitimés par le simple octroi de l’autocéphalie.

Source

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !