« L'Église-crèche »: la visitation de Dieu et la visitation de l'être humain

Lettre pastorale pour la Nativité 2019 du métropolite Silouane de Mont Liban
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

« Elle (Marie) enfanta son fils premier-né. Elle l’emmaillota, et le coucha dans une crèche, parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans l’hôtellerie »
(Luc 2: 7)

Chaleur, lumière et présence rayonnent même au-delà de la crèche de Bethléem. L’hôte de la crèche réchauffe nos liens avec Son amour, illumine notre vie avec Sa grâce et renforce notre détermination par Sa présence. Jésus soulage nos cœurs parce qu’Il est avec nous, donne du sens à notre espérance et mobilise nos âmes vers la foi, l’amour et la solidarité.

Les premiers jours de l’hôte dans la crèche de Bethléem ont réuni tous les aspects de la condition humaine coincés dans la solitude, la pauvreté, la violence, le dénuement et l’isolement. Cette atmosphère était illuminée par la présence, animée par l’esprit, de Marie et Joseph, serviteurs d’un mystère qui se dévoile lentement; par l’apparition des anges qui louent Celui qu’ils adorent dans le ciel; par la présence pleine d’émerveillement des bergers; et par la prosternation des Rois, prémices de l’adoration fervente que l’humanité offre au Seigneur. De cette façon, se sont formés les débuts d’un évangile dont les anges suivis par les premiers témoins de l’Enfant né dans une crèche ont commencé à annoncer.Aujourd’hui, nos églises sont une crèche au centre du monde. Parmi nous se trouvent Marie, Joseph, les bergers et les mages, et avec eux le nouveau-né qui vient d’en Haut, entouré d’anges terrestres qui le louent. Nos églises se trouvent dans des pays qui vivent des troubles différents, difficiles et douloureux à des degrés divers. Chacun de nous ne cesse de servir de telle manière à ne pas perdre de vue l’étoile qui nous conduit à Bethléem, à ce que nos paroisses soient la crèche qui reçoit le Seigneur, et à ce que notre témoignage porte la bonne nouvelle de Dieu à l’homme, dans toute sa force, sa vitalité, son réalisme, son authenticité et son efficacité.Bien que l’être humain souffre aujourd’hui, il existe cependant de brillants témoignages qui sont nés d’une conscience, d’une compréhension et d’une sensibilité, qui sont le résultat de la souffrance et de la détermination à surmonter la faiblesse, le laxisme, la corruption et la division, et qui portent les germes de la solidarité, de la foi en la vérité, la bonté et l’unité. Ils attendent l’aube de Celui qui est leur source, leur inspirateur et leur bienfaiteur.Je mets tout mon espoir à voir que la souffrance vécue aujourd’hui devienne une crèche, dans laquelle nous voyons la naissance du Rédempteur dans le cœur de ceux qui en ont besoin (et nous en avons tous besoin), et qu’elle soit aussi une opportunité pour nous d’être les témoins qui L’aiment, Le servent et devant Qui nous nous prosternons. Combien j’aspire à ce que la souffrance actuelle soit un point de départ pour que soit révélée la joie à cause de cette double visitation: la visitation du Seigneur à nous et notre visitation à notre prochain!

Dans la fête qui approche, je ne peux m’empêcher de remercier le Seigneur pour toutes ces manifestations de solidarité et de détermination qui se sont manifestées parmi les fidèles des paroisses et des monastères de notre archidiocèse en vue de soulager la douleur de ceux qui souffrent le plus, grâce à leur visitation spirituelle, morale, fraternelle et matérielle envers leur prochain. Je remercie également le Seigneur pour le dialogue constructif que beaucoup de nos jeunes et de nos aînés ont ouvert durant cette gestation que nous vivons au Liban. En fait, ils privilégiaient, au sein de la famille et de la paroisse, le véritable amour sur les divergences dans les affaires publiques qui conduisaient à des attitudes nerveuses et parfois violentes. Ils ont également montré une réponse positive à l’appel de notre Eglise à engager un dialogue fructueux et à encourager une campagne de solidarité en faveur des plus souffrants, au cours de cette dernière période, un espace où le clergé et les paroissiens étaient impliqués, au sein desquels se trouvaient de nombreux jeunes, familles et commissions laïques. Je crois fermement que, de cette manière, nous avons fait un pas ensemble pour renforcer la culture du dialogue et de la solidarité afin d’incarner la visitation divine dans la visitation humaine et notre engagement à servir l’être humain et ses affaires. Ainsi vivons-nous notre foi chrétienne et notre humanité authentique, et consolidons les piliers de la patrie sur la base de «l’Eglise-crèche», lieu de rencontre de Dieu avec l’être humain, lieu de dialogue avec Lui, d’adoration envers Lui et d’union avec Lui.

Je joins mes prières à celles de mon prédécesseur, Son Éminence Métropolite Georges (Khodr), qui ne cesse de prier avec un cœur plongé tout à la fois dans la profondeur de la souffrance et, en même temps, dans la profondeur de la miséricorde de Dieu. Je joins aussi mes prières à celles des pasteurs de nos paroisses et monastères, avec leurs moines et moniales, avec les brebis du Saint troupeau du Christ, et ce en vue du bien de notre Église, de notre pays et du monde entier.+

Silouane
Métropolite de Byblos, Botrys et Dépendances
(Mont Liban)

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Jivko Panev

Jivko Panev

Jivko Panev, maître de conférence en Droit canon et Histoire des Églises locales à l’Institut de théologie orthodoxe Saint Serge à Paris, recteur de la paroisse Notre Dame Souveraine, à Chaville en banlieue parisienne.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.

Divider

Articles populaires

Comment lire l’Évangile pendant les trois premiers jours de la Semaine Sainte ? À la Une 171151

Dans le Typicon, livre contenant le cérémonial liturgique et les rubriques pour les différents offices, il est prévu qu’on lise les quatre Évangile...

« Les traductions des Pères de l’Eglise du Moyen-âge à nos jours » – une vidéo gratuit de p... À la Une 171194

Nous vous invitons à voir ou revoir gratuitement la vidéo de la conférence de l’archimandrite Placide (Deseille) : « Les traductions des Pères de l...

Merci ! À la Une 171191

Le seuil de 1000 abonnés à la chaîne YouTube d’Orthodoxie.com, nécessaire pour obtenir le droit de filmer et de diffuser en direct avec un sm...

28 mars (ancien calendrier) / 10 avril (nouveau) Vivre avec l'Église 101570

28 mars (ancien calendrier) / 10 avril (nouveau) Grand Carême. Saint Hilarion le jeune, abbé du monastère de Pélécète en Bithynie, confesseur (vers...

10 avril Vivre avec l'Église 101568

10 avril Grand Carême. Saints Térence, Pompée, Africain, Maxime, Zenon, Alexandre, Théodore et leurs 33 compagnons, martyrs à Carthage (249-251) ; ...

Pendant la quarantaine, le diocèse de Cluj (Patriarcat de Roumanie) propose une bibliothèque spir... Actualités 171157

Le diocèse de Cluj (Patriarcat de Roumanie) a fait paraître l’annonce suivante : « En raison de l’épidémie du coronavirus, les bibliothè...

Pour les cadeaux de Pâques, pensez à la boutique d’Orthodoxie.com ! À la Une 171115

Pour acheter vos cadeaux de Pâques, visitez notre boutique en ligne !

9 avril Vivre avec l'Église 101478

9 avril Grand Carême. Saint Eupsyque, martyr à Césarée de Cappadoce (367) ; saints Héliodore, évêque, Desan et Marjab, prêtres, et leurs 270 compag...

27 mars (ancien calendrier) /  9 avril (nouveau) Vivre avec l'Église 101480

27 mars (ancien calendrier) /  9 avril (nouveau) Grand Carême. Sainte Matrone, martyre à Thessalonique (IIIème-IVème s.); saint Jean l’É...

Dégâts matériels importants sur le Mont Athos après des pluies torrentielles Actualités 171061

La Sainte Communauté et le gouverneur civil du Mont Athos ont présenté une demande au département grec de la protection civile pour déclarer l’état...

Les Églises orthodoxes en France, la pratique religieuse et le Covid-19 À la Une 171049

À l’approche de la fête de Pâques, célébrée par les orthodoxes le 19 avril prochain, le respect des dispositions de confinement soulève plusieurs q...

Communiqué de la chancellerie du Patriarcat œcuménique en vue de la Semaine Sainte et de Pâques À la Une 171132

« Étant donné que l’état d’exception continue dans le monde en raison de la pandémie du coronavirus, et en vue de la Sainte et Grande Semaine ...