21/10/2017
Actualités
Page d'accueil > A la Une > Le métropolite de Minsk et Zaslav Paul, exarque patriarcal de Biélorussie, a appelé les fidèles à ne pas regarder le film « Mathilde »
Le métropolite de Minsk et Zaslav Paul, exarque patriarcal de Biélorussie, a appelé les fidèles à ne pas regarder le film « Mathilde »

Le métropolite de Minsk et Zaslav Paul, exarque patriarcal de Biélorussie, a appelé les fidèles à ne pas regarder le film « Mathilde »

Le métropolite de Minsk et Zaslav Paul, exarque patriarcal de Biélorussie, a appelé les fidèles à ne pas regarder le film « Mathilde » qui déshonore la mémoire du saint empereur Nicolas II : « À ce jour, il n’y a pas de position officielle de l’Église orthodoxe russe au sujet de ce film, mais on peut écouter l’opinion de très nombreuses personnes. Ce film n’est pas encore sorti sur les écrans, mais des discussions ont lieu à son sujet. J’ai visionné quelques extraits sur internet, et une impression très désagréable s’est formée en moi sur le film », a déclaré le métropolite dans une interview au site de l’Église orthodoxe en Biélorussie. L’exarque patriarcal a mentionné que l’Église ne peut empêcher la projection du film « Mathilde », mais ceux pour qui la mémoire du saint empereur martyr Nicolas II est chère, « peuvent voter avec leurs pieds ». « Aucune agression ne doit avoir lieu de la part des fidèles. Simplement, n’allez pas voir ce film », a conseillé le métropolite. « Je pense que toute œuvre artistique a un certain but et comporte une signification particulière. Pour quelle raison un homme écrit-il un livre ou tourne-t-il un film ? Il est possible que ce soit pour égayer les gens lorsqu’il écrit une comédie, et peut-être, raconter une histoire, et alors il écrit un récit sur une certaine personne, dont les exploits et les œuvres constituent une édification ou encore un avertissement à d’autres personnes contre des actions mauvaises. Je ne comprends pas le dessein du film « Mathilde ». Pour quelle raison et dans quel but il a été créé ? Et son résultat est évident. Il a divisé notre société, il a semé le trouble dans le cœur de nombreuses personnes, il a déclenché une tempête d’indignation chez ceux pour qui l’empereur Nicolas II est un martyr », continue le métropolite. Celui a rappelé que Nicolas II est un saint, « et sa mémoire est sacrée pour tous les chrétiens orthodoxes ». « Si l’on veut tourner un film sur lui, il doit, selon ma profonde conviction, être édifiant, noble, inspirant à l’exploit et une œuvre positive pour le bien du peuple », a souligné le métropolite. Ce qui provoque une amertume particulière et l’indignation, selon le métropolite, est le fait que la projection du film est prévue pour l’automne 2017, l’anniversaire de la révolution d’octobre. « On voudrait s’adresser et demander à ceux qui ont créé ce film : en quoi sommes-nous meilleurs que le journal français « Charlie Hebdo » qui se moque de ce qui est cher au cœur des gens, sur les sentiments éprouvés par les gens qui ont perdu des proches dans des circonstances difficiles ? En rien ! Chez nous se produit un événement bien plus triste : nous nous moquons de notre histoire. C’est terrible », a-t-il déclaré.

Source

Print Friendly, PDF & Email
Revenir en haut de la page
Jovan Nikoloski