Recension : « La nature magique de la parole » de Pavel Florenski (Payot-Rivages)

Pavel Florenski, « La nature magique de la parole », Payot-Rivages, 2022, 105 pages, 15 euros.

C’est une heureuse initiative que celle d’avoir publié la traduction française de ce texte datant de 1920 de Pavel Florenski (aussi Florensky et Florenskiï, 1882-1937), philosophe, théologien, mathématicien, à l’origine de plusieurs inventions, auteur, prêtre orthodoxe russe fusillé après une déportation de plusieurs années au Goulag. Le livre ici présenté fait partie d’un vaste ouvrage intitulé « La ligne de partage des eaux de la pensée. Esquisse d’une métaphysique concrète » et plus précisément de la partie « Pensée et langage ». C’est un texte original à plus d’un titre, pour le sujet abordé, pour la façon de le traiter, pour l’ampleur qu’il lui donne, pour ses observations et ses conclusions. Toutes ses connaissances, très étendues, s’y conjuguent : physiques, scientifiques de manière générale, philosophiques et théologiques. S’y exprime aussi une inspiration spirituelle qui confine parfois, par son langage et ses envolées, à la poésie. Le traducteur et préfacier, Rambert Nicolas, a rédigé de nombreuses notes, parfois substantielles, fort utiles pour comprendre le contexte et les sources de certains passages ainsi que les mots techniques utilisés.

J’ai été particulièrement sensible à cette réflexion, bien trop rare, sur la force des mots et de la parole. Il y a quelques années, j’avais rapidement abordé ce sujet dans un article en me désolant des dégâts considérables occasionnés par l’omniprésence de la vulgarité et de la grossièreté tant dans le langage quotidien que dans celui véhiculé par la grande majorité des médias et sur les réseaux sociaux. Le langage ordurier, volontiers agressif, arrogant et péremptoire, étant fallacieusement présenté comme un langage « vrai », « authentique », afin de légitimer ce qui ne devrait pas l’être : son emploi incessant. Une imposture aux conséquences désastreuses.

Bien d’autres aspects calamiteux du langage actuel peuvent être aussi relevés, notamment sa dévalorisation en raison des opérations fréquentes de manipulation (langue de bois, éléments de langage, novlangue), ou la pauvreté du vocabulaire, y compris celui du « langage populaire », laquelle précède une dislocation culturelle, quand ce n’est pas la méconnaissance des mots utilisés.

Dès lors, les enjeux de cette question sont décisifs aussi bien dans l’existence d’une personne que dans celle d’une société. En effet, la parole peut ouvrir des horizons féconds et servir une élévation de l’être ou d’une communauté ou, tout à l’opposé, fermer toute perspective et incarcérer l’être comme la collectivité dans une réalité qui a pour sommet la médiocrité et pour ordinaire l’indigence.

Dans son analyse, Pavel Florenski prend soin d’examiner ce que l’on pourrait nommer les états multiples du mot ou encore les différentes dimensions de celui-ci. Il en distingue trois : une physico-chimique, une autre psychologique, la troisième qu’il nomme odique. Celles-ci correspondent au corps, à l’âme et à l’esprit (mais il emploie d’autres termes) chez l’être humain. C’est pourquoi il considère que le mot est un organisme à part. Il note par ailleurs son caractère amphibie, car il est intermédiaire entre le monde intérieur et le monde extérieur (p.22).

Le premier élément, sa corporéité, est le son, bien que cela se traduise le plus souvent par un solide agencement de sons. Il note que le son propre à chaque mot est complexe et riche par son architecture : « il s’agit d’un son extraordinairement élaboré, d’une énergie sonore organisée de manière fort subtile et pourvue d’une structure déterminée et hautement différenciée » (p.33). Le second élément est la signification, en fait le plus souvent une association de plusieurs significations qui sont comme autant de couches qui coexistent et s’enrichissent mutuellement. Cette signification globale exerce une action psychique et ainsi agit sur chaque personne tout en recevant en interrelation avec elle une force renouvelée. Il observe à ce propos (p.48) : « la force de l’action d’un mot réside dans sa structure en spirale, par laquelle le mot attire, aspire, puis enfin s’impose. Le mot est un condensateur de volonté, un condensateur d’attention, un condensateur de l’ensemble de la vie psychique ». Enfin, le troisième élément, qu’il nomme l’od, ou force odique, est l’énergie intérieure subtile. Cette dernière appellation, od, qui n’est pas sans rappeler le ch’i extrême-oriental ou l’idée de corps éthérique, vient des travaux du chimiste allemand Karl von Reichenbach au XIXe siècle.

Cette triple action agit puissamment sur le monde et les êtres humains : « La vie est transformée par le mot et, par le mot, la vie s’assimile à l’esprit » (p.22). Cette capacité et ce pouvoir du mot constituent son caractère magique selon la formulation de notre auteur, d’où le titre de l’ouvrage. Il a également, nous dit-il, un aspect mystique qui consiste en ce que « le mot est la réalité même qu’il signifie » (p.22-23). Ce dernier point fait clairement écho à la question du Nom, dans l’histoire du judaïsme et du christianisme et plus particulièrement au Mont-Athos et en Russie au début du XXe siècle où elle suscite une vive controverse (avec les « glorificateurs du Nom »), c’est-à-dire à la question de la présence de Dieu et de Jésus-Christ dans leurs noms.  

La dernière partie de l’ouvrage est justement consacrée au nom propre de chacun, plus précisément au prénom, et de son influence sur la personnalité, avec pour illustration celui de l’auteur, Paul (Pavel en russe). Il analyse les caractéristiques, car « chaque homme doit se comprendre comme une clef de la volonté universelle » (p.78). Concernant le prénom Paul, il observe notamment (p.83) : « Sa quête est celle de l’incarnation parfaite, aussi spirituelle que charnelle à l’œuvre dans le monde. » Il en conclut que (p.85) : « La volonté et la foi, tels sont dans ce nom les deux pôles entre lesquels se déploie toute la constitution de la personnalité. »

Cet ouvrage ouvre donc des pistes de réflexion fructueuses à saisir d’urgence tant il est vrai que la parole est aujourd’hui le plus souvent considérée de manière superficielle. Il nous invite à prendre conscience et à approfondir cette réalité éminente qui agit puissamment dans nos existences. Ainsi, elle pourra être utilisée à bon escient, pour une ascension et non une chute !

Christophe Levalois

À propos de l'auteur

Photo of author

Christophe Levalois

Cofondateur et rédacteur en chef d'Orthodoxie.com. Professeur d'histoire et de géographie, auteur. Derniers ouvrages parus : "La royauté et le sacré" (Cerf, 2016) ; "Le christianisme orthodoxe face aux défis de la société occidentale" (Cerf, 2018) ; "Le loup et son mystère. Histoire d'une fascination" (Le Courrier du livre, 2020), prix Jean Dorst 2020. Blog : http://levalois.blogspot.com/
Lire tous les articles par Christophe Levalois

Articles similaires

Le métropolite Hilarion (Alfeyev) a remercié le Premier ministre hongrois pour avoir protesté contre les sanctions de l’Union européenne à l’encontre du patriarche Cyrille

Le 27 juin, le métropolite Hilarion de Budapest et de Hongrie a rencontré le Premier ministre hongrois Viktor Orban à sa résidence de travail dans le bâtiment du gouvernement, rapporte

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le métropolite Tikhon (OCA), a présidé les célébrations du 130e anniversaire de la cathédrale orthodoxe de la Sainte-Trinité à Chicago

Les 11 et 12 juin 2022, lors du week-end de la Sainte Pentecôte, Sa Béatitude le métropolite Tikhon, primat de l’Église orthodoxe en Amérique (OCA), a présidé les offices commémorant

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Accueil

Articles populaires

Recension: Hiéromoine Grégoire du Mont-Athos, «La foi, la liturgie et la vie de l’Église orthodoxe. Une esquisse de catéchisme orthodoxe»

Ce catéchisme est particulièrement bienvenu pour les parents en attente, pour leurs enfants d’un catéchisme orthodoxe fiable, mais aussi pour un certain nombre d’adultes qui pour des raisons diverses, n’ont

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

23 juin

Carême des saints Apôtres Sainte Agrippine, martyre à Rome (vers 260) ; saint Aristocle, prêtre, Dimitrien, diacre, et Athanase, lecteur, martyrs à Chypre (vers 302) ; saints Eustoche, Gaïus, Probus,…

10 juin (ancien calendrier) / 23 juin (nouveau)

AClôture de l’Ascension. Saint Alexandre et sainte Antonine, vierge, martyrs à Cadramon (vers 313) ; saint Timothée, évêque de Brousse, martyr (361-363) ; saint Théophane d’Antioche (363) ; saint Alexandre et…

Le chancelier de l’Église orthodoxe ukrainienne a écrit aux Églises locales au sujet de la situation dans son diocèse et en Ukraine en général

Les 20 et 21 juin 2022, le métropolite Antoine (Pakanich), chancelier de l’Église orthodoxe ukrainienne, a envoyé des lettres au primat et aux hiérarques d’un certain nombre d’Églises orthodoxes locales,

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

9 juin (ancien calendrier) / 22 juin (nouveau)

Carême des saints Apôtres Saint Cyrille, archevêque d’Alexandrie (444) ; saints Prime et Félicien, martyrs à Rome (vers 297) ; saint Vincent, diacre, martyr à Agen (IIIème s.) ; sainte…

22 juin

Carême des saints Apôtres Saint Eusèbe, évêque de Samosate, martyr (380) ; saint Alban, protomartyr en Angleterre (254) ; saints Zenon et Zénas, martyrs en Arabie (304) ; saint Paulin…

5 On-line Cassino Scams You Indigence to Be Cognisant Of

Butt 20, Twenty-twenty The huge bulk of on-line casinos are decriminalize, but woefully, thither are a few bad apples who downfall it for everyone. I’ve seen many cassino scams in

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

L’archevêque Théodose de Sébaste : « Nous percevons les provocations contre le patriarche de l’Église russe comme des provocations contre toute l’Église orthodoxe »

L’archevêque de Sébaste Théodose (Atallah Hanna) du Patriarcat grec-orthodoxe de Jérusalem a reçu un groupe de journalistes britanniques, représentants de diverses agences de presse. En discutant avec eux, l’archevêque Théodose,

La suite de l’article est réservée aux abonnés d’Orthodoxie.com!

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

Le “Bulletin de la Crypte”, nouvelle série, n°7

Le Bulletin de la Crypte, nouvelle série, n°7, printemps-été 2022 est disponible. Ce Bulletin n°7 comprend les rubriques habituelles :  « Du côté du monastère Saint-Silouane » ; « les Pères de l’Église » « Unité » ; « Homélies » ;…

21 juin

Carême des saints Apôtres Saint Julien d’Anazarbe en Cilicie, martyr (302) ; saint Térence, évêque d’Iconium, martyr (Ier s.) ; saint Méen, abbé en Bretagne (617) ; saint Leufroy, abbé…

8 juin (ancien calendrier) / 21 juin (nouveau)

Translation des reliques de saint Théodore le stratilate, mégalomartyr (319) ; saint martyr Maximin, évêque d’Aix-en-Provence (Ier s.) ; sainte Calliope, martyre (vers 250) ; sainte Syre de Troyes (IIIème…