Réponse du patriarche œcuménique Bartholomée à la lettre du patriarche de Jérusalem Théophile III proposant une rencontre des primats
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

Le patriarche œcuménique Bartholomée a répondu, en date du 26 décembre 2019, au patriarche de Jérusalem Théophile III, qui l’invitait à une rencontre des primats en Jordanie.

Cette réponse vient d’être rendue publique en grec et nous en publions la traduction intégrale :

« Béatissime et Sanctissime patriarche de Jérusalem et de toute la Palestine, frère très aimé et apprécié dans le Christ notre Dieu et concélébrant de notre Humilité, seigneur Théophile, embrassant fraternellement Votre vénérable Béatitude dans le Seigneur, nous vous saluons bien volontiers. Nous avons reçu avec un étonnement qui n’est point le moindre, la lettre du 11 décembre 2019 de Votre Béatitude, par laquelle vous invitez notre Humilité à la rencontre des primats orthodoxes sur le lieu de votre juridiction pour une consultation « dans le but de préserver l’unité eucharistique entre Églises orthodoxes ». Cette surprise, pour ne pas dire notre stupéfaction, au sujet de la lettre susmentionnée, appelle les observations suivantes. Premièrement, nous sommes désagréablement surpris par le fait que, pour la première fois, dans l’histoire séculaire de nos deux patriarcats, celui dont l’appellation, est à juste titre, « le Patriarcat grec-orthodoxe de Jérusalem », correspond avec le patriarche œcuménique dans une langue étrangère [en anglais, ndt] à celle qui nous est maternelle, comme si celui-ci [i.e. le Patriarcat de Jérusalem] cessait soudain de ressentir avoir le même sang et appartenir à la même nation historique et martyre [hellénique, ndt], à laquelle la providence depuis des siècles a confié la garde des saints lieux de Terre sainte par votre Fraternité du Saint-Sépulcre. Cette position et cet agissement qui sont les vôtres surprennent grandement tous ceux qui connaissent les combats des prédécesseurs d’éternelle mémoire de Votre Béatitude, qui se sont opposés vigoureusement aux tentatives connues par l’histoire de pénétrations dans les Lieux saints de forces étrangères [i.e. russes, ndt] à notre nation. Qu’est-ce qui a conduit Votre Béatitude à envoyer cette lettre encyclique, déshonorante pour nous, en anglais, au lieu du mode de correspondance fixé depuis des siècles entre nos Églises ? Deuxièmement, nous comprenons difficilement l’initiative sans précédent dans l’histoire de l’Église orthodoxe, prise par vous, de convoquer une synaxe panorthodoxe. Il est superflu de vous rappeler la place qu’occupe notre patriarcat dans l’ordre des diptyques de la très sainte Église orthodoxe, de même que le fait que, selon l’ordre canonique, qui de tout temps et jusque récemment, a été respecté par toutes les Églises orthodoxes, à savoir que les synaxes panorthodoxes des primats sont toujours convoquées par le patriarche œcuménique, lequel les préside également. Quelle sorte d’unité veut servir votre initiative, si est absent de la synaxe proposée par vous le premier, selon l’ordre canonique, des primats orthodoxes ? Et quel sens aurait une synaxe des primats, pendant laquelle ne serait pas possible la célébration commune de la divine liturgie, parce que l’un d’entre eux [le patriarche Cyrille, ndt] a rompu la communion eucharistique avec certains d’entre eux ? La réalisation éventuelle de votre initiative démontrera à tous, amis comme ennemis, que notre Église orthodoxe ne constitue pas une unité organique, et est tombée dans une situation de fédération, ou, pis encore, de confédération d’Églises de type protestant. La responsabilité qu’endosse votre Béatitude par cette initiative sans précédent est colossale devant l’histoire, et nous nous étonnons sincèrement que vous ayez décidé de la prendre, et ce en ces temps critiques. Troisièmement, votre appel provoque l’étonnement, lorsque le but de la synaxe que vous proposez est « la préservation de la communion eucharistique dans l’Église orthodoxe ». Mais la communion eucharistique dans l’Église orthodoxe n’a jamais été interrompue si ce n’est par une seule et unique Église orthodoxe [russe, ndt], et ce, unilatéralement, alors que toutes les autres Églises orthodoxes maintiennent avec celle-ci et entre elles la communion eucharistique. C’est par conséquent à cette Église que doit être adressée toute tentative de rétablissement à la communion eucharistique, et non aux autres Églises. En outre, on peut se demander quel résultat positif pourrait avoir une rencontre de primats, ne serait-ce qu’informelle, sans aucune préparation. Jamais, pas même chez les séculiers, une rencontre n’a été entreprise sans quelque préparation, afin que celle-ci ne soit pas un échec, nuisible au but recherché. Une telle rencontre non préparée ne serait pas seulement inutile, mais nuirait grandement à l’unité de notre Église. Dans ces conditions, une telle rencontre dissimulerait d’autres motifs et servirait d’autres buts que celui de l’unité de l’Église, et frapperait, peut-être, irréparablement, l’unité. Il en résulte que le Patriarcat œcuménique, considérant son devoir de maintenir l’ordre canonique, en tant que premier trône dans l’Église orthodoxe, et en raison des conséquences sérieuses pour l’unité de l’Église que représenterait l’éventuelle réalisation, sans tenir compte de cet ordre et tradition canoniques, de la rencontre des primats proposée par Votre Béatitude, appelle celle-ci fraternellement, à ne pas persévérer dans son initiative, qui poursuit, inconsciemment peut-être, des buts étrangers sapant depuis des siècles le trône œcuménique, en prenant ainsi des responsabilités historiques majeures quant aux conséquences qu’aurait cet acte pour l’Église et la nation. Cela dit, embrassant de nouveau Votre Béatitude avec un saint baiser, nous restons avec amour dans le Seigneur et un respect particulier, le bien-aimé frère en Christ de Votre vénérable Béatitude, le 26 décembre 2019 ».

Source 

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.

Divider

Articles populaires

L’assemblée générale ordinaire de l’Archevêché – élection de deux évêques À la Une 168114

Hier, à Paris, à l’Institut Saint-Serge, après la divine liturgie, s’est tenue l’assemblée générale ordinaire de l’Archevêc...

12 janvier (ancien calendrier) / 25 janvier (nouveau) Vivre avec l'Église 95241

12 janvier (ancien calendrier) / 25 janvier (nouveau) Samedi après la Théophanie. Sainte martyre Tatienne et ses compagnons, martyrs à Rome (226–23...

25 janvier Vivre avec l'Église 95239

25 janvier Jour de jeûne Saint Grégoire le Théologien, archevêque de Constantinople (389) ; sainte Félicité et ses sept fils : Janvier, Félix, Phil...

Communiqué du CA de l’Union diocésaine (dans la juridiction du Patriarcat de Constantinople) À la Une 168091

Le 18 janvier, s’est tenue l’assemblée générale extraordinaire de l’Union diocésaine dans la juridiction du Patriarcat de Constan...

« Cette église orthodoxe bâtie par les Russes en Antarctique » Revue du Web 168087

Sur le site Russia beyond : cette présentation (dont la photographie ci-dessus) de l’église orthodoxe russe construite en Antarctique.

Paris : une vente des produits du monastère de Bois-Salair Annonces 168083

Les sœurs du monastère de Bois-Salair (photographie ci-dessus) proposeront leurs produits (boutique en ligne) dimanche 26 janvier, de 12h à 17h, lo...

11 janvier (ancien calendrier) / 24 janvier (nouveau) Vivre avec l'Église 95196

11 janvier (ancien calendrier) / 24 janvier (nouveau) Saint Théodose le Grand, le Cénobiarque (529) ; saint Michel de Klops (vers 1453-1456) ; sain...

24 janvier Vivre avec l'Église 95192

24 janvier Jour de jeûne Sainte Xénia de Rome (Vème s.) ; saint Babylas d’Antioche et ses disciples saints Timothée et Agapios, martyrs en Si...

En 2019 dans le monde, 260 millions de chrétiens ont été persécutés en raison de leur foi À la Une 168078

L’association « Portes ouvertes » vient de publier son Index mondial de persécution des chrétiens.  » Plus de 260 millions de chrétiens sont ...

Le métropolite de Volokolamsk Hilarion : « L’Église russe n’a jamais nié la primauté de Constanti... À la Une 168076

Nous publions ci-dessous l’interview exclusive du métropolite de Volokolamsk Hilarion à l’agence Interfax, précédée du commentaire de celle-ci ...

Dans le cadre de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens Podcast vidéo 168072

Julija Vidovic, professeur à l’Institut Saint-Serge, a été interrogée par la chaîne de télévision KTO dans le cadre de la Semaine de prière p...

10 janvier (ancien calendrier) / 23 janvier (nouveau) Vivre avec l'Église 95185

10 janvier (ancien calendrier) / 23 janvier (nouveau) Saint Grégoire, évêque de Nysse (395) ; sainte Floride, vierge, martyre à Dijon (vers 180) ; ...