Vient de paraître : « Dieu à Paris » de Virgil Gheorghiu (Apostolia)

733

Virgil Gheorghiu, Dieu à Paris, Éditions Apostolia 2018, 243 p.

Virgil Gheorghiu (1916 – 1992) était déjà mondialement connu grâce à son célèbre roman La Vingt- cinquième heure, lorsqu’il publia chez Plon, en 1980, Dieu à Paris.
Ce roman se lit d’un souffle. L’intrigue est en apparence policière, mais en réalité historique. Il s’agit de l’assassinat des exilés roumains anticommunistes, établis à Paris, par les émissaires bourreaux de la police politique roumaine, la sinistre Securitate. On sait que, malheureusement, ces chacals, versions roumaines du tueur Carlos, ont réussi leur coup à plusieurs reprises. Dans Dieu à Paris, l’exterminateur Baxan, « bourreau sans hache », a pour mission d’éliminer, « sans laisser de traces », Théodot, l’évêque des exilés roumains de Paris, figure charismatique et lumineuse. Théodot doit mourir parce qu’il s’oppose à la mainmise de l’État communiste sur l’église roumaine Les Saints-Archanges, de la rue Jean de Beauvais. Virgil Gheorghiu sait de quoi il parle, car il a été lui-même prêtre de l’église roumaine de la rue Jean de Beauvais, de 1963 jusqu’à sa mort en 1992. Aussi, l’évêque Théodot, est-il à la fois un personnage de roman et une réalité historique. Il rappelle le métropolite Visarion Puiu, contraint de fuir la Roumanie, condamné à mort en 1946, qui trouva refuge en France en 1949 et qui a été, en quelque sorte, le prédécesseur du prêtre écrivain Virgil Gheorghiu.
Pour accomplir sa sinistre besogne, Baxan va utiliser les méthodes classiques et éprouvées de l’espionnage roumain communiste : chantage sur certains personnages de l’exil, labiles et sans scrupules, faux patriotes et agents doubles. Va-t-il réussir à exécuter les ordres du Praesidium Suprême et assassiner l’évêque Theodot, dont le nom grec signifie « don de Dieu », sans laisser l’ombre d’une trace ?
Le texte Dieu à Paris de Virgil Gheorghiu, publié par les Éditions Apostolia est utilement suivi d’une brève histoire de l’église roumaine de Paris, qui permet au lecteur de mieux comprendre les affres de cette église, aujourd’hui cathédrale de la Métropole orthodoxe roumaine d’Europe occidentale et méridionale.

Michel Simion

  Notre lettre d'informations hebdomadaire gratuite  

Chers lecteurs,

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Orthodoxie.com, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût. Et pour cette raison, votre soutien nous est plus que nécessaire. Nous vous invitons à vous y abonner, ou bien à faire un don de soutien !