18/08/2017
Actualités
Page d'accueil > Actualités > Europe > Pâques au Patriarcat de Constantinople

Pâques au Patriarcat de Constantinople

Bartholimee
La nuit de Pâques, au milieu de dizaines de fidèles de Constantinople et de l’étranger, et dans un climat de recueillement, le patriarche Bartholomée Ier a lancé « Christ est ressuscité » sur l’esplanade devant l’église patriarcale Saint-Georges puis a immédiatement prononcé ces paroles : « Vous tous, pèlerins de la grande Eglise du Christ, vous êtes venus ce soir près de nous pour nous donner joie et amour et pour recevoir du Fanar [« Lampe » en grec NdT] inextinguible la lumière de la Résurrection, ici où depuis des siècles la Résurrection est vécue et annoncée. La Résurrection du Seigneur vainc toutes les croix imposées de l’extérieur, des croix lourdes et nombreuses, car la fin de toute croix est la mort, une mort sans puissance devant le Ressuscité qui sans cesse ressuscite et nous ressuscite, nous et tous les fidèles.

Ces croix ne nous intimident pas, car le maître de notre foi est le Seigneur Dieu, le vainqueur de la mort et maître de la vie. Oui, c’est cela l’Eglise orthodoxe. C’est cela le Fanar qui brille depuis tant d’années. Il a encore et aura toujours de l’huile dans sa lampe perpétuelle. Jusqu’à la fin des temps. Il résiste. Le Fanar vous attend avec amour, vous qui venez de Grèce et de tout l’univers, pour que vous fassiez chaque fois l’expérience de la tradition orthodoxe authentique, de laquelle se nourrit et se renforce le peuple orthodoxe de Dieu en tout lieu ». A Constantinople, les pèlerins « ne rencontreront pas un passé momifié, mais notre tradition qui vit à travers la présence historique, spirituelle et institutionnelle de notre patriarcat œcuménique ». 
Source et photographie : RNN.gr

Print Friendly, PDF & Email
Scroll To Top
Jovan Nikoloski