23/08/2017
Actualités
Page d'accueil > A la Une > Message du Synode de l’Église orthodoxe de Moldavie au sujet des clercs « non-commémorants » du diocèse métropolitain de Chișinău et de Moldavie
Message du Synode de l’Église orthodoxe de Moldavie au sujet des clercs « non-commémorants » du diocèse métropolitain de Chișinău et de Moldavie

Message du Synode de l’Église orthodoxe de Moldavie au sujet des clercs « non-commémorants » du diocèse métropolitain de Chișinău et de Moldavie

Douze prêtres et deux monastères du diocèse métropolitain de Chișinău et de Moldavie (Patriarcat de Moscou) ayant cessé la commémoration de leur hiérarchie en raison de leur désaccord avec le document pré-conciliaire de Chambésy sur les « Relations des Églises orthodoxes avec l’ensemble du monde chrétien » et avec la rencontre du patriarche de Moscou et du pape François, le Saint-Synode de l’Église orthodoxe de Moldavie, réuni à Chișinău le 23 février, a lancé l’appel suivant :

« Avec douleur dans l’âme et une profonde indignation, nous avons appris que certains clercs et moines du diocèse métropolitain de Moldavie ont publié dans les médias un communiqué aux termes duquel ils cessaient désormais de commémorer l’évêque local dans les offices. Après l’Assemblée des évêques de l’Église orthodoxe russe du Patriarcat de Moscou, qui s’est déroulée les 2 et 3 février 2016, la synaxe préconciliaire à Chambésy et la rencontre du patriarche Cyrille avec le pape de Rome François, les « non-commémorants » ont déclaré qu’ils cessaient la commémoration de la hiérarchie, voyant dans les actes du patriarche de l’œcuménisme ainsi que la trahison de la foi orthodoxe. Par cette déclaration, ils se sont positionnés au-dessus de l’assemblée des évêques guidée par l’esprit apostolique : « En ce jour la grâce de l’Esprit Saint nous a rassemblés… » (tropaire de la Pentecôte), laquelle a approuvé les actes accomplis par la délégation de l’Église orthodoxe russe lors de la Réunion préconciliaire des primats des Églises orthodoxes. Par leur défiance envers l’Assemblée des évêques, et aussi par des ambitions personnelles, « ces défenseurs » de l’orthodoxie on quitté l’unité de la Sainte Église. Il convient de rappeler que lors de la réunion préconciliaire à Chambésy, la délégation de l’Église orthodoxe russe avec, à sa tête, le patriarche Cyrille, a réussi à obtenir l’exclusion de l’ordre du jour de nombreux sujets qui auraient pu troubler la conscience des fidèles et semer la confusion et les divergences dans les Églises locales. Parmi ces questions : la réforme du calendrier ecclésial, les modifications dans les règles du mariage etc. S.S. le patriarche Cyrille a insisté pour que les travaux de la réunion et du futur Concile soient particulièrement transparents et ouverts pour tous les chrétiens, afin d’éviter toutes sortes de confusions, provocations et déviation des normes canoniques. Lors de l’assemblée des évêques à Moscou en février de cette année, S.S. le patriarche a, devant les évêques, présenté les décisions, explicité la marche des travaux de la synaxe panorthodoxe. Le document final de l’assemblée des évêques [de l’Église orthodoxe russe] a exprimé son soutien absolu aux travaux de la délégation de l’Église orthodoxe russe à Chambésy. « Les membres de l’assemblée des évêques témoignent que, dans leur aspect actuel, les projets de documents du saint et grand Concile ne portent pas atteinte à la pureté de la foi orthodoxe et ne dévient pas de la tradition canonique de l’Église » (paragraphe 3). L’accusation des non-commémorants de trahison de l’orthodoxie par le patriarche du fait de sa rencontre avec le pape François à La Havane est totalement infondée. Aucune transgression dogmatique et canonique n’a eu lieu lors de cette rencontre. À notre grand regret, il s’est trouvé dans les milieux ecclésiastiques de tels « zélateurs irraisonnés » qui, par leurs craintes, ont introduit des schismes et des divergences dans le corps du Christ. Ne prêtant pas attention à la voix de l’Église et « montrant du zèle pour la pureté », ils ont troublé les âmes des fidèles et ont « tremblé de crainte là où il n’y a pas lieu de craindre » (Ps. 13,5). Nous nous adressons à vous, révérends pères, à vous nos fidèles, afin de tempérer vos émotions, lesquelles vous ont fait quitter l’Église et cesser la commémoration de vos archipasteurs : revenez au sein de la Mère Église, ne vous engagez pas sur la voie du schisme, ne perdez pas votre âme. Il n’y a aucune raison à vos craintes. Nous implorons la bénédiction divine sur vous, attendant de vous du bon sens, et nous croyons qu’à l’avenir aussi, nous confesserons « d’une seule bouche et d’un seul cœur » la vérité de notre foi orthodoxe et que « tous soient un » (Jn 17,21).

Avec amour en Christ,

+ Vladimir, métropolite de Chișinău et de toute la Moldavie, + Sava, archevêque de Tiraspol et Dubăsari + Anatole, évêque de Cahul et de Comrat + Pierre, évêque de Ungheni et de Nisporeni + Marcel, évêque de Bălți et Fălești + Nicodème, évêque de Edineț et Briceni, Jean, évêque de Soroca, vicaire du diocèse métropolitain de Chișinău et de toute la Moldavie.

Source

Print Friendly, PDF & Email
Scroll To Top
Jovan Nikoloski