14 décembre
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

14 décembre

Carême de la Nativité

Saints Thyrse, Leucius et Callinique, martyrs à Césarée de Bithynie (251) ; saints Philémon, Apollonius, Arien et Théoctiste, martyrs en Égypte (287) ; saint Nicaise, évêque de Reims, sa soeur, sainte Eutropie, et deux compagnons, martyrs à Reims (407) ; saint Venance Fortunat, évêque de Poitiers, hymnographe (vers 605) ; saint hiéromartyr Nicolas (Kovalev), prêtre (1937).

SAINTS THYRSE, LEUCIUS ET CALLINIQUE

Saints Thyrse, Leucius et Callinique - Orthodoxie.comPendant la persécution de Dèce (vers 250), le gouverneur Cumbricios avait été envoyé dans la région de Nicomédie, Nicée et Césarée de Bithynie pour arrêter les chrétiens. Révolté devant la conduite sanguinaire du magistrat, un chrétien de bonne condition de Césarée, Leucios, se présenta devant lui, en disant avec colère : « Chien insatiable, jusques à quand verseras-tu le sang comme l’eau d’une fontaine, en contraignant les paisibles disciples du Christ à adorer des pierres et des morceaux de bois inanimés comme si c’étaient des dieux ? » Furieux devant une telle audace, le gouverneur le fit arrêter, lui fit déchirer la chair à coups de verges et, sans plus de jugement, ordonna à ses bourreaux de le décapiter.

La nouvelle de cette exécution remplit de terreur les chrétiens qui cherchèrent refuge dans les montagnes et les cavernes. Le vaillant Thyrse au contraire se rendit alors auprès du tyran et lui demanda une entrevue. Avec patience et conviction, il essaya de lui montrer combien il est déshonorant pour les hommes doués de raison d’adorer les êtres qui en sont privés et les phénomènes naturels. Il appuyait patiemment ses arguments par le témoignage des saintes Écritures, mais bien en vain. Cumbricios, insensible à tout discours, n’exigeait que l’obéissance aveugle aux ordres de l’empereur. Pieds et poings liés, Thyrse fut alors livré à la sauvagerie des bourreaux. Ils le frappèrent jusqu’à l’épuisement, lui écrasèrent les chevilles, lui crevèrent les yeux, lui versèrent du plomb en fusion sur le corps, mais le saint resta invinciblement protégé par la grâce, comme par une invisible cuirasse, et renversa même les idoles par sa prière. De retour dans son cachot, il reçut la visite du Seigneur lui-même, qui l’encouragea au combat et le mena auprès de l’évêque pour recevoir le saint baptême, en préparation du « second baptême », dans le sang du martyre.

Comme un envoyé de l’empereur, Silvain, était venu en inspection à Apamée de Bithynie, Cumbricios voulut lui prouver son zèle, et il soumit Thyrse à de nouveaux supplices, mais sans plus de succès. L’athlète du Christ resta insensible aux tourments et prédit la mort prochaine des deux impies. Un troisième magistrat, Babdos, vint leur succéder et fit à son tour torturer l’invincible Thyrse. Jeté à la mer dans un sac, il fut encore sauvé par l’intervention d’un ange, puis fut conduit d’Apamée à sa patrie, Césarée de Bithynie, pour y être offert en pâture aux fauves. Mais là encore, les persécuteurs essuyèrent une cuisante défaite, car les lions vinrent jouer aux côtés de Thyrse et lui lécher les pieds.

Alors que le gouverneur avait transféré saint Thyrse à Apollonias de Bithynie, pour le soumettre à de nouveaux tourments, devant les merveilles accomplies par Dieu, un prêtre des idoles, nommé Callinique, réalisa que si une telle puissance est accordée aux chrétiens, elle ne peut venir que d’un Dieu unique, Créateur et Souverain de toutes choses. Il se présenta devant le tyran et lui démontra avec ironie la vanité du culte officiel. Aussitôt arrêté et condamné à mort avec Thyrse, il fut décapité, tandis que Thyrse, enfermé dans un étroit coffre de bois, était lentement scié, des heures durant, par les bourreaux.

(Tiré du Synaxaire du hiéromoine Macaire de Simonos Petras)

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire des saints martyrs, ton 4

Tes Martyrs, Seigneur, pour le combat qu’ils ont mené * ont reçu de toi, notre Dieu, la couronne d’immortalité; * animés de ta force, ils ont terrassé les tyrans * et réduit à l’impuissance l’audace des démons; * par leurs prières sauve nos âmes, ô Christ notre Dieu.

Kondakion des saints martyrs, ton 4

Ces flambeaux de l’Église, les Martyrs, * nous les célébrons par des hymnes sacrées, * tous ensemble réunis en ce jour * nous les chantons, car ils sont * les victorieux athlètes du Christ notre Dieu.

ÉPITRE DU JOUR

Hébr. VII, 18-25

Il y a ainsi abolition d’une ordonnance antérieure, à cause de son impuissance et de son inutilité,- car la loi n’a rien amené à la perfection, – et introduction d’une meilleure espérance, par laquelle nous nous approchons de Dieu. Et, comme cela n’a pas eu lieu sans serment, – car, tandis que les Lévites sont devenus sacrificateurs sans serment, Jésus l’est devenu avec serment par celui qui lui a dit : Le Seigneur a juré, et il ne se repentira pas : Tu es sacrificateur pour toujours, Selon l’ordre de Melchisédek. – Jésus est par cela même le garant d’une alliance plus excellente. De plus, il y a eu des sacrificateurs en grand nombre, parce que la mort les empêchait d’être permanents. Mais lui, parce qu’il demeure éternellement, possède un sacerdoce qui n’est pas transmissible. C’est aussi pour cela qu’il peut sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur.

ÉVANGILE DU JOUR

Lc XXI, 37-XXII ,8

Pendant le jour, Jésus enseignait dans le temple, et il allait passer la nuit à la montagne appelée montagne des Oliviers. Et tout le peuple, dès le matin, se rendait vers lui dans le temple pour l’écouter. La fête des pains sans levain, appelée la Pâque, approchait. Les principaux sacrificateurs et les scribes cherchaient les moyens de faire mourir Jésus ; car ils craignaient le peuple. Or, Satan entra dans Judas, surnommé Iscariot, qui était du nombre des douze. Et Judas alla s’entendre avec les principaux sacrificateurs et les chefs des gardes, sur la manière de le leur livrer. Ils furent dans la joie, et ils convinrent de lui donner de l’argent. Après s’être engagé, il cherchait une occasion favorable pour leur livrer Jésus à l’insu de la foule. Le jour des pains sans levain, où l’on devait immoler la Pâque, arriva, et Jésus envoya Pierre et Jean, en disant : Allez nous préparer la Pâque, afin que nous la mangions.

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Emma Cazabonne

Emma Cazabonne

Emma Cazabonne was born and raised in France. She taught English before entering the Cistercian Order. She translated and published articles relevant to her interest in Cistercian spirituality, the Middle Ages, and Orthodoxy. She moved to the United States in 2001, converted to Orthodoxy in 2008, and married. Her husband is an Orthodox priest. She continued to publish articles, a Cistercian texts anthology, then finally launched her career in literary translation, while teaching French. If you are interested in having your book translated into French, she can be contacted here https://wordsandpeace.com/contact-me/

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

Un volume de Contacts dédié aux Actes du 16e Congrès orthodoxe d’Europe occidentale Lire

Le dernier volume de la revue Contacts est paru. Vous y trouverez tous les Actes du XVIe Congrès d'Europe occidentale qui a eu lieu à Manosque du 1...

Le patriarche de Roumanie Daniel : « Comment et avec quoi nourrir notre âme » À la Une

Le dimanche de saint Grégoire Palamas, le patriarche Daniel de Roumanie a rappelé pendant son sermon de la nécessité de renouveler le vêtement de g...

Le patriarche Irénée a célébré un office de requiem pour les victimes des bombardements de l’agre... À la Une

Le patriarche Irénée a célébré le 24 mars dernier un office de requiem pour les victimes des bombardements de l’agression de l’OTAN contre la Serbie

L’archevêque d’Athènes Jérôme et les membres de son Saint-Synode reçus par l’ambassadeur de Russi... À la Une

Le primat de l'Église de Grèce; Mgr Jérôme s'est rendu à la réception organisée par l'ambassade de Russie, organisée à l'occasions du Dimanche de l...

L’archevêque Stylianos d’Australie (Patriarcat de Constantinople) est décédé À la Une

Le 25 mars, jour de la fête de l’Annonciation, Mgr Stylianos, archevêque d’Australie (Patriarcat de Constantinople) est décédé suite à une longue m...

Liturgie épiscopale et doxologie pour la fête nationale grecque en l’église des Trois-Hiérarques ... À la Une

Le métropolite de Proussa Elpidophore, a célébré la sainte liturgie le dimanche 24 mars, veille de la fête nationale grecque, en l’église des Trois...

Une lecture de textes de Mère Marie Skobtsov à Paris Annonces

Le dimanche 31 mars à Paris aura lieu une après-midi consacrée à Mère Marie Skobtsov.

March 12 (old calendar) /  March 25 (new)     

March 12 (old calendar) /  March 25 (new) Great Lent. Ven. Theophanes the Confessor, of Sigriane (818). Righteous Phineas, grandson of Aaron (ca. 1...

March 25 

March 25 Great Lent. Fish allowed. The Annunciation of our Most Holy Lady, Theotokos and Ever-Virgin Mary The Feast of the Annunciation is one of t...

12 MARS (ancien calendrier) /  25 MARS (nouveau)      Vivre avec l'Église

12 MARS (ancien calendrier) /  25 MARS (nouveau) Grand Carême. Saint Théophane le Confesseur, moine au Mont Sigriane, près de Cyzique (818) ; saint...

25 MARS Vivre avec l'Église

25 MARS Grand Carême, dispense de poisson. ANNONCIATION A LA TRÈS SAINTE MÈRE DE DIEU ET TOUJOURS VIERGE MARIE. Saint Tykhon, patriarche de Moscou ...

Mgr Onuphre évoque les persécutions dont fait l’objet l’Église orthodoxe d’Ukraine À la Une

Devant le président Porochenko, le métropolite de Kiev Onuphre a évoqué les persécutions dont fait l’objet l’Église orthodoxe d’Ukraine, ainsi que ...