18 juillet (ancien calendrier) / 31 juillet (nouveau)
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

18 juillet (ancien calendrier) / 31 juillet (nouveau)

Jour de jeûne

Saint Émilien de Durostorum en Scythie, martyr (363) ; saint Hyacinthe de Paphlagonie, martyr (IVème s.) ; saint Pambo, ermite au désert de Nitrie (IVème s.) saint Arnoul, évêque de Metz (641); saint Gonéry, ermite en Bretagne (VIème s.) ; saint Arnoul, martyr dans les Yvelines (VIème s.) ; saint Jean le grand souffrant des grottes de Kiev (1160) ; saint Pambo des Grottes de Kiev (XIIIème s.).

SAINT ÉMILIEN DE DUROSTORUM

Saint ÉmilienQuand Julien l’Apostat s’empara du pouvoir impérial (361), ne comptant pour rien les bienfaits reçus de saint Constantin le Grand ainsi que son éducation chrétienne, il bouleversa l’ordre public par sa tyrannie et injuria Dieu en s’employant à restaurer par tous les moyens le paganisme. Il envoya des fonctionnaires acquis à sa cause dans diverses provinces, pour contraindre la population à se soumettre. Capitolin, vicaire de Thrace, se rendit dans ce but à Durostorum  capitale de la Scythie. Aussitôt assis au tribunal, il proféra des menaces de mort, non seulement envers les chrétiens mais encore à l’égard de ceux qui auraient évité de les dénoncer. Les assistants effrayés s’écrièrent qu’il n’y avait aucun chrétien dans leur cité et que tous les habitants sacrifiaient aux dieux de l’empereur. Satisfait et plein de joie, Capitolin prit alors part à un grand banquet organisé en son honneur. Alors que tous se réjouissaient bruyamment, un jeune et noble chrétien, Émilien, ne supportant pas davantage l’offense faite au vrai Dieu et avide de remporter les trophées du martyre, s’introduisit dans le temple, armé d’un marteau. Il brisa toutes les idoles, renversa les candélabres et les autels sur lesquels étaient déposées les offrandes, et répandit à terre le vin des libations, puis il se retira, sans avoir été remarqué. Quand des serviteurs vinrent avertir Capitolin, celui-ci entra dans une grande fureur et ordonna de perquisitionner pour retrouver à tout prix le coupable. Les soldats n’ayant trouvé personne, et craignant de se présenter bredouilles devant le tyran, s’emparèrent d’un paysan qui rentrait des champs et le traînèrent au prétoire en le frappant de verges. Témoin de ce spectacle et ne pouvant souffrir qu’un innocent fût châtié à sa place, Émilien alla se livrer, clamant à haute voix qu’il était le coupable. D’abord surpris et hésitants, les soldats l’emmenèrent à Capitolin. Le visage renfrogné et les yeux injectés de sang, le magistrat lui demanda de décliner son identité et de révéler qui l’avait poussé à commettre un tel acte. Après avoir déclaré qu’il était à la fois libre et esclave : esclave de Dieu et libre à l’égard des idoles, Émilien ajouta : « C’est l’amour de Dieu et le zèle que j’éprouve pour le Christ, ainsi que la répugnance que me procure la vision de ces statues inertes, qui m’ont convaincu et m’ont donné la force de détruire ce qui est une honte pour le genre humain. Car rien n’est plus dégradant pour nous qui avons été créés doués de raison, que d’adorer des êtres sans raison et de nous prosterner devant l’œuvre de nos mains en rejetant l’honneur dû à notre seul Dieu et Créateur. » « Trêve de rhétorique ! C’est donc toi qui as commis ce sacrilège?» demanda le magistrat. Émilien répondit qu’il était fier de cette action, comme la plus noble et la plus pieuse de sa vie. Capitolin ordonna de le dépouiller de ses vêtements et de le fustiger violemment, après l’avoir étendu à terre ; et comme le saint continuait à se moquer du culte païen, il le fit retourner et frapper sur la poitrine. Apprenant par la suite de l’interrogatoire qu’Émilien était fils du préfet de la ville, Sabbatios, Capitolin déclara que sa noblesse ne lui donnait aucune excuse et ne lui épargnerait pas le châtiment. Le saint refusa d’ailleurs d’être innocenté ou qu’on avançât quelque circonstance atténuante pour le défendre, mais il réclama au contraire d’être châtié avec toute la sévérité possible, afin de ne pas être privé de la couronne de gloire. Au comble de la fureur, Capitolin le condamna alors à périr par le feu et imposa à son père, coupable de négligence, une lourde amende en or. Les soldats s’emparèrent aussitôt du saint et le conduisirent en dehors de la ville, sur les rives du Danube, où un bûcher avait été préalablement allumé. Dès qu’il y fut jeté, les flammes s’écartèrent de son corps et se retournèrent contre les bourreaux, qui périrent calcinés, tandis que saint Émilien chantait les louanges de Dieu comme les Jeunes Gens dans la fournaise de Babylone. Il fit son signe de croix et, après avoir recommandé son âme à Dieu, s’endormit paisiblement pour être reçu dans l’assemblée des vaillants athlètes de la piété (18 juillet 362). La femme de Capitolin, qui était chrétienne en secret, réussit à obtenir de son mari le corps du saint martyr et elle le céda à de pieux chrétiens qui allèrent l’ensevelir à Gizidina, à trois stades de Durostorum.

(Tiré du Synaxaire du hiéromoine Macaire de Simonos Petras)

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire du saint martyr Émilien, ton 4

Toi qui t’es offert au Seigneur par le feu en totale oblation et sacrifice parfait, sous une pluie de grâces à présent tu combles d’allégresse nos cœurs; car, à ton âme épargnant le feu de l’au-delà, tu supportas comme brise la combustion; sans cesse garde-nous, illustre martyr Émilien.

Kondakion du saint martyr Émilien, ton 3

Enflammé-de zèle pour Dieu, tu n’as pas craint le feu qui le servait comme toi, mais, impavide y pénétrant, dans l’ardente flamme tu fus entièrement consumé et comme sacrifice t’offris au Seigneur; illustre martyr Emilien, prie ,1e Christ notre Dieu de nous accorder la grâce du salut.

ÉPITRE DU JOUR

1 Cor. VII, 12-24

Si un frère a une femme non-croyante, et qu’elle consente à habiter avec lui, qu’il ne la répudie point ; et si une femme a un mari non-croyant, et qu’il consente à habiter avec elle, qu’elle ne répudie point son mari. Car le mari non-croyant est sanctifié par la femme, et la femme non-croyante est sanctifiée par le frère ; autrement, vos enfants seraient impurs, tandis que maintenant ils sont saints. Si le non-croyant se sépare, qu’il se sépare ; le frère ou la sœur ne sont pas liés dans ces cas-là. Dieu nous a appelés à vivre en paix. Car que sais-tu, femme, si tu sauveras ton mari ? Ou que sais-tu, mari, si tu sauveras ta femme ? Seulement, que chacun marche selon la part que le Seigneur lui a faite, selon l’appel qu’il a reçu de Dieu. C’est ainsi que je l’ordonne dans toutes les Églises. Quelqu’un a-t-il été appelé étant circoncis, qu’il demeure circoncis ; quelqu’un a-t-il été appelé étant incirconcis, qu’il ne se fasse pas circoncire. La circoncision n’est rien, et l’incirconcision n’est rien, mais l’observation des commandements de Dieu est tout. Que chacun demeure dans l’état où il était lorsqu’il a été appelé. As-tu été appelé étant esclave, ne t’en inquiète pas ; mais si tu peux devenir libre, profites-en plutôt. Car l’esclave qui a été appelé dans le Seigneur est un affranchi du Seigneur ; de même, l’homme libre qui a été appelé est un esclave de Christ. Vous avez été rachetés à un grand prix ; ne devenez pas esclaves des hommes. Que chacun, frères, demeure devant Dieu dans l’état où il était lorsqu’il a été appelé.

ÉVANGILE DU JOUR

Matth. XIV, 35- XV, 11

Les gens de ce lieu, ayant reconnu Jésus, envoyèrent des messagers dans tous les environs, et on lui amena tous les malades. Ils le prièrent de leur permettre seulement de toucher le bord de son vêtement. Et tous ceux qui le touchèrent furent guéris. Alors des pharisiens et des scribes vinrent de Jérusalem auprès de Jésus, et dirent : Pourquoi tes disciples transgressent-ils la tradition des anciens ? Car ils ne se lavent pas les mains, quand ils prennent leurs repas. Il leur répondit : Et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au profit de votre tradition ? Car Dieu a dit : Honore ton père et ta mère ; et : Celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort. Mais vous, vous dites : Celui qui dira à son père ou à sa mère : Ce dont j’aurais pu t’assister est une offrande à Dieu, n’est pas tenu d’honorer son père ou sa mère. Vous annulez ainsi la parole de Dieu au profit de votre tradition. Hypocrites, Ésaïe a bien prophétisé sur vous, quand il a dit : Ce peuple m’honore des lèvres, Mais son cœur est éloigné de moi. C’est en vain qu’ils m’honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d’hommes. Ayant appelé à lui la foule, il lui dit : Écoutez, et comprenez. Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l’homme ; mais ce qui sort de la bouche, c’est ce qui souille l’homme.

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Emma Cazabonne

Emma Cazabonne

Beside an anthology on Cistercian texts, Emma Cazabonne has translated and published articles on Cistercian spirituality, the Middle Ages, and Orthodoxy. She converted to Orthodoxy in 2008. Her husband is an Orthodox priest. If you are interested in having your book translated into French, she can be contacted here https://wordsandpeace.com/contact-me/

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

Les églises oubliées d’Albanie sont restaurées À la Une 114264

D’anciennes églises orthodoxes d’Albanie, oubliées et abandonnées durant de nombreuses décennies, en raison de la persécution du régime athée, et n...

Du répit pour la chapelle orthodoxe de Nice soutenue par Novak Djokovic À la Une 114241

Le tribunal d’instance de Nice a rejeté la demande d’expulsion en référé de la petite chapelle orthodoxe serbe soutenue par le champion...

Conférence à Oxford : « Des érudits, des pasteurs et des responsables politiques se réunissent po... À la Une 114232

Une réunion internationale des érudits, des pasteurs, des cliniciens et d’autres savantes et savants s’est tenue à Oxford (Angleterre) du 16 au 19 ...

Thousands of orthodox Christians rally against barbaric Australian abortion draft law 114211

Sydney’s Martin Place was packed with pro-life demonstrators last night, protesting a proposed bill to decriminalize abortion that awaits considera...

Romanian Church hopes to open a monastery in Ireland 114209

The Romanian Orthodox Metropolis of Southern and Western Europe has published an official appeal to faithful Orthodox Christians to offer their pra...

24 août Non classé 70753

24 août  Saint Eutyque, disciple de saint Jean le Théologien, martyr (Ier s.) ; saint Tation, martyr à Claudiopolis (305) ; sainte Sira, vierge et ...

11 août (ancien calendrier) / 24 août (nouveau) Vivre avec l'Église 70751

11 août (ancien calendrier) / 24 août (nouveau) Carême de la Dormition Après-fête de la Transfiguration de notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus-Ch...

On considère dans l’Église orthodoxe russe que l’on ne doit pas bénir les armes de destruction ma... À la Une 114203

Les armes de destruction massive ne doivent pas être bénies par les membres du clergé. C’est ce qu’a déclaré le vice-chancelier du Patriarcat de Mo...

L’Église orthodoxe roumaine espère ouvrir un monastère en Irlande Actualités 114198

La métropole d’Europe occidentale et méridionale de l’Église orthodoxe roumaine a publié un appel officiel aux fidèles orthodoxes pour élever leurs...

Des milliers de chrétiens orthodoxes se sont rassemblés en Australie contre la nouvelle loi « bar... À la Une 114194

La Place Martin de Sydney était bondée de manifestants pro-vie dans la nuit du 20 au 21 août, pour protester contre un projet de loi visant à décri...

Fête de la Transfiguration du Seigneur sur le Mont Grabarka (Pologne) Actualités 114188

Comme chaque année, au monastère Saintes-Marthe-et-Marie, a eu lieu la fête annuelle de la venue de la copie de l’icône de la Mère de Dieu d’Iviron...

23 août Vivre avec l'Église 70748

23 août Jour de jeûne Clôture de la Fête de la Dormition de la Très-Sainte Mère de Dieu et toujours Vierge Marie ; saint Irénée, évêque de Lyon, ma...