18 mars
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

GRAND CARÊME

Saint Cyrille, archevêque de Jérusalem (386) ; saints Trophime et Eucarpe, martyrs à Nicomédie (vers 300) ; saint Aninas, hiéromoine ; saint Léobard, reclus à Marmoutier (593) ; saint Tétric, évêque d’Auxerre (709) ; saint Mérole, évêque du Mans (vers 785) ; saints néo-martyrs de Russie : Démètre (Rozanov), prêtre ; Nathalie (Balkanov), moniale (1938). invention des reliques de saint Luc, confesseur, archevêque de Simferopol (1996).

SAINT CYRILLE DE JÉRUSALEM

18 marsNotre saint Père Cyrille naquit probablement à Jérusalem, vers 315, de parents pieux et orthodoxes. Il fut ordonné prêtre par l’archevêque saint Maxime  qui le chargea de la formation des catéchumènes. Homme de paix, humble et doux, plus préoccupé de l’édification des fidèles que des interminables controverses doctrinales qui déchiraient l’Église après le Concile de Nicée, il évitait d’employer le mot « consubstantiel » (homoousios) , mais partageait pleinement la foi orthodoxe. Cette réserve fit croire aux ariens qu’il était de leur parti et, lorsqu’à la mort de Maxime (347), il fut élu par le peuple pour lui succéder, Acace, le métropolite arien de Césarée de Palestine, dont dépendait alors Jérusalem , agréa l’élection et l’ordonna évêque. Mais il dut bientôt reconnaître amèrement sa méprise , car le nouvel évêque enseignait clairement la doctrine orthodoxe sur la divinité du Fils et Verbe de Dieu en expliquant le Symbole de foi aux catéchumènes dans ses Catéchèses baptismales . Tel le Bon Pasteur, il gouverna avec sagesse la Ville sainte qui, grâce aux constructions entreprises par saint Constantin le Grand, retrouvait une nouvelle gloire et attirait un grand nombre de pèlerins venus de toutes les extrémités du monde chrétien.

En 351, saint Cyrille fut témoin comme tous les habitants de l’apparition merveilleuse d’une immense Croix lumineuse dans le ciel, du Golgotha au Mont des Oliviers, et il écrivit à l’empereur Constance pour l’en informer . Il contribua aussi à l’organisation des fêtes et des processions dans les Lieux saints, qui deviendront le fondement de maintes fêtes générales de l’Église. Quelques années après, il présenta au métropolite de Césarée une requête, dans laquelle il demandait la reconnaissance des privilèges apostoliques de Jérusalem, que les Pères du Concile de Nicée avaient reconnus, mais sans les définir exactement. Cette revendication déclencha la haine d’Acace qui, sous prétexte qu’en temps de famine Cyrille avait vendu des vases sacrés et des ornements liturgiques de la basilique de la Résurrection pour nourrir les pauvres, le convoqua à son tribunal ecclésiastique, en vue de le condamner. Comme Cyrille ne se rendait pas à ses convocations réitérées, il le déposa et le fit expulser par la force de Jérusalem, en mettant à sa place un arien. Saint Cyrille fit appel, demandant que l’affaire soit soumise à une autorité ecclésiastique supérieure. En attendant, il trouva refuge à Tarse, en Cilicie, auprès de l’évêque Silvain. En dépit des menaces d’Acace, celui-ci l’accueillit fraternellement et lui demanda de prêcher au peuple qui l’écoutait avec enthousiasme, comme un homme vraiment apostolique. Le concile réuni à Séleucie en 359 lui rendit justice et déposa Acace. Mais la sentence n’eut pas le temps d’être mise à exécution, car le métropolite de Césarée, se précipitant à Constantinople, fit pression auprès de l’empereur Constance pour qu’il annule la décision du concile, et il fit confirmer la déposition de Cyrille par un conciliabule d’évêques ariens (360).

Lorsque, peu après, Julien l’Apostat prit le pouvoir, saint Cyrille put profiter des mesures de tolérance religieuse prises par l’empereur afin de préparer sa restauration du paganisme, et il rejoignit son siège avec tous les autres évêques exilés au temps de Constance. Mais ce ne fut que pour affronter de nouvelles tribulations. Incités par l’empereur, les païens de Gaza se soulevèrent alors contre les chrétiens, en faisant de nombreuses victimes, puis ils détruisirent le monastère de saint Hilarion [21 oct.] et dispersèrent ses moines. Comme l’Apostat voulait démontrer la fausseté des prophéties du Christ concernant la ruine définitive du Temple de Jérusalem (cf. Mt 24, 2), détruit par les Romains sous Tite, il permit aux Juifs de le reconstruire. Mais, conformément à la prédiction de saint Cyrille, les travaux furent bientôt arrêtés par un terrible tremblement de terre, qui renversa même les fondations de l’ancien Temple, et un feu, sortant des fondements, consuma certains ouvriers, en mutila d’autres, laissant à tous les marques les plus visibles de la colère divine.

Après la disparition de Julien (363), le calme étant rétabli, Cyrille put reprendre son œuvre pastorale et, à la mort d’Acace, il fit élire son neveu comme métropolite de Césarée. Mais, par leurs intrigues, les ariens convainquirent l’empereur Valens (364-378) de déposer le saint évêque de Jérusalem et de le condamner à un nouvel exil, ainsi que tous les autres évêques bannis sous Constance (367). À la mort de Valens, saint Cyrille put regagner son diocèse, au bout de douze ans d’absence, mais il eut la douleur de découvrir que certains orthodoxes, influencés par les calomnies des ariens, refusaient de le reconnaître comme leur évêque légitime et de communier avec lui. C’est pour cette raison que le Concile d’Antioche (379) envoya saint Grégoire de Nysse [10 janv.], pour rétablir la paix dans le diocèse de Jérusalem. Ayant échoué, celui-ci se retira découragé et plein de tristesse, laissant saint Cyrille affronter seul, avec foi et espérance, les divisions dans la Maison de Dieu. Il prit part au IIe Concile Œcuménique (381) réuni par l’empereur Théodose, et contribua à la condamnation définitive de l’arianisme et de ses diverses variantes. Au terme de ses sessions, le Concile reconnut solennellement les combats de l’évêque de Jérusalem pour la cause de l’Orthodoxie. De retour dans sa cité saint Cyrille put jouir pour peu de temps de la paix qu’il avait restaurée au prix de tant de labeurs, et il s’endormit en 386, après trente-cinq ans d’épiscopat, dont seize se passèrent en exil.

(Tiré du Synaxaire du hiéromoine Macaire de Simonos Petras)

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire de saint Cyrille, ton 4

La justice de tes œuvres a fait de toi / pour ton troupeau une règle de foi, / un modèle de douceur, / un maître de tempérance; / c’est pourquoi tu as obtenu par ton humilité l’exaltation / et par ta pauvreté la richesse. / Cyrille, pontife sacré, / prie le Christ notre Dieu / de sauver nos âmes.

Kondakion de saint Cyrille, ton 1

Ta langue, sous la divine inspiration, / illumina les peuples, Père saint, / leur enseignant le culte de l’unique Trinité / indivise par nature, mais distinguée en trois personnes; / c’est pourquoi nous fêtons dans l’allégresse ta mémoire sacrée, / en te désignant comme intercesseur auprès de Dieu.

Lectures de l’Ancien Testament

Isaïe X, 12-20

Puis voici ce qui arrivera : quand le Seigneur aura achevé d’accomplir ce qu’Il veut faire en la montagne de Sion et à Jérusalem, Je visiterai ce cœur superbe, ce roi des Assyriens, et la gloire altière de ses yeux. Car il a dit : J’agirai dans ma force; et dans la sagesse de Mon intelligence J’effacerai les bornes des nations, et Je les dépouillerai de leur puissance. Et J’ébranlerai les villes habitées; et la terre entière, Je la prendrai comme un nid dans Ma main ; et Je t’enlèverai comme des œufs abandonnés; car nul ne peut m’échapper ou me contredire. Mais la cognée peut-elle se glorifier sans celui qui s’en sert pour abattre? La scie peut-elle s’enorgueillir sans celui qui la tire ? Comme si le bâton soulevait celui qui n’est pas de bois: mais il n’en est pas ainsi. Le Seigneur des années enverra contre ton honneur le déshonneur et contre ta gloire il allumera un feu ardent. Et la lumière d’Israël sera cette flamme; elle le sanctifiera avec un feu ardent et dévorera la forêt comme une herbe sèche. En ce jour s’évanouiront montagnes, collines et forêts, et la lumière d’Israël dévorera tout, depuis l’âme jusqu’aux chairs. Et celui qui fuira sera comme un homme qui fuit une flamme ardente; et ceux qui resteront seront en petit nombre, et un petit enfant pourra les compter. Et en ce jour voici ce qui arrivera: ce qui restera d’Israël, et ceux de Jacob qui auront été sauvés n’auront plus foi en ceux qui leur auront nui ; mais ils se confieront en vérité à Dieu, au Saint d’Israël.

Genèse VII, 6-9

Il était âgé de six cents ans, lorsque le déluge vint sur la terre. Bientôt Noé, et avec lui ses fils, et sa femme, et les femmes de ses fils entrèrent dans l’arche, à cause de l’eau du déluge. De tous les oiseaux purs et de tous les oiseaux impurs, de tous les bestiaux et de tous les bestiaux impurs, ainsi que de tous les animaux qui rampent sur la terre, Deux couples mâles et femelles entrèrent auprès de Noé dans l’arche, selon que le Seigneur avait prescrit à Noé.

Proverbes IX, 12-18

Mon fils, si tu es sage, tu le seras pour toi-même et tes proches ; mais si tu deviens mauvais, toi seul en recueilleras des maux. Celui qui s’appuie sur des mensonges tente de gouverner les vents ou de poursuivre les oiseaux dans leur vol, car il a quitté les voies qui mènent à sa vigne ; il a égaré la charrue de son labourage ; il marche au travers d’un désert aride, d’une terre où l’on meurt de soif ; il recueille de ses mains la stérilité. La femme insensée et hardie, qui ne connaît pas la pudeur, en viendra à manquer d’un morceau de pain. Elle est assise devant la porte de sa maison, sur un siège apparent dans la rue, appelant les passants qui vont droit leur chemin disant : que le plus insensé d’entre vous se détourne vers moi ; et à ceux qui manquent de sagesse, je m’adresse, en leur disant : Goûtez avec joie des pains que je recèle, et de l’eau douce à la dérobée. Or il ne sait pas que des géants mêmes périssent auprès d’elle, et qu’il met le pied sur la trappe de l’enfer ; mais hâte-toi, point de retard en lieu ; n’arrête pas ton regard sur elle.

Chers lecteurs,

Ceci est l’un des cinq articles que nous vous donnons à lire gratuitement.

Pour accéder à un nombre illimité d’articles complets, veuillez :

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

À propos de l'auteur

Jivko Panev

Jivko Panev

Jivko Panev, maître de conférence en Droit canon et Histoire des Églises locales à l’Institut de théologie orthodoxe Saint Serge à Paris, recteur de la paroisse Notre Dame Souveraine, à Chaville en banlieue parisienne.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.

Divider

Articles populaires

Communiqué du Saint-Synode de l’Église orthodoxe serbe du 28 mars : « les rites religieux d... 170469

À l’occasion des dernières recommandations du gouvernement serbe selon lesquelles, afin d’arrêter la propagation du virus COVID-19, « les rites rel...

Dans le contexte du coronavirus, le patriarche de Moscou Cyrille a appelé les fidèles à ne pas fr... 170479

Dans son homélie en la cathédrale du Christ Sauveur, le dimanche 29 mars, le patriarche de Moscou Cyrille a appelé les fidèles à prier chez eux et ...

30 mars 100068

Grand Carême. Saint Jean Climaque, abbé du Mont Sinaï (VIIème s.) ; saints apôtres Sosthène, Apollos, Céphas, César, Épaphrodite (Ier s.) ; saint J...

17 mars (ancien calendrier) / 30 mars (nouveau) 62315

Saint Alexis de Rome, l’homme de Dieu (411) ; saint Marin, martyr ; saint Patrick (ou Patrice), évêque, apôtre de l’Irlande (461) ; sai...

Greek Church petitions to be allowed to serve Liturgy, lawyers seeking to annul order to ban Chur... 170463

Although the Greek Orthodox Church earlier agreed to limit its services to just one-hour Divine Liturgies on Sundays, the state was not content, an...

« Jean-Claude Pennetier, une touche d’orthodoxie en musique » (« Orthodoxie », France 2) 170452

« Orthodoxie » sur France 2 a présenté, ce dimanche 29 mars, une passionnante émission de télévision (ci-dessous), encore une fois !, intitulée « J...

Metropolitan John Zizioulas: « The Church without the Eucharist Is No Longer the Church » 170441

We wish to hear your views on the current situation, since your theology plays a great role in the present circumstances. Metropolitan John: M...

Le métropolite de Pergame Jean (Zizioulas) : « L’Église sans l’eucharistie n’est plus l’Église ! » 170435

Le 23 mars 2020, le métropolite de Pergame Jean (Zizioulas) a donné l’interview suivante, au téléphone, au site serbe « Sabornik ». Nous en publion...

Comment l’Église russe hors-frontières en Allemagne vit-elle l’épidémie du coronavirus ? Entretie... 170421

Le métropolite de Berlin et d’Allemagne Marc (Église orthodoxe russe hors-frontières) a accordé l’interview suivante au site Pravoslavie.ru concern...

L’Église de Grèce demande que la célébration de la Liturgie soit permise, et des avocats tentent ... 170428

Bien que l’Église de Grèce ait précédemment accepté de limiter ses offices à la seule célébration des divines Liturgies dominicales, l’État ne s’en...

L’Église de Grèce demande que la célébration de la liturgie soit permise, et des avocats tentent ... Actualités 170415

Bien que l’Église de Grèce ait précédemment accepté de limiter ses offices à la seule célébration des divines liturgies dominicales, l’État ne s’en...

16 mars (ancien calendrier) / 29 mars (nouveau) Vivre avec l'Église 100061

Grand Carême. Dispense d’huile et de vin. Saint Jean Climaque ; Saint Sabin, martyr en Égypte (IVème s.) ; saint Aristobule, évêque de Grande-Breta...