25 septembre
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

25 septembre

Sainte Euphrosyne d’Alexandrie (Vème s.) ; saint Paphnuce l’Égyptien et avec lui 546 martyrs (IIIème s.) ; saint Firmien, évêque d’Amiens (IVème s.) ; saint Principius, évêque de Soissons (Vème s.) ; saint Solenne, évêque de Chartres (vers 533) ; saint Aunachaire, évêque d’Auxerre (605) ; saint Ermenfroi, abbé de Cusance (vers 670) ;  saint Arsène le Grand, catholicos de Géorgie (887) ; saint Serge, higoumène de Radonège, thaumaturge et protecteur de la Russie (1392) ; sainte Euphrosyne de Souzdal (1250) ; sainte Dosithée, recluse de Kiev (1776) ; saints nouveaux martyrs de Russie : Nicolas (Rozov), confesseur, prêtre (1941).

VIE DE SAINTE EUPHROSYNE D’ALEXANDRIE[1]

Sainte Euphrosyne vécut à Alexandrie sous le règne de Théodose le Jeune (408-450). Elle était la fille de Paphnuce, Égyptien d’une immense fortune, à qui il ne restait plus que cette enfant après la mort de son épouse. Lorsqu’elle parvint à l’âge de dix-huit ans, son père la fiança malgré elle à un jeune homme riche. Mais, peu avant le mariage, la servante de Dieu profita de l’absence de son père pour se couper les cheveux et, revêtant des effets masculins, elle se présenta à la porte d’un monastère de moines de la région, en se faisant passer pour un eunuque du nom de Smaragde. Le Supérieur l’accepta parmi ses moines et la plaça sous la direction d’un Ancien sage et expérimenté, Agapios, auquel elle se livra à l’obéissance avec empressement et humilité. Brûlante du désir de s’unir au Christ, Euphrosyne se livra avec ardeur à tous les combats de l’ascèse, si bien qu’après peu de temps il eût été difficile de soupçonner que derrière ce visage émacié et ce corps desséché, se cachait une délicate jeune fille. Elle brillait ainsi, telle une pierre précieuse, au milieu de cette image de la Jérusalem céleste qu’était le monastère. Mais le diable, furieux de voir une jouvencelle résister non seulement à toutes ses attaques, mais encore vaincre la faiblesse de sa nature, poussa alors certains moines à jalouser sa vertu et tenta d’en scandaliser d’autres par sa beauté et le charme de sa personne, que les travaux de l’ascèse ne parvenaient pas à dissimuler. Sur la recommandation de l’higoumène, la sainte se retira dans une cellule isolée, sans jamais en sortir, visitée seulement de temps à autre par son père spirituel. Tout entière tendue vers Dieu, par le jeûne, les veilles et la prière continuelle, elle plaçait chaque jour de spirituelles ascensions dans son cœur. Au bout de trente-huit ans, elle tomba malade. Nombreux furent ceux qui vinrent à son chevet, attirés par sa réputation de sainteté. Parmi eux se trouvait Paphnuce, que rien n’avait pu consoler de la perte de sa fille. Assurée par Dieu que le moment était venu pour elle de s’en aller vers les demeures éternelles, et voulant apporter à son père une consolation au déclin de ses jours, Euphrosyne lui révéla sa véritable identité, lui recommandant de laisser au monastère l’héritage qu’il lui avait réservé et de se charger de ses funérailles. Puis elle remit son âme à Dieu dans une grande paix. Frappé de stupeur, Paphnuce tomba à terre comme mort. Quand il revint à lui, comprenant que c’est un péché de pleurer ceux qui sont partis de cette vie de douleurs pour gagner la vie éternelle, ses larmes se changèrent en joie. Il abandonna tout ce qui le retenait au monde et revêtit l’Habit monastique, afin de suivre les traces de sa fille et de la rejoindre dans la joie des élus. Il se retira dans la cellule même où Euphrosyne avait vécu, et après dix années de vie vertueuse et agréable à Dieu, il s’endormit à son tour dans la paix.

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire de sainte Euphrosyne d’Alexandrie, ton 8

En toi, vénérable Mère, la divine Image se reflète exactement: * afin de lui ressembler, tu as pris ta croix et tu as suivi le Christ; * et par ta vie tu nous apprends à mépriser la chair, qui passe et disparaît, * pour s’occuper plutôt de l’âme qui vit jusqu’en la mort et par-delà; * c’est ainsi que ton esprit se réjouit, * sainte Euphrosyne, avec les Anges dans le ciel.

Tropaire de saint Serge de Radonège, ton 4

Champion des vertus, comme un vrai soldat du Christ notre Dieu, * contre les passions tu menas en cette vie le grand combat; * dans les jeûnes, les veilles, les cantiques divins, * tu fus pour tes disciples un modèle, Bienheureux; * aussi fit sa demeure en toi l’Esprit saint * et tu fus orné brillamment par son action; * grâce au crédit que tu possèdes auprès de la sainte Trinité, * rappelle-lui le troupeau que tu as rassemblé * et n’oublie pas de visiter, * comme toi-même tu l’as promis, * vénérable Père Serge, tes enfants.

Kondakion de sainte Euphrosyne d’Alexandrie, ton 2

Désireuse d’obtenir la vie d’en-haut, * tu t’empressas de quitter les délices d’ici-bas; * parmi les moines tu vécus, déguisée, * Euphrosyne toute-digne de nos chants, * par amour pour le Christ, ton Epoux, * ayant en effet renoncé à l’éphémère fiancé.

 

Kondakion de saint Serge de Radonège, ton 8

Vénérable Serge, percé de flèches par l’amour du Christ * et l’ayant suivi, dans ton irréversible désir, * tu méprisas toute charnelle volupté * et comme un soleil tu brillas sur ta patrie; * aussi le Christ t’enrichit du don des miracles, Père saint; * souviens-toi de nous qui célébrons ta mémoire sacrée, * afin que nous puissions te crier: vénérable Serge, réjouis-toi.

ÉPITRE DU JOUR

Gal. III, 15-22

Frères (je parle à la manière des hommes), une disposition en bonne forme, bien que faite par un homme, n’est annulée par personne, et personne n’y ajoute. Or les promesses ont été faites à Abraham et à sa postérité. Il n’est pas dit: et aux postérités, comme s’il s’agissait de plusieurs, mais en tant qu’il s’agit d’une seule: et à ta postérité, c’est-à-dire, à Christ. Voici ce que j’entends: une disposition, que Dieu a confirmée antérieurement, ne peut pas être annulée, et ainsi la promesse rendue vaine, par la loi survenue quatre cents trente ans plus tard. Car si l’héritage venait de la loi, il ne viendrait plus de la promesse; or, c’est par la promesse que Dieu a fait à Abraham ce don de sa grâce. Pourquoi donc la loi? Elle a été donnée ensuite à cause des transgressions, jusqu’à ce que vînt la postérité à qui la promesse avait été faite; elle a été promulguée par des anges, au moyen d’un médiateur. Or, le médiateur n’est pas médiateur d’un seul, tandis que Dieu est un seul. La loi est-elle donc contre les promesses de Dieu? Loin de là! S’il eût été donné une loi qui pût procurer la vie, la justice viendrait réellement de la loi. Mais l’Écriture a tout renfermé sous le péché, afin que ce qui avait été promis fût donné par la foi en Jésus Christ à ceux qui croient.

ÉVANGILE DU JOUR

Mc VI, 7-13

Alors il appela les douze, et il commença à les envoyer deux à deux, en leur donnant pouvoir sur les esprits impurs. Il leur prescrivit de ne rien prendre pour le voyage, si ce n’est un bâton; de n’avoir ni pain, ni sac, ni monnaie dans la ceinture; de chausser des sandales, et de ne pas revêtir deux tuniques. Puis il leur dit: Dans quelque maison que vous entriez, restez-y jusqu’à ce que vous partiez de ce lieu. Et, s’il y a quelque part des gens qui ne vous reçoivent ni ne vous écoutent, retirez-vous de là, et secouez la poussière de vos pieds, afin que cela leur serve de témoignage. Ils partirent, et ils prêchèrent la repentance. Ils chassaient beaucoup de démons, et ils oignaient d’huile beaucoup de malades et les guérissaient.

[1] Tiré du Synaxaire du hiéromoine Macaire de Simonos Petras

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.



Divider

Articles populaires

Réflexions de l’évêque Irénée de Bačka (Église orthodoxe serbe) au sujet de la reconnaissance éve... À la Une 120735

L’évêque Irénée de Bačka (Église orthodoxe serbe) a publié les réflexions suivantes sur le site officiel de l’Église orthodoxe serbe, en date du 20...

Le patriarche Bartholomée a annoncé la canonisation de quatre saints athonites Actualités 120729

En visite sur le Mont Athos, où il a célébré la sainte Liturgie le 20 octobre au monastère de Xénophonte, assisté par trois métropolites du Patriar...

Le patriarche œcuménique Bartholomée Ier à Thessalonique et à l’Athos du 19 au 22 octobre 2019 À la Une 120711

Samedi 19 octobre, le patriarche était à Thessalonique pour concélébrer dans l’église de la Très Sainte Mère de Dieu Achiropoïète avec l’Archevêque...

Days of hospitality, Autumn 2019 Memra - Meaning And Faith 120666

By Archpriest Alexander Winogradsky Frenkel (Patrairchate of Jerusalem) Are we going to dwell in huts, booths, tents, tabernacles? or sukkot\סוכות?...

Télévision : l’émission « Orthodoxie » (France 2) d’octobre est consacrée au rôle de ... À la Une 120658

L’émission de télévision Orthodoxie sur France 2 du dimanche 20 octobre a proposé un film de Véronick Beaulieu et du P. Jivko Panev sur le rô...

Recension: « Le Cantique des cantiques », collection « La Bible d’Alexandrie » volume 19 À la Une 120506

Le Cantique des cantiques, « La Bible d’Alexandrie » volume 19. Traduction du texte de la Septante, introduction et notes par Jean-Marie Auwers, Pa...

20 octobre Vivre avec l'Église 58057

20 octobre Saint Artème, grand-martyr à Antioche (362) ; saint Caprais, martyr à Agen (303); saint Sonnace, évêque de Reims (VIIème s.) ; saint Art...

7 octobre (ancien calendrier)/20 octobre (nouveau) Vivre avec l'Église 58055

7 octobre (ancien calendrier)/20 octobre (nouveau) Saints martyrs Serge et Bacque (292) ; saints martyrs Julien, prêtre et Césaire, diacre, martyrs...

Le métropolite Épiphane de Kiev a reçu le Prix Athénagoras 2019 pour les droits de l’homme À la Une 120619

Le site Internet des archontes du Patriarcat oecuménique nous apprend que le Prix Ahénagoras 2019 a été décerne à Mgr Elpidophore.

L’Église orthodoxe russe considère que le fait même de la concélébration de l’archevêque d’Athène... À la Une 120577

Le vice-président du Département des affaires ecclésiastiques extérieures de l’Église orthodoxe russe, l’archiprêtre Nicolas Balachov, a déclaré qu...

Reprise du cycle des conférences du p. Alexandre Winogradsky Frenkel À la Une 120569

Le cycle des conférences du p. Alexandre Winogradsky Frenkel reprendra 22 octobre prochain. Nous vous invitons à voir ou à revoir ses deux dernière...

Le métropolite Épiphane commémoré pendant la divine liturgie célébrée à Thessalonique À la Une 120487

Lors de la célébration de la liturgie dans l’église de l’Acheiropoiètos présidée par le patriarche œcuménique Bartholomée et concélébrée avec...