27 novembre (ancien calendrier) / 10 décembre (nouveau)
  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Vkontakte
  • Messanger
  • Telegram
  • WhatsApp
  • Twitter
  • Pinterest

27 novembre (ancien calendrier) / 10 décembre (nouveau)
Carême de la Nativité

Saint Jacques le Persan, mégalomartyr (421); saints dix-sept moines des Indes (IVème s.) ; Saint Maxime, évêque de Riez (Vème s.), saint Pallade (VI-VIIème s.) ; saint Romain (Vème s.) ; saint Séverin, moine à Paris (VI°) ; saint Siffrein, évêque de Carpentras (VIème s.) ; saint Eusice, moine, abbé de Selles-sur-Cher (VIème s.) ; saint Achaire, évêque de Noyon et Tournai (640) ; saint Vsevolod (Gabriel) prince et thaumaturge de Pskov (1138) ; saint Grégoire le Sinaïte, moine (1346) ; saint Jacques, évêque de Rostov (1392) ; bienheureux André de Simbirsk (1841) ; saints néo-martyrs de Russie : Nicolas, archevêque de Vladimir, Basile (Sokolov), Boris (Ivanovsky), Théodore (Dorofeev), Nicolas (Andreev), Alexis (Speransky), Jean (Glazkov), Serge (Amanov), Jean (Khroustalev), Serge (Brednikov), Nicolas (Pokrovsky), Dimitri (Beliaïev), Vladimir (Smirnov), Jean (Smirnov), prêtres, Joasaph (Boïev), Cronide (Lioubimov), Nicolas (Saltykov), Xénophonte (Bondarenko), Alexis (Gavrine), Apollos (Fedoseev), Séraphim (Krestianinov), Nicone (Beliaïev), moines et Jean (Emelianov) (1937) ; fête de l’icône miraculeuse de N.D. de Koursk, dite « de la racine » ; saints néo-martyrs de Russie :

L’icône de la Mère de Dieu de Koursk , dite « De la racine »

Icône miraculeuse de Notre-Dame de Koursk, dite « de la racine »

L’icône de la Mère de Dieu de Koursk est l’une des plus anciennes icônes de l’Eglise Orthodoxe Russe. Au XIIè s., au moment de l’invasion tatare, la ville de Koursk fut entièrement détruite et livrée à l’abandon. Une fois, aux environs de la ville, un chasseur remarqua, près des racines d’un arbre, une icône, face contre terre. A peine l’avait-il dégagée pour l’examiner, qu’une source d’eau pure jaillit à cet endroit. Cela se produisit le 8 septembre 1259, en la fête de la Nativité de la Mère de Dieu. Sur le lieu où il avait trouvé l’icône fut construite une chapelle en bois, dans laquelle celle-ci fut placée. A plusieurs reprises, les habitants de la ville de Rylsk, située non loin de là s’emparèrent de l’icône et l’amenèrent dans leur cité, mais à chaque fois l’icône revint à l’endroit de son apparition. A la fin, les habitants de Rylsk comprirent que la Mère de Dieu souhaitait rester sur le lieu de son apparition. Aussi une chapelle en pierre y fut érigée. En 1385, la région de Koursk fut à nouveau dévastée par les Tatares, qui fendirent l’icône en deux moitiés, qu’ils jetèrent dans des directions différentes. Après de longues recherches dans le jeûne et la prière, le prêtre local, qui rentrait de captivité, retrouva les deux moitiés de l’icône, les rassembla et elles se joignirent, tandis que de la fente s’épancha un liquide « semblable à la rosée ». En 1597, sur le lieu de la chapelle fut érigée une grande église et un monastère qui prit le nom d’ermitage « de la Racine » en souvenir de l’apparition de l’icône dans les racines d’un arbre. Après encore un certain nombre d’épreuves en Russie, la sainte icône partit en 1919 en Serbie avec les émigrés. En 1920, sur la demande du général Wrangel, l’icône revint en Russie – en Crimée – et y resta jusqu’à l’évacuation, dans les premiers jours de la même année. L’icône revint alors à Belgrade, où elle resta jusqu’en 1944. Lors du bombardement de Belgrade, le 6 avril 1941, le Primat de l’Eglise Russe à l’Etranger, le métropolite Anastase (+ 1964), pria avec le clergé devant l’icône. Celle-ci préserva de façon miraculeuse l’église et ceux qui y priaient, tandis que cinq bombes étaient tombées à proximité et que brûlait l’église de S. Marc, située tout près de là. En 1944, la sainte icône partit avec le Métropolite Anastase à Munich, puis à Genève, où le père Cyprien, iconographe, la restaura. En 1951, le métropolite Anastase partit aux Etats-Unis. La sainte icône fut placée, dans un premier temps, au « Nouvel ermitage de la Racine », à Mahopac, près de New York. Depuis 1957, la sainte icône se trouve en l’église du Synode des Evêques de l’Eglise Russe à l’Etranger, à New York. De temps à autres, l’icône visite les lieux de la diaspora russe. Comme naguère en Russie, la Très Sainte Mère de Dieu, par son icône de Koursk accomplit maintenant de nombreux miracles en tous lieux.

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire de l’icône de N.D. de Koursk, ton 4

C’est un rempart infrangible et une source de miracle, qu’en toi ont reçu tes serviteurs ô Très-pure Mère de Dieu, qui repousses les attaques des ennemis ; c’est pourquoi nous te prions : donne la paix à notre patrie et la grande miséricorde à nos âmes.

Tropaire du saint martyr Jacques, ton 4

Ton Martyr, Seigneur, pour le combat qu’il a mené  a reçu de toi, notre Dieu, la couronne d’immortalité;  animé de ta force, il a terrassé les tyrans  et réduit à l’impuissance l’audace des démons;  par ses prières sauve nos âmes, ô Christ notre Dieu.

Kondakion du saint martyr Jacques, ton 2

Docile à ta bonne épouse et craignant,  saint Jacques, le redoutable jugement,  tu bannis la crainte et le souci des Perses  et devins un admirable martyr,  supportant que ton corps fût taillé comme un sarment.

Kondakion de l’icône de N.D. de Koursk, ton 4

Fidèles, venez fêter lumineusement la merveilleuse apparition de la vénérable icône de la Mère de Dieu, puisons-y la grâce et clamons à celle qui y est représentée : Réjouis-toi, Marie Mère de Dieu, Mère toute-bénie du Seigneur.

ÉPITRE DU JOUR

I Tim. I, 8-14

Timothée, mon enfant, nous n’ignorons pas que la loi est bonne, pourvu qu’on en fasse un usage légitime, sachant bien que la loi n’est pas faite pour le juste, mais pour les méchants et les rebelles, les impies et les pécheurs, les irréligieux et les profanes, les parricides, les meurtriers, les impudiques, les infâmes, les voleurs d’hommes, les menteurs, les parjures, et tout ce qui est contraire à la saine doctrine, – conformément à l’Évangile de la gloire du Dieu bienheureux, Évangile qui m’a été confié. Je rends grâces à celui qui m’a fortifié, à Jésus Christ notre Seigneur, de ce qu’il m’a jugé fidèle, en m’établissant dans le ministère, moi qui étais auparavant un blasphémateur, un persécuteur, un homme violent. Mais j’ai obtenu miséricorde, parce que j’agissais par ignorance, dans l’incrédulité ; et la grâce de notre Seigneur a surabondé, avec la foi et la charité qui est en Jésus Christ.

ÉVANGILE DU JOUR

Lc XIX, 45-48

Il entra dans le temple, et il se mit à chasser ceux qui vendaient, leur disant: Il est écrit: Ma maison sera une maison de prière. Mais vous, vous en avez fait une caverne de voleurs. Il enseignait tous les jours dans le temple. Et les principaux sacrificateurs, les scribes, et les principaux du peuple cherchaient à le faire périr; mais ils ne savaient comment s’y prendre, car tout le peuple l’écoutait avec admiration.

Lettre d’informations

Ne manquez pas les mises à jour importantes. S'inscrire à notre lettre d'informations gratuite.

Divider

Articles populaires

15 janvier (ancien calendrier)/28 janvier (nouveau) Vivre avec l'Église 60563

15 janvier (ancien calendrier)/28 janvier (nouveau) Saint Paul de Thèbes, ermite (341) ; saint Jean le Calybite (Vème s.) ; saint Pansophos, martyr...

L’assemblée générale extraordinaire de l’Archevêché À la Une 168188

Après son assemblée générale ordinaire, vendredi 24 janvier, l’Archevêché des paroisses de tradition russe en Europe occidentale (plus précis...

Trailer for New St. Joseph the Hesychast Documentary with Jonathan Jackson Published Online (+vid... 168159

A documentary on one of the greatest saints of the 20th century will soon be released. In the meantime, a trailer for the film, “Elder Joseph the H...

14 janvier (ancien calendrier) / 27 janvier (nouveau) Vivre avec l'Église 95381

14 janvier (ancien calendrier) / 27 janvier (nouveau) Clôture de la fête de la Théophanie ; Les  saints Pères martyrs au Mont Sinaï et à Raïthou, d...

Un film documentaire sur saint Joseph l’Hésychaste, produit par l’acteur Jonathan Jackson, ... À la Une 168137

Un film documentaire sur saint Joseph l’Hésychaste paraîtra prochainement aux États-Unis. Son auteur est Jonathan Jackson, un acteur, chanteur et g...

Le métropolite du Monténégro Amphiloque a reçu l’ambassadrice du Royaume-Uni Actualités 168143

Le métropolite du Monténégro et du Littoral Amphiloque a reçu, le 24 janvier 2020, Mme Alison Kemp, ambassadrice du Royaume Uni au Monténégro. Au c...

13 janvier (ancien calendrier) / 26 janvier (nouveau) Vivre avec l'Église 95319

13 janvier (ancien calendrier) / 26 janvier (nouveau) Après-fête de la Théophanie Saints Hermile et Stratonique, martyrs à Belgrade (vers 315) ; sa...

26 janvier Vivre avec l'Église 95317

26 janvier Saint Xénophon, son épouse, sainte Marie, et leurs fils Arcade et Jean (VIème s.) ; saint Sévérien, évêque de Mende (IIIème s.) ; saints...

Un stage de chants en français aura lieu à Limours et à Louveciennes les 8 et 9 février Annonces 168126

À la demande et avec la bénédiction du métropolite Joseph (Métropole roumaine), un stage de chants en français aura lieu le samedi 8 février et le ...

L’assemblée générale ordinaire de l’Archevêché – élection de deux évêques À la Une 168114

Hier, à Paris, à l’Institut Saint-Serge, après la divine liturgie, s’est tenue l’assemblée générale ordinaire de l’Archevêc...

12 janvier (ancien calendrier) / 25 janvier (nouveau) Vivre avec l'Église 95241

12 janvier (ancien calendrier) / 25 janvier (nouveau) Samedi après la Théophanie. Sainte martyre Tatienne et ses compagnons, martyrs à Rome (226–23...

25 janvier Vivre avec l'Église 95239

25 janvier Jour de jeûne Saint Grégoire le Théologien, archevêque de Constantinople (389) ; sainte Félicité et ses sept fils : Janvier, Félix, Phil...