27 novembre (ancien calendrier) / 10 décembre (nouveau)

27ème dimanche après la Pentecôte

Carême de la Nativité – Dispense de poisson

Saint Jacques le Persan, mégalomartyr (421); saints dix-sept moines des Indes (IVème s.) ; Saint Maxime, évêque de Riez (Vème s.), saint Pallade (VI-VIIème s.) ; saint Romain (Vème s.) ; saint Séverin, moine à Paris (VI°) ; saint Siffrein, évêque de Carpentras (VIème s.) ; saint Eusice, moine, abbé de Selles-sur-Cher (VIème s.) ; saint Achaire, évêque de Noyon et Tournai (640) ; saint Vsevolod (Gabriel) prince et thaumaturge de Pskov (1138) ; saint Grégoire le Sinaïte, moine (1346) ; saint Jacques, évêque de Rostov (1392) ; bienheureux André de Simbirsk (1841) ; saints néo-martyrs de Russie : Nicolas, archevêque de Vladimir, Basile (Sokolov), Boris (Ivanovsky), Théodore (Dorofeev), Nicolas (Andreev), Alexis (Speransky), Jean (Glazkov), Serge (Amanov), Jean (Khroustalev), Serge (Brednikov), Nicolas (Pokrovsky), Dimitri (Beliaïev), Vladimir (Smirnov), Jean (Smirnov), prêtres, Joasaph (Boïev), Cronide (Lioubimov), Nicolas (Saltykov), Xénophonte (Bondarenko), Alexis (Gavrine), Apollos (Fedoseev), Séraphim (Krestianinov), Nicone (Beliaïev), moines et Jean (Emelianov) (1937) ; fête de l’icône miraculeuse de N.D. de Koursk, dite « de la racine » ; saints néo-martyrs de Russie :

L’icône de la Mère de Dieu de Koursk , dite « De la racine »

Icône miraculeuse de Notre-Dame de Koursk, dite « de la racine »

L’icône de la Mère de Dieu de Koursk est l’une des plus anciennes icônes de l’Eglise Orthodoxe Russe. Au XIIè s., au moment de l’invasion tatare, la ville de Koursk fut entièrement détruite et livrée à l’abandon. Une fois, aux environs de la ville, un chasseur remarqua, près des racines d’un arbre, une icône, face contre terre. A peine l’avait-il dégagée pour l’examiner, qu’une source d’eau pure jaillit à cet endroit. Cela se produisit le 8 septembre 1259, en la fête de la Nativité de la Mère de Dieu. Sur le lieu où il avait trouvé l’icône fut construite une chapelle en bois, dans laquelle celle-ci fut placée. A plusieurs reprises, les habitants de la ville de Rylsk, située non loin de là s’emparèrent de l’icône et l’amenèrent dans leur cité, mais à chaque fois l’icône revint à l’endroit de son apparition. A la fin, les habitants de Rylsk comprirent que la Mère de Dieu souhaitait rester sur le lieu de son apparition. Aussi une chapelle en pierre y fut érigée. En 1385, la région de Koursk fut à nouveau dévastée par les Tatares, qui fendirent l’icône en deux moitiés, qu’ils jetèrent dans des directions différentes. Après de longues recherches dans le jeûne et la prière, le prêtre local, qui rentrait de captivité, retrouva les deux moitiés de l’icône, les rassembla et elles se joignirent, tandis que de la fente s’épancha un liquide « semblable à la rosée ». En 1597, sur le lieu de la chapelle fut érigée une grande église et un monastère qui prit le nom d’ermitage « de la Racine » en souvenir de l’apparition de l’icône dans les racines d’un arbre. Après encore un certain nombre d’épreuves en Russie, la sainte icône partit en 1919 en Serbie avec les émigrés. En 1920, sur la demande du général Wrangel, l’icône revint en Russie – en Crimée – et y resta jusqu’à l’évacuation, dans les premiers jours de la même année. L’icône revint alors à Belgrade, où elle resta jusqu’en 1944. Lors du bombardement de Belgrade, le 6 avril 1941, le Primat de l’Eglise Russe à l’Etranger, le métropolite Anastase (+ 1964), pria avec le clergé devant l’icône. Celle-ci préserva de façon miraculeuse l’église et ceux qui y priaient, tandis que cinq bombes étaient tombées à proximité et que brûlait l’église de S. Marc, située tout près de là. En 1944, la sainte icône partit avec le Métropolite Anastase à Munich, puis à Genève, où le père Cyprien, iconographe, la restaura. En 1951, le métropolite Anastase partit aux Etats-Unis. La sainte icône fut placée, dans un premier temps, au « Nouvel ermitage de la Racine », à Mahopac, près de New York. Depuis 1957, la sainte icône se trouve en l’église du Synode des Evêques de l’Eglise Russe à l’Etranger, à New York. De temps à autres, l’icône visite les lieux de la diaspora russe. Comme naguère en Russie, la Très Sainte Mère de Dieu, par son icône de Koursk accomplit maintenant de nombreux miracles en tous lieux.

TROPAIRES ET KONDAKIA DU JOUR

Tropaire de l’icône de N.D. de Koursk, ton 4

C’est un rempart infrangible et une source de miracle, qu’en toi ont reçu tes serviteurs ô Très-pure Mère de Dieu, qui repousses les attaques des ennemis ; c’est pourquoi nous te prions : donne la paix à notre patrie et la grande miséricorde à nos âmes.

Tropaire du saint martyr Jacques, ton 4

Ton Martyr, Seigneur, pour le combat qu’il a mené  a reçu de toi, notre Dieu, la couronne d’immortalité;  animé de ta force, il a terrassé les tyrans  et réduit à l’impuissance l’audace des démons;  par ses prières sauve nos âmes, ô Christ notre Dieu.

Kondakion du saint martyr Jacques, ton 2

Docile à ta bonne épouse et craignant,  saint Jacques, le redoutable jugement,  tu bannis la crainte et le souci des Perses  et devins un admirable martyr,  supportant que ton corps fût taillé comme un sarment.

Kondakion de l’icône de N.D. de Koursk, ton 4

Fidèles, venez fêter lumineusement la merveilleuse apparition de la vénérable icône de la Mère de Dieu, puisons-y la grâce et clamons à celle qui y est représentée : Réjouis-toi, Marie Mère de Dieu, Mère toute-bénie du Seigneur.

ÉPITRE DU JOUR

Galates III, 8-12

Frères, l’Écriture prévoyait déjà que Dieu justifierait les païens par la foi, et c’est ainsi qu’Abraham reçut d’avance cette bonne nouvelle : « En toi seront bénies toutes les nations ». Les fils qui lui viennent de la foi sont donc bénis avec Abraham, parce qu’il a cru. Tous ceux, en effet, qui s’en tiennent aux pratiques de la Loi demeurent sous le coup de la malédiction. Car il est écrit : « Maudit soit quiconque ne s’attache pas à pratiquer tous les préceptes écrits dans le livre de la Loi.» D’ailleurs, il est clair que la Loi ne justifie personne devant Dieu, puisqu’il est écrit que «la vie future appartient à celui qui tire sa justice de la foi ». Or la Loi ne procède pas de la foi ; au contraire, elle dit : « C’est en pratiquant les préceptes que l’on vivra grâce à eux ».

ÉVANGILE DU JOUR

Lc X, 19-21

Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi ; et rien ne pourra vous nuire. Cependant, ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis ; mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont écrits dans les cieux. En ce moment même, Jésus tressaillit de joie par le Saint Esprit, et il dit : Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants. Oui, Père, je te loue de ce que tu l’as voulu ainsi.

À propos de l'auteur

Photo of author

Jivko Panev

Jivko Panev, cofondateur et journaliste sur Orthodoxie.com. Producteur de l'émission 'Orthodoxie' sur France 2 et journaliste.
Lire tous les articles par Jivko Panev

Articles populaires

Recension: Hiéromoine Grégoire du Mont-Athos, «La foi, la liturgie et la vie de l’Église orthodoxe. Une esquisse de catéchisme orthodoxe»

Ce catéchisme est particulièrement bienvenu pour les parents en attente, pour leurs enfants d’un catéchisme orthodoxe fiable, mais aussi pour ...

Jean-Claude Larchet, « “En suivant les Pères…”. La vie et l’œuvre du Père Georges Florovsky »

Vient de paraître: Jean-Claude Larchet, « “En suivant les Pères… ”. La vie et l’œuvre du Père Georges Florovsky », ...

26 février

Saint Porphyre, évêque de Gaza (420) ; saint martyr Sébastien (vers 66) ; saint Sébastien de Pochékhon (vers 1500) ; ...

13 février (ancien calendrier) / 26 février (nouveau)

Semaine sans jeûne Saint Martinien, saintes Zoé et Photine (Claire) de Césarée de Palestine (Vème s.) ; saint Euloge, archevêque ...

Stage de chant liturgique en français à partir de l’héritage de Maxime Kovalevsky

La liturgie lieu de transmission et d’assimilation de la parole divine. Le rôle du chœur et des chantres dans la ...

25 février

Dimanche du Pharisien et du Publicain Saint Taraise, patriarche de Constantinople (806) sainte Adeltrude, abbesse à Maubeuge (vers 696) ; ...

12 février (ancien calendrier)/25 février (nouveau)

Dimanche du Pharisien et du Publicain Saint Mélèce, archevêque d’Antioche (381) ; sainte Eulalie de Barcelone (312) ; sainte Marie, appelée ...

Allocution de Sa Béatitude le métropolite Onuphre à l’occasion du deuxième anniversaire du début de l’invasion russe à grande échelle de l’Ukraine

« Chers frères et sœurs ! Chers Ukrainiens ! Aujourd’hui, cela fait deux ans que les autorités russes ont lancé une ...

Conférence avec Bertrand Vergely : « Quand il enseignait, il était glorifié » – lundi 26 février

Nous avons plaisir de vous annoncer que Bertrand Vergely reprendra ses conférences en ligne par Zoom. La prochaine conférence aura ...

Deux nouveaux livres de Mgr Antoine Bloom

 La vie dans l’Esprit Un voyage intérieur avec Monseigneur Antoine Bloom Au cœur de la foi orthodoxe, il y a ...

11 février (ancien calendrier) / 24 février (nouveau)

Saint Blaise, évêque de Sébaste, martyr (vers 316) ; sainte Théodora, impératrice de Constantinople (vers 867) ; saint Simplice, évêque ...

24 février

Première et deuxième invention du chef du saint prophète, précurseur et baptiste Jean ; saint Erasme des Grottes de Kiev ...

Le métropolite du Pirée clarifie sa position au sujet de l’excommunication des parlementaires ayant voté la loi sur le mariage homosexuel en Grèce

Dans une interview à « Pemptousia TV », le métropolite Séraphim du Pirée a clarifié sa position au sujet au sujet de ...

Un centre missionnaire et un séminaire orthodoxes ont été ouverts dans les montagnes du Guatemala

L’Église orthodoxe au Guatemala a entamé une nouvelle ère de sa courte histoire avec la bénédiction de son nouveau séminaire/centre ...

Le métropolite du Pirée Séraphim excommunie les parlementaires qui ont voté la loi sur le mariage homosexuel en Grèce

Le diocèse métropolitain du Pirée a décidé de ne plus administrer la Communion aux parlementaires qui ont voté le projet ...

10 février (ancien calendrier) / 23 février (nouveau)

Saint Charalampe le thaumaturge, hiéromartyr, et ses compagnons : saints Porphyre, Baptos et trois autres martyrs à Magnésie en Asie ...

23 février

Saint Polycarpe, évêque de Smyrne, hiéromartyr (167) ; saints Jean, Moïse, Antiochus et Antonin, Zébinas, Polychrone, Moïse et Damien, ermites ...

Des dizaines de jeunes venus de l’étranger ont célébré la journée de la jeunesse orthodoxe en Pologne

Chaque année, les Journées mondiales de la jeunesse orthodoxe se déroulent dans une ville polonaise différente au cours du week-end ...